Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg

Du 11 au 14 octobre, cette campagne informative nationale aux multiples déclinaisons aura permis à nos concitoyens de rencontrer les femmes et les hommes en charge de leur sécurité sur le territoire de l’Yonne. Le point d’orgue de cet événement très prisé du grand public chaque année se déroulera ce samedi au centre commercial Fontaines des Clairions à Auxerre de 10 à 18 heures…

 

AUXERRE : Sécurité intérieure, lutte contre la délinquance, aide aux victimes, sécurité civile, lutte contre les incendies et catastrophes, premiers secours, sécurité routière…tous les acteurs des filières de protection de la personne et des biens se sont mobilisés à l’échelle du territoire pour présenter leurs activités. Plusieurs centres commerciaux (Avallon, Auxerre, Sens) auront servi de support d’accueil à la réalisation de ce vaste projet, du fait de leurs flux importants de visiteurs. 

Policiers, gendarmes, sapeurs-pompiers, agents de la sécurité routière et des préfectures, bénévoles d’associations de sécurité civile ont pu expliquer leurs missions au contact de la population. Entre exercices de maniabilité de moto de la gendarmerie, démonstration de techniques d'intervention sur interpellation, reconstitution d’appartement à l'intérieur des galeries marchandes (relevés d'indices), atelier de relevé d'indices pour les enfants, présentation de véhicules de secours, rencontre avec des gendarmes, des pompiers, initiation aux gestes de premiers secours, exposition de matériel (casques, lances), stand de recrutement…le programme était plus qu’abondant et parfois insolite tout au long de la semaine.

Ce fut le cas notamment avec l’atelier « moto » proposé par le Centre national de la formation motocycliste de Sens, grâce à un parcours d'agilité destiné aux motards venant avec leur véhicule.

On aura aussi remarqué la présence des équipes du SDIS à la foire exposition de Toucy avec l’organisation de manœuvres, la découverte des coulisses du commissariat d’Auxerre en présence du directeur départemental de la sécurité publique ou la séance démonstrative de jeunes sapeurs-pompiers avec la présentation du montage des tuyaux à partir de la nouvelle méthode en écheveau…

Le centre commercial des Clairions accueillera même les jeunes enfants, dès dix ans, pour une séance initiatique à la pratique des premiers gestes qui peuvent sauver des vies. A noter également la présentation des dangers d'Internet abordés par la brigade de prévention de la délinquance juvénile de la gendarmerie, la prévention des cambriolages (en recrudescence), les informations liées au service civique et le système d’alerte et d’information à la population…

Le Département de l’Yonne a validé sa présence aux 16èmes Journées nationales de médecine générale. Elles se dérouleront à l’Arche de la Défense les 12 et 13 octobre. Ce sera une excellente opportunité pour les représentants de notre territoire de pouvoir rencontrer les professionnels de la filière santé et de leur dévoiler l’ensemble des dispositifs d’aide à destination des médecins en cours d’installation et des internes…

PARIS : Pour la seconde année consécutive, le Conseil départemental de l’Yonne enverra une petite délégation à ces incontournables rendez-vous professionnels des milieux médicaux. Des généralistes ainsi que des étudiants en médecine convergeront de la France entière vers la capitale afin d’y suivre ces séances de travail très instructives. Composé du vice-président en charge de l’éducation, Jean MARCHAND, de la conseillère départementale de Chablis, Sylvie CHARPIGNON, du docteur CHARDON, conseiller spécial santé du président Patrick GENDRAUD et du maire de Villiers Saint-Benoît, Patrick BUTTNER, ce comité représentatif de l’Yonne se rendra à Paris afin d’y expliquer les dispositifs d’aides facilitant l’installation des médecins et des étudiants en médecine sur notre territoire. L’objectif étant de sensibiliser les professionnels de santé à venir s’implanter parmi les zones géographiques où le manque de médecins s’accroît. Une mission de communication spécifique aux enjeux très importants…

60 % des locataires du parc social de l’Yonne (20 000 logements pour 45 000 habitants) bénéficient de l’APL (Aide personnalisée au logement). La diminution des loyers demandée aux bailleurs sociaux de notre territoire, dans le cadre de la future réforme du logement, impacterait directement l’économie locale. Entraînant de facto une perte cumulée des recettes de 8,5 millions d’euros annuels pour les bailleurs icaunais. Une situation intolérable pour les responsables de BRENNUS Habitat, DOMANYS, l’Office Auxerrois de l’Habitat et la SIMAD…

 

AUXERRE : « Si la situation devait perdurer, nos différents organismes rencontreraient rapidement des difficultés majeures. Outre la remise en cause de nombreux projets de développement, liés à la rénovation énergétique et au renouvellement urbain jugés nécessaires pour l’évolution des quartiers de nos villes, ce serait au final l’ensemble des locataires les plus modestes qui ferait les frais de ces dispositions. Car la baisse de loyer compenserait seulement la diminution de leur APL mais par contre, ils constateraient une diminution sensible de l’entretien du patrimoine… ».

Une prise de parole quadripartite face à la presse…

Réuni en congrès le 28 septembre à Strasbourg, le mouvement HLM ne s’est pas fait prier pour s’opposer avec véhémence et à l’unanimité contre les dispositions relatives au logement, prévues dans le projet de loi de finances présenté quelques heures auparavant au Conseil des ministres.

Leur emboîtant le pas, les bailleurs sociaux de l’Yonne n’ont guère attendu, eux aussi, pour manifester leur solidarité aux décisions prises par les congressistes en séance de travail en terre alsacienne. Face à la presse régionale, et au titre de leurs missions de service public, les représentants des quatre organismes (BRENNUS Habitat, DOMANYS, l’Office Auxerrois de l’Habitat et la SIMAD) ont donc choisi la prise de parole officielle afin d’alerter l’opinion publique sur les impacts que ces mesures engendreraient sur le logement si le législateur validait ce texte.

Au-delà d’un simple cri du cœur, c’est vers l’ensemble des acteurs ayant partie prenante avec la politique du logement dans l’Yonne qui devait connaître les positions des bailleurs sociaux : les habitants ne premier lieu mais aussi les entreprises et les élus…

Un manque à gagner pour l’économie de l’Yonne s’élevant à 300 millions d’euros…

« Pourquoi ? Parce ce qu’il faut craindre des pertes d’emploi dans le secteur du bâtiment et travaux publics et chez nos fournisseurs, expliquèrent de concert les bailleurs sociaux icaunais, en cinq ans, ce sont 300 millions d’euros qui vont amputer l’économie du département…».

Même s’ils devaient poursuivre leurs actions de gestion rigoureuse, avec une capacité d’autofinancement réduite au mieux à néant, les bailleurs sociaux perdraient alors toute opportunité d’emprunt et d’investissement. Ces mêmes investissements annuels qui représentent collectivement 60 millions d’euros…

« Pour maintenir nos équilibres financiers, nous devrons diminuer nos dépenses de manière significative et par conséquence l’entretien de notre parc de logements au détriment du confort des locataires et des enjeux liés à la transition énergétique… ». Et les bailleurs sociaux de renchérir : « nous sommes prêts à continuer à agir dans l’intérêt général mais aujourd’hui, les compensations annoncées ne sont pas à la hauteur des enjeux des territoires de l’Yonne… ».

Reste que pour dénoncer la méthode utilisée par l’Etat, les bailleurs sociaux stigmatisent l’ensemble des élus pour qu’ils puissent apposer leur griffe au bas de la pétition « Sauvons le logement social » qui circule à l’heure actuelle sur la toile. Un texte rédigé, paradoxe, par des élus locaux présents lors du congrès national HLM de Strasbourg. Cette pétition demande l’arrêt des mesures annoncées et la nécessité d’engager un dialogue approfondi et sans tabous avec le gouvernement…

« L’Espace Côté Pro », nouvel écrin unique de LA POSTE en Bourgogne, aura nécessité près d’un mois de travaux en mai dernier. Implanté sur le site courrier d’Auxerre, ce concept de 150 mètres carrés se veut intelligent, ergonomique, agréable et surtout novateur pour accompagner les professionnels dans leur démarche de développement. La capitale de l’Yonne bénéficie de ce privilège et rejoint le cercle très restreint de la dizaine de pôles opérationnels de la sorte en France…

 

AUXERRE : Intégralement réhabilité après sa cure de jouvence printanière, le site courrier de LA POSTE à Auxerre traduit la volonté intrinsèque de la part de ses responsables de vouloir jouer un rôle optimal dans le paysage économique régional. Aux côtés des 130 boîtes postales ornementant les murs d’une partie de l’édifice (elles sont identifiées à autant de TPE et PME ayant recours aux services quotidiens de l’opérateur) et à l’environnement préparatoire de l’envoi de courrier et de colis, le nouvel « Espace Côté Pro » version 2017 possède une fière allure.

Destiné à accueillir la clientèle de professionnels (artisans, commerçants, mais aussi professions libérales, travailleurs nomades et représentants des milieux associatifs), l’endroit, résolument moderne, se définit à l’instar d’un « business center » très fonctionnel dans lequel les décideurs économiques auront l’opportunité de concevoir toutes leurs démarches nécessaires à la viabilité et à la réussite de leurs projets.

« Ces chefs d’entreprises accéderont à des offres et des services dédiés, tout en bénéficiant de préconisations assurées par trois professionnels, explique Céline DAUTREY, directrice de l’établissement courrier de Monéteau.

Un flux constant de visite journalière de plus de 100 professionnels…

Grâce à cette infrastructure multi-services qui devrait progressivement faire florès sur l’ensemble du maillage postal à terme, LA POSTE change de braquet et même de stratégie. Elle accentue ainsi une politique de diversification indispensable à sa pérennité en se rapprochant davantage du tissu économique et des entreprises. C’est ce que devait expliquer lors de l’inauguration de ses flamboyants locaux, Dominique LEMAIRE, directeur des services Courrier et Colis de Bourgogne, face à ses interlocuteurs de poids : Guy FEREZ, maire d’Auxerre et Guy PARIS, son premier adjoint, satisfaits de l’initiative auxerroise.

A l’heure où le télétravail se développe de plus en plus et intègre même les priorités de la réforme du Code du travail, un concept de business center, digne de ce nom, possède désormais toute sa résonnance à Auxerre et aux alentours encore peu équipés en haut débit. Il est vrai que le site Courrier de la rue Dunand comprend des caractéristiques devant séduire les entrepreneurs.

Le lieu de rendez-vous idéal sur l’ensemble du département…

A l’intérieur de ce bâtiment qui est contigu à celui où s’effectuent les tâches liées à la distribution, un espace libre-service est mis à la disposition des clients, pour toutes les opérations simples et courantes, comme l’accès aux boites postales ou la dépose rapide de courrier et de colis.

Une seconde boutique intégrée, comprenant les produits Courrier, Colissimo et Chronopost, permet de choisir les enveloppes et emballages préaffranchis dont les professionnels ont besoin de manière récurrente. Grâce à un outil très simple sur tablette, ils peuvent, en quelques clics, être guidés et conseillés sur le produit le mieux adapté à leur envoi.

Quant à la situation centrale de ce site de référence dans le département, elle est primordiale : « l’Espace Côté Pro » d’Auxerre deviendra très vite le lieu de rendez-vous professionnel idéal pour les travailleurs nomades. Ils peuvent disposer d’un corner en libre accès et ce, gratuitement, afin de recevoir des clients et prospects, le tout dans un environnement entièrement équipé (wifi haut débit, imprimantes…).

La présence de « toguna » (cases à palabres) qui se concrétisent sous la forme de bulles de confidentialité insonorisées conçues à partir de matériaux innovants, facilite les entretiens privatifs en préservant la discrétion des échanges. Ce sont autant de solutions où les entrepreneurs de l’Yonne, et peut-être d’ailleurs s’ils sont de passage, profiteront à satiété désormais…

Précisons, enfin, que les horaires d’ouverture de cet espace 100 % professionnel auront une amplitude comprise entre 8h30 à 17h30 du lundi au vendredi. Idem pour la matinée du samedi fonctionnelle de 8 heures à midi…

Principal acteur pétrolier en France dans le domaine des stations-service, des ventes de carburants et de fiouls, le groupe AVIA possède une structure bicéphale à sa tête au niveau de l’exploitation de ses ressources. L’une des deux sociétés exploitantes n’est autre que l’entreprise régionale « THEVENIN et DRUCOT Distribution ». Gérant quatre aires de repos sur l’A6, les responsables de cette structure familiale ont parfaitement appréhendé les desiderata de l’agence Yonne Tourisme afin de mieux promouvoir l’image du département icaunais…

 

AUXERRE : Société indépendante qui existe depuis 1929, l’entreprise THEVENIN et DUCROT Distribution exploite le quart grand est de la France pour le compte de la compagnie pétrolière AVIA. Filiale d’un groupe éponyme, elle intervient aujourd’hui sur un réseau de 42 sites autoroutiers et près d’une trentaine d’unités de restauration. Dont quatre sites localisés dans l’Yonne : la Maison Dieu vers Avallon, la Réserve vers Précy sur Vrin, Villeneuve l’Archevêque et Vauluisant, ces deux dernières desservant les usagers de l’A5.

Depuis cinq ans, l’agence de développement touristique, Yonne Tourisme, également relais territorial des offices du tourisme et des syndicats d’initiative de l’Yonne, a initié une étroite relation de partenariat avec l’entité professionnelle.

Ainsi, une vaste campagne de communication a été relayée en 2017 pour vanter les mérites et particularismes touristiques de notre territoire sur les quatre aires autoroutières.

Installation d’affiches et de chevalets de table, projection d’une vidéo de deux minutes évoquant les caractéristiques attrayantes du patrimoine local sur des écrans placés dans les stations et organisation d’un jeu concours du 13 juillet au 30 septembre avec des séjours découverte à la clé ont conféré une réelle dynamique originale à cette démarche collaborative.

Présidente de l’agence Yonne Tourisme, Anne JERUSALEM, a convié dernièrement les membres du conseil d’administration et ses homologues du Conseil départemental de l’Yonne sur l’aire de la Réserve (A6) afin de dresser un bilan de ces cinq années de parfaite osmose entre le groupe AVIA et l’agence de développement touristique du département.

Celle-ci devrait se poursuivre au-delà de cette rencontre : les deux structures envisagent déjà de nouvelles actions dès 2018…

Page 1 sur 7
Bannière droite accueil