Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-ccap-vital-sante-auxerre.jpg
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-ccap-vital-sante-auxerre.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Le collectif des artisans et commerçants du Quartier de l’Horloge à Auxerre profite du terme de la période estivale pour organiser sa grande braderie le samedi 25 août en journée. Ce sera une excellente opportunité pour y faire des emplettes intéressantes mais pas que. Les amateurs d’œuvres d’art devraient être comblés eux-aussi. A l’instar des enfants qui pourront profiter de l’atelier spécial animé par BILLE de SUCRE pour s’adonner à la confection de savoureuses gourmandises sucrées…

AUXERRE : Ce devrait être une excellente journée en perspective. Pour les grands mais aussi les plus petits. Les premiers auront tout le loisir de bénéficier des devantures et des stands achalandés des artisans, commerçants mais aussi des professionnels des milieux antiquaires pour aiguiser leur curiosité afin de satisfaire leur envie consumériste. Les seconds se délecteront sur le stand atelier de fabrication gourmande imaginé par la responsable de BILLE de SUCRE, Sophie BILLON, à la tête de cette petite structure entrepreneuriale qui prend de l’amplitude professionnelle depuis plusieurs mois.

Profitant de cette manifestation traditionnelle concoctée par le collectif des artisans/commerçants du Quartier de l’Horloge à Auxerre, les visiteurs auront aussi la possibilité de s’immerger parmi des œuvres d’art, celles exposées par des artistes peintres, membres de l’association « Les 4 arts ».

On annonce même quelques stands qui étaient présents à la foire de Paris. Bref, cette braderie édition 2018, synonyme de bonnes affaires, ne devrait laisser personne indifférent…

 

La première rame ferroviaire aux couleurs de la Région et de la nouvelle marque « MOBIGO Bourgogne Franche-Comté » a été dévoilée par le vice-président en charge des transports, des déplacements et de l’intermodalité, Michel NEUGNOT en gare de Dijon à la mi-juillet. Entouré du directeur régional SNCF Mobilités, Eric CINOTTI, et de Jérôme GRAND, directeur territorial SNCF Réseaux, l’élu régional profitait de la manifestation pour rappeler le rôle prépondérant joué par l’organisme territorial en matière de transport et de mobilité. Avant de faire le point sur la modernisation du parc de trains circulant en Bourgogne Franche-Comté…

DIJON (Côte d’Or) : Depuis 1982, les Régions possèdent la compétence en matière de transports régionaux de voyageurs, en complément de celle attribuée aux Départements à l’époque. Un positionnement qui ne cessera de s’accroitre au fil des années. Devenues Autorité organisatrice des transports ferroviaires régionaux (AOT) en 2002, les Régions renforceront encore leur présence trois ans plus tard en ajoutant les transports interurbains, scolaires et à la demande.

Avant que la loi d’orientation sur les mobilités (LOM) ne s’applique d’ici quelques mois (ce texte devrait faire des Régions des autorités organisatrices des mobilités régionales responsables du pilotage de l’ensemble des solutions de mobilité sur leur territoire), celle de Bourgogne Franche-Comté a eu envie de se donner de la visibilité et de la cohérence sur cette nouvelle politique.

Elle a créé une nouvelle marque de mobilité régionale : MOBIGO Bourgogne Franche-Comté. Celle-ci couvre l’ensemble des solutions de mobilité proposées par l’institution. Aussi, cette nouvelle enseigne sera déployée progressivement sur de nombreux supports : véhicules et matériels roulants, abris-vélos, poteaux d’arrêts routiers, distributeurs de billets, documentation et fiches horaires…Il était naturel qu’elle apparaisse également pour la première fois sur une rame TER récemment mise en service. C’est chose faite depuis le 11 juillet dernier.

Un investissement global de 163 millions d’euros…

Acteur majeur de la mobilité et du transport en Bourgogne Franche-Comté, la Région se voit dorénavant confiée l’organisation des transports interurbains par car et des transports scolaires (à l’exception du transport des élèves en situation de handicap) en lieu et place des Départements. Seul le Territoire de Belfort n’intègre pas ce nouveau schéma de compétence.

En complément d’une offre ferroviaire et routière structurante, la Région souhaite placer l’usager au cœur de sa stratégie (le bon moyen de transport au bon endroit et au bon moment à un coût soutenable par la collectivité et à un prix acceptable par le voyageur) au centre de ses prérogatives. L’une des colonnes vertébrales idéales de cette stratégie se nomme le rail. Proposant un partenariat global avec la SNCF, l’appareil régional adopte en mai 2018 une convention spécifique concernant la promotion du TER Bourgogne Franche-Comté. Parallèlement, la Région assure par son engagement qu’aucune ligne ne sera fermée. Ce plan s’appuie sur la déclinaison d’investissements effectués au niveau de la maintenance et de la modernisation des infrastructures existantes. En dernier lieu, l’organisme territorial favorise l’acquisition de nouveaux matériels, plus modernes, confortables et écologiques, tels que les modèles « Régiolis » du constructeur français ALSTOM. L’enveloppe allouée à cet achat s’élève à 163 millions d’euros.

Douze nouveaux trains de type « Régiolis » à livrer d’ici 2020…

A l’heure actuelle, le parc de trains de la région Bourgogne Franche-Comté se compose de 137 rames. Dont douze trains de type « Régiolis » qui ont été déjà livrés et mis en circulation au service de l’ambition de desserte voulue par l’exécutif régional. La livraison des douze prochaines rames s’effectuera de manière progressive jusqu’en 2020.

Le reste du parc s’articule autour de matériels produits par le canadien BOMBARDIER (57 trains de type BGC, ZGC et XGC), 39 trains de version X73500 (ALSTOM), 18 trains Corail, 8 trains Z9600 et trois V2N, des appareils proposant deux niveaux d’accueil des passagers.

Ce plan d’actions de la Région intègre le développement de la mobilité partout et pour tous selon le schéma directeur de la loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la République), adoptée en 2015.

Rappelons que ce réseau régional représente 22 lignes ferroviaires et 115 lignes routières pour une fréquentation annuelle de 886 millions de voyageurs/km sur le réseau régional TER et 2,1 millions de voyages annuels sur les lignes régulières de car.

Quant aux lignes de proximité et les transports à la demande (au nombre de 70), elles représentent 44 000 voyages de manière annuelle.

Huit nouveaux sapeurs-pompiers volontaires sont venus grossir au début de la période estivale les effectifs du Service départemental d’incendie et de secours de l’Yonne. Ils ont bénéficié de la signature des deux conventions de partenariat, permettant à leurs employeurs (le Centre hospitalier spécialisé d’Auxerre et la société des ambulances RENARD/AUXERROISES) de les encourager à vivre pleinement ce geste citoyen…

AUXERRE : Deux nouvelles conventions de partenariat ont été validées au mois de juillet entre le SDIS de l’Yonne et des structures entrepreneuriales. La première concernait le Centre hospitalier spécialisé d’Auxerre. La seconde se rapportait aux ambulances RENARD/AUXERROISES.

Dans les deux cas, ces conventions offraient la possibilité à huit personnes, de devenir des sapeurs-pompiers volontaires employés par ces établissements de se former et/ou de partir en intervention sur leur temps de travail.

Pour les responsables du Service départemental d’incendie et de secours de l’Yonne, ces partenariats permettent de fidéliser les sapeurs-pompiers par le biais du tissu professionnel. Mais aussi de fiabiliser les réponses opérationnelles en matière de proximité.

De plus en plus d’entreprises du territoire consentent à encourager cet acte citoyen auprès de leur personnel. Cette initiative bénéfique pour les missions du SDIS de l’Yonne intègre le plan de développement du volontariat auprès de la population icaunaise.

Ces convention intègrent le procédé « gagnant/gagnant » dans leur mode applicatif car elles permettent aux chefs d'entreprises de faire former gratuitement à la charge du SDIS des personnes qui, sur leur lieu de travail, pourront intervenir en premier recours sur tout état de crise : secours d'un employé blessé, début d'incendie, incident divers,...

Quand on sait que les premières minutes peuvent être vitales pour les personnes impliquées mais aussi parfois pour la survie de l'entreprise après sinistre, ces sapeurs-pompiers volontaires sous conventions dans les entreprises représentent un gage de sécurité supplémentaire pour le monde économique…

Parmi les acteurs majeurs du monde de l’entreprise qui renouvelle cette année encore sa confiance auprès du staff et des joueurs de l’équipe professionnelle de football, l’établissement bancaire, représenté dans l’Yonne par son directeur régional, Laurent GUEIT, nous livre ses explications…

AUXERRE : Pourquoi la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté est-elle engagée aux côtés de l'AJ Auxerre ?

C’est un partenariat « historique » qui découle de l’existence même de la Banque populaire de l’Yonne.

Comment définissez-vous le rôle de partenaire dans le cas présent ? Etes-vous simplement financeurs ou apportez-vous d'autres valeurs ajoutées ?

Nous sommes l’une des banques de l’AJA. Nous apportons une contribution à l’école de football dont nous sommes le sponsor du maillot. La Banque Populaire est également partenaire de la section professionnelle à travers la location de place prestige…

Vis-à-vis de vos clients professionnels et collectivités, il est indispensable d'être positionné ainsi sur le terrain, notamment dans le domaine du sport de haut niveau ?

Je ne suis pas sûr que cela soit indispensable vis-à-vis de  nos clients. En revanche, c’est une volonté forte de notre banque régionale de participer à la vie de son territoire. A ce titre, nous avons choisi de sponsoriser l’école de football plutôt que le club professionnel.

Au niveau régional, la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté soutient-elle d'autres initiatives sportives de ce style ?

Au niveau professionnel, nous encourageons essentiellement les initiatives inhérentes au sport collectif : Dijon Football Club Olympique, USO Nevers Rugby, Elan Chalon Basket, le football club de Bourg Péronas puisque le Pays de l’Ain est une partie intégrante de notre zone de couverture. Mais, il y aussi un soutien au monde associatif de clubs amateurs, notamment ceux qui se positionnent dans l’organisation de course à pied ou de trails

La performance sportive peut-elle s'appliquer à la performance de l'entreprise ?

J’en suis intimement convaincu. Malgré l’absence de littoral maritime sur notre région, nos équipes s’identifient fortement au team « Banque Populaire Voile ». Nous avons eu le plaisir de recevoir le skipper Armel Le CLEACH et nous avons pu trouver de nombreux points de convergence sur la performance à l’instar de la préparation, de l’exigence au quotidien et du plaisir de parvenir au résultat.

Comment envisagez-vous la saison 2018/2019 au niveau de l'AJ Auxerre ?

J’ai retenu la phrase prononcée par le président Francis GRAILLE : « il est plus difficile de monter en Ligue 1 que de s’y maintenir… ».

Si, le club accède en Ligue 1, seriez-vous toujours partenaires compte tenu des budgets de fonctionnement beaucoup plus élevés pour cette division ?

Nous l’étions du temps de la Ligue des champions. Je souhaite, en premier lieu que l’AJ Auxerre retrouve la Ligue 1. Ce serait un bonheur de continuer le partenariat en retrouvant l’élite… ».

Dix kilomètres de balade entre les sites éoliens de Forterre et de MIGE devraient normalement suffire pour que les participants de cette randonnée un peu particulière découvrent, commentaires à l’appui, les arcanes de la transition énergétique telle qu’elle est vécue dans la Communauté de communes de Puisaye Forterre. Gratuite, cette manifestation a pour objectif de faire toute la lumière sur les projets énergétiques participatifs et citoyens…

TOUCY : Joindre l’utile à l’agréable. Un adage qui fait florès dès qu’il s’agit d’expliquer les grands enjeux de société qui se présentent à nous. Dans le cadre de son programme d’animation « TEPOS », la Communauté de communes de Puisaye Forterre organise ce samedi 04 août une randonnée pédestre, un peu spéciale certes, autour d’une thématique qui sera consacrée aux énergies.

Non pas celles produites lors d’un exercice physique en marchant mais bel et bien celles qui nous entourent à travers la campagne et qui prennent la forme de ces champs éoliens aux capacités de production de plus en plus puissantes en mégawatts.

Alliant convivialité et recherche de renseignements instructifs, cette randonnée devrait titiller les esprits des plus curieux, petits et grands. C’est-à-dire celles et ceux qui désirent en savoir davantage sur les vertus positives de la transition énergétique favorable à la sauvegarde de l’environnement et à la protection de l’humanité et des espèces vivantes.

Des explications précises avec les experts de l’association Le VARNE…

Ce sont les représentants de l’association « Le VARNE », experts en la matière, qui assureront les séquences animations de ce périple insolite et des plus sympathiques d’un site éolien à l’autre.

Plusieurs étapes ponctueront ce parcours initiatique à travers les champs. Il y sera question de biodiversité, de ressource en eau (sujet ô combien d’importance en cette période de canicule et de forte sécheresse) mais aussi de profiter de la vision de ces paysages bucoliques et d’évoquer, sans aucun doute, la faune et la flore.

Le point de ralliement de cette épopée dans la nature, terme de ce cheminement judicieux, sera la salle des fêtes de Migé, où aux alentours de 17 heures, un verre de l’amitié réunira l’ensemble des participants qui le désirent. Ils profiteront encore d’un échange, sans doute nourri de nombreux arguments et avis, sur « les projets d’énergies renouvelables participatifs et citoyens ».

Côté logistique, la Communauté de communes de Puisaye Forterre fera bien les choses : elle prévoit la mise à disposition d’un mini bus pour réacheminer les conducteurs automobiles et motorisés à leur point de départ.

La randonnée spéciale énergie en pratique : rendez-vous à 14 heures sur le site éolien de Forterre (1,5 km après Usselot en direction de Merry-Sec sur la D85). Participation gratuite. Prévoir de quoi s’hydrater. Renseignements à la Communauté de communes au 03.86.74.19.50. E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Page 1 sur 43
Bannière droite accueil