Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Lycée Saint-Joseph de la Salle
chambre des métiers et de l'artisanat
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

Salle comble au Silex pour la traditionnelle célébration des vœux du club fétiche des Auxerrois : l’AJA ! En présence de moult partenaires et soutiens de la structure associative icaunaise, le président Baptiste MALHERBE a évoqué le bilan de la saison écoulée, synonyme de rétrogradation en division inférieure. Mais, il a surtout des projets à venir dans les prochains mois. Dont, d’un point de vue sportif du retour si attendu parmi l’élite !

 

AUXERRE : Combien étaient-ils dans l’antre de la musique underground et décapante de l’Auxerrois, le Silex ? Trois cents personnes ? Davantage ? Sans doute. En tout cas, il fallait se la jouer serrer pour parvenir au plus près de la grande scène de la salle culturelle auxerroise pour voir joueuses et joueurs, coaches et membres du staff, ainsi que les dirigeants du pensionnaire de Ligue 2, tous réunis pour la cérémonie, devenue incontournable au fil des ans, de présentation des vœux.

Outre la formulation des vœux que l’on souhaite toujours les meilleurs possibles, il va de soi, c’était aussi l’occasion pour le président Baptiste MALHERBE – l’actionnaire majoritaire du club, James ZHOU, aura adressé au préalable un message similaire par vidéo depuis la Chine  - de remercier tous les sponsors et partenaires du club, qu’ils soient issus de la sphère institutionnelle ou économique dont les dirigeants de GROUPAMA Paris Val-de-Loire venus en nombre. L’opportunité fut laisser aussi à l’entraîneur Christophe PELISSIER et au défenseur brésilien JUBAL de prendre la parole, afin d’éclairer le copieux public de leurs bonnes intentions sportives pour la seconde partie de la saison.

 

 

Il est clair que les dirigeants de l’AJ Auxerre placent la barre vers le plus haut en 2024, avec l’espoir de revivre des instants de folie au printemps prochain, qui les rapprocheraient de la montée en Ligue 1. Seule grande résolution à tenir cette année, c’est sûr !

En marge de la compétition, l’agrandissement d’une tribune et la création d’une plaine sportive qui permettrait de créer de l’évènementiel autour du stade intègrent aussi les priorités de la saison.

 

Thierry BRET

 

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Contrairement à l’année dernière où la structure associative, regroupant les trois chambres consulaires départementales, avait célébré la nouvelle année de la manière la plus rugbystique possible grâce à la présence de l’ex-coach et international Marc LIEVREMONT, il n’y a pas de séance de vœux inscrite au programme des réjouissances 2024. Explications…

 

AUXERRE : C’est une situation de stand-by pour la Chambre Economique de l’Yonne en ce début de nouvelle année. L’organisme qui fédère les trois chambres consulaires départementales (Chambre de Métiers et de l’Artisanat qui en assure la présidence avec Jean-Pierre RICHARD, Chambre de Commerce et d’Industrie et Chambre d’Agriculture) a décidé de ne pas renouveler l’opération de la saison dernière, à savoir une grand-messe publique avec invité de prestige et cocktail bien garni.

 

 

L’information a été confirmée par le président de la structure Jean-Pierre RICHARD en personne : « je ne me vois pas dépenser le moindre denier pour la présentation des vœux alors que bon nombre d’entreprises éprouvent des difficultés dans le contexte économique actuel… ».

Cela a au moins le mérite d’être clair même si cela occulte le respect de certaines traditions quasi séculaires en France où il est de bon ton de partager la galette des rois et de se souhaiter tout le bonheur du monde lors d’agapes festives. Parfois fort coûteuses, convenons-en !

 

Thierry BRET

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Vu le temps glacial et le froid qui mordent cruellement les joues, ils ne chôment pas les salariés de BERNER ! Trop affairés à apporter la couche de peinture nécessaire pour embellir les petits cabanons, ceux qui ont pour pensionnaires une cohorte de chats domestiques qui observe avec curiosité toute cette agitation humaine. « Le Secours Félin », refuge perdu au milieu de nulle part mais havre de paix royale pour les animaux en attente de maîtres, est le grand bénéficiaire de cette opération altruiste concoctée par l’entreprise allemande implantée à Saint-Julien-du-Sault. Le Noël des chats, en somme ?!

 

CHAUMOT : Les doigts sont gourds, et il n’est pas si simple d’immortaliser via l’appareil photographique tenu tant bien que mal dans les mains gelées le chantier en cours, assuré par les collaborateurs volontaristes du groupe BERNER ! Un premier cabanon présente une flamboyante physionomie rouge qui dénote avec le décorum ambiant du refuge, géré par l’association « Le Secours Félin ». Un second où s’active l’équipe en place se teinte de vert. De manière progressive, à grands coups de pinceaux et de rouleaux. Que du matériel et des produits à l’estampille de BERNER, c’est logique ! D’ailleurs, on est jamais aussi bien servis que par soi-même, non ?

Depuis 2017, c’est la même en couleur ! Avec un plaisir identique et une bonne humeur communicative entre les membres de cette opération qui apprennent aussi à mieux se connaître. En matière de cohésion de groupe, ce dont rêvent tous les dirigeants d’entreprise et spécialistes des ressources humaines, c’est plutôt réussi. Vêtus de leurs combinaisons blanches qui se tâchent petit à petit de peinture verte, les acteurs de cette animation à vocation sociétale et environnementale se détendent tout en effectuant leur labeur. On rigole, on plaisante, on s’entraide, on mutualise les efforts, on abat la carte de la solidarité : bref, on est dans la fierté de réaliser quelque chose de bien !

 

Des travaux tous azimuts pour le confort des chats

 

Aujourd’hui, et malgré ce froid de canard (cela aurait plu aux félins maintenus dans leurs enclos d’en avoir quelques-uns avec eux, histoire de s’amuser !), une quinzaine de salariés sont à pied d’œuvre. Certains verdissent l’extérieur de la cabane – une chatterie – de leurs coups de pinceaux experts ; d’autres sont à l’intérieur afin d’isoler au maximum le toit du petit bâtiment, chauffé d’ordinaire. Les chats du refuge, même s’ils ont été abandonnés ou en quête de maîtres gentils avec eux, méritent bien un peu de chaleur ambiante. Avant de recevoir celle des humains.

 

 

Bénévoles, les participants de cette belle opération digne d’un conte animalier de Noël ont réalisé lors de ces derniers jours des travaux de ponçage, d’isolation thermique, de peinture, d’aménagement extérieur en créant des espaces de suspension et de jeux pour leurs amis à quatre pattes. De velours, de surcroît !

 

 

Un don de 6 000 euros à toutes fins utiles

 

Outre le geste symbolique – celui de retrousser les manches via ses salariés pour améliorer le site -, BERNER s’est également mobilisé en proposant le don de matériel indispensable à la réalisation des travaux et à la redistribution d’une collecte comprenant nourriture et litière. Collecte qui fut organisée au siège social de Saint-Julien-du-Sault en amont.

La cerise sur le gâteau, elle se présentait sous la forme d’un fac-similé de chèque en version grand format pour annoter la somme offerte par le spécialiste de la distribution de matériels et outillages industriels : soit la coquette enveloppe de 6 000 euros ! Et pour parodier le célébrissime film de saison du SPLENDID, une note d'humour de circonstance : « Joyeux Noël, Félix ! ». Le chat, bien entendu !

 

Thierry BRET

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

C’est une nouvelle corde à son arc. Une de plus, pourrait-on dire ! Depuis le lancement de son bureau de presse, spécialisé dans la communication des agences de design, d’architecture, d’hôtels-restaurants, du tourisme ou de l’industrie, en 2009, Christophe PAYMAL ne cesse de diversifier ses activités à l’échelle hexagonale – le garçon est très bien implanté à Paris – comme en Bourgogne Franche-Comté. En ajoutant la ligne « vidéo et image » à son catalogue, il compte bien engranger de fructueuses affaires en 2024…

 

CHEVANNES : Ca phosphore beaucoup dans la tête de ce truculent personnage. Un communicant pur jus, il pratique son métier avec passion et bonheur. C’est suffisamment rare pour le signaler dans un secteur fortement concurrentiel où l’a peu près n’est pas autorisé.

Ici, dans ce sérail à réserver aux initiés, on parle de relations publiques, de relations presse, de communication digitalisée ou sur papier, à l’ancienne, avec attachées de presse, journalistes free-lance, entre convivialité et expertise. Le Nirvana de la communication !

Une communication dans la plus pure des traditions entrepreneuriales qui garde encore ses vertus et ses lettres de noblesse dans la filière. Christophe PAYMAL s’est donc fait un nom. Un patronyme à l’anglaise qui lui aura permis de tester ses capacités internationales pour s’envoler vers des expériences heureuses de l’autre côté de l’Atlantique. Aux States, tout d’abord, dans l’une de ses mégalopoles de référence, « Big Apple », évidemment, c’est-à-dire New York, la venteuse et si tempétueuse au niveau de l’esprit, du fun et de sa qualité de vie !

Ensuite, il y aura le retour sur Paris. PAYMAL is back et le fait savoir autour de lui, lui qui rejoindra de prestigieuses agences de communication aux raisons sociales connues et reconnues chez les aficionados : « Carré Noir », « Dragon Rouge ». Tout un programme en somme qui exacerbe sa puissante créativité.

 

Une nouvelle corde à son arc : l’image via la vidéo

 

Ses sphères d’influence sont le design et ses designers (parfois fantasques mais toujours situés aux confins du génie et de la créativité), l’architecture – ce n’est pas pour rien qu’il s’intéresse aux vielles pierres et qu’il vit aujourd’hui dans un ancien presbytère à l’atmosphère cossue et intimiste -, le tourisme, aussi, via deux de ses vecteurs les plus représentatifs que sont l’hôtellerie et la restauration. Ah, ces arts de la table qui font grâce aux épicuriens que nous sommes !

On peut revendiquer la terminologie traditionnelle et non galvaudée de la communication et de ses valeurs tant au niveau des méthodes que de l’esprit sans pour autant ne pas se désintéresser de l’évolution du métier et de ses nouveaux outils digitaux.

 

 

Christophe PAYMAL le prouve en ajoutant une nouvelle corde spécifique à son arc, devenu une harpe mélodieuse au fil du temps, en proposant désormais la communication par l’image, via la vidéo. Pour se faire, le chef d’entreprise s’est appuyé sur les compétences d’un spécialiste de la technique, un vidéaste auxerrois, « véritable geek » selon le portrait qu’il en fait, Geoffrey MANCIAUX. La première des réalisations filmées a vu le jour en ce mois de décembre qui s’achève doucement sur une note de température peu hivernale. Un clip réalisé au profit de la société VALOUR + LEMAIRE, spécialiste comme les puristes de gin, de brandy et de spiritueux le savent, de conception maison de produits à consommer avec extrême modération ! La structure de Tonnerre se sert de ce document comme d’une carte de visite : idéale pendant la période des fêtes afin de vanter la qualité et la gamme de leurs nombreux produits.

 

 

Valoriser le savoir-faire des entreprises sur les réseaux sociaux…

 

« L’image donne un sens à notre évolution naturelle, explique Christophe PAYMAL qui pourrait aussi s’adjoindre les services de nouvelles belles plumes rédactionnelles dans les semaines à venir – chut, c’est encore un secret que nous révélerons un peu plus tard ! – d’autres projets de très courts métrages sont déjà en préparation… ».

Notamment dans le domaine du tourisme et de l’hébergement d’hôtes.

Co-auteur avec le journaliste de France 2 Jean-Claude ALLANIC d’un ouvrage faisant référence sur le sujet cette année (« Parlez-moi de moi, je veux le 20 heures ou les dessous des relations presse », publié aux éditions Designfax), Christophe PAYMAL, aujourd’hui à 100 % bourguignon, veut s’adresser aux TPE,PME et collectivités locales afin de proposer ces nouvelles prestations, au résultat probant et résumé en trois à quatre minutes, pour valoriser leur image et savoir-faire. Une stratégie qui s’avère payante pour les structures ayant déjà fait appel à ses services, y compris pour les diffusions de ces clips sur les réseaux sociaux.

  

Thierry BRET

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Le sentiment du devoir accompli. D’avoir réalisé les choses en son âme et conscience, dans l’intérêt et au service de tous. En particulier, cette population éloignée des soins, ces personnes précaires qui ne peuvent même plus se permettre de consulter le moindre généraliste, faute d’argent. Incontournable figure praticienne du CES (le fameux Centre d’Examens de Santé de l’Yonne, structure gérée par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie), le docteur Saïd BROUCHE tire sa révérence. Un au-revoir mais pas un adieu à la générosité, l’altruisme, la prévention…et les projets.

 

AUXERRE : Etonnamment, le responsable du Centre d’Examens de Santé de l’Yonne n’a pas revêtu sa fidèle blouse blanche, en ce vendredi matin, premier jour de l’hiver. Pourtant, fidèle au poste, il a bien débuté sa énième journée de travail en recevant dans son grand bureau, une patiente. Perfectionniste et humain jusqu’au bout des ongles, Saïd BROUCHE reste avant toute chose un médecin attentionné. Lui qui jadis a obtenu ses diplômes médicaux dans des disciplines thérapeutiques qui se complètent comme la gériatrie et la pneumologie, il demeure égal à lui-même. Un homme simple, accessible, agréable et rassurant, qui aime être utile à son prochain, respectueux du serment d’Hippocrate qu’il a prêté en 1978 en qualité de jeune médecin. Son credo : mieux vaut prévenir que guérir ! Son leitmotiv : faire le bien autour de lui en accueillant parmi ses services les défavorisés de la vie, les oubliés de l’existence, les paumés du quotidien…Même si l’ensemble de la patientèle compte énormément pour lui.

Calme, posé, détendu, silhouette de gentleman-farmer avec son pull à col roulé sombre, le docteur Saïd BROUCHE irradie la pièce où il m’accueille d’une légèreté intellectuelle très subtile. C’est un rendez-vous express, prit sur le pouce, et qu’il m’accorde malgré la journée symbolique qui se présente à lui ce vendredi 22 décembre : son départ à la retraite. On ose à peine y croire !

 

41 années dans la filière médicale : de l’expérience à revendre !

 

Lui qui incarne de par sa présence, son style de management paternaliste avec ses équipes – près de vingt-cinq personnes essentiellement féminines -, son sens relationnel aiguisé avec la patientèle qui défile par petites grappes dans les locaux avant d’entreprendre le fameux parcours de soins prévu sur une matinée, le Centre d’Examens.

41 années d’exercice dans la filière médicale, ça parle ! Dont une présence connue et reconnue au sein de ce centre d’examens, si particulier, un outil très précieux à l’estampille de la CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie) où tous les assurés sociaux ont droit de visite et de découverte. Responsable de cet endroit, le docteur auxerrois a pu mettre en place bien des aventures structurées et autant de projets judicieux durant toutes ces années. De l’accompagnement de l’informatisation de ce lieu aux différentes conventions paraphées avec une cinquantaine de structures départementales partenaires, rien ne sera laissé au hasard, dans le fruit de cette stratégie.

 

 

L’une de ses plus belles réussites – il le révèle lors de la discussion – l’existence des unités mobiles facilitant la prévention et l’orientation vers les solutions thérapeutiques à distance : Avallon, Sens, Tonnerre, trois villes qui en bénéficient.

L’un de ses gros challenges qu’il aura eu à aborder : l’adaptabilité du CES à assurer la gestion de la crise sanitaire imputable à la COVID et aux différentes vagues successives de la pandémie. Une réactivité qui s’appliquera sur le terrain via les campagnes de vaccination, de dépistage, de traçabilité…

Mais, ayant ce sens de la perfection aigüe, Saïd BROUCHE reconnaît aussi avoir eu à subir des revers durant sa carrière, lui procurant des regrets.

« Nous n’avons jamais pu développer l’unité mobile du CES sur le secteur de la Puisaye-Forterre, concède-t-il, le regard un peu plus sombre. A l’instar de la mise en place d’un centre de vaccination dans la Nièvre… ».

 

 

Un binôme 100 % féminin pour commencer 2024

 

A contrario, le visage de notre interlocuteur s’épanouit à l’évocation des innombrables campagnes de sensibilisation, mises en place par le Centre d’Examens de Santé, en direction des populations désireuses d’en connaître davantage et de se prémunir contre les risques des cancers, en particulier celui du sein et du colon, par le biais des dépistages. Des campagnes qui concernent aussi les maladies cardio-vasculaires et le diabète.

« Je suis fier de tout ce que nous avons entrepris, souligne-t-il avec humilité, et je n’oublie pas d’y associer l’ensemble de l’équipe... ».

Une équipe qui habillée pour certaines personnes avec des parures de Noël accueillait les premiers patients se rendant sur place, vendredi matin.

Membre créateur de l’association TABAGIR aux côtés d’une autre figure de la profession médicale icaunaise (le docteur Serge TCHERAKIAN), Saïd BROUCHE n’a pas encore réfléchi à la suite, souhaitant profiter pleinement de son nouveau statut de retraité, valable au 31 décembre.

Toutefois, le médecin qui veut être utile à la société possède plusieurs pistes de réflexion ; elles sont même multiples d’après lui !

« Toujours est-il, affirme-t-il, je resterai en lien avec des projets autour des personnes âgées et des personnes en précarité… ».

Et si, glissera l’une de ses collaboratrices, prénommée Mélanie, un peu émue par ce départ, le docteur Saïd BROUCHE nous revenait de temps à autre au CES pour y apporter sa bonne humeur ? Une chose s’avère évidente : c’est bel et bien le docteur Estelle HINCELIN qui prendra le gouvernail de ce vaisseau amiral de la CPAM pour naviguer sur les mers de la prévention, du dépistage, de l’orientation et du suivi des soins en 2024. La nouvelle « capitaine » sera soutenue dans cette aventure par la directrice adjointe de la CPAM, Christelle ROUTIER. Un joli binôme, 100 % féminin, pour augurer des belles perspectives 2024…

 

Thierry BRET

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Articles

Bannière droite accueil