Mercredi 29 août, le restaurant d’application du centre de formation d’apprentis de l’Yonne (CIFA) à Auxerre rempilera pour une nouvelle saison de fonctionnement, faite de découvertes gastronomiques intéressantes au fond de l’assiette. Fonctionnel depuis quelques années, le « COM’DES CHEFS » y accueille un public hétéroclite de particuliers, d’épicuriens, de retraités, voire d’entrepreneurs qui y tiennent des rendez-vous d’affaires importants. En avant-première, présentation de ce premier menu à mettre l’eau à la bouche…

AUXERRE : Sur le coup de midi, le mercredi 29 août, l’univers au décorum cocooning du restaurant d’application du CIFA de l’Yonne ouvrira ses portes pour une nouvelle saison opérationnelle.

En cuisine et dans la salle, ce sera l’effervescence parmi les jeunes apprentis qui profiteront de la présence d’un public composé d’habitués et de béotiens pour démontrer leur savoir-faire dans ce noble métier de la gastronomie.

Car, que l’on ne s’y trompe point : le « COM’DES CHEFS » demeure avant toute chose un restaurant pédagogique de bon aloi où les jeunes gens qui s’y affairent ont conscience d’apprendre leur futur job. Dans le respect des règles de l’art de la cuisine et du service à la française, des valeurs intrinsèques inculquées par le programme pédagogique du CIFA de l’Yonne, soucieux de former ses pensionnaires vers l’excellence professionnelle.

Un premier rendez-vous décliné autour des poissons et crustacés…

Pourvu d’un équipement technique de très belle facture (cave à vin pouvant accueillir quelques goûteux nectars, numérisation de la carte des vins, décoration cosy et design de la salle…), l’établissement est largement comparable aux structures professionnelles établies sur la place.

En plus de la conception de ses menus journaliers, l’équipe en poste concocte toute l’année des menus inspirés de grandes recettes de la gastronomie nationale. Celles qui enchantent les becs fins vivant aux quatre coins de la planète.

Mais, avant de retrouver avec moult plaisirs le généreux programme des menus thématisés au fil de l’eau de cette saison (Beaujolais, Noël, Semaine du Goût, repas orientés vers des spécialités telles que le foie gras ou la truffe…), les premiers consommateurs de cette rentrée ne regretteront pas leur choix en venant se sustenter de spécialités poissonnières.

Le chef et sa brigade de jeunes pousses concocteront le menu suivant pour le déjeuner de ce 29 août : une entrée des artistes (à découvrir), des fruits de mer embeurrés d’herbes, un pavé de saumon agrémenté de sa cassolette du soleil avant de poursuivre par une dégustation de fromages sur un plateau.

Les amateurs de confiseries et de gourmandises auront l’opportunité de conclure en dégustant le dessert, conçu sur la thématique des « choux » préparés dans tous leurs états.

On imagine un melting-pot de sympathiques petites gâteries agréablement sucrées et savoureuses au palais avec beaucoup de crème…

Réservations au 03 86 42 03 55 ou par mail à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Gérante depuis 2014 du camping de la localité icaunaise, la Sarl France AB procèdera à la construction de sa base d’activités nautique dès la saison prochaine. Ce projet a vu le soutien de la commission permanente du Conseil régional Bourgogne Franche-Comté qui allouera une enveloppe de 5 300 euros à sa conception…

SAINT-JULIEN-DU-SAULT : La création d’une base d’activités au camping des Iles de Saint-Julien-du-Sault bénéficiera de l’aide de la région. Ce projet qui permettra d’accueillir du paddle et du vélo sur le site d’hôtellerie de plein air sera en partie financé par le Conseil régional. L’organisme a rendu sa décision début juillet.

Répondant aux objectifs de développement des offres de loisirs sur et autour des voies d’eau, le dossier déposé par la société France AB qui préside à la destinée de ce camping a reçu l’aval de la commission permanente de l’institution régionale.

Il s’inscrit également dans le plan d’actions du contrat de développement fluvestre de l’Yonne, en cours de finalisation. Ce dossier sera soumis à l’assemblée régionale d’ici la fin de l’année 2018.

Situé au bord de l’Yonne, le camping des Iles de Saint-Julien-du-Sault verra son offre de services et ses prestations ludiques se diversifier à l’avenir selon la volonté de son gérant. Ce dernier souhaitait optimiser le site en créant une base d’activités destinée à la pratique du paddle, une discipline aujourd’hui très prisée par les estivants, et la bicyclette.

Ces deux nouvelles activités sportives s’agrégeront aux possibilités déjà existantes déclinées autour de l’activité canoë-kayak opérationnelle depuis plusieurs saisons.

Inaugurée le 07 juillet, l’exposition « Instagram MAULNES » accueille jusqu’au terme de l’été sur le site du célèbre édifice pentagonal de Cruzy le Châtel les œuvres photographiques des adeptes du réseau social. Amoureux des architectures insolites, ces derniers proposent plusieurs dizaines de clichés originaux partagés sur la toile…

CRUZY LE CHATEL : Au mois d’octobre 2017, le fameux site patrimonial de l’Yonne, propriété du Département, recevait la visite d’une petite trentaine d’Instagramers venus des quatre coins de la Bourgogne Franche-Comté et de l’Ile de France.

Répondant de manière positive à l’invitation de l’agence de développement Yonne Tourisme, les utilisateurs du réseau social Instagram devaient produire, au cours de leur visite, plus de 300 clichés originaux.

Une dizaine de ces images conçues avec talent et virtuosité occupent une place privilégiée cet été sur le site du château. Un coup de pouce aux qualités artistiques a été voulu par le Conseil départemental de l’Yonne et Yonne Tourisme : ils ont choisi de sélectionner ces clichés dans le cadre d’une exposition libre et gratuite à apprécier aux abords du monument pentagonal.

Les visiteurs curieux et amateurs de photographies insolites auront ainsi l’opportunité de pouvoir admirer le travail et le talent d’Agathe DEILLER alias @gatounne89, Eric CHICLET @eric_chiclet, Alexandra GEVAUDAN alias @alecgevaudan, Matthieu HEIME alias @mattgroar, Alexandra LAURENT alias @alecs_laurent, Nicolas GRIVAUD alias @nicklapeaulisse, Charlène JORANDON alias @cj_pro, Pascal AMETTE alias @pascalmte, Elisabeth SAZERAT alias @_elisaz et Titouan RIMBAULT alias @tito_uan.

Créées par Jacky FOSSEZ, agent de la ville de Migennes, les « Bestioles », une collection unique de sculptures animalières de fourmis, araignées, libellules et papillons, ainsi que de bicycle, complètent cette visite dans la prairie du château.

Précisions que ces pièces ont été prêtées aimablement par le maire de Migennes et élu du Conseil départemental, François BOUCHER.

Du 16 au 20 juillet, les membres du jury départemental du Concours de Fleurissement ont parcouru de nombreux kilomètres pour examiner avec grand intérêt les plantations et embellissements des communes icaunaises, inscrites à ce challenge annuel. Organisé par Yonne Tourisme sur délégation du Conseil départemental de l’Yonne, ce concours prendra son terme définitif cet automne à l’annonce des résultats officiels, récompensant les localités susceptibles d’obtenir le label Villes et Villages Fleuris…

AUXERRE : Chaque année, bon nombre de collectivités de notre territoire concourent à cet événement synonyme de valorisation du patrimoine paysager. Elles ne sont pas les seules. Les particuliers les rejoignent aussi dans cette démarche citoyenne et environnementale.

Dirigé par Anne JERUSALEM, présidente de l’agence de développement Yonne Tourisme, le jury composé d’élus et de personnalités qualifiées ainsi que de professionnels du tourisme et de représentants de sociétés horticoles locales, ont visité courant juillet les communes engagées dans ce challenge très prisé.

Ces rencontres furent importantes pour prendre le temps d’échanger de façon privilégiée avec chacune des municipalités en lice pour ce concours devenu traditionnel. Sachant que le fleurissement des particuliers est désormais jugé sur photo.

Concernant le concours destiné aux communes, le jury a évalué différents critères pour établir son classement. Le patrimoine végétal et le fleurissement mais aussi la gestion environnementale, la qualité de l’espace public et la pertinence des aménagements paysagers entraient en ligne de compte à l’instar de leur gestion ou encore de leur animation, voire de la promotion de la démarche.

96 dossiers de candidature pour cette édition 2018…

L’harmonie générale des embellissements, la qualité, le volume et la diversité des plantes et fleurs utilisées interpellent en revanche les jurés dans le cadre du concours réservé aux particuliers. Leur sensibilité englobe aussi l’utilisation des arbres et des arbustes. Anne JERUSALEM n’a pas caché sa satisfaction d’avoir présidé ce jury 2018 dans lequel, compte désormais parmi ses membres, des agents techniques de communes labellisées.

« La mobilisation des villes et villages de l’Yonne reste toujours aussi importante sur ce dossier de l’embellissement et du fleurissement de leur cadre de vie, constatait l’élue vice-présidente du Conseil départemental avec enthousiasme, 96 d’entre eux ont posé leur candidature à l’obtention d’une première fleur ou d’une fleur supplémentaire dont huit nouvelles communes engagées cette année… ».

Parmi les innovations cette saison : il y avait la mise en place d'une tournée spécialement réservée aux campings participant au Prix de la Fédération départementale de l'Hôtellerie de Plein Air. 

 

 

Quand les sciences et les techniques sont au service des soins du corps et de l’âme. La nouvelle scénographie du Musée hospitalier de l’établissement sanitaire du Tonnerrois offre de manière chronologique une découverte enrichissante et insolite des collections, jusque-là conservées pour la plupart dans les réserves…

TONNERRE : Il aura fallu tout déménager ou presque durant quelques semaines pour que la physionomie du Musée hospitalier soit enfin présentable au jour J de l’ouverture officielle, c’est-à-dire le samedi 01er juillet. Retraçant 700 ans d’histoire, les collections de pièces hétéroclites montrent les évolutions chronologiques de ces ustensiles si précieux permettant de prodiguer des soins aux malades qui n’avaient d’autres choix de fréquenter ces lieux.

Au deuxième étage du bâtiment, celui du Pavillon DORMOIS, des pièces du XVIème siècle appartenant aux comtes de Tonnerre ou à l’Hôtel-Dieu se côtoient parmi un univers qui sait les mettre en valeur. L’art religieux se mêle au matériel médical. Le temps de la prière se conjugue à celui de la thérapie et des soins. Des reconstitutions offrent une vision réaliste d’un bloc opératoire de l’époque ou d’une chambre de malade. Le visiteur peut apprécier la kyrielle d’instruments servant à la pratique de la chirurgie, confinés dans leurs vitrines.

Qu’il soit guidé ou en  individuel. Il y verra aussi une copie de « L’adoration des mages » attribué à Jérôme BOSCH en 1514. Il lui en coûtera dix euros pour changer d’époque et se faire sa propre opinion sur la pratique des soins au cours de cette très longue période couvrant les sept cents ans d’histoire de cet édifice somptueux dont l’Yonne peut s’enorgueillir de posséder…

Articles

Bannière droite accueil