Réputé pour son parc, ses espaces fleuris et son hébergement cocooning qualitatif, la propriété de Marieke et Rik KLOMP l’est aussi pour la tenue régulière d’une programmation artistique de très belle facture. Ce dimanche 14 octobre, le Domaine de la Borde, près de Leugny, accueillera pour une nouvelle saison le concept « Musique & Brunch », mise en bouche musicale de prestige assortie d’une dégustation de produits du terroir, servi dans un esprit de pure convivialité...

LEUGNY : Bach, Rachmaninov, Chostakovitch, Debussy…la prestation du talentueux Slava GUERCHOVITCH devrait comblée d’aise les férus de pièces musicales empruntées aux mélomanes des écoles classiques. Ce pur produit de l’Académie de musique Rainier III de Monte-Carlo et du Conservatoire de Paris fera une halte très remarquée en Puisaye en cette journée dominicale du 14 octobre.

Soixante minutes de présence scénique du virtuose au piano sublimeront ces moments cristallins distillés avec modération dans ce haut lieu du tourisme départemental que représente le Domaine de la Borde. L’antre magique de ce couple de Néerlandais si sympathique, Marieke et Rik KLOMP, qui y ont élu domicile il y a quelques années en choisissant d’ouvrir ce cadre bucolique vers l’extérieur.

« Derrière les lunettes de l’interprète flambe un regard bleu, prodigieux d’intelligence qui traverse l’apparence des choses… ». Jacqueline DAUXOIX, maîtresse de cérémonie du fameux festival de Menton, n’a eu que des éloges pour ce jeune surdoué au doigté exceptionnel lors de sa venue en 2017.

Slava GUERCHOVITCH insuffle une ardeur exceptionnelle à la musique en la faisant sienne. Tout est cadré, réfléchi, pensé. Avec cette once d’originalité qui permet de rendre neuf des morceaux pourtant maintes fois entendus.

Agé de 18 ans, le pianiste monégasque ose la gestuelle excessive de certains des plus grands maîtres de l’instrument. En toute légitimité, il est vrai : il est en passe de rejoindre leurs rangs.

Musique & Brunch le 14 octobre, dès 12 heures.

Réservation : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tel : 06.13.52.94.86.

Le concours de photographie proposé par l’établissement bancaire régional a connu son épilogue au-delà du 30 septembre. Les résultats ont été dévoilés il y a quelques jours, mettant en exergue le talent artistique de plusieurs lauréats…

DIJON (Côte d’Or) : Le concours photo sur Instagram organisé par le Crédit agricole Champagne Bourgogne a suscité un très bel engouement auprès des utilisateurs de la fameuse application spécialisée dans le partage de prises de vue.

In fine, ce sont plus de 400 personnes qui ont ainsi été comptabilisées au terme de ce challenge photographique qui couvrait la période des vendanges. Pris aux quatre coins des départements de l’Aube, de Côte d’Or, de la Haute-Marne et de l’Yonne, les visuels ont révélé de vrais talents. Ils ont surtout déclenché l’enthousiasme des membres du jury, composé de professionnels de la filière viticole et de collaborateurs de la caisse régionale qui ont éprouvé parfois de sérieuses difficultés pour départager les candidats.

Chacun des gagnants s’est vu récompensé de lots d’une valeur allant de 125 à 400 euros.

Les gagnants sont @sophia_capture_linstant, @jeremy_faillat, @yann_de_la_calle et ex-aequo à la quatrième place @franz.pfifferling et @cocovalul.

Au 01er janvier 2019, la nouvelle structure ayant pour objectif de promouvoir le patrimoine touristique, viticole et patrimonial du Chablisien et du Tonnerrois se professionnalisera. Afin de soutenir les spécialistes du tourisme dans leur conquête de parts de marché supplémentaires. Adopté lors de leurs conseils communautaires respectifs fin septembre, le rapprochement fusionnel entre les deux offices du tourisme de ces territoires valide une stratégie volontariste devant conduire à de réelles opportunités de développement économique. Outre la mutualisation des moyens et des ressources humaines, les perspectives de communiquer autrement devraient être bénéfiques à terme pour ces précurseurs institutionnels qui ont décidé d’unir leurs forces dans l’intérêt commun et ce, en toute sagesse et sans esprit concurrentiel.  

CHABLIS : La montagne n’aura donc pas accouché d’une souris ! Que de nouveautés en perspective pour ce nouvel organisme qui sera opérationnel début janvier, dans son rôle de promoteur de l’actualité touristique, patrimoniale et viticole de ces territoires de l’est de l’Yonne !

Pourvu d’un plan de communication novateur (logo, refonte du site multimédia, naissance de la marque…), l’Office du tourisme résulte de cette volonté conjointe de constituer une force de frappe dynamique, favorable au rayonnement d’une contrée géographique, riche en déclinaisons culturelles.

Le principe de cette fusion aura été acté par les élus des deux communautés de communes les 25 et 27 septembre. Le Tonnerrois en Bourgogne et Chablis Villages & Terroirs ont trouvé aisément un terrain d’entente permettant de porter sur les fonts baptismaux cet organe fonctionnel dès le 01er janvier.

Conséquente importante : la SPL (société publique locale) Office de Tourisme Chablis Cure & Yonne, créée en 2010, verra son capital social progressé pour atteindre 150 000 euros. Une arithmétique qui s’explique par la hausse de la participation de la Communauté de communes Le Tonnerrois en Bourgogne, qui passe ainsi de 1 % à 33 %.

Après la dissolution légitime de l’Association d’accueil et de promotion touristique du Tonnerrois (AAPTT), les salariées grossiront les rangs de la SPL Office du tourisme de Chablis Cure & Yonne. Désormais, l’entité possèdera un effectif complet piloté par son directeur général, Xavier GUINOT, et quatre salariées à plein temps. Les saisonniers ne manqueront pas d’apporter leur savoir-faire lorsque la période de beau fixe touristique l’autorisera.

80 % de fréquentation entre avril et octobre…

L’an passé, ce sont près de 60 000 visiteurs qui ont été accueillis dans les bureaux des deux anciens offices du tourisme. Le développement de packages itinérants, de nouvelles escales gourmandes prévues sur une voire deux journées autour d’une thématique pourraient doper le potentiel de fréquentation de ce territoire. A l’annonce de cette fusion, les professionnels du secteur (hôtellerie, restauration, gîtes et hébergements, animations de loisirs…) se sont dits optimistes. Même s’ils désirent observer des actes concrets plutôt que d’écouter de saines paroles, bon suivies d’effet !

La convergence d’intérêts de ces deux acteurs du tourisme engrangera aussi de nouvelles possibilités professionnelles pour les collaborateurs. Chacun des quatre agents bénéficiera de spécialisation orientée sur leurs appétences : numérique, collecte d’informations touristiques, gestion de la taxe de séjour, etc.

A ce propos, l’affectation du produit de la taxe de séjour revient exclusivement à l’amélioration des équipements touristiques. Ce qui représentera un budget d’environ 80 000 euros pour l’année prochaine.

Signalons enfin, parmi les premières décisions qui seront entérinées dès janvier, la réouverture du bureau d’Ancy le France et l’application de nouveaux horaires d’ouverture du relais informatif de Tonnerre.

Parce que le gouvernement veut agir très vite en faveur du développement du tourisme en France, le futur Comité interministériel en liaison avec cette thématique se penchera sur les besoins en recrutement dans cette filière. En déplacement dans l’Yonne lors de l’inauguration d’un nouveau complexe hôtelier (IBIS BUDGET Auxerre Centre), le Secrétaire d’Etat à l’Europe et aux Affaires étrangères, Jean-Baptiste LEMOYNE, a évoqué la stratégie mise en place par l’exécutif afin de pallier aux cruels manques qui pénalisent la corporation…

AUXERRE : Priorisation à l’emploi qualifié ! C’est le mot d’ordre du prochain rendez-vous dans les sphères étatiques, la tenue d’un Comité interministériel devant être organisé d’ici la fin de l’année, en faveur de la filière du tourisme. De passage à Auxerre, le Secrétaire d’Etat à l’Europe et aux Affaires étrangères, Jean-Baptiste LEMOYNE, a esquissé en filigrane la composante du futur ordre du jour qui pourrait satisfaire à terme les professionnels de ce secteur d’activité.

L’accent devrait être mis sur l’apprentissage et la formation linguistique des personnels. Celles et ceux qui exercent leur métier au sein de structures d’accueil de ressortissants internationaux, à savoir l’hôtellerie et la restauration.

Dépasser la barre des 100 millions de visiteurs d’ici 2020

Conscient des difficultés actuelles rencontrées par les professionnels en recherche de collaborateurs qualifiés, le Secrétaire d’Etat a rappelé que la filière touristique offrait toujours un ascenseur social pour celles et ceux qui s’y aventuraient avec professionnalisme.

L’ensemble des acteurs de la filière sera invité à réfléchir aux travaux de ce comité interministériel. Une initiative collaboratrice qui s’inscrit dans une pure logique de partage des connaissances.

L’Etat français souhaite accueillir 13 millions de touristes supplémentaires d’ici 2020 en visant comme objectif de dépasser le cap des cent millions de visiteurs étrangers. Un challenge que le Secrétaire d’Etat à l’Europe et aux Affaires étrangères prend à cœur. La France demeure, il est vrai, la première destination planétaire pour des millions de personnes. En 2017, 87 millions de touristes en provenance des cinq continents avaient foulé le sol de l’Hexagone…

 

 

 

 

Opérationnel depuis le 20 juin, le nouveau complexe hôtelier du chef-lieu de l’Yonne ne désemplit pas, enregistrant un taux d’occupation très favorable qui justifiait amplement son édification au cœur de la ville, côté rive droite. Débuté en mars 2017, le chantier de cet édifice de 59 chambres a pris un terme définitif le 07 septembre avec l’inauguration officielle du site par ses propriétaires, Jeanine et Alain GEHIN. Un évènement conçu en toute convivialité et en présence de nombreux représentants des sphères politiques, institutionnelles, associatives et économiques du territoire…

AUXERRE : Le « Tout Auxerre », mais aussi par extension départementale, le « tout Yonne », se pressait avec curiosité et sympathie à la phase inaugurale du dernier né de la gamme hôtelière venant grossir l’offre d’hébergement de la capitale de notre territoire. Cet évènement de belle ampleur dans le microcosme économique local revêtait de la plus haute importance pour le couple d’entrepreneurs, très heureux, d’avoir pu rassembler autant de convives aux alentours de midi, en bordure du Parc Roscoff.

Certes, le nouvel hôtel du groupe ACCOR, dont bon nombre de représentants nationaux garnissaient le parterre des visiteurs, fonctionne déjà à plein régime depuis la fin juin. Atteignant déjà des chiffres record au niveau du taux d’occupation au-delà de 80 % !

Mais, afin de positionner la nouvelle enseigne sur l’Auxerrois et de la présenter aux partenaires des milieux économiques et aux éventuels prescripteurs, une inauguration officielle s’imposait. Une idée qui devait faire tilt, et ce dès le début, dans l’esprit de Jeanine et Alain GEHIN. Ils avaient déjà parsemé de plusieurs rendez-vous leur stratégie de communication au fur et à mesure que le complexe s’érigeait dans l’espace auxerrois. Une sorte de teasing savamment orchestré permettant de suivre pas à pas la construction du bâtiment.

Un petit mot sympathique sur chacun des collaborateurs…

Œuvre de l’architecte du cru, Vincent CANET, l’IBIS BUDGET Auxerre Centre possède avec ses couleurs chatoyantes un aspect extérieur sympathique qui invite à en découvrir davantage. Une immersion parmi son univers fait d’esthétisme et d’ergonomie sera par ailleurs proposée aux invités au terme de la cérémonie protocolaire.

Faisant appel à des artisans du cru et recevant l’appui financier de deux établissements bancaires (LCL et Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté), le couple gestionnaire du futur hébergement icaunais bénéficiera aussi de précieux subsides en provenance de BPI Bourgogne. Des aides qui faciliteront le montage financier du projet.

Parmi les temps forts de cette animation relationnelle conviviale : la présentation de l’équipe, dirigée par Céline ANTOSIC, où chacune et chacun des collaborateurs de l’équipe GEHIN furent accueillis de manière amusante avec une petite expression qualificative sur un trait caractéristique de leur personnalité. Sourires garantis parmi l’assistance !

Les politiques saluent l’excellence de l’initiative…

Evoquant la convergence d’intérêt entre la politique publique menée en faveur du développement du tourisme sur l’Auxerrois et l’intérêt d’une entreprise privée, le président de la Communauté de communes et maire d’Auxerre, Guy FEREZ, salua l’initiative avec beaucoup d’empathie. Un projet qui s’inscrit tout naturellement dans le cadre de l’aménagement de ce quartier de la rive droite qui bénéficiera de la future valorisation du port de plaisance, situé à quelques encablures de là.

Présent dans l’Yonne, le Secrétaire d’Etat à l’Europe et aux Affaires étrangères, Jean-Baptiste LEMOYNE insista sur la place prédominante de la France à travers le monde en matière d’activités touristiques. Sans omettre le poids indéniable du groupe ACCOR dans le secteur de l’hôtellerie et de l’hébergement. « C’est l’une des marques « joyaux » de l’excellence française à l’international…, devait-il conclure.

Articles

Bannière droite accueil