Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

Duo de sandre, cuit vapeur et sa quenelle aux petits légumes, servis sur un coulis d’écrevisses. De quoi faire saliver les gourmets qui entameront avec appétit le premier plat ! Une fois la pause rafraîchissante avalée, que l’on se rassure : il y aura encore de la place pour déguster le tournedos de veau aux champignons sauvages, sur la mousseline de panais confit et sa tuile de noisette ! Concocté par la Fondation GROUPAMA, le repas du trentenaire du « Rive Gauche » réservera d’onctueuses surprises. Au profit d’une œuvre caritative, celle menée par l’association PRADER WILLI…

 

JOIGNY : L’âge de la maturité. Plutôt, tendance, aussi. Trente ans, « l’âge mûr » chantait si bien Alain SOUCHON en 1978 dans son album « Toto, 30 ans, rien que du malheur ». On est encore jeune pour mieux pouvoir profiter de la vie. Sans avoir pris trop de rides ! Trente ans, l’âge de l’une des belles tables de l’Yonne : « Le Rive Gauche ».

Anne-Claire et Jérôme JOUBERT en président la destinée avec maestria et grande succulence sur la table. Ce 01er octobre, dans ce cadre chatoyant en bordure d’Yonne, ils régaleront les convives d’une soirée gourmande d’exception. Un anniversaire, pas comme les autres. Honoré différemment, grâce à un repas caritatif. Il est porté par la Fondation GROUPAMA. Un organe au service des actions sociales de l’assureur mutualiste qui s’engage au quotidien dans les valeurs de proximité et de solidarité. L’altruisme jusqu’au fond de l’assiette, en somme, dans le cas présent. C’est simple : ce repas anniversaire ne se cantonnera pas à souffler les trente bougies du lieu ; il permettra d’offrir à l’issue de la soirée la coquette somme de 1 500 euros, reversées à l’association PRADER WILLI.

 

 

Dix millions d’euros collectés pour les maladies rares en France

 

De quoi parle-t-on, précisément ? La structure associative aide les familles confrontées à cette pathologie orpheline – il en existe plus de 8 000 ! -, une maladie neurologique rare qui provient de l’absence ou de la perte de fonction de gènes au niveau du chromosome 15. Dans les faits, les jeunes malades – cela touche des enfants en bas âge – subissent des difficultés d’alimentation, une absence de réflexe de succion, voire une quête permanente de nourriture, sans observer de sensation de satiété. Aujourd’hui, une naissance sur vingt mille est touchée par cette maladie génétique, non héréditaire et très mal connue du grand public.

Soucieuse de faire progresser la recherche et améliorer le parcours de vie des malades et de leurs familles, la Fondation GROUPAMA – elle soutient plus de 2 000 projets portés par près de 250 associations de maladies rares dont celle de PRADER WILLI – a imaginé ce repas caritatif au « Rive Gauche », à l’occasion du trentième anniversaire de la vénérable maison. Grâce à ce type d’action – celle-ci-joint aisément l’utile à l’agréable – ce sont plus de dix millions d’euros qui ont ainsi apportés à la lutte contre les maladies rares. Grâce à vous !

 

 

En savoir plus :

Les 30 ans du Rive Gauche

Dimanche 01er octobre 2023

De 19h00 à 22h00

Chemin du Port au Bois

89300 JOIGNY

Tel : 03.86.91.46.66.

Pour toute réservation (obligatoire et acompte demandé sur le site : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ).

 

Thierry BRET

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Parmi l’abondance d’informations fournies par le directeur de la délégation départementale de l’Agence Régionale de Santé de l’Yonne, Yann de KERGUENEC, lors d’un premier point presse qui en appellera d’autres à l’avenir – il est prévu de renouveler l’exercice au rythme de deux conférences semestrielles à l’année -, la confirmation du maintien et le renforcement du Centre 15 devraient faire pas mal d’heureux parmi les élus et praticiens qui avaient soutenu, via une pétition, la conservation de l’outil sanitaire dans l’Yonne…

 

AUXERRE : « L’Agence Régionale de Santé de Bourgogne Franche-Comté veut maintenir l’offre de soins dans le département de l’Yonne… ». A la bonne heure, la nouvelle, excellente par sa pertinence, fait du bien à entendre aux oreilles des observateurs !

Prononcée par le délégué départemental de l’organisme, Yann de KERGUENEC, elle introduit les explicatifs liminaires dans le cadre de la révision du projet régional de santé, courant sur la période 2023/2028.

Un programme qui se corrige tous les cinq ans par les autorités sanitaires régionales et se rapporte à l’offre de soins hospitaliers et d’équipements lourds (imageries, radiologies…) qui sera entériné au premier novembre par le directeur général de l’Agence Régionale de Santé, Jean-Jacques COIPLET.

Une évolution notable a été constatée pour le territoire de l’Yonne. Ainsi, le fameux Centre 15 – il avait fait par le passé coulé beaucoup d’encre du fait de la possibilité de le rattacher à celui de la Côte d’Or - est finalement maintenu en l’état dans l’Yonne.

 

Un renfort des services et des compétences du centre…

 

Le projet de fusion, mobilisateur de la réaction contraire de l’ensemble de la classe politique icaunaise avec moult signatures pétitionnaires à l’appui et remontées revendicatives jusqu’à Matignon, lors de la visite du Premier ministre d’alors, Jean CASTEX dans le département, est définitivement abandonné.

Bien au contraire, selon le représentant de l’ARS, l’objectif de ce centre est désormais « qu’il se renforce en termes de liens avec les autres systèmes d’information mais qu’il soit aussi davantage attractif pour les médecins urgentistes et professionnels de santé… ».

En outre, il est demandé dans la nouvelle feuille de route de ce projet qu’il puisse « développer le service d’accès aux soins, un créneau que les médecins généralistes donneraient pour des rendez-vous non-programmés avec des patients... ».

Une nouvelle de la meilleure des factures pour celles et ceux qui s’inquiétaient de la fermeture et du déménagement vers la Côte d’Or de ce site ô combien stratégique de l’offre de soins dans le département de l’Yonne. Un sujet qui avait alors ému toute la classe politique et médicale icaunaise qui y était formellement opposée.

 

Thierry BRET

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

L’opération, à 100 % altruiste, en appelle nécessairement d’autres. Cela ne fait pas l’ombre d’un doute dans l’esprit de ce chef d’entreprise humaniste. Aider son prochain ne lui pose aucun problème. Y compris en prenant sur soi et son précieux temps de travail ! Quinze jours durant, Jérôme LECOMTE offrira ses services, en qualité d’opticien, au profit de l’association « Pour les Yeux du Monde ». Une immersion à bord d’un bateau hôpital, naviguant sur le Mékong, pour y prodiguer conseils, soins et interventions…

 

AUXERRE : Drôle d’équipage que celui-ci ! Ils seront sept praticiens et professionnels de santé à embarquer sur le navire affrété par la structure associative, « Pour les Yeux du Monde », dans cette belle aventure faite de solidarité et de générosité, sur le Mékong. Ce fleuve, l’un des plus longs de la planète, traverse plusieurs pays de l’Asie du Sud-Est dont le Cambodge, étape privilégiée de cette expédition sanitaire importante.

Il est donc loin le temps du Kampuchéa – ancien nom donné à ce joli pays de l’Asie coincé entre le Vietnam et la Thaïlande par les Khmers Rouges – qui vivait sous un dictat totalitaire. Le Cambodge a repris ses droits dans son appellation et sait accueillir les millions de touristes de passage. Même ceux qui y pratiquent le bienfait lors de missions humanitaires, sous l’égide de la prévention.

 

Une opportunité altruiste à ne pas laisser passer !

 

Créée il y a une vingtaine d’années, l’association « Pour les Yeux du Monde » propose ses services sur le terrain en venant consulter les populations les plus défavorisées qui n’ont pas forcément accès aux soins. Son siège est à Saint-Jean-de-Luz. Cela ne l’empêche nullement de recruter parmi ses membres ophtalmos et opticiens, mais aussi infirmières et orthoptistes, voire spécialistes de la logistique, pour assurer ses bonnes œuvres caritatives et salvatrices. Deux cents adhérents composent à date la structure qui a ciblé deux pays du globe pour assurer ses opérations de dépistage autour des problèmes de la vue cette année, Madagascar et le Cambodge. Où se rendra d’ici quelques jours Jérôme LECOMTE, opticien auxerrois : il gère la destinée de la boutique « OPTIC 2000 », pour y vivre sa toute première mission à l’international.

« C’est en juin 2022 que j’ai rejoint l’entité associative, précise le professionnel de santé, une place s’est libérée dans ce projet cambodgien monté avec le concours du responsable national du pôle optique de l’association. Une opportunité que je n’ai pas laissée passer ! ».

 

La quête de partenaires pour optimiser les missions

 

Du 30 septembre au 13 octobre, Jérôme LECOMTE s’envolera aux confins de l’Asie du Sud-Est avec le fol espoir de pratiquer un maximum de dépistages et d’opérations (cataractes, glaucomes…) auprès des populations locales, invitées à se rendre à bord de ce bateau disposant d’un bloc chirurgical et devant effectuer de l’itinérance sanitaire sur l’un des dix plus grands fleuves du monde. En qualité de bénévole – sur la base du volontariat, il prend à sa charge les frais de transport et la nourriture -, l’opticien de l’Yonne lance un message auprès de potentiels partenaires (clubs services, entreprises…) qui seraient intéressés par la cause. Notamment dans le besoin de matériels ophtalmologiques. Le groupe ESSILOR, l’un des leaders intervenant sur les verres de lunettes, a intégré le club plutôt restreint des soutiens inconditionnels de ce projet.

De son côté, Jérôme partira au Cambodge chargé de dix kilos de montures dans ses valises ! Celles-ci proviennent de dons, de collectes, de récupérations offertes par ses fournisseurs habituels.

Durant ce périple, le bateau prévoit d’accoster non loin d’une école près de Phnom-Penh, la capitale, pour y ausculter de jeunes scolaires. De l’altruisme, jusqu’au bout des ongles, ou des lunettes selon le cas !

 

Thierry BRET

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Le spectre de la réforme des retraites, viendra-il hanter ces Jeux Olympiques de 2024 ? On est en droit de s’inquiéter de mouvements sociaux importants lors de leur organisation. « Pas de retrait de la réforme, pas de Jeux Olympiques à Paris ! », ont prévenu des militants de la CGT ayant envahi le siège du comité d'organisation de Paris 2024 à Saint-Denis. En guise de galop d’essai, nous attendions le comportement desdits syndicats lors de la Coupe du monde de rugby, accueillie en France depuis septembre. A date, rien n’est venu entraver le bon déroulement de l’épreuve !

 

TRIBUNE : Les syndicats en perturbateurs des Jeux de Paris l’été prochain ? A l’aide de mouvements de grèves, manifestations et autres blocages dans la capitale déjà engorgée ? Cette perspective est bien réelle ! D’autant que ces mouvements sociaux pourraient avoir le soutien du public, et ce pour deux raisons !

La première, c’est que les épreuves seront suivies sur des écrans de télévision, de téléphones portables et autres tablettes. La seconde est d’ordre pécuniaire. Depuis le 11 mai et l’ouverture de la deuxième phase de ventes de billets (à l’unité cette fois), les témoignages affluent sur les réseaux sociaux afin de dénoncer les prix exorbitants pour assister à la majorité des épreuves.

Un premier prix frisant les 700 euros pour des sessions d’athlétisme (680 euros), 500 euros pour la natation, 480 euros pour la gymnastique, l’escrime et le judo à guichets fermés. Sans compter les 2 700 euro minimum pour assister à la cérémonie d’ouverture sur la Seine.

Le tout dans un contexte inflationniste dominant ! Mais, pondérons notre propos ! Si vous souhaitez des places entre 24 et 180 euros, il convient d’être adepte de l’haltérophilie. De plus, il existe aussi des places gratuites : se trouver sur le parcours du marathon et du triathlon… Alors de quoi se plaint-on ?!

 

 

Ne pas ternir la célébration de l’universalisme par le sport

 

Pour les Jeux Paralympiques, 500 000 places seront disponibles à 15 euros. Ensuite, on en trouvera à 25 et 100 euros ! Nos sportifs vivent leur handicap avec beaucoup de pureté, d’humilité, et de force ! Ils ont tous les handicaps possibles mais à l’inverse de nombreux bienportants, certainement pas celui du cœur. On peut appeler les syndicats à mettre en retrait leur velléité revendicative lors de cette séquence des Jeux !  

En 2021, Emmanuel MACRON avait reçu les médaillés français des J.O. : « Si la France ramène une trentaine de médailles (en parlant de 2024), ce n’est pas assez… à la maison, il faudra faire beaucoup mieux ». « Beaucoup mieux », en parlant des stratégies du locataire de l’Elysée, c’est ce que pense aussi la majorité des Français !

Il n’y a pas de doute que les Jeux Olympiques et Paralympiques portent l’image d’une fête sportive de caractère mondial, avec l’idée d’un modèle de fraternité et de rencontre des peuples, mis en avant à l’occasion de chaque olympiade...

Espérons que rien ne viendra ternir cette magnifique manifestation sportive. « Si tu veux courir, cours un kilomètre. Si tu veux changer ta vie, cours un marathon » disait le regretté coureur tchèque, Emil ZATOPEK. Méditons cette phrase en souvenir de lui !

 

Jean-Paul ALLOU

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

La Puisaye, c'est un peu la Corse de l'Yonne, m'affirma un jour Denis le boucher qui en était natif ! Moult hameaux, d'imposantes routes bordées d'arbres qui descendent et serpentent. Indéniablement, l'un des territoires icaunais les plus atypiques. Sa capitale, cité natale de sieur LAROUSSE, c'est Toucy. Moins de 3 000 habitants au compteur et un marché du samedi dont la réputation dépasse largement les limites de la contrée. Il a obtenu en 2018 une très jolie sixième place au concours des plus beaux marchés de France, organisé par TF1, excusez du peu !

 

TOUCY : Face à l'imposante statue du grand homme se tient un nouveau restaurant : « l'Ataraxie » (terme philosophique quelque peu lié à l'épicurisme...). Il est ouvert depuis juin dernier. Qui a dit qu'il ne se passait rien de nouveau dans l'Yonne, au niveau de ses tables ? Pas nous, pour sûr !

Antan ici, ce fut dix ans durant « Le Délice des Galets », créé par le sympathique chef auxerrois Eric GALLET et sa sœur, Valérie. Place à un jeune couple désormais,  avec un chef au joli CV étoilé, chez le franc-comtois Romuald FASSENET à Sampans (Jura), à la Côte-Saint-Jacques, la « Villa Madie » dans les calanques de Cassis...

 

Une mise en bouche agréable pour bien débuter le repas !

 

Le décor est couleur gris-taupe, à l'unisson de la mode actuelle. Faudrait pas plus sombre ! Heureusement de mini-lampadaires apportent une touche lumineuse bienvenue ! Et auparavant par téléphone, la réservation fut plutôt aimable ! L'assise est confortable et la mise de table harmonieuse. Sans philosopher nullement - ! - l'on se saisit du menu : la première formule est à 20 euros. Elle semble convenir aux maçons de la table voisine.

L'accompagnement de l'apéritif est délicieux, c’est une sorte d'allumette au fromage, façon baguette. C'est surprenant et change de la sempiternelle gougère. La mise en bouche au melon est fort bien assaisonnée. De bon augure pour commencer le déjeuner ! Le service est aimable mais semble...se chercher quelque peu !

 

 

 

 

Un bon point pour les entrées


L'entrée se compose de tomates de couleur (profitons-en, car  la saison se termine...), siphon de mozzarella, pesto aux herbes d'été. Elle est délicieuse et fraîche, en cette semaine de forte chaleur. Les tomates variées sont mûres et douces. Quant à l'assaisonnement, il est à point. Pour saucer, le pain semble un rien quelconque et pas à l'unisson de cette bonne cuisine. Mention spéciale pour l'autre entrée : un œuf parfait au caviar osciètre servi à 29 euros, accommodé avec une sauce délicieuse.

 

Des plats de résistance  à l’unisson…

 

En plat vient le tour du filet de turbot côtier à l'impeccable cuisson. Il est agrémenté d’une délicate poêlée de caviar de courgette et légumes estivaux. Un plat où tout est à l'unisson.

Le ris de veau, façon meunière, est parfaitement cuit. Il est lui aussi délicieux, peut-être le jus un brin trop réduit et légèrement trop salé. Mais, sans que cela ne rompe l'harmonie de cette belle assiette. Girolles et pommes de terre persillées sont proposées en accompagnement : ces dernières auraient mérité un léger poêlage pour un brin de croustillance.

 

 

Des débuts très prometteurs !

 

Quant au dessert, il est frais et de saison. L'un des credo de cette jeune maison ! Il est à base de nectarine et de pêche, avec sa délicieuse infusion glacée à la mélisse !

Point besoin d'être devin, pour comprendre que cette jeune table cultive une ambition certaine et méritée. Avec des débuts prometteurs. L'Yonne, on le sait, est une terre de bonnes tables : « L'Ataraxie » vient s'y ajouter !

 

 

En savoir plus :

 

Les - : le pain est un peu quelconque. Si  le service est aimable, en revanche, il doit se positionner !

Les + : la très bonne cuisine de saison qui est proposée dans les assiettes.



Contact :

 

L'Ataraxie

07, Place de la République

89130 TOUCY

Tel : 03.86.44.83.67.

Ouvert tous les jours sauf lundi et mardi.



Gauthier PAJONA

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Articles

Bannière droite accueil