2 CV, Peugeot 404, Aronde, Simca 1000, 4 CV, Traction Citroën…on se croirait revenu aux temps bénis des trente glorieuses ! Ces fameuses années 1950, 1960 et 1970 que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, comme le précise la chanson. Une époque révolue où le pont Saint-Nicolas était impraticable avec ses embouteillages monstres. Ces fameux « bouchons » reconstitués dans un souci d’authenticité…

 

JOIGNY : Les férus de voitures de collection ne manqueront pas le rendez-vous proposé ces deux jours dans la grande ville du Centre Yonne. Après le passage il y a quarante-huit heures de la concentration « OPTIC 2000 » qui a traversé le département de part en part pour faire étape à Avallon, c’est au tour des « Bouchons de Joigny » de se rappeler au bon  souvenir des aficionados de belles cylindrées.

Disparue du calendrier 2020 comme un très grand nombre de manifestations balayées par la vague de la COVID-19, l’animation, sixième du nom depuis ses origines, nous revient servie dans un très bel écrin, mélangeant joie de vivre, ambiance, musique et même habillement d’époque.

 

 

Concoctée par l’association des Vieilles Coquilles Icaunaises, l’Office du Tourisme de Joigny et du Jovinien et la Ville, cette concentration de références indéniables de l’automobile servira de prétexte à la fête, dans sa version nostalgique pour celles et ceux qui se remémorent toujours les grands rushs provoqués par les vacances estivales sur la fameuse Nationale 6.

 

  

 

En savoir plus :

 

Programme :

Samedi 04 septembre : apéro concert de 19 h à 21 heures quai Henri-Ragobert avec le groupe DOG HOUSE. A partir de 20 heures, soirée sixties avec le groupe TERREUR TWIST et Cora LYNN & the RHYTM SNATCHERS.

Dimanche 05 septembre : à partir de 10 heures reconstitution du bouchon sur les quais, le pont Saint-Nicolas et l’avenue Gambetta avec le défilé des voitures anciennes. Puis à partir de 12h30 : exposition des automobiles et caravanes avenue Gambetta et Place du 11 Novembre. A 15 heures : concert au parc du Chapeau et défilé de voitures sur le thème de l’élégance.

Pass sanitaire demandé pour les visiteurs à partir de 18 ans au cours des festivités toute la journée.

 

Thierry BRET

 

 

Se faire du bien n’est pas un doux euphémisme en cette période de rentrée. Souhaitez-vous une preuve ? Il suffit de vous rendre ce prochain week-end au parc des expositions à Auxerre pour humer cette atmosphère si particulière de l’hédonisme et de la joie de vivre retrouvés. En pleine quatrième vague de pandémie sanitaire, voilà une suggestion qui fait du bien au moral et donne du vague à l’âme. Personnes chafouines s’abstenir ! A découvrir sans aucune modération !

 

AUXERRE : Né de l’étroite osmose entre des professionnels de ce secteur économique (ils seront plus d’une quarantaine à proposer leurs services et prestations deux jours durant) et Centre France Parc Expo, la filière évènementielle du groupe éponyme, organisatrice de ce rendez-vous, ce salon du bien-être sonne le retour au premier plan des manifestations festives à Auxerrexpo.

Absente de l’agenda 2020, à l’instar de la totalité ou presque des évènements accueillis dans cet antre des loisirs, de la détente et des affaires, l’animation aura pour vocation liminaire de tordre le cou à la morosité ambiante du moment. En offrant l’agréable opportunité à ses visiteurs de se plonger parmi les stands de la quarantaine d’exposants qui montreront ainsi leur savoir-faire et leurs produits.

Place au cocooning, à la redécouverte de soi et aux vertus paradisiaques de certaines techniques redonnant bouffée d’oxygène et air pur !

 

 

Entre conférences et ateliers, tests et démonstrations, le public n’aura que l’embarras du choix pour s’imprégner des dernières tendances sur le registre de ce bien-être tant espéré, synonyme de nirvana et de bonheur.

Mille mètres carrés de surface seront consacrés à cet environnement digne du jardin d’Eden. Sans omettre des espaces spécifiques réservés aux enfants. En cette période de rentrée, cela mérite que l’on s’y intéresse !

Parmi les professionnels, on retrouvera des experts en coaching et formations bien-être, de la réflexologie, du reiki, des massages assis, des énergéticiens, du feng-shui, de la sophrologie, des spécialistes de l’hypnose, de la lithothérapie, de la luxopuncture, etc.

Le programme des ateliers et des conférences ainsi que l’intégralité de la liste des exposants sont à retrouver sur le site d’AUXERREXPO.

 

 

En savoir plus :

 

Salon du bien-être

Parc des expositions d’Auxerre

Samedi 04 et dimanche 05 septembre 2021

Horaires : de 10 à 19 heures le samedi, de 10 h à 18 heures le dimanche.

Entrée et parking gratuits.

 

Thierry BRET

 

L’évènement devrait se dérouler dans l’Yonne courant 2022. A Auxerre ou à Chablis, d’après son organisateur, le président de l’antenne auxerroise de l’association Lune d’Afrique Dieusmonde TADE. Ce mariage subtil du chocolat et du vin, décliné à la sauce franco-africaine, possède en la mathématicienne ivoirienne et première femme agrégée de la discipline, Joséphine GUIDY WANDJA, sa meilleure ambassadrice universelle…

 

DAKAR (Sénégal) : Lune d’Afrique lance officiellement la campagne de communication de son futur évènementiel international, le Festival Choco Vins, depuis la capitale sénégalaise.

La première manifestation devant célébrer les noces subtiles entre le chocolat et le vin, côté gustatif, est prévue dans l’Yonne, courant 2022. Un évènement qui pourrait être accueilli sans doute à Auxerre, voire à Chablis où il pourrait y avoir une extension de l’animation. Pour l’heure, la date de l’opération gastronomique n’a pas encore été arrêtée.

 

 

 

 

Mais, pour son instigateur, le journaliste ivoirien Dieusmonde TADE, président de l’antenne auxerroise de Lune d’Afrique, les trois coups de ce futur projet ont été donnés à l’aéroport Blaise DIAGNE de Dakar où la marraine de la manifestation, présidente d’honneur de Lune d’Afrique et première femme agrégée en mathématiques, la professeur Joséphine GUIDY WANDJA (une sommité scientifique international) a été accueillie par la responsable de la délégation sénégalaise de Lune d’Afrique, Fatou NDOYE, à son arrivée. Les deux femmes ont pris soin d’échanger longuement sur la déclinaison de cet évènement qui se présentera sous la forme d’échanges internationaux entre les producteurs de cacao (Côte d’Ivoire, Ghana, Cameroun…) et de vins français.

 

 

Seraient prévus au programme des conférences, séances de dégustation, ateliers démonstratifs et autres rencontres à vocation commerciale. Des artistes de culture francophone devraient égayer cet évènement dont les contours se dessinent avec davantage de précision.

 

Thierry BRET

 

 

 

Entouré par de beaux complices, des épicuriens et amateurs des arts de la table patentés, le chef du Rive Gauche de Joigny, Jérôme JOUBERT, hisse haut les couleurs du bien manger et du bien vivre sur notre territoire. Pour y parvenir et accroître son champ des possibles, Gourmand Yonne, structure associative, apparue en mai, concocte un premier rendez-vous officiel le 12 septembre au Domaine golfique de RONCEMAY.

 

AUXERRE : Que la gourmandise soit ! Un leitmotiv qui sied comme un gant à la dizaine de membres de la jeune association, portée sur les fonts baptismaux depuis mai dernier. Regroupant des adorateurs de Lucullus et d’Escoffier réunis, on y retrouve des restaurateurs, aubergistes, commerçants du cru, des représentants de l’enseignement mais aussi un chroniqueur gastronomique ou une entrepreneuse évoluant dans la communication digitale !

Bref, on l’aura compris aisément, la vocation initiale de cette entité qui ne berce pas dans la mélancolie, c’est la promotion des arts de la table, du savoir-faire séculaire distillé dans la pratique de la gastronomie et de la découverte de nos terroirs, regorgeant de bons produits.

Prêcher la bonne parole de la bonne cuisine et de la découverte gustative est en filigrane le fil d’Ariane fédérateur de ce groupement presque académique du fait de sa composante.

Au détour de quelques noms livrés comme cela juste pour évoquer la substantifique moelle de ce nouvel organisme, les papilles en titilleraient déjà de plaisir. Surtout avec la présence des chefs Jean-Pierre et Claire SAUNIER, Christian REGNIER, des esthètes et pédagogues des arts de la table que sont les professeurs du lycée Vauban, Sébastien CAVAILLES et François HENNARD, de l’une de leur indéfectible promoteur, la responsable dudit établissement Capucine VIGEL, de l’incontournable Philippe BULANT, directeur de Métro Auxerre, du fromager affineur Pascal LEROUX, de notre confrère Gauthier PAJONA, chroniqueur culinaire se partageant entre France Bleu Auxerre et Presse Evasion, et de la jeune pousse qui ne cesse d’étendre sa zone d’influence avec extrême rapidité : Fanny VIAUT, à la tête de l’agence de communication, COMMUNIK & VOUS.

 

 

Une journée dominicale savoureuse au Domaine de RONCEMAY…

 

Tout ce petit monde sera d’ailleurs mobilisé sous la houlette du responsable de l’association, Jérôme JOUBERT, aux manettes derrière les fourneaux du Rive Gauche à Joigny lors d’une animation se déroulant le 12 septembre au Golf de RONCEMAY.

Il s’agira de valoriser les arts de vivre et l’excellence des produits ce jour-là en profitant d’une épreuve golfique pour se faire connaître et accroître, pourquoi pas, les rangs des défenseurs de la gastronomie icaunaise. Des stands de dégustation serviront de trame à ces réjouissances où Epicure règnera en maître dans cet espace verdoyant où officie le chef Pascal GUELLEC.

Sans doute Claire et Jean-Pierre SAUNIER proposeront une succulente découverte de leurs œufs en meurette, nimbés d’une sauce onctueuse qui a su faire la renommée du chef auxerrois !

Epicuriens, gourmets et gourmands savent à quoi s’attendre s’ils effectuent le déplacement à RONCEMAY en cette journée dominicale. Profitable à la pratique du golf et à la volonté de se sustenter avec le meilleur !

 

Thierry BRET

 

Jusqu’au samedi 28 août, le lavoir de la localité de Forterre accueillera dans son atmosphère si atypique les œuvres de deux artistes représentatifs de l’éclectisme culturel départemental. Une manifestation orchestrée par l’association Lumières de Druyes…  

 

DRUYES-LES-BELLES FONTAINES : Originaire de Mailly-la-Ville, Yves VARANGUIN a su imposer sa griffe d’esthète affirmé dans l’approche harmonieuse de la sculpture au fil de ses expositions.

L’ancien menuisier-ébéniste aime travailler la pierre et la céramique. Il le démontre une fois de plus en dévoilant son trait de génie qui se traduit par de nouvelles pièces sorties tout droit de son imaginaire créatif. La part du rêve n’est plus très loin…

Spécialiste de l’acrylique, Isabelle PANDINI présente de nouvelles réalisations picturales, aux contours contemporains comme elle en est coutumière, où les formes, la lumière et les couleurs aiguisent une envie immodérée de contemplation prolongée de la part d’un public de connaisseurs, en besoin d’évasion intellectuelle.

 

 

Accueillis dans l’atmosphère atypique du surprenant lavoir de la commune de Forterre, les deux artistes livreront à la sagacité des visiteurs de passage et des inconditionnels aficionados leurs œuvres jusqu’au 28 août.

A apprécier tous les jours entre 15 heures et 19 heures avec le concours de Lumières de Druyes, structure associative locale qui promeut l’art et la culture dans toutes ses diversités. Une association présidée par Thomas GUERET.

 

Thierry BRET

 

 

 

Articles

Bannière droite accueil