Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Lycée Saint-Joseph de la Salle
chambre des métiers et de l'artisanat
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

A croire que personne n’avait profité de la trêve des confiseurs pour partir en villégiature à la montagne afin de s’y oxygéner un peu ! Il est vrai que sur le papier, le pari de proposer la séance des traditionnels vœux dès le samedi 06 janvier était loin d’être gagné, côté affluence. Que nenni ! Les Sénonais aiment ce cérémonial et ils l’ont prouvé en prenant d’assaut (ou presque) les sièges du grand salon de l’Hôtel de Ville pour ne manquer aucune miette de ce rendez-vous obligatoire dans le sérail institutionnel. Histoire de voir un Paul-Antoine de CARVILLE, à l’aise dans cet exercice oratoire, orienté à la fois sur le bilan 2023 et les perspectives 2024…

 

SENS : Muni de son micro-cravate, impeccablement installé sur le revers de la veste de son complet bleu marine, il fend la foule, à l’écoute, assise sur plusieurs rangs dans le grand salon d’honneur de l’hôtel de ville. Flanqué de sa caméra, Frédéric BRULE, professionnel de la prise de vue – le garçon a effectué jadis ses classes dans la sphère médiatique de BFM TV – le suit de dos, de profil et de face sur ce parcours long de plusieurs mètres, renvoyant les images sur le grand écran placé juste derrière lui.

Au gré des nouvelles technologies audiovisuelles et de la captation vidéo dont il semble ignorer la présence, Paul-Antoine de CARVILLE marche d’un pas tranquille tout en déroulant ses arguments informatifs. Le maire de Sens innove en la matière dans la présentation de ses vœux. Sous les ors de cette magnifique salle, au parquet de bois qui grince un peu sous ses pas, auréolée par la lumière naturelle en provenance des fenêtres surdimensionnées du lieu.

 

Un regard dans le miroir du passé, un autre vers celui de l’avenir

 

L’évènement a mobilisé les VIP de la politique départementale. Aux côtés de l’ancien ministre Jean-Baptiste LEMOYNE, la sénatrice Dominique VERIEN écoute avec grand intérêt tout ce qui est dit par le jeune édile de Sens. Côte à côte, le député Julien ODOUL et Nicolas SORET, le numéro trois de la Région Bourgogne Franche-Comté, sont attentifs aux propos tenus. Un peu plus loin, Mahfoud AOMAR, président de l’Association des Maires de l’Yonne, n’aurait pas voulu rater cela pour rien au monde. Ni le président du Grand Sénonais Marc BOTIN qui est là, lui aussi, en toute logique, assis à proximité de l’ancien ministre de la Coopération internationale et des Relations avec le parlement, Henri de RAINCOURT.

Il est vrai que cette séance de vœux, hormis son aspect traditionnel, a le mérite de présenter le résultat des courses – c’est-à-dire de tirer le bilan de l’année écoulée – avant de dévoiler quelques perspectives juteuses et notoires qui ponctueront sans doute le nouvel exercice temporel qui démarre.

Regardant dans le miroir 2023, Paul-Antoine de CARVILLE s’est dit satisfait de ce qui avait été réalisé avec son équipe. « Les objectifs ont été atteints… ».

 

 

Les investissements à Sens ? Ils sont tous azimuts !

 

Une allusion à peine voilée à la maîtrise des finances et du budget, le nerf de la guerre de toute collectivité respectueuse de nos jours. Une règle d’or indispensable (l’équilibre entre les recettes et les dépenses) qui favorise les investissements.

A ce titre, ils sont plutôt légion dans l’ancienne capitale des Sénons !

Souhaitez-vous des exemples ? En voilà à la pelle ! Plus d’un million d’euros destiné au financement des travaux des écoles locales, le cœur de ville reconfiguré, la réhabilitation du Clos-du-Roi, les promenades embellies, mais aussi de manière plus pragmatique et citoyen l’optimisation de la sécurité en ville avec l’apport de nouvelles recrues au sein de la police municipale, le développement d’une nouvelle stratégie culturelle avec les musées du cru en tête de gondole, les seniors bénéficiant de davantage de soutiens dans leur accompagnement, etc.

Sans compter les primes de fin d’année qui sont venues abonder l’ordinaire des agents de la ville. La cerise sur le gâteau en fait pour les représentants de la fonction publique, au service des habitants de la seconde agglomération de l’Yonne.

 

 

L’enfance, nouvel axe prioritaire dans la politique de la Ville

 

Bien sûr, Paul-Antoine de CARVILLE ne pouvait pas ne pas parler de la fiscalité et des impôts. Un sujet toujours très douloureux pour les administrés qui les subissent ! Le maire de Sens s’est donc voulu rassurant : « nous allons poursuivre les efforts dans la transformation de la ville sans pour autant augmenter les impôts… ».

Un élément de langage qu’il avait déjà annoncé l’an passé. Prouvant ainsi de facto que son credo est bien celui de la continuité. Dans l’effort à l’amélioration de sa ville et dans la maîtrise de la fiscalité, visiblement !

Niveau perspectives, plus factuelles cette fois-ci, l’édile de Sens a annoncé la publication d’un nouveau magazine, conçu par les services de la communication de la Ville, à destination d’un cœur de cible pas souvent visé par les informations institutionnelles : les enfants !

Nom de ce nouveau support : « Le Mag de Brennus ». Un média (papier ? numérique ?) qui profitera aussi de l’ajout informatif assuré par le milieu associatif local, extrêmement bien développé et dynamique dans la grande ville septentrionale de notre territoire.

L’enfance, toujours, reste à l’épicentre de l’actualité du maire de Sens avec le projet du futur Pôle Mère Enfant, probablement opérationnel au printemps prochain ou celui de l’apparition de nouvelles crèches.

Une maille du filet légitime pour tricoter l’avenir de Sens, ville qui a enregistré une diminution significative du nombre des naissances depuis 2014 mais qui au dernier recensement demeure en très légère augmentation de sa population avec un coefficient de 0,5 % observé par rapport aux autres communes de l’Yonne.

Un chouia, certes, sur l’échelle de la démographie départementale, que compte bien exploiter tout de même dans sa stratégie politique un Paul-Antoine de CARVILLE confiant en l’avenir et aux futures réussites sénonaises…

 

Thierry BRET

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Vu le temps glacial et le froid qui mordent cruellement les joues, ils ne chôment pas les salariés de BERNER ! Trop affairés à apporter la couche de peinture nécessaire pour embellir les petits cabanons, ceux qui ont pour pensionnaires une cohorte de chats domestiques qui observe avec curiosité toute cette agitation humaine. « Le Secours Félin », refuge perdu au milieu de nulle part mais havre de paix royale pour les animaux en attente de maîtres, est le grand bénéficiaire de cette opération altruiste concoctée par l’entreprise allemande implantée à Saint-Julien-du-Sault. Le Noël des chats, en somme ?!

 

CHAUMOT : Les doigts sont gourds, et il n’est pas si simple d’immortaliser via l’appareil photographique tenu tant bien que mal dans les mains gelées le chantier en cours, assuré par les collaborateurs volontaristes du groupe BERNER ! Un premier cabanon présente une flamboyante physionomie rouge qui dénote avec le décorum ambiant du refuge, géré par l’association « Le Secours Félin ». Un second où s’active l’équipe en place se teinte de vert. De manière progressive, à grands coups de pinceaux et de rouleaux. Que du matériel et des produits à l’estampille de BERNER, c’est logique ! D’ailleurs, on est jamais aussi bien servis que par soi-même, non ?

Depuis 2017, c’est la même en couleur ! Avec un plaisir identique et une bonne humeur communicative entre les membres de cette opération qui apprennent aussi à mieux se connaître. En matière de cohésion de groupe, ce dont rêvent tous les dirigeants d’entreprise et spécialistes des ressources humaines, c’est plutôt réussi. Vêtus de leurs combinaisons blanches qui se tâchent petit à petit de peinture verte, les acteurs de cette animation à vocation sociétale et environnementale se détendent tout en effectuant leur labeur. On rigole, on plaisante, on s’entraide, on mutualise les efforts, on abat la carte de la solidarité : bref, on est dans la fierté de réaliser quelque chose de bien !

 

Des travaux tous azimuts pour le confort des chats

 

Aujourd’hui, et malgré ce froid de canard (cela aurait plu aux félins maintenus dans leurs enclos d’en avoir quelques-uns avec eux, histoire de s’amuser !), une quinzaine de salariés sont à pied d’œuvre. Certains verdissent l’extérieur de la cabane – une chatterie – de leurs coups de pinceaux experts ; d’autres sont à l’intérieur afin d’isoler au maximum le toit du petit bâtiment, chauffé d’ordinaire. Les chats du refuge, même s’ils ont été abandonnés ou en quête de maîtres gentils avec eux, méritent bien un peu de chaleur ambiante. Avant de recevoir celle des humains.

 

 

Bénévoles, les participants de cette belle opération digne d’un conte animalier de Noël ont réalisé lors de ces derniers jours des travaux de ponçage, d’isolation thermique, de peinture, d’aménagement extérieur en créant des espaces de suspension et de jeux pour leurs amis à quatre pattes. De velours, de surcroît !

 

 

Un don de 6 000 euros à toutes fins utiles

 

Outre le geste symbolique – celui de retrousser les manches via ses salariés pour améliorer le site -, BERNER s’est également mobilisé en proposant le don de matériel indispensable à la réalisation des travaux et à la redistribution d’une collecte comprenant nourriture et litière. Collecte qui fut organisée au siège social de Saint-Julien-du-Sault en amont.

La cerise sur le gâteau, elle se présentait sous la forme d’un fac-similé de chèque en version grand format pour annoter la somme offerte par le spécialiste de la distribution de matériels et outillages industriels : soit la coquette enveloppe de 6 000 euros ! Et pour parodier le célébrissime film de saison du SPLENDID, une note d'humour de circonstance : « Joyeux Noël, Félix ! ». Le chat, bien entendu !

 

Thierry BRET

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Le conseil d’administration a finalement tranché. Le 26 octobre dernier, la quinzaine de membres de la vénérable institution, l’Ordre départemental des Experts-comptables de l’Yonne, s’est montré unanime dans son choix pour désigner le responsable du cabinet VISEEON Eric CHEVALLIER, nouveau président de la structure. Un dirigeant qui avait gravi jusque-là les différents échelons devant le mener à prendre les rênes de cette entité pour les deux prochaines années…

 

AUXERRE : Figure connue et reconnue auprès des milieux économiques et associatifs de notre territoire, Eric CHEVALLIER devrait renforcer son aura au cours de ces vingt-quatre prochains mois en emboîtant le pas de Sylvie CORREIA à la tête de l’Ordre départemental des Experts-comptables de l’Yonne. Ce professionnel de la filière des chiffres et du droit, à la tête de son cabinet auxerrois, baptisé VISEEON, est déjà très investi au sein de diverses structures associatives et réseaux aux contours purement économiques, à l’instar de CARBAO.

Le nouvel impétrant à la fonction suprême sera entouré afin de mener à bien sa future gouvernance de deux vice-présidentes, en l’occurrence Sylvie CORREIA, qui laisse ainsi son fauteuil, et Marie-Hélène GONCALVES. Anne-Sophie MAUPOIS et Richard DELATTRE complètent ce bureau avec les titres respectifs de trésorière et de secrétaire.

Une tâche de responsable de cet ordre pas aussi simple qu’il n’y paraît sur le papier. Troisième métier le plus en tension dans l’Hexagone, les experts-comptables peinent à recruter de nouveaux collaborateurs alors que la corporation regorge de postes à pourvoir de suite ou presque. Des postes à connotation juridique, il va de soi !

D’ailleurs, ce thème de l’emploi sera un peu le nerf de la guerre du nouveau bureau en 2024. L’Ordre départemental multipliera les présences sur différents évènementiels dont le Salon de l’Etudiant, accueilli les 09 et 10 février prochains à Auxerrexpo. Un stand y permettra d’y voir plus clair sur la profession et ses débouchés.

 

 

La facturation électronique, sujet qui interpelle la filière…

 

Plusieurs postes (collaborateurs comptables, paie, juristes…) – une dizaine en tout à l’échelle de l’Yonne – sont disponibles de suite ou en phase de création parmi les cabinets. Les CV sont les bienvenus auprès des professionnels !

Autre sujet qui occupe les esprits déjà bien fertiles des experts-comptables de l’Yonne : la facturation électronique. Un serpent de mer voulu par le gouvernement qui ne prendra pas immédiatement ses repères au niveau des entreprises. Initialement, les choses devaient se mettre en place de façon très progressive en l’espace de deux ans, de 2024 à 2026, selon la typologie des entreprises. Mais, au vu de la complexité du dossier et le manque de temps trop court pour parvenir à tout assimiler, l’Etat a préféré botter en touche. Du moins, provisoirement, en renvoyant aux calendes grecques – soit au 01er janvier 2026 pour toutes les entreprises – l’application de la mesure. Un dispositif qui est déjà entré en vigueur au Portugal et en Italie.

Quant à l’IA (intelligence artificielle), à l’étude également par les experts-comptables, elle pourrait apporter une évolution naturelle à la filière. Ses propriétés sont en cela à connaître afin de mieux se les approprier. On pense notamment à la reconnaissance des factures, une meilleure connaissance de l’environnement juridique ou la notion de la performance.

 

Thierry BRET

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Dès le premier regard jeté sur le petit cadre de plexiglass, contenant son portrait posé sur le mur de l’amphithéâtre communautaire, c’est le sourire éclatant, plein de joie et empli de vie qui saute aux yeux. Celui d’une femme agréable, à l’allure soignée, respirant le dynamisme, épanouie dans son rôle d’édile de Sens et de présidente de la Communauté d’Agglomération du Grand Sénonais. Une femme en parfaite maîtrise de ses moyens, sûre de son fait mais malgré tout, figée ici pour l’éternité. Une grande dame de la politique régionale au caractère parfois bien trempé, Marie-Louise FORT. Un personnage public qui « siègera » désormais de façon intemporelle parmi les élus de la communauté…pour mieux les inspirer et les guider ?

 

SENS: Bien sûr que chacune et chacun aura ressenti sa présence en ces lieux qu’elle avait inaugurée il y a quelques années en arrière. Même éthérée et évanescente, parmi l’assistance. Il ne pouvait en être autrement, d’ailleurs vis-à-vis de ce vibrant hommage rendu à l’une des grandes absentes physiques de ce rendez-vous.

Tour à tour, les interlocuteurs se succédant au pupitre du nouvel hémicycle communautaire en feront même mention dans leurs propos chargés en émotivité. Comme si, intérieurement, ils le désiraient de tout leur cœur. Et si elle apparaissait vraiment devant eux, le sourire aux lèvres et le mot de courtoisie l’accompagnant ?

Marc BOTIN, tout d’abord, son successeur à la présidence du Grand Sénonais, avec une once de fébrilité dans la voix lors de son discours.

Puis, Patrick GENDRAUD, président du Conseil départemental, qui pour rien au monde n’aurait voulu manquer ce déplacement capital dans la grande ville de l’Yonne septentrionale pour saluer la mémoire de celle avec qui il chicanait de temps à autre dans ce jeu politique qui n’est pas sans amitiés !

Wassim KAMEL, enfin, ce nouveau sous-préfet de l’arrondissement sénonais, dont les paroles, prononcées à chacune de ses interventions publiques, sont empreintes de sagesse, d’humanisme et de profonde sérénité. Un représentant de l’Etat à même d’être en phase directe avec les citoyens…

Une fois le voile tombé, de la stèle commémorative posée là sur le mur à hauteur de regard près de la sortie de l’amphithéâtre, on ne peut être frappé que par cette vitalité que dégageait l’aura de cette femme, totalement investie à ses missions d’élue. Marie-Louise FORT ! Comme elle portait si bien son patronyme même si elle nous a quittés trop vite, trop tôt…à cause de trop d’investissements de sa personne à vouloir résoudre les problématiques des autres, peut-être ?

 

 

 

On nomme cela l’altruisme, la solidarité, la générosité, l’implication, la rigueur, le perfectionnisme…, le sens du devoir et du service.

S’attarder un instant sur cette plaque de plexiglass où figure un joli portrait tout sourire de la disparue, permet d’y découvrir le vadémécum succinct de cette dernière, mais aussi d’y lire une petite phrase, attribuée à Madame ROLAND en 1864, qui résumerait presque, pour celles et ceux qui la connaissaient bien, ce singulier personnage de la politique régionale inoubliable et dorénavant immortelle. « Le sentiment est mon guide. Puisse-t-il me tenir lieu d’esprit et de talent !… ».

Tout est dit ou presque en ces quelques mots limpides et clairvoyants. Sans doute, Dominique, son époux, et sa fille, Mathilde, auront reconnu l’un des leitmotivs préférés de leur proche parente dont on évoquera la mémoire en ces instants.

Une Marie-Louise FORT « panthéonisée » à sa manière dans le saint des saints de ce que représente la vie politique et publique du Sénonais : ce fameux amphithéâtre, siège des assemblées communautaires, où désormais son éternel sourire de lumière éclairera les travaux…

 

Thierry BRET

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Il y pense très sérieusement, le responsable de la radio icaunaise. Recruter un technicien à mi-temps pour assurer le développement de la fréquence sur l’Auxerrois ? Pourquoi pas ! D’autant que l’auditoire, fidèle à la programmation très éclectique de RNB (Radio Nord Bourgogne), s’accroît chaque jour un peu plus, d’année en année. La refonte du site numérique de la station devrait permettre à celle-ci d’ancrer davantage sa présence sur le territoire. De quoi satisfaire pleinement Alain DEBENNE, aux commandes de la structure associative depuis…1988 !

 

PONT-SUR-YONNE : Il vient de fêter avec satisfaction les trente-quatre années de présence de la station radiophonique dans le paysage médiatique départemental, Alain DEBENNE. Diffusés via deux fréquences (pour mémoire, 97.2 à Sens et 99.9 à Auxerre), les programmes de RNB (Radio Nord Bourgogne) distillent en 24/24 et sept jours sur sept, informations et rendez-vous musicaux, fort appréciés de son auditoire. Des fidèles d’entre les fidèles qui suivent avec réel bonheur l’évolution de ce média dont le slogan se veut d’une simplicité extrême en termes de message mais qui semble faire mouche : « un max de hits » !

Avec son logo aux couleurs vives, chaudes et chatoyantes reconnaissable de tous – une déclinaison chromatique pas mal ficelée qui s’inspire de jaune, d’orange et de rouge -, RNB dont la structure juridique repose sur les principes de la loi de 1901, propre à toutes les associations qui se respectent, continue son petit bonhomme de chemin dans le paysage radiophonique départemental, fort de plusieurs représentants dignes de cette appellation.

On aurait tort de croire au vu de la signification de son acronyme – RNB égal Radio Nord Bourgogne – que le média audio ne rayonne pas au-delà de ses frontières naturelles. Même si le siège de l’entité est accueilli dans les locaux de la mairie de Pont-sur-Yonne, chère à Grégory DORTE, RNB diffuse ses programmes dans un périmètre nettement plus large. Sur l’ensemble de l’Yonne, voire chez nos voisins du Loiret, de l’Aube et de la Seine-et-Marne. Et même de plus loin comme la Nièvre et la Côte d’Or.

 

Un site totalement refondé opérationnel depuis décembre…

 

Plus de trois décennies après avoir été portée sur les fonts baptismaux de la création, Radio Nord Bourgogne ne cesse d’innover et de se doter des outils nécessaires à la promotion de son essor.

Dernier accessit en date ? Le relooking de son site Internet. Indispensable pour présenter à tout un chacun la diversité de sa programmation musicale, les annonces commerciales de ses partenaires, le contenu informatif de ses points relais d’actualité, son agenda et calendrier de manifestations associatives.

« J’ai sollicité Jérôme CASSEGRAIN de CREATIVE COCKTAIL – tiens, tiens, voilà une figure connue et reconnue dans le landerneau de la créativité graphique puisque webmaster et hébergeur de votre site d’information préféré, le nôtre ! – pour qu’il me rénove de A à Z le site existant, devenu obsolète, s’en explique Alain DEBENNE, pianotant les touches de sa console de mixage, le résultat est probant et j’invite les auditeurs à le découvrir… ».

Une stratégie de communication qui augure de la volonté du patron de la station – il travaille aussi en famille aux côtés de son fils, Hugo – d’étendre son champ d’action plus loin encore, en touchant de nouveaux auditeurs via le canal numérique. Y compris au plan sectoriel puisque l’Auxerrois intègre également le cœur de cible à privilégier à l’avenir pour le responsable de la station septentrionale. Un poste de technicien pourrait y créer, à mi-temps, dès l’année prochaine selon les opportunités.

Il est vrai que tout un pan de la jeune génération n’écoute plus la radio que par le prisme des ordinateurs et du multimédia. Nécessité, fait donc loi dans la vision pragmatique d’Alain DEBENNE.

Fonctionnel depuis début décembre, le nouveau site recueille déjà des suffrages positifs en termes de commentaires des fans de la première heure. Etre le trait d’union informationnel entre les collectivités, les associations et les habitants de l’Yonne alimente le moteur de cette antenne qui puise ses ressources musicales dans un mix, finement ciselé, de morceaux dans le vent, entre tubes hexagonaux et références internationales.

Tout ce qui correspond en fait à la personnalité d’Alain DEBENNE, musicien à ses moments perdus – ils sont plutôt rares ! – en qualité d’organiste et amoureux des ondes, de celles qui furent le creuset des plus belles heures aventureuses de la FM, issue de la mouvance des radios des années 80. Que vivent encore longtemps toutes ces radios au cœur de notre paysage !

 

Thierry BRET

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Articles

Bannière droite accueil