Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png

Depuis le mois de juin dernier, à la suite de la démission inattendue de la sénatrice Dominique VERIEN, il assurait l’intérim à la présidence de la formation politique départementale avant de connaître le verdict définitif des urnes. Un résultat, tombé le 29 octobre, qui le conforte dans le fauteuil de numéro un du parti du centre droit de l’Yonne. A 45 ans, Sébastien DOLOZILEK ajoute donc une nouvelle ligne à son cursus politique. Après celle d’adjoint à la Ville d’Auxerre en charge de la Sécurité et de la Tranquillité, et d’élu communautaire de l’Auxerrois…

 

AUXERRE : Le contraire eut été étonnant. Le poste ne pouvait pas lui échapper ! Se positionnant en qualité de seul et unique candidat à briguer la succession de la sénatrice Dominique VERIEN, démissionnaire de la présidence du parti centriste en juin dernier après les législatives, Sébastien DOLOZILEK, et ce n’est pas une surprise en soi, ne pouvait décemment pas louper le coche et se voir ainsi privé du mandat présidentiel qui se présentait à lui !

Sur les vingt-huit suffrages exprimés, lors de ce vote interne au sein de l’UDI 89 ce samedi 29 octobre, vingt-sept lui seront revenus favorable ! On imagine aisément que le garçon s’est abstenu de voter pour lui-même, par acte de courtoisie !

 

 

Assurant l’intérim et la gestion des affaires courantes depuis le départ de la présidence de Dominique VERIEN, longtemps cheffe de file du mouvement de centre droit sur notre territoire, Sébastien DOLOZILEK, membre de l’UDI depuis 2012, vient donc de convertir à l’unanimité ses prétentions à diriger une structure politique départementale qui fédère à date une cinquantaine de militants.

Une nouvelle étape pour le quadragénaire natif de Tonnerre qui ajoute à son CV une nouvelle ligne après le poste d’élu communautaire de l’Auxerrois et celui d’adjoint à la Ville d’Auxerre en charge de la Sécurité et de la…Tranquillité.

Occupant jusque-là la fonction de délégué départemental de l’UDI de l’Yonne, Sébastien DOLOZILEK transmettra cette fonction après validation par le bureau national à l’élu de Sens, Amine HIRIDJEE.

 

 Thierry BRET

 

 

 

« Salut les artistes ! » susurrait de sa suave voix radiophonique l'animateur  Max MEYNIER, star de RTL durant la décennie 70 lors de son émission « Les Routiers sont sympas ! ». Ce lyonnais, amateur de bonne chair, fut l'auguste prédécesseur de « Blablacar » via les  puissants  trente-huit tonnes de marques SAVIEM ou BERLIER. Frissons garantis et rigolades assurées. Au volant, Norbert des transports « LESAGE » ou « Dédé » de Voiron !

 

CHAMPIGNY-SUR-YONNE : Depuis  l'essor de la route, voilà un peu plus d'un siècle, au sortir de la terrible grande guerre, les routiers eurent leur place sur le ruban d'asphalte, une revue et même des restaurants reconnaissables à leur logo tricolore, fameux le plus souvent, dont l'un des plus vastes se trouve à Châteauroux, « L’Escale ».

 

 

Un changement de propriétaire très récent…

 

Un « resto » routier, c'était un cahier des charges, des normes de propreté, des cabines de douche propres, de la bonne cuisine faite maison. Nombre d'entre eux ont fermé depuis. Cependant, il en demeure encore environ un millier en France,  de ces établissements auquel on peut souvent accoler le qualificatif de générosité.

C'est le docteur Patrick CADOU, dentiste émérite sis à Villeneuve-la-Guyard - un praticien comme demain il n'y en aura plus hélas - qui, après l'auscultation attentionnée de mes molaires, m'indiqua récemment que le routier de « La Clé des Champs » à La Chapelle-Champigny venait de changer depuis peu de propriétaire.

« L'Aile ou la Cuisse » se devait de vous y emmener, par un anormal soleil d'octobre ! C’est drôle, songeais-je alors, en quittant le nord de Sens, nous Icaunais, pensons peu à cette partie de notre territoire depuis Sens jusqu'à Villeneuve-la-Guyard.

 

 

Une adresse est appréciée des routiers…

 

En bord de route, à 13 heures, le parking affiche complet. Ce qui est plutôt bon signe. Nombre de camions d'entreprises du coin (Chemolle des Sièges,  France Boissons.....) dont les gars sont en train de se restaurer.  Entrons ! La salle est complète mais la jeune serveuse m'installe à la table 32. Le long des murs, quelques cuivres défraîchis n'ayant sûrement pas monté une béarnaise depuis un moment ! La formule du jour est à 15 euros avec entrée, plat et dessert.

Contrairement à nombre de buffets d'entrée, celui-ci est fait maison. Cela fait toute la différence ! On sent que le céleri a été râpé depuis peu ; la salade de harengs pomme de terre est franche du collier, tout comme la quiche et l'œuf « mayo ». Souvent lorsque ces mets sont achetés dans de grands seaux blanchâtres, ils sont gluants et vaguement acides. Rien de tout cela ici. Le patron s'active en salle. Un voisin de table m'indique alors qu'il possède aussi un restaurant, dans la jolie cité de Moret-sur-Loing, en Seine-et-Marne.

 

 

 

 

Des assiettes bien soignées qui mettent en appétit…

 

En plat, j'ai choisi un poulet rôti, pommes grenailles. La volaille est de qualité,  on eût apprécié un rien de jus dessus ! Les pommes de terre ont été saisies à la cuisson comme il se doit, un brin de persil ciselé les colore. Pas à dire : ces assiettes sont soignées ! Le verre d'Irancy est bon (domaine JC BERSAN à Saint-Bris-le-Vineux). Le chien de la maison, qui n'a pas vraiment la gueule d'un malheureux, passe paisiblement de table en table, comme si de rien n'était. Au cas où, sait-on jamais, doit il songer !

En dessert, une crème pralinée,  un peu façon flan « Alsa » de la cuisine ménagère d'antan, est servie.

Les travailleurs regagnent leurs engins, il est temps de partir. Une belle et bonne adresse routière, que le regretté Max aurait sûrement apprécié. Merci docteur CADOUX !

 

 

En savoir plus :

 

Les - : le service est peut-être un brin empressé, mais c'est un détail !

Les + : très bon rapport qualité-prix. Que les cuisiniers continuent d'éplucher carottes et navets, sans succomber aux trucs tout fait. Ce serait dommage vraiment...

 

 

Contact :

 

La Clé des Champs

2A Rue principale

89340 CHAMPIGNY-sur-YONNE

Tel : 03.86.83.55.97.

Ouverture midi et soir.

 

Gauthier PAJONA

 

 

 

Sortir d’une « pseudo » zone de confort la personne touchée par la maladie. En n’hésitant pas à lui faire prendre des risques, parfaitement maîtrisées, en terme d’image pour qu’elle puisse réaffirmer son goût en la vie. Oser, aussi, dévoiler une partie de son anatomie, abîmée par la pathologie en la sublimant de couleurs vives et chatoyantes. De cette rencontre puissante et ô combien riche en chaleur humaine, l’artiste peintre-photographe et plasticienne Silvana VUCIC ressortira totalement chamboulée. Le fruit de son travail illustre l’exposition « Femme au Corps », dévoilée ce vendredi à Sens…

 

SENS : Au-delà de l’incommensurable tristesse qui se lit dans la profondeur des yeux de ce modèle qui prend la pose, subsiste une lueur d’espérance. Une sensibilité à fleur de peau qui ne peut que nous faire dresser les poils de l’épiderme. Fragile, certes, mais toujours combattive pour mieux lutter contre ce fléau qui pourrit l’existence !

Du courage, il en aura fallu pour ces femmes, au nombre de six, qui se sont livrées volontairement à cette expérience si originale et résolument artistique.

Unique et presque irréelle, en somme : devenir elles-mêmes, au-delà des souffrances physiques et psychiques endurées au fil des mois par leurs corps et dans leurs âmes, des êtres de beauté, à l’esthétisme affirmé par les coups de pinceaux judicieux de l’artiste et la mise en lumière toute en finesse de la photographe.

 

 

Se mettre à nue pour montrer une autre facette de soi-même…

 

Au total, ce sont vingt-quatre prises de vue, aux lignes épurées, tellement naturelles qui vont être soumises à l’appréciation curieuse des visiteurs de cette exposition dont le vernissage officiel se déroulera ce vendredi 28 octobre au terme de l’après-midi, dans le bel espace de la salle de la Poterne à Sens.

Vingt-quatre clichés qui confèrent de la magnificence à ces femmes de tout âge et de toute condition, égales face à l’adversité et à la maladie. Des femmes qui ont osé transgresser les règles coutumières de la pudeur. Se mettant à nues pour renvoyer une autre facette d’elles-mêmes. Pas à la manière de Narcisse se contemplant altière devant le miroir mais différemment, comme si elles voulaient se montrer dans la plus simple des expressions corporelles. Renvoyant au passage ce message fort de l’espérance et de la victoire sur le mal…

 

 

Une renaissance vécue de l’intérieur qui s’étale sur les clichés…

 

L’expérience a été vécue intensément par l’artiste elle-même. Une Silvana VUCIC, d’ordinaire adepte de l’esthétisme magnifié par la pratique du body painting (la peinture sur les corps) et de la photographie « underground » où parfois brûle dans ses œuvres décalées l’impétuosité tangible d’une libération sexuelle établie, bien loin des convenances pudibondes habituelles.

Ici, dans le cas présent, le résultat fait fi d’un quelconque voyeurisme de mauvais aloi, laissant la place à la rêverie, à l’émotion, à la sensibilité, à une renaissance, en somme vécue de l’intérieur.

On sent la bienveillance attentionnée de l’artiste qui aura travaillé patiemment avec ses mannequins en y mettant les formes et le fond. En les bousculant gentiment, afin de leur extraire la peur indicible qu’elles pouvaient avoir en elles, lorsqu’il fallait prendre la pose et être enduites de ces peintures si salvatrices pour le moral.

 

 

Une fresque de huit mètres carrés pour tirer un trait sur la « dictature des beaux seins »…

 

Créer des capsules de joie et des pépites de bonheur au détour de différentes thématiques (florale, exotique…) était la vocation première de cette expérience visuelle très forte à vivre émotionnellement pour Silvana. Un ressenti partagé par les autres acteurs de ce concept si décapant.

Quatre personnes se sont en effet investies dans cette action de sensibilisation du dépistage du cancer du sein portée par la Ligue contre le Cancer de l’Yonne.

Outre l’artiste auxerroise qui aime aussi jouer avec le feu dans sa déclinaison concrète de l’art, on notera la participation d’une photographe – l’excellente Séverine CANESTRARO originaire de Sens qui aura usé de ses objectifs pour immortaliser les plus belles expressions de ces sujets -, une coiffeuse ainsi qu’une esthéticienne.

En sus de ces portraits éblouissants de vie, le public aura l’opportunité de (re)découvrir la fresque de huit mètres carrés, baptisée « Stand’Art », composée d’une série de soixante visuels captés en 2019.

Ce sont des images de femmes dévoilant leurs poitrines afin de couper court à la « dictature des beaux seins » - clin d’œil malicieux en lien avec la maladie- comme se plaît à le préciser l’artiste d’origine serbe. Une fresque de seins anonymes qui donne du sens à cette exposition éphémère.

 

 

En savoir plus :

Exposition Photographique « Femme au Corps »

Soirée événementielle dans le cadre d’Octobre Rose avec la Ligue contre le Cancer de l’Yonne

Salle de la Poterne

19, boulevard du 14 juillet

89100 Sens

Vernissage à 18 heures.

 

Thierry BRET

 

 

Deux belles distinctions dont l’Yonne peut se délecter en cette fin de semaine propice à valoriser le savoir-faire de nos professionnels : en Suisse, du côté de Lausanne, le Sénonais Fabien PAIRON décroche un « bib » gourmand dans l’édition du Michelin locale tandis que le jeune cuisinier de Joigny, Alexandre BONDOUX obtient son billet pour la finale nationale du concours « MOF », option cuisine, le 16 novembre…

 

BREVE : Meilleur ouvrier de France (MOF) en charcuterie, promotion 2011, le natif de Villeneuve-sur-Yonne décroche avec son épouse, Jennifer, une distinction dans la dernière édition du guide Michelin, édition suisse. Il s’agit d’un « bib » gourmand obtenu pour leur auberge communale qui surplombe la belle ville de Lausanne, au bord du Léman.

L’Aile ou la Cuisse, toujours le flair en action, vous y avait emmené au printemps dernier !

Signalons également que le jeune cuisinier Alexandre BONDOUX, de La Côte Saint-Jacques à Joigny, neveu de Jean-Michel LORAIN, s’est qualifié pour l’exigeante finale du concours du MOF, option cuisine qui aura lieu le 16 novembre prochain.

 

En savoir plus :

Auberge communale du Mont-de-Lausanne en Suisse, Place du Petit Mont.

La Côte Saint-Jacques 14 Faubourg de Paris à Joigny

 

Gauthier PAJONA

 

Il n’est pas passé inaperçu le mini bus à l’estampille de la société auxerroise, AJ Services 89 ! Stationné dans l’une des allées un peu en retrait du centre névralgique de la manifestation « Cité 89 », il aura pourtant reçu bon nombre de visiteurs, des élus, interpellés par la démarche novatrice de ce concept encore à l’état embryonnaire. Un véhicule qui vante de manière itinérante les services à la personne sur le territoire : il fallait y penser !

 

AUXERRE: En France, c’est bien connu comme l’affirme ce vieux slogan publicitaire sorti tout droit des années 70 : « on n’a pas de pétrole, mais on a des idées ! ». En voilà une, de génie, qui possède son pesant en or massif si elle arrive à sensibiliser à terme les représentants des collectivités de notre territoire. Et peut-être d’ailleurs, pourquoi pas !

Pour s’en convaincre, focus sur un test grandeur nature qui a été proposé lors de la nouvelle édition de « Cité 89 », opération réussie pour Jérôme ATTIAVE, le toujours très entreprenant patron de la société de services à la personne, « AJ Services 89 ».

Avoir délibérément soustrait le traditionnel stand de foire de cette animation destinée aux collectivités en le remplaçant par un mini bus visible de loin qui aura pour objectif dès 2023 de sillonner les quatre coins de notre territoire afin d’y apporter les plus-values des services à la personne au plus près de ses utilisateurs mérite, et de très loin, la « Marianne » de l’entrepreneuriat, trophée fictif qui n’aura pas été malheureusement attribuée lors de la fameuse soirée de gala, devant clore l’évènement biennal.

 

 

Un complément judicieux au bus du Département France Services…

 

Loin de concurrencer le véhicule du Conseil départemental de l’Yonne se faisant le relais mobile du concept « France Services » - une sorte de guichet unique ambulant qui embarque à son bord tout ce qui compte comme offre de services en matière d’administration indispensable aux citoyens lambda que nous sommes ! -, le bus au coloris immaculé de la PME icaunaise représente un très astucieux complément de services avec l’existant. De ceux tournés davantage vers le monde des personnes âgées et de celles atteintes d’un handicap, vivant le plus souvent dans des zones reculées du territoire. Et par ricochet de l’emploi.

A ce jour, AJ Services 89 ne l’a pas encore injecté dans le circuit professionnel. Fruit d’une longue réflexion qui part du postulat de l’éloignement – les confinements successifs propres à la crise sanitaire ont facilité le mûrissement du projet -, le dispositif allie à la fois la notion de proximité en termes de services rendus aux usagers mais aussi la promotion des métiers de la filière services à la personne auprès du plus grand nombre.

 

 

Un lancement officiel prévu au cours du premier semestre 2023...

 

Ce bureau mobile, en quelque sorte, ne limitera pas ses fréquentations aux seules bourgades de campagne. Placer le véhicule – il est reconnaissable parmi mille car il arbore les logos de la société qui en assure sa fonctionnalité – au cœur d’un marché d’un secteur urbain ou d’un cœur de ville reste aussi une éventualité prometteuse que souhaitent mettre en musique Jérôme ATTIAVE et ses équipes.

Près de vingt mille euros auront été nécessaires à l’achat de cette fourgonnette utilitaire – l’expression prend ici toute sa dimension – afin de la rendre optimale pour sa nouvelle vie. Celle d’aller à la rencontre du plus grand nombre de personnes âgées et handicapées qui ne peuvent plus se mouvoir décemment, du fait de leur isolement.

Disposant d’un maillage territorial articulé autour de cinq agences (Auxerre, Avallon, Joigny, Sens, Villeneuve-la-Guyard), AJ Services 89 possède une vraie légitimité pour faire circuler cet équipement mobile dans tout le territoire de l’Yonne.

Reste maintenant à convaincre du bien-fondé de son utilité auprès des collectivités qui feraient appel à ses services. Mais, au vu de la fréquentation durant cette journée de salon de son stand où il était possible de visiter ce bureau mobile, AJ Services 89 est fin prête à tailler la route de son futur succès, sans doute dès 2023…

 

Thierry BRET

 

 

Articles

Bannière droite accueil