Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png

Acteur clé de la Silver économie, la jeune start-up de Joaquim TAVARES propose un accompagnement personnalisé aux seniors en quête d’un habitat ergonomique et fonctionnel qui répond à leurs attentes. Une offre de service spécifique s’ajoutera aux quatre formules standards déjà commercialisées par cette plateforme multimédia et interactive. Offre dont bénéficieront désormais en exclusivité les sociétaires de l’assureur mutualiste régional après la mise en exergue de ce partenariat novateur. Dès le second trimestre, la formule validée par Vincent COUSIN, directeur financier de GROUPAMA Paris Val de Loire et Jacques BLANCHOT, directeur d’établissement de l’Yonne, gagnera du terrain et s’étendra sur les treize autres départements que compte la Caisse régionale de ce professionnel de l’assurance et de la prévoyance…

JOIGNY : Soutenue par l’antenne régionale de BPI France en Bourgogne Franche-Comté, la jeune start-up native du 05 juillet 2016 jouit déjà d’un gage de sérieux et de qualité auprès des établissements visités.

A l’aide de sa plateforme collaborative et surtout comparative du logement senior, PAPYHAPPY (la bien-nommée) ne cesse de progresser, employant une équipe de huit collaborateurs. Plébiscitée en 2017 (Silver Show et AG2R La Mondiale), l’entreprise dirigée par Joaquim TAVARES, un entrepreneur visionnaire, a étendu depuis ses services à l’accompagnement personnalisé.

Outre son territoire de prédilection, la structure de Joigny accompagne les familles et les seniors en quête d’un logement propre à leurs besoins en Bretagne et en région Provence Alpes Côte d’Azur.

Or, cette nécessité de décliner une prise en charge qualitative des seniors en France, notamment au niveau de l’habitat, a fait tilt dans les esprits du futur partenaire mutualiste. Une idée a germé. Créer une offre exclusive destinée aux sociétaires de GROUPAMA Paris Val de Loire, soit un vivier de 300 000 personnes.

Un partenariat qui s’élargira aux 14 départements sous influence de GROUPAMA Paris Val de Loire…

Il n’en fallait pas davantage pour que les deux enseignes unissent leurs atouts et leurs compétences dans ce concept les associant. Partageant les mêmes valeurs de proximité et d’engagement, Vincent COUSIN, Jacques BLANCHOT et Joaquim TAVARES prenaient la judicieuse initiative de parapher la convention de partenariat officialisant leur accord.

« Nous nous engageons à apporter notre soutien aux familles et aux seniors, explique Jacques BLANCHOT, et de les guider dans leur choix afin de leur permettre de trouver la résidence idéale… ».

La première des neuf entités régionales de l’assureur mutualiste dont l’ancrage est au cœur des territoires, a donc entériné ce processus collaboratif le 05 février dernier.

Mais, ce partenariat insolite devrait très vite se déployer à l’ensemble des autres départements de la caisse régionale qui comprend des territoires à forte densité comme ceux de l’Ile de France dont Paris mais aussi le Loiret, le Loir et Cher, l’Oise ou la Somme.

AUXERRE : Parce que la petite commune icaunaise décline auprès de ses administrés une politique favorable au développement durable, le Syndicat départemental d’énergies de l’Yonne (SDEY), sous la houlette de son président Jean-Noël LOURY, a décidé de décerner la Marianne du développement durable à l’élue, Delphine GRIFFON, lors de la cérémonie distinctive qui a clôt l’assemblée générale de l’Association des maires de France à Auxerre.

La réhabilitation d'assainissements individuels non collectifs réalisée grâce à l'obtention d'une subvention est à l’origine de ce plébiscite honorifique de la part du syndicat départemental d’énergies.

Obtenant des subventions de l’Agence de l’eau Seine-Normandie, le conseil municipal de cette bourgade d’une quarantaine d’habitants localisée dans le Tonnerrois a pu ainsi réhabiliter quarante et une habitations. Une initiative qui méritait bien un coup de pouce médiatique et les encouragements du SDEY…

 

 

AUXERRE : Les dirigeants des sociétés CICOBAT et ROND HOME ont entériné de manière officielle leur processus de développement d’intérêts communs. Nouvelle structure professionnelle positionnée dans le domaine de la construction de maison individuelle, CICOBAT, une SARL dirigée par l’ancien responsable des maisons LENAC, Didier PHILIPON, qui est associé avec son fils Christophe, a choisi de valider la commercialisation des habitats aux formes arrondies conçus par ROND HOME.

C’est sous la marque « Maison Pierre DUBOIS » que seront proposés au cours de ce premier trimestre ces modèles si caractéristiques qui possèdent des vertus antisismiques et anticycloniques sur le territoire nord-bourguignon.

La convention de partenariat a été signée entre le constructeur de maison individuelle et le fabricant des panneaux en mousse de polyuréthane il y a quelques jours à Auxerre.

Entre Didier PHILIPON (CICOBAT) et Antony LEGA (ROND HOME), le baromètre vire vraiment au beau fixe en ce début d’année.

Précisons que le nouveau promoteur de ces habitations conçues sur le site industriel de CHENY et exposées à VENOY sur la zone d’activités du Soleil Levant est l’un des treize membres du pacte d’actionnaires qui soutiennent financièrement ce concept unique en Europe.

Le dirigeant de ROND HOME Antony LEGA souhaite initier d’autres partenariats de la sorte dès que possible avec les artisans du gros œuvre et de la maçonnerie en France, pouvant assurer la construction et la promotion de ses produits.

Des contacts très sérieux sont déjà à l’étude auprès d’entrepreneurs exerçant leur métier sur le Bordelais, dans l’Allier et en Saône et Loire.

AUXERRE : Profitant du spectacle « Un caillou dans la botte », de jeunes enfants de l’Yonne ont eu l’opportunité ce samedi 27 janvier de découvrir l’envers du décor du théâtre municipal d’Auxerre.

L’association « Lire et Faire Lire » proposait à ces têtes blondes une visite insolite, au travers des contes des lecteurs de la structure où de curieux aventuriers accèdent au monde du spectacle vivant et tous ses secrets.

A l’écoute de ces textes originaux, chaque espace, chaque recoin est devenu le temps de cette immersion étrange une surprise, une rencontre, une belle image ou un poème.

Ce fut une expérience très enrichissante pour ces jeunes enfants initiés à la pratique de la lecture et à la découverte onirique de textes merveilleux…

Maîtrisant à la perfection cet exercice oral traditionnel puisque lui permettant de se projeter vers une nouvelle année dynamique avec plus de 25 millions d’euros de budget, le président du SDEY (Syndicat départemental d’énergies de l’Yonne) Jean-Noël LOURY a pu dresser un bilan exhaustif des nombreuses activités de l’organisme à l’occasion de la cérémonie des vœux. Un cadre convivial et courtois où il eut le plaisir d’accueillir le secrétaire d’Etat Jean-Baptiste LEMOYNE en cette circonstance. Ce fut une excellente opportunité de pouvoir développer les engagements financiers pris par le SDEY afin d’aménager le territoire de l’Yonne  grâce à 16 millions d’euros d’investissements…

APPOIGNY : Affichant un large sourire en guise de bienvenue dès son accession à la tribune, le charismatique président du SDEY, Jean-Noël LOURY, a voulu rendre compte des activités de l’organisme institutionnel au cours de ces retrouvailles, les premières de l’année prétextes à l’échange des vœux. Mais, surtout indispensables pour mieux appréhender l’ensemble des actions positives qui sont menées par le syndicat à l’échelle de notre territoire depuis ses origines.

S’engageant pour le déploiement de la qualité et de la sécurité des réseaux d’électricité dans l’Yonne, le Syndicat départemental d’énergies a clôturé l’exercice 2017 en réalisant un total de 736 chantiers. Plus de deux cents interventions concernaient l’électricité rurale et ses aménagements, soit 103 chantiers d’extension du réseau, 60 en enfouissement et 40 en renforcement. Mais, l’énoncé de ce chiffre global de 736 chantiers se rapportait aussi aux travaux conçus dans le cadre des améliorations des services Télécom (138), l’optimisation de l’éclairage public (356 chantiers) et la pose de bornes (39 appareils).

Le transfert de 304 communes au niveau de la compétence électrique

Le SDEY s’est aussi attelé l’année dernière à poursuivre l’implantation de son maillage territorial de bornes de charge pour soutenir le développement de la mobilité électrique. Soit un total de 116 bornes commandées à ce jour, dont 73 bornes en service (60 classiques et 13 rapides) et 43 bornes en travaux (40 normales et 3 rapides).

« Ce n’est pas tout, renchérissait Jean-Noël LOURY, en abordant le volet de l’éclairage public qui gagne en performance et en économie, 304 communes ont transféré leurs compétences au syndicat et nous assurons la maintenance électrique de 171 d’entre elles. Certaines localités sont passées en 100 % LED avec des économies sur la facture d’électricité de plus de 50 % et une maintenance réduite pratiquement à zéro. Nous lançons en 2018 un nouveau marché qui nous permettra d’être encore plus innovant, plus en rapport avec les exigences des élus et avec des tarifs adaptés… ».

800 000 euros versés par le syndicat pour éradiquer les zones blanches en téléphonie mobile

Si pendant des décennies, l’unique activité du syndicat ne concernait que l’électrification des villes et des zones rurales, il n’en est plus rien aujourd’hui. De nouveaux services ont été apportés aux communes avec toujours en toile de fond l’optimisation énergétique.

« La diversification de nos missions prend la forme d’audit énergétique sur les bâtiments communaux, la récupération des certificats d’économie d’énergie (CEE), le soutien financier aux communautés de communes pour la réalisation des Plan Climat Air-Énergie Territoriaux (PCAET) et la réalisation des Plans de Corps de Rue Simplifié (PCRS) sur l’ensemble du département. Enfin, nous poursuivons toujours notre action pour lutter contre les zones blanches en téléphonie mobile… ».

A ce titre, le SDEY a érigé 19 pylônes tandis qu’une douzaine de nouvelles constructions seront programmées cette année. Le coût moyen par pylône s’élève à 152 000 euros. Quant au coût global du projet, il est égal à 4,5 millions d’euros dont 1,5 million destinés aux raccordements électriques. In fine, le SDEY aura contribué à ce projet à hauteur de 800 000 euros.

Les nouvelles cibles de la SEM Yonne Energie…

Grande innovation de l’année 2017 : la structuration de la SEM Yonne Energie. Celle-ci s’est développée en constituant son comité d’engagement tout en examinant ses premiers projets. Parmi ceux-ci, citons la méthanisation, l’éolien mais aussi le photovoltaïque.

« Les enjeux techniques, juridiques et surtout financiers de tels projets requièrent de ne pas agir dans la précipitation, insista le président LOURY, et c’est ce à quoi se sont employés les administrateurs de la SEM… ».

Ainsi, les premiers investissements devraient être réalisés dans le courant 2018. En premier lieu dans le domaine photovoltaïque. Quant aux autres dossiers, ceux de la méthanisation et l’éolien, ils devraient aboutir rapidement.

En parallèle, la SEM travaille au montage d’un dossier très ambitieux : celui de la production de bio-méthane de synthèse sur le site d’enfouissement de déchets de DUCHY, exploité par la COVED.

« Nous allons conduire ce concept avec le concours de grands partenaires industriels et des PME, mais aussi avec des collectivités, notamment la Région Bourgogne Franche-Comté et des acteurs privés, affirma Jean-Noël LOURY, ce projet a pour vocation d’aider notre territoire à s’emparer des technologies en développement, liées à la transition énergétique… ».

Le SDEY se positionne aussi sur les réseaux de chaleur, sur lesquels une première réflexion a été lancée afin d’affiner le rôle de la SEM et du Syndicat, chacun  dans leur compétence, auprès des collectivités qui souhaiteraient développer ce concept

Enfin, le président du SDEY ne pouvait manquer d’aborder l’énergie issue de l’hydro-électrique. « Elle fait également partie intégrante des sources de production d’énergie que nous souhaitons examiner prochainement. Des premiers contacts ont été pris dans l’Avallonnais concernant la Cure et le Cousin ».

Quant au secrétaire d’Etat Jean-Baptiste LEMOYNE, invité à s’exprimer, il saluait l’excellente santé du syndicat. Et sa propension à dynamiser le territoire au quotidien. Evoquant l’engagement des quatre opérateurs de la téléphonie mobile à améliorer la couverture territoriale dès cette année, l’élu de l’Yonne a rappelé son total soutien aux actions et projets du syndicat départemental d’énergies de l’Yonne. Une saine parole qui devait faire écho parmi l’assistance convaincue par le bien-fondé de ces actions.

Page 1 sur 11
Bannière droite accueil