Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
110 Bourgogne
Région Bourgogne France-Comté
Criquet Magazine
Lycée Saint-Joseph de la Salle
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
chambre des métiers et de l'artisanat
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
Criquet magazine
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat
logo-110-bourgogne-ok.png

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

De la fierté. Des compliments, aussi. De la part des parents qui encouragent, en toute logique, leur progéniture. Elles et ils, ont réussi leurs examens. En l’occurrence, elles, puisque c’est bien du concours « Un des Meilleurs apprentis de France » catégorie esthétique dont il s’agit. Une épreuve consacrée à la sélection départementale qui s’est disputée dans le saint du saint de l’excellence en matière d’apprentissage, le CIFA de l’Yonne.

 

AUXERRE ; Ils ont de quoi être fiers les parents des candidats du concours « Un des Meilleurs apprentis de France », de la catégorie esthétique. La sélection départementale de l’épreuve qui se déroulait dans les locaux du CIFA de l’Yonne, le centre interprofessionnel de la formation par l’apprentissage, a tenu toutes ses promesses avec quatre jeunes filles qualifiées pour le concours régional de Bourgogne Franche-Comté sur les six lauréates ayant obtenu une distinction. Précisons que treize prétendantes au sacre se lançaient sur la grille de départ.

Un concours dont les récompenses et les encouragements oraux furent prononcés par le président départemental des MOF, Marc LABARDE, toujours affublé de sa célèbre écharpe rouge, sa griffe vestimentaire qui porte chance aux candidats de l’Yonne visiblement.

 

Les résultats

Lucie POQUEREAU, institut Citron Vert, médaille d’or

Adèle GUEGAN, institut Yves Rocher, médaille d’or

Capucine BERTRAND, institut Yves Rocher, médaille d’argent

Alicia OUDART, institut Pur Elégance, médaille d’argent

Rachelle SAIB, institut Yves ROCHER, médaille de bronze

Lauren BONGIBAULT, institut Azur Bien Etre, médaille de bronze.

Les quatre premières obtiennent leur billet pour le concours régional.

 

Thierry BRET

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Ce n’est pas un centre de formation ordinaire. Ici, sur le vaste site implanté à Appoigny, on y parle de transport routier, de logistique, de marchandises à affréter, de CACES, de matières dangereuses, de manipulation de chariots, etc. De transport de voyageurs, aussi. Mais, avec le retour du mois d’avril, le centre AFTRAL auxerrois va mettre l’accent sur un tout autre sujet, propre à l’actualité sportive ; les Jeux Olympiques. Lors d’une opération bien particulière qui se déclinera le 06 avril prochain, à partir de 09 heures…

 

APPOIGNY ; Nom de baptême du chantier élaboré depuis plusieurs mois par les responsables du centre de formation transport et logistique de la place, « AFTRALYMPIQUES ». Un jeu de mot non dénué d’humour, faisant référence directe et subtile avec l’actualité sportive qui nous attend cette année en France, les Jeux Olympiques de Paris.

Samedi 06 avril, en matinée, sera donné le coup d’envoi de cette animation spécifique, première du nom et pour cause au vu de la rareté du fameux évènement sportif international. Le centre AFTRAL devrait connaître l’effervescence des grands jours, similaire aux journées où se déroulent les examens.

Toutefois, que l’on ne s’y méprenne pas. Derrière le côté fantaisiste de la chose, réaliser une série d’épreuves théoriques et pratiques sur une journée supposée riche en émotions, se cache un rendez-vous bien tangible, celui-là, qui servira de notation dans le cadre du CAP Conducteur routier en marchandises, un examen.

Formateurs et apprenants seront placés à la même enseigne ; c’est-à-dire qu’ils participeront avec cet état d’esprit de réciprocité et de partage aux épreuves. Une première, en somme, qui dynamise déjà les futurs candidats. Un peu l’application concrète de la célèbre formule que l’on doit au baron Pierre de COUBERTIN, « l’essentiel est de participer… ».

Répartis en équipes de quatre à cinq candidats, élèves, formateurs et tuteurs joueront le jeu. Afin de se surpasser lors des épreuves qui comprendront des quizz, une évacuation en situation d’urgence d’un autocar, un test de connaissance du code de la route, un plateau sur le CACES, des exercices à concevoir avec l’aide des deux simulateurs dont est pourvu le centre de l’Yonne. Au total, six défis qui permettront de départager les meilleurs, on s’en doute mais aussi de donner un maximum de points, bien réels ceux-là, afin d’obtenir le CAP, précieux sésame qui conduit vers l’avenir professionnel.

Précisons, et cela mérite aussi un cocorico pour la prise d’initiatives, que le centre de formation AFTRAL d’Auxerre est le premier à l’échelle de l’Hexagone à proposer une telle manifestation. Un concept qui pourrait être dupliqué sur les autres structures que compte cet acteur de la formation pédagogique en France, soit plus de 135 accueillis aux quatre coins du territoire national.

Si le jeune Guillaume NARCY – il est un des alternants à suivre ce CAP Conducteur routier marchandises en prenant part à cette épreuve originale – se charge de la communication et des relations presse autour de l’évènement, c’est la formatrice de référence du centre icaunais, Sophie THEVENET qui en pilote le déroulé et le contenu.

Des « AFTRALYMPIQUES » qui ne devraient pas manquer de piment lors de cette journée où les familles et les amis sont invités à venir encourager dans un cadre festif les jeunes champions…La flamme est déjà allumée chez AFTRAL Auxerre.

 

Thierry BRET

 

 

 

 

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

L’acronyme du jour fait presque penser à un personnage androïde sorti tout droit de la « Guerre des Etoiles » ! L’un de ses mutants qui désire conquérir le monde, celui de l’enseignement et de la formation, en ce qui nous concerne ! « RZIE », tel est son nom ! Ce n’est pas la plaque d’immatriculation d’un véhicule venant d’une lointaine république de l’Est. Non, sa signification est beaucoup simple que cela : « Responsable Zone Import-Export ». Proposé sous la forme d’un « bachelor », dès septembre, il enrichira le panel d’offres de formation de l’enseignement supérieur décliné dans le groupe scolaire privé auxerrois…

 

AUXERRE : Le faire savoir. En parler. Le dire. Communiquer à outrance autour de soi, des semaines durant, celles qui vont précéder son lancement afin de le faire connaître. Auprès des familles et des élèves, une évidence que n’aurait reniée Monsieur de La PALICE. Mais aussi des acteurs des milieux économiques, à commencer par leurs représentants institutionnels. La création de ce nouveau diplôme de l’enseignement supérieur est plus qu’un énième évènement éducatif. C’est aussi un lien, inexorable, et nécessaire avec le monde de l’entreprise, notamment celui qui exerce des activités à l’international.

Aussi – et ce n’est malheureusement pas coutume mais tous ont promis de faire bouger les lignes à l’avenir -, n’était-il pas surprenant de retrouver des responsables de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Yonne et de la Maison de l’Entreprise, lors de ce premier rendez-vous explicatif – il en appellera immanquablement d’autres, à commencer par une prochaine session le 09 avril prochain au même endroit – en ces lieux : l’une des salles de réception du campus BTS du groupe scolaire Saint-Joseph-la-Salle.

 

Un diplôme proposé en exclusivité régionale à Auxerre

 

Objectif de François-Xavier WILLIG, chef d’établissement coordinateur ouvert à bon nombre de suggestions : la présentation de ce nouveau bachelor à l’international, proposé en alternance, qui concerne naturellement le milieu entrepreneurial de l’Yonne. Les arguments du responsable de l’entité lassalienne auxerroise sont limpides de clarté : « l’international est dans le cœur de nos projets pédagogiques depuis plus de trente ans. Grâce notamment au développement de notre BTS Commerce international… ».

Jusque-là, les choses sont clairement établies. Mais, François-Xavier WILLIG va aller un peu plus loin encore dans ses explications : « aussi, pour donner toutes leurs chances à nos étudiants et pour répondre aux attentes de tous les acteurs économiques, notamment ceux qui travaillent à l’international, nous avons décidé de créer un bachelor RZIE (responsable import-export) de niveau Bac + 3 dès la rentrée de septembre… ».

 

 

Une nouveauté très intéressante dans le panorama auxerrois et icaunais, de surcroît, qui assurera la complémentarité de la préparation des futurs cadres du commerce international dans l’Yonne. On l’aura compris cette filière sera exclusive dans la région…

Cerise sur le gâteau, comme le spécifiera Céline MARTI, responsable pédagogique de l’enseignement supérieur pratiqué sur le campus de St-Jo : « ce diplôme sera préparé en alternance, animé par des professionnels reconnus du secteur, possédant une vision du terrain et une parfaite connaissance des entreprises ».

 

Une passerelle légitime avec le monde de l’entreprise…

 

Ca y est, le mot magique a été lâché ! « Entreprise » ! C’est là que, dans un premier temps – ce fut le cas mardi soir au cours de cette réunion avec la représentativité institutionnelle – et dans un second temps, le 09 avril, en présence des entrepreneurs eux-mêmes et de leurs réseaux, le projet est dévoilé sous toutes ses latitudes afin de travailler en complémentarité le dossier.

Joannick PECHENOT, consultant et spécialiste de l’orientation et de la formation, ajoute : « avec les acteurs du monde économique et institutionnel, c’est l’occasion enfin d’ouvrir les portes de la coopération afin d’imaginer ensemble l’accueil et l’intégration des étudiants au sein des équipes professionnelles sous contrat d’apprentissage… ».

Développant un cursus se décomposant en grands blocs thématiques – administration des achats et des ventes, management, stratégie de développement à l’export, droit des affaires, art de la négociation commerciale, RSE, analyse et gestion financière, anglais de niveau professionnel, etc.-, le bachelor « RZIE » devrait intégrer la première année une douzaine de candidats, en possession d’un BTS Commerce international. Toutefois, une période de mise à niveau est possible pour les titulaires d’un autre diplôme de niveau Bac + 2.

Un diplôme qui sera complémentaire aux offres pédagogiques déployées par le Pôle formation de la Chambre de Commerce et d’Industrie, comme le confiera son directeur, Jérôme MAYEL, ravi de cette rencontre quasi informelle. Un diplôme qui ne peut que satisfaire la représentante de la Maison de l’Entreprise de l’Yonne, Florence POULAIN, une structure qui accueille les organismes patronaux que sont le MEDEF et l’UIMM, avec leurs préoccupations premières, la recherche de nouveaux collaborateurs qualifiés (cadres) pour doper les carnets de commande que ce soit dans le secteur industriel ou autre.

Ce diplôme Bac + 3 newlook du groupe scolaire Saint-Joseph-la-Salle et ses 500 heures de cours à assurer pourraient peut-être faire des probables ramifications parmi le réseau des 150 établissements lassaliens répartis aux quatre coins de l’Hexagone à terme…A suivre !

 

Thierry BRET

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Circulez, il n’y a rien à voir ou presque avec l’Administration pénitentiaire. C’est en substance la mésaventure vécue il y a quelques jours dans le cadre d’une visite organisée au centre de détention de Joux-la-Ville, par la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Yonne et la société de gestion du site icaunais, IDEX, lors de la série de brunchs mensuels, des « Positives Entreprises ». Objet du courroux : une véritable discrimination médiatique, imputable non pas au délit de faciès mais au déni d’ignorance de reconnaître un média numérique dans l’exercice de ses fonctions !

 

HUMEUR : Incompréhensible explication de texte de la part de l’Administration pénitentiaire qui accorde à l’un une autorisation et la refuse à l’autre, sans aucune argumentation !

Dans le cadre d’une visite guidée de la communauté des « Positives Entreprises », le fameux club des chefs d’entreprises plutôt fédérateur de la CCI de l’Yonne, sur site, à savoir le centre de détention de Joux-la-Ville, notre média a été victime d’un fait discriminatoire dans l’exercice de ses fonctions ! De quoi aller en prison, sans passer par la case départ et de risquer la perpétuité ?! Soyons sérieux, ce n’est tout de même pas le cas, sans blague !

Mais, bon, les faits sont là. La représentante du quotidien régional, charmante et sympathique journaliste au demeurant, n’a eu, elle, aucune peine à obtenir l’autorisation officielle, le précieux sésame délivré par l’Administration pénitentiaire, service public du ministère de la Justice, donc dépendant de l’Etat, pour pénétrer sans contrainte dans l’enceinte carcérale, munie de son indispensable appareil photographique afin d’y immortaliser les détenus exerçant leur labeur dans les ateliers dont il faut à tout prix assurer la promotion. Tant auprès du public que des futurs partenaires de la sphère économique, sans qui ce système de réinsertion sociale par le travail ne pourrait fonctionner judicieusement.

En revanche, si votre serviteur était accepté pour se rendre à l’intérieur de l’édifice de Joux-la-Ville, c’était toutefois dépourvu de son instrument de travail – le fameux appareil photo en question - permettant là aussi d’illustrer en images les éléments intéressants de la thématique du jour, le travail en espace carcéral.

 

 

Motif du refus : pas de réponse ni justificatif de surcroît ! Les négociations entamées auprès des responsables de la société de gestion du site, IDEX, n’y changeront rien après quelques minutes de palabres inutiles ; ce sera la visite du centre de détention sans photo mais avec une profonde amertume chevillée au corps !

Visiblement, l’objectivité de l’Administration pénitentiaire n’est pas leur fort. Les explications, non plus ! Quand deux journalistes se présentent à l’entrée d’un centre de détention pour le visiter et relater, avec autorisation, ce qui se vit à l’intérieur, l’équité doit être la même pour tous en matière de prises de vue et d’approches professionnelles. Question de respect, de logique et de réciprocité.

Pratiquer la discrimination médiatique au profit de l’un et au détriment de l’autre est plus que du mauvais goût et nauséabond sur le principe de la liberté d’expression. L’idéal pour créer un vrai sentiment d’injustice. Ce qui est tout de même un comble pour un service de l’Etat qui exerce précisément des activités dans la sphère juridique en valorisant la réinsertion sociale des hommes et le respect bénéfique de leurs droits !

 

Thierry BRET

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Le plein de distinctions. De celles faites du plus beau des métaux. L’or pour sept d’entre elles. Le bronze pour les deux dernières, moins chanceuses. Sur les neuf candidates engagées dans la sélection départementale du concours des Meilleurs Apprentis de France de la discipline des palefreniers-soigneurs, toutes sont revenues au bercail, le CFA La Brosse, la médaille autour du cou. Un 100 % historique qui pointera de l’index Marc LABARDE, président des Meilleurs ouvriers de France de l’Yonne…

 

VENOY : Un président heureux. Fier et satisfait par une telle razzia. Un carton plein dont on n’est pas prêts d’oublier l’issue. Qu’on en juge : sur les neuf candidates concourant à la sélection départementale de l’épreuve des Meilleurs Apprentis de France, catégorie des palefreniers-soigneurs, aucune n’est sortie bredouille de ce concours icaunais, pourtant relevé au niveau des tests à réaliser. On avait vécu ce challenge il y a quelques jours au centre équestre de Villefargeau. Voilà donc la suite logique avec la remise des diplômes, au sein du centre de formation agricole de l’Auxerrois, dans l’amphithéâtre.

Marc LABARDE, forcément, est aux anges. Dire qu’il n’avait jamais vu cela auparavant serait peut-être mentir au fil des pérégrinations du président du groupement des Meilleurs Ouvriers de France de l’Yonne via tous les concours. Mais, là, visiblement, il jubile et ça se voit devant le résultat final. Comment prolonger le suspense alors que tous les candidats (en l’occurrence des candidates !) ramènent dans leur besace une breloque et un titre de gloire !

 

 

L’Yonne, un vrai plébiscite au niveau des résultats !

 

Ces résultats lui mettent du baume au cœur. C’est certain. Quant à cette discipline, pour l’heure essentiellement féminine de palefrenier-soigneur, elle favorise les prouesses de ces jeunes techniciennes du monde équestre. D’autant que sept des neuf candidates iront défendre leur chance du côté de Lons-le-Saunier ce jeudi 21 mars, lors de la sélection régionale, elle-même qualificative pour le national.

En trois éditions, le CFA agricole de La Brosse, dirigée par Hélène DECULTOT-TREMBAY, a accumulé les titres. Ecrasant parfois toute concurrence. C’est dire de la qualité de l’enseignement qui y est distillé.

« S’engager dans un concours montre un bel état d’esprit, soulignera la responsable du centre de formation de l’Yonne, ce concours qui était évalué en partie au niveau national n’était pas si facile… ».

Toutefois, les lauréats devront s’armer de patience avant de pouvoir recevoir les médailles et diplômes officiels des MAF, une fois que toutes les catégories se seront déroulées et auront rendu leur verdict.

Stupéfait par les résultats, Marc LABARDE devait les analyser lors de son intervention sur la scène de l’amphithéâtre. « Le département de France qui a reçu le plus de médailles dans cette catégorie cette année, c’est l’Yonne. Celui qui a reçu le plus grand nombre de médailles d’or, c’est l’Yonne ! Le département qui a eu le plus de médailles d’argent, c’est toujours l’Yonne ! Alors quand on dit dans notre département que l’on est loin de l’excellence et loin de tout, on prouve le contraire après une telle session aux examens ! Si on recherche la perfection, on peut atteindre l’excellence ! ».

Puis, le maire de Quenne, Francis HEURLEY, prit la parole. « Le rayonnement du CFA et son enseignement agricole sont très importants pour l’Yonne. On souhaiterait aussi que les garçons s’intéressent à cette filière très féminisée… ».

Il céda le micro à son collègue, le conseiller départemental et maire de Venoy Christophe BONNEFOND, qui s’épancha sur l’excellence et ses vertus. « Félicitations aux responsables du CFA La Brosse qui tirent tout le monde vers le haut ! ». S’investir dans la filière et l’apprentissage représente une excellente opportunité pour ces jeunes ayant concouru dans cette épreuve, exprimera-t-il en substance.

Vint le temps de la remise des prix. Un cérémonial organisé devant les familles et les tuteurs des apprenties. Tous devaient se rejoindre sur scène afin de poser pour la photo de famille !

 

 

En savoir plus :

Les résultats

Sélectionnées pour la finale régionale : 

Molie BOLLEA, médaille d'or départementale, en apprentissage chez Mme NIVOT Elodie (Ecurie de l'évasion à Villeneuve-la-Guyard)

Clara BONIN, médaille d'or départementale, en apprentissage à l'écurie Christel BOULARD (Parly)

Suzanne CONSTANT, médaille d'or départementale, en apprentissage à la Ferme Equestre de Pesteau chez Mme Laurence COEVOET

Leïa QUAAK, médaille d'or départementale, en apprentissage à l'Ecurie du Nectar (Rousson) chez Mme Margaux BAIN
Ornella GRILLOT, médaille d'argent départementale, en apprentissage à l'établissement Poneys des 4 saisons (Epineau-les-Voves) chez M. BERTHON

Emma GUYAUX, médaille d'argent départementale, en apprentissage au Cirque équestre de Cocico (Charny) chez M. Charles GOMME

Justine HENRY, médaille d'argent départementale, en apprentissage à l'EARL de Salcy (Sens) chez Mme Mathilde LEMAITRE.

Deux apprenties remportent une médaille de bronze départementale :

Valentine BOURZEIX, en apprentissage à l'Ecurie de la Fontaine (Annéot) chez Mme Séverine SOURD

Justine SULIC, en apprentissage au Centre équestre de Chevillon chez M. VARGOZ.

 

Thierry BRET

 

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Articles

Bannière droite accueil