Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté

Les supports d’aide à la vente mis à la disposition des prospects par la jeune SARL de Sens engendrent beaucoup de flux dans sa nouvelle boutique ouverte depuis le 04 septembre. Cerise sur le gâteau : ce procédé unique en France offre la possibilité à ses utilisateurs de pouvoir y déposer le visuel de leur habitation et d’y incruster le portail de leurs rêves tout en réactualisant le devis de la future transaction…

 

SENS : Curieux, les visiteurs de la nouvelle boutique, inaugurée dans la galerie marchande de Leclerc à Sens, se prêtent au jeu avec beaucoup d’intérêt. Face à eux, et en vis-à-vis, deux tables électroniques tactiles suscitent admiration et surprises. Parcourant avec l’aide de l’index la colonne de droite de cet écran de belle taille, ils intègrent divers paramètres qui facilitent l’ébauche de leurs projets : posséder le portail ou la porte de garage adéquat à leur demeure. Tout en respectant scrupuleusement la ligne budgétaire que ces futurs acquéreurs s’étaient au préalable fixés…

Concept insolite et encore unique en France peut se découvrir dans l’Yonne. Il offre une entière autonomie au public désireux d’en savoir davantage sur l’achat d’un portail ou d’une porte de garage en y intégrant des critères personnels. Une plus-value incontestable à la vente selon Guillaume PIOU, gérant de L’ATELIER du PORTAIL.

« La fonctionnalité de ces outils tactiles est simple, précise-t-il, le prospect suit à la lettre le déroulé explicatif sur l’écran en choisissant d’incorporer à son étude les données qu’ils souhaitent. Le but est de personnaliser de manière optimale ce qui va ensuite apparaître à l’écran parmi une palette initiale de 200 produits de base. La valeur ajoutée de ce mode opératoire se caractérise par la réactualisation constante du devis selon les ajouts ou retraits successifs faits à l’offre… ».

« Jeune gérant de société, Guillaume Piou croit en la pérennité de son outil qui devrait croître d’ici deux ans avec une hausse de son chiffre d’affaires et de ses emplois… ».

Différentes options pour envisager tous les offres possibles…

Sur l’écran, et dès l’étape initiale, le prospect procède au choix de son futur portail qu’il soit classique, design ou réalisé à partir de fer forgé. Commence alors l’exercice de la personnalisation, après chaque touche, avec l’indication des mesures précises, des auxiliaires optionnels (lames brises-vues, motifs dessinés sur les panneaux, le coloris unicolore ou multicolore à partir d’un nuancier de 260 références, la motorisation, les kits batterie, le digicode, le déverrouillage extérieur, le visiophone, etc.). Même la partie domotique avec les commandes réalisables depuis son smartphone figure dans ce vaste panel de possibilités !

On aurait presque oublié d’y ajouter l’apport de la boîte aux lettres intégrée ou le degré d’ouverture du portail !  

Au terme de l’exercice, un état des lieux récapitule l’ensemble des options en indiquant le coût définitif. Accessible dans la boutique de Sens, ce système d’auto-évaluation électronique l’est aussi par Internet. Sans qu’elle n’en déflore les tarifs.

« Cet instrument s’avère très précieux dans l’aide à la décision, ajoute Guillaume PIOU, il nous permet d’accompagner le client dans ses choix et de réajuster à tout instant son budget selon ses envies… ».

La seconde boutique d’ici deux ans avant un essor plus ample ?

Une enveloppe budgétaire de 10 000 euros a été consentie par le jeune gérant de la SARL pour s’équiper de ses petits bijoux technologiques. Auquel il aura ajouté 6 000 euros afin d’acquérir le logiciel idoine. Un investissement qu’il ne regrette pas aujourd’hui.

« Depuis l’ouverture de notre commerce, plus de quatre-vingts contacts ont été pris avec des prospects, soit une demande de soixante devis à la clé ! ».

Partenaire des sociétés « GP PORTAIL/GP PRODUCTION » qui conçoit la fabrication des portails depuis son site de production à Sens et de NOVO FERM pour les portes de garage, L’ATELIER du PORTAIL prévoit un chiffre d’affaires de 750 000 euros avec l’apport de cette première vitrine départementale.

Plaçant le curseur sur une base de 8 à 10 portails commercialisés par mois, la jeune entreprise, née le 21 juillet 2015, porte deux emplois. La prochaine étape sera l’ouverture d’une deuxième vitrine commerciale dans l’Yonne d’ici deux ans. Avant l’export du concept vers d’autres galeries marchandes de la grande distribution en Ile de France (Essonne et Seine et Marne), et l’Aube limitrophe dans le périmètre de Troyes…

La marque icaunaise, filiale de PROCARS (ALBA Voyages, ACKERMANN Voyages, PROCARS Icaunais et PROCARS Champagne), profitera de ce rendez-vous biennal avec les milieux économiques de Bourgogne Franche-Comté pour y présenter la dernière nouveauté de sa gamme dautocars, le fleuron VIP du constructeur allemand SETRA. Le véhicule sera lune des vedettes incontestables de ce salon professionnel puisquil sera placé sous le regard du public à lintérieur de lenceinte dAuxerrexpo

 

AUXERRE : Disposant d’un équipement qui facilite les réunions de travail par petits groupes, grâce à ses deux groupes de quatre sièges placés en vis-à-vis autour d’une table, le nouveau modèle des Cars MATHIEU devrait faire sensation lors des Rencontres industrielles de Bourgogne Franche-Comté, le jeudi 28 septembre à Auxerre.

Sa présence en ces lieux réservés au développement du business des acteurs de l’industrie et de la technologie régionale n’est pas aussi inopportune qu’elle pourrait paraître au premier degré…

Bien au contraire ! La société des Cars MATHIEU qui en exploite l’utilisation depuis quelques semaines dans l’Yonne projette de développer cette offre par l’acquisition d’un exemplaire supplémentaire, sachant que son confort est particulièrement apprécié par l’AJ Auxerre dans le cadre des déplacements de ses équipes sportives.  

Pouvant accueillir vingt-cinq personnes selon un espace ergonomique et confortable, le véhicule trouvera d’ici peu une nouvelle orientation à sa fonctionnalité. La stratégie de la société de transport auxerroise est simple : ouvrir l’accès de cet autocar aux entreprises, plus particulièrement à leurs conseils d’administration et à l’encadrement afin de bénéficier d’un véritable espace de travail durant un voyage professionnel.

Partant du postulat qu’un trajet ne constitue plus du temps perdu, la direction du groupe PROCARS a décidé de se focaliser davantage vers cette offre de service particulière, comparable à la promotion d’un « open space mobile » à vocation professionnelle.

Aujourd’hui, PROCARS, au travers de ses différentes filiales, représente l’unique société autocariste régionale dans la Bourgogne Franche-Comté à proposer ce type de prestation aux milieux entrepreneuriaux. Une excellente manière de commémorer les quatre-vingts dix printemps des Cars MATHIEU, fondés en 1927 !

Leader du solaire photovoltaïque en France, la filiale de l’opérateur EDF présentera un nouveau concept révolutionnaire lors du dix-huitième rendez-vous des Rencontres industrielles de Bourgogne Franche-Comté le 28 septembre à Auxerre. Ce générateur au look floral, pour le moins insolite et surtout très design, baptisé la SMARTFLOWER, livrera tous ses secrets en matière de production d’énergie ce jour-là au public…

 

AUXERRE : Une décennie après avoir conçu et commercialisé les premières offres solaires photovoltaïques pour les particuliers et les professionnels en France, la filiale à 100 % d’EDF Energies Nouvelles propose un générateur new-look aux aspects très futuristes. Quelques villes l’ont déjà adopté dont la seconde métropole de l’Hexagone, Lyon qui produira environ 3 400 kWh par an.

On l’aura compris ce générateur, à l’évocation étymologique « californienne » de l’époque sixties, n’a d’autre objectif que de produire de l’électricité pour la consommer ensuite.

Destiné aux particuliers soucieux de l’environnement et attachés à l’esthétisme de leur habitation, cet appareillage à la silhouette végétale intéresse aussi les acteurs de l’économie, qu’ils soient entreprises ou collectivités locales. Bref, les producteurs d’énergie verte disposent dorénavant d’un outil de travail à forte potentialité au niveau de la communication, faisant converger de manière inexorable l’ensemble des regards se situant à proximité.

Un concept à haute technicité…

Les douze pétales de cette fleur, à l’ossature un peu particulière, offrent une surface solaire de 18 mètres carrés. Quant à la production moyenne d’électricité, elle s’élève à 3 500 kWh sur une année. Mais, ce chiffre varie d’une région à l’autre selon la présence des vents et du taux d'ensoleillement. A l’aide de son système « Plug & Play », ce générateur futuriste permet au client de consommer sa propre production d’énergie électrique de manière très simple.

Grâce à cet instrument, conçu en Autriche, la filiale d’EDF Energies Nouvelles occupe une place privilégiée à l’heure actuelle sur le marché, en rupture totale avec les produits traditionnellement commercialisés dans ce domaine.

Installé en dehors des toitures contrairement aux usages, ce procédé photovoltaïque est mobile. Ses pétales, à la manière d’un tournesol, se déploient dès le lever du soleil et l’apparition des premiers rayons de lumière. Puis, l’ensemble technologique suit la course de l’astre diurne selon un double axe horizontal et vertical. L’apport de ce mouvement optimise par ailleurs le rendement de production électrique de plus de 40 % par rapport à un système équivalent fixé sur un toit. Enfin, avec la chute du soleil derrière l’horizon, l’incroyable végétal se referme de façon automatique…

Un système qui se décline sous trois variantes…

 Intégré au portefeuille commercial de la filiale solaire d’EDF depuis 2015, la SMARTFLOWER présente différentes formes : la version Pop classique, la Pop e, posée avec une borne de charge pour véhicules et vélos électriques, et la Pop +, soit un système de batterie proposant du stockage intégré.

Branchée au tableau électrique d’un bâtiment, la SMARTFLOWER peut ensuite produire de l’électricité pour le compte de son utilisateur. Un onduleur est préinstallé dans le carénage de la fleur. De ce fait, en cas de déménagement, le consommateur débranchera lui-même l’appareil et l’emportera avec lui sur son nouveau lieu de résidence.

Mairies et écoles mais aussi les hôtels, les restaurants et les centres de loisirs constituent aujourd’hui le socle prioritaire des cibles professionnelles visées par EDF ENR Solaire. Mais, l’entreprise n’en a pas oublié pour autant les 13 000 particuliers, devenus depuis ses clients…

Même si cette activité ne représente encore que 50 % de ses résultats annuels, la TPE d’Appoigny désire renforcer sa présence sur ce marché à forte valeur ajoutée technologique auprès des entreprises régionales. Sans se soustraire des appels d’offre lancés par les établissements consulaires et les collectivités qui pourraient à termes lui garantir un surcroît de travail appréciable…

 

APPOIGNY : Elles se nomment HAMELIN, SHAMROCK Environnement, les MOULINS DUMEE, YONNE LASER, TPMS ou la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Yonne. Ces entreprises et institutions savent qu’elles bénéficient d’une surveillance optimale de leurs édifices et sites professionnels en ayant recours aux services déclinés par la structure de Morched MASMOUDI.

Vieille de deux décennies, HYPERION INFORMATIQUE a su se positionner avec allégresse sur ce segment de la vidéo-surveillance, génératrice de nouveaux besoins au moment où la recrudescence des vols et des infractions dans les milieux professionnels connaît une nette tendance à la hausse.

Ingénieux, le système mis en exergue par l’entreprise individuelle de l’Yonne repose sur le savoir-faire de l’un des leaders nationaux, ARKAN Technology. Dont HYPERION est le distributeur exclusif sur le territoire nord-bourguignon. La surveillance est effective à l’intérieur et autour des bâtiments dotés de cet équipement d’une rare précision visuelle, ainsi que sur les zones stratégiques définies par les donneurs d’ordre.

Un rayonnement au-delà de son département d’origine…

« Le concept « VISEOX » ne séduit pas seulement les entrepreneurs, concède le responsable de la société, même les collectivités optent désormais pour ce système protecteur rassurant afin de garantir une surveillance minutieuse de leurs édifices communaux. C’est le cas de la localité de Saint-Martin du Tertre qui a choisi de s’équiper récemment avec cet apport technologique de dernier cri… ».

Employant de 4 à 5 personnes selon les tâches qui lui incombent, HYPERION INFORMATIQUE ne se limite pas à une présence accrue sur le département de l’Yonne. Son intervention auprès d’un important cabinet d’experts-comptables de Paris lui a permis de rayonner vers d’autres régions comme l’Ile de France, l’Auvergne et le Limousin où les techniciens effectuent des missions de maintenance des sites sous surveillance ou équipés du matériel informatique, vendu et installé, par l’entreprise.

« C’est l’autre spécificité de notre structure, ajoute Morched MASMOUDI, elle correspond à notre métier d’origine… ».

La diversité s’avère payante pour la TPE

Si 80 % de la clientèle est issue de la caste des professionnels, la TPE ne se prive pas pour autant de la manne intéressante que représentent les particuliers. Conseils, analyses des besoins, études suggérées au juste prix et dans la meilleure configuration possible pour ses utilisateurs forment l’ossature principale des services rendus par ce dirigeant qui ne raisonne que par le mot « qualité ». Auquel pourrait s’ajouter celui de pédagogue puisque les techniciens de l’entreprise facilitent la découverte de leurs réseaux informatiques qu’ils installent sur site grâce à de nombreuses séances de formation.

« Nous n’hésitons pas à intercéder directement auprès des fabricants avec lesquels nous travaillons pour obtenir la plus-value nécessaire au niveau de la technique servant à conforter dans leurs choix nos partenaires clients. » conclut Morched MASMOUDI.

Avec un chiffre d’affaires de 250 000 euros annuels, HYPERION INFORMATIQUE possède de beaux lendemains qui chantent grâce à cette politique de diversité et un segment de niche qui lui génèrent de jolis bénéfices…

Une enveloppe de 877 000 euros a été consentie par la Ville d’Auxerre à la rénovation quasi intégrale de l’infrastructure, vielle de quelques décades. Le parc des expositions, géré aujourd’hui par Centre France Evènements, filiale du groupe de presse auvergnat, profitera de l’affluence de la 87ème foire pour dévoiler au public les nouveaux espaces entièrement relookés et aménagés de cet édifice. Un prétexte supplémentaire afin de ne pas bouder son plaisir cette année…

 

AUXERRE : Après plusieurs mois de travaux, la cure de jouvence est apparente pour le parc des expositions de la capitale icaunaise. AUXERREXPO se dévoilera sous ses meilleurs atours dès le mercredi 13 septembre, date de l’ouverture de la 87ème foire à vocation commerciale.

Au-delà de ces six jours, synonymes de découverte, de rencontre et de divertissement, le public aura toute la latitude d’apprécier les multiples transformations de ce lieu qui draine au fil des mois des spectacles, salons et autres rendez-vous culturels.

Si le parvis présente une physionomie peu différente de l’ordinaire, en revanche, le hall d’entrée gagne en modernisme et se dote d’équipements design. Le mobilier s’avère être très tendance ; la banque d’accueil s’adapte aux besoins du public. Quant à la présence visible de matériels à la pointe de la technologie, elle confère à l’ensemble attractivité et dynamisme.

L’univers restauration n’est plus à l’identique qu’auparavant. Repensé par les architectes, il se distingue par un style sympa, plutôt cocooning, qui devrait plaire aux futurs consommateurs.

Mais, l’effort significatif de ce toilettage indispensable à la pérennité du site se constate dans l’espace Congrès. L’objectif étant pour les équipes de Guy ROS, le directeur du parc, de capitaliser sur des événementiels importants, à la fois issus des spectacles mais aussi du monde des entreprises (séminaires et colloques). L’accent a été mis sur une prédominance de l’équipement vidéo, son et lumière de très belle facture.

« Cet espace pourra désormais répondre à toutes les exigences de nos partenaires et à nos clients » souligne Sébastien FUENTES, directeur-adjoint du complexe, satisfait du résultat.

Articles

Bannière droite accueil