Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
110 Bourgogne
Région Bourgogne France-Comté
Criquet Magazine
Lycée Saint-Joseph de la Salle
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
chambre des métiers et de l'artisanat
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
Criquet magazine
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat
logo-110-bourgogne-ok.png

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

Profitant depuis quelques semaines de sa « retraite » relative de président, l’ex-responsable de la JCE d’Auxerre, Pierre NAUDET, a transmis les rênes du pouvoir de la vénérable association qui forge de jeunes citoyens à s’ouvrir aux arcanes de la vie économique et sociétale ce jeudi 28 février à son successeur, Edouard LEPESME. Devant un parterre copieusement garni de personnalités institutionnelles, économiques et politiques réunies à la Maison de l’Entreprise de l’Yonne, la cérémonie de belle facture, alliant camaraderie et sérieux quant à la nature des projets exposés, constitua un excellent galop d’essai pour le nouveau dirigeant, à l’aise dans cet exercice de prise de parole grandeur nature…

AUXERRE : Prendre part à la passation de pouvoirs de la Jeune Chambre demeure toujours l’un des événements les plus prisés du sérail socio-économique de notre territoire chaque année à pareille époque. Que ce soit à Sens où la deuxième structure associative du département apporte là aussi sa pierre à l’édifice en voulant améliorer la société ou à Auxerre, le plaisir reste identique pour celles et ceux qui approuvent et soutiennent les nombreuses initiatives, souvent judicieuses, prises par ces jeunes femmes et jeunes hommes âgés de moins de 40 ans, empreints d’humilité, mais ô combien impliqués dans les tâches vers lesquelles ils se sont engagés.

A ce titre, la liste non exhaustive des actions entreprises au bénéficie de notre quotidien par cette frange de la population française est représentative du rôle et du poids dont la JCE peut s’enorgueillir depuis ses origines.   

Laboratoire d’idées humanistes et progressistes à la géolocalisation universelle, la Jeune Chambre Economique, native comme la plupart des grands mouvements éco-citoyens à l’instar de leurs cousins de clubs service (Rotary, Lions, Kiwanis, Soroptimist, Table Ronde…), se présente tel un incubateur constructif où l’anticipation et la réflexion se maîtrisent à bien des égards.

Un réseau progressiste et avant-gardiste au service de l’humanité

Apparu en 1915, le mouvement qui s’est depuis répandu à travers le globe en marquant de sa présence 112 états, accueille à l’heure actuelle 200 000 personnes, faisant de lui, le premier réseau planétaire de jeunes gens en mouvement et en connexion avec leur époque. La JCE a accouché de personnalités incomparables à l’échelle internationale : les présidents américains John Fitzgerald KENNEDY et Bill CLINTON mais aussi Jacques CHIRAC. Voire un florilège de ministres et autres représentants politiques aux quatre coins de la Terre. Des célébrités comme Charles LINDBERGH ou Bill GATES figurent elles-aussi dans ce Panthéon tout comme un certain…Jean-Pierre SOISSON, si l’on raisonne davantage terroir régional.

Concevoir la paix et l’équilibre mondial en faisant montre d’altruisme et de solidarité s’inscrit dans le credo de la JCE, texte qui aurait pu être lu lors de la cérémonie protocolaire de cette passation, respectant ainsi les us et coutumes instaurés à chaque rencontre officielle des représentants de ce mouvement pacifique et généreux.

Dans l’Hexagone, la force de frappe de la JCE ne cesse de croître : plus de 2 200 membres vivent cette riche expérience parmi les 120 structures associatives pouvant les accueillir. Notre pays a pu découvrir depuis 1965, date de l’implantation de la Jeune Chambre sur le sol français, les bienfaits de ces jeunes gens évolutifs dans leur manière d’agir et surtout de transmettre, une vertu qui caractérise leurs actions.

Création des axes  piétonniers au cœur des villes, recyclage du verre, institution du « 18 » afin de faciliter les secours, journée universelle des droits de l’enfance…ce seront autant de concepts révolutionnaires mais admirables d’efficience qui ont écrit les lettres de noblesse de cette famille universelle si étroite d’intelligence et de sens commun.

« 2017 aura été un grand millésime avec la promotion du CV Citoyen, poursuivit Edouard LEPESME à l’issue de sa longue énumération de mesures phares qui ont bouleversé les codes de la société, notre action nationale pour ce nouvel exercice s’articulera autour de la problématique des malentendants avec le développement d’une carte sonore utilisable dans les restaurants… ».

Des concepts qui se professionnalisent en les transmettant…

Soucieux de renforcer les valeurs positives du développement économique, de l’innovation et du bien-vivre ensemble, le nouveau président de la JCE Auxerre ne manquera pas de promouvoir des concepts ayant déjà fait leurs preuves depuis plusieurs mois : les « Incroyables comestibles » afin de valoriser la filière des circuits courts dans le cœur de ville via la consommation de fruits et légumes de qualité, les rencontres vineuses « Le 20 du mois » qui optimisent les échanges sous la forme de relations publiques conviviales avec la présentation de domaines viticoles, mais aussi le tourisme dans l’Auxerrois ou le dossier « Paris Côté Bourgogne », développé en concertation avec la commission économique de la Maison des Jumelages, des relations internationales et de la Francophonie d’Auxerre.

L’art de transmettre représente l’un des axiomes essentiels de ce mouvement. Ce fut le cas en 2017 avec la cession de deux dossiers importants : celui du REPAIR Café ayant comme objectif de lutter de manière ingénieuse et collaborative contre l’obsolescence programmée des appareils ménagers ; celui de l’Apéro Box, concept de packaging valorisant les produits du terroir de l’Yonne que deux jeunes entrepreneuses ont décidé de reprendre le flambeau de manière professionnelle.

Le plus beau des mouvements accueillant la jeunesse du monde…

Le vice-président du Conseil départemental Christophe BONNEFOND évoqua dans sa brève allocution l’exceptionnelle année vécue par la structure d’Auxerre. Il qualifia en guise de conclusion ce réseau « d’être le meilleur et le plus beau des mouvements mondiaux qui offre aux jeunes générations de pouvoir se former à la prise de responsabilité... ».

Quant à l’élu auxerrois Didier MICHEL, en charge de l’économie, il eut cette réflexion teintée d’humour : « le dynamisme et le mode fonctionnement de ce système associatif est très intelligent, j’invite au passage les milieux politiques à prendre exemple sur cette structure et sur le modèle opératoire décliné par la nouvelle génération ! ».

Plus sérieusement, l’adjoint proposa aux membres de la JCE de rejoindre de manière collaborative deux projets majeurs portés cette année par la Ville, en accointance avec la Communauté d’Agglomération de l’Auxerrois : l’édification du Tiers lieu, espace de coworking suscitant une dynamique supplémentaire à l’économie locale et le Pôle environnemental en phase de construction, qui jouera le rôle d’incubateur pouvant accueillir des entreprises qui pourront y développer à loisir des projets ambitieux. De quoi séduire les représentants de la Jeune Chambre, c’est certain…


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

La journée du centenaire de la Ligue nationale contre le cancer sera commémorée dans l’Yonne le samedi 17 mars à la Maison de quartier de Sainte-Geneviève à Auxerre. Ce sera une excellente opportunité pour les organisateurs de cet événement festif de démontrer par le prisme de la pédagogie, de la solidarité, de la culture et de la convivialité que de nombreux progrès thérapeutiques ont été réalisés pour éradiquer de notre existence ce fléau pathologique et pour aider les patients à vivre leur quotidien dans une meilleure tranquillité d’esprit grâce aux composantes du pertinent programme « Equilibre »…

AUXERRE : Pessimistes et anxieux de nature s’abstenir ! La célébration du centenaire de la Ligue nationale contre le cancer prévue sur le territoire de l’Yonne sera avant tout un rassemblement festif le 17 mars prochain à Auxerre.

Profitant de la date anniversaire nationale de la célèbre structure associative (le Centre des Congrès de la Villette à Paris accueillera pléthore de représentants culturels quelques jours auparavant le 14 mars…), le Comité icaunais a opté, quant à lui, pour la création d’un grand mouvement solidaire et convivial qui délivrera moult messages positifs sur les propositions d’accompagnements faites envers les patients et leurs proches.

Un vertueux programme de bien-être et de rapprochement : Equilibre…

L’animation bénéficiera d’une articulation amplement étudiée autour de la présentation de ce nouveau programme « Equilibre », ambitieuse démonstration de ce qu’il est fondamental de mettre en pratique pour soutenir avec efficience les personnes affectées par la maladie mais aussi leur entourage.

En quête permanente du mieux-être corporel mais aussi psychologique, ce concept novateur se compose d’un certain nombre d’items se traduisant sous la forme d’ateliers, aujourd’hui suivies par une cinquantaine de personnes sur notre territoire.

« Prendre soin de son corps et de son esprit, c’est mettre toutes les chances de son côté pour mieux vivre la phase de traitement et pour renforcer sa vitalité afin de se façonner un nouvel avenir, précise le docteur Christian RIGAUD, bénévole de la Ligue 89 et animateur de l’atelier de sophrologie. Cette conviction profonde fondée sur de nombreuses études au plan international nous a convaincu de mener à bien ces expérimentations en les faisant partager aux patients… ».

Soutien psychologique, sophrologie, escrime, chants et chorale, socio-esthétique, marche nordique, gymnastique volontaire, groupe de convivialité représentent autant de  possibilités d’expression et de relaxation permettant de créer des ondes positives autour de la personne concernée. Qui plus est, grâce à ces ateliers, elle s’extrait aussi de toutes formes d’isolement vers lequel s’enferment en règle générale les patients.

Sollicitant des partenaires bénévoles pour les animer, la Ligue de l’Yonne désire accroître le champ d’application de ces ateliers sur l’ensemble du territoire. Avec un objectif quantitatif : augmenter le nombre de patients et de proches, bénéficiaires de ces soutiens salvateurs.

Une manifestation copieuse ouverte à toutes et à tous…

Bien sûr, en parallèle de ces présentations traduites par la présence de stands, il sera aussi question de recherche médicale pour contrecarrer les nuisances de cette lourde pathologie, de la prévention et de l’accompagnement des malades.

Les plus véloces des visiteurs auront la faculté de pouvoir prendre part à une randonnée matinale, concoctée par la Maison des Randonneurs en empruntant un itinéraire tracé autour de la maison de quartier auxerroise. Des activités sportives (tennis de table, sabre laser, babyfoot, marche nordique,…) mais aussi des structures de jeux gonflables et du maquillage destiné aux enfants confèreront à cet évènement un petit air de kermesse enjoué et sympathique afin de mobiliser l’ensemble du tissu familial.

La pièce théâtrale « Positif », interprétée au cours de l’après-midi par des personnes en rémission et sous la houlette d’un professionnel de la scénographie, constituera l’une des pierres angulaires de cette journée décidément pas ordinaire pour la Ligue de l’Yonne.

Cet instant empli d’émotions se poursuivra avec le récital donné par la chorale de Vallan, VALLKYRIE, et l’orchestre de Chevannes, signataires d’une convention de partenariat avec la Ligue pour développer un atelier de chant chorale destinée à l’accueil de personnes malades. Un lâcher de ballons biodégradable conclura la manifestation qui sera parrainée par l’incontournable ancien entraîneur de l’AJ Auxerre, Guy ROUX, et Anoushka BALAJ, élue Miss Yonne 2017.

Précisons que le monde estudiantin (IUT Auxerre) ne sera pas oublié dans cette belle aventure collective où se sont greffés aussi l’ensemble des partenaires naturels de la structure départementale (institutionnels, élus, associations, clubs services et entreprises).


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Dans ce vaste pays constitué de hauts plateaux et situé dans la corne de l’Afrique, les antagonismes opposant d’ordinaire les communautés chrétiennes et musulmanes n’ont pas lieu d’être. Ce berceau de l’humanité abrite de nombreuses croyances qui y vivent en étroite osmose et parfaite harmonie. C’est le sens profond de cette foi partagée et de ce respect inébranlable en l’autre où se confondent altruisme et humilité qu’ont voulu traduire, au gré d’illustrations photographiques de très belle maîtrise et de textes emplis de lyrisme et de poésie vagabonde, les deux artistes Paola VIESI (photographie) et Elisabeth FOCH (rédactionnel) qui estampillent ce travail commun. Accueilli comme un symbole dans l’antre même de ce qui fut hier encore la pharmacie des pèlerins en quête de secours, consolation et espoir au cœur de l’actuel Centre hospitalier de Tonnerre jusqu’au 25 mars, ce voyage initiatique, fait de portraits et d’écrits, s’appréhende dans la grâce et la sérénité au cœur de l’ex-empire du Négus Hailé SELASSIE.  

TONNERRE : Accrochés à leurs cimaises, neuf portraits dévisagent les visiteurs qui pénètrent dans ce vaste espace dédié dorénavant aux expositions artistiques et culturelles. Si autrefois, cet endroit faisait fonction de pharmacie hospitalière pour panser les plaies des corps et soigner les blessures de l’âme des pèlerins, il n’en est plus rien aujourd’hui dans sa nouvelle configuration.

Pourtant, les œuvres dévoilées jusqu’à la fin du mois de mars possèdent de réelles réminiscences avec ce site chargé d’histoire. La piété de ces femmes et de ces hommes, venus d’un autre monde, celui de cette Afrique oubliée et méconnue de nos concitoyens, crée ce lien indéfectible entre ces différents univers. Les croyances de l’humanité, si souvent décriées dans notre société contemporaine et causes de multiples entraves belliqueuses de par la planète, trouvent ici un havre de paix pour s’y poser. Sans l’ombre d’un quelconque prosélytisme.

Les portraits de pèlerins chrétiens et musulmans en recherche de sagesse…

Prendre le soin de se plonger attentivement dans le regard de ces neuf personnages qui fixent l’objectif de Paola VIESI, qui a pourtant réalisé ses prises de vues à la dérobé et en toute discrétion, c’est aussi s’ouvrir vers le monde. Et l’inconnu. Celui de ces enfants et de ces femmes enrubannées de leurs pèlerines, de ces hommes à la fleur de l’âge qui recherchent à la lecture des textes sacrés les tréfonds de la vérité.

Moines, prêtres, nonnes, ermites, pèlerins…ces visages graves et concentrés sont en quête de leur Graal intérieur. Qu’ils soient orthodoxes, chrétiens ou musulmans. Une fois l’an, ces chercheurs de la paix intérieure cheminent le long des routes par n’importe quel moyen de locomotion pour se rendre vers deux lieux de culte. A LALIBELA où ils y célébreront « Ledet ». Ou vers le mausolée de Sheikh Hussein afin d’y vivre le « Dhû l’Hijja ».

Paola VIESI et Elisabeth FOCH ont eu la chance de pouvoir s’immerger sur une longue période dans ce pays authentique aux 280 dialectes. De cette expérience unique, les deux artistes en ont tiré un ouvrage publié aux éditions Actes Sud.

« A travers nos écrits et visuels, explique Elisabeth FOCH, ce livre explique le cheminement de ces deux pèlerinages essentiels en terre éthiopienne. Au contact de ces femmes et de ces hommes pieux qui accomplissent ce double rituel selon leurs croyances. Celles-ci leur permettent de survivre dans un environnement complexe, parfois hostile, malmené par les chaos de l’histoire. La rencontre avec les éléments (la terre, les cendres qui possèdent des vertus curatives, les animaux…) procure à ces personnes une foi inéluctable leur donnant accès à une autre dimension par la transe ou par le jeûne ».

Fascinée par l’Afrique, la photographe romaine Paola VIESI a troqué son parcours professionnel vécu dans les ressources humaines pour développer ses qualités artistiques spécialiste des clichés inattendus.

« L’Afrique est à l’origine de l’art contemporain qui a changé le point de vue sur le classicisme, concède-t-elle, depuis 2002, mon objectif est de montrer les valeurs de ce continent, en collaboration avec l’UNESCO… ».

Une terre originelle source de spiritualité…

Cela s’est concrétisé par la découverte d’une trentaine de pays dont l’Ethiopie où elle s’est installée durant une décade. Sa rencontre avec la journaliste Elisabeth FOCH fut déterminante sur la construction de ce projet aujourd’hui abouti.

« Je me suis vraiment immergée dans ce pays en imaginant le contexte de ce que j’avais lu dans la Bible, explique-t-elle, l’Afrique offre réellement la possibilité de comprendre les origines de l’homme. Cela m’a toujours attirée de découvrir ces hauts lieux où la spiritualité surgit de l’élément physique… ».

Zone tampon entre les cultures arabes et chrétiennes, le pays est un trait d’union important au plan religieux. « Je le considère comme l’Himalaya de l’Afrique pour ses aspects spirituels, lâche l’écrivaine. Mon premier séjour fut programmé en 1976. J’y suis retourné depuis à maintes reprises et toujours avec la même envie personnelle… ».

Cette quête initiatique vécue dans ces lointaines contrées aura même redonné un sens à sa propre existence. Comme les pèlerins qui, dotés de leur foi viscérale, vivent leurs quêtes dans le pouvoir de protection et de guérison sur une terre criblée de symboles. Et bénie des dieux ?


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Depuis quarante-huit heures, le complexe municipal d’Auxerre accueille les répétitions d’artistes de haut vol qui émerveilleront ce week-end un public avide de curiosité et enthousiaste à l’idée de découvrir des talents hors du commun. Destinée aux plus jeunes sans pour autant rebuter les adultes, cette immersion onirique dans le monde des saltimbanques et de la chanson inspirée du cabaret provoquera fou rire, admiration et son lot d’émotions…

AUXERRE : Accompagné au piano par Alexis DUBROCA, le maître de cérémonie de ce double événement culturel (vendredi 02 février et samedi 03 février), Jean-Michel FOURNEREAU régalera les spectateurs de son timbre de voix d’exception en interprétant les grands standards du cabaret. Une irrésistible plongée vers les sources de la chanson, qui sera teintée de nostalgie mais aussi de joie communicante inhérente à l’esprit du music-hall.

Par le passé, ce metteur en scène connu des Auxerrois (c’est lui qui était aux manettes de deux références théâtrales jouées dans l’Yonne, « West Side Music » et « Léon et Léonie » où le scénographe dévoilait ainsi ses diverses facettes artistiques) avait déjà suscité le respect. Et démontré le sens profond de son professionnalisme.

Là, il augure un tout autre univers fait de poésie, de hardiesse, d’humour et de suspens. Un mélange des styles propre à accaparer durablement l’intérêt de ce public qui n’aura d’yeux que pour les performances de Kris KREMO, une légende du jonglage, entré dans le livre des records (le fameux « GUINESS BOOK ») avec son numéro de boîtes à cigares. Une prestation si insolite qu’elle devait inspirer toute une génération de jongleurs.

Mais, on pourra aussi se délecter grâce au numéro féérique de l’artiste local, Marc BRILLANT. Oscillant entre cirque et danse avec la complicité unique de son partenaire de métal, la Roue Cyr, la magie s’invitera sur scène dans un laps de temps indéfini pour le plaisir de tous.

Se succèderont ensuite Jeanne EDEN qui proposera un numéro vibrant de sangles aériennes, Doble MANDOBME avec ses anneaux  indomptés où se mélangeront illusion, jonglage et clownerie. Et pour couronner le tout : un trio de jongleurs, celui des « Objets Volants », qui dépasse les limites du cirque en tutoyant le monde des arts plastiques et celui des mathématiques.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Dans le cadre du Festival Art Danse Improvisation, la scène du théâtre municipal d’Auxerre accueille « Podium », un spectacle particulièrement réjouissant et insolite en soirée de ce jeudi 25 janvier…

AUXERRE : C’est une véritable invitation à participer à une expérience unique de transe collective, un exercice du genre nouveau qui nous est proposé ce jeudi soir dans l’univers artistique du théâtre d’Auxerre.

En conviant la Compagnie ANDROPHYNE à s’exprimer dans l’environ culturel municipal de la capitale de l’Yonne, les organisateurs du festival Art Danse Improvisation invitent les spectateurs à une plongée dans l’histoire de cet art tel qu’il a été perçu à la fin des années soixante-dix.

« Podium » prend ses sources d’inspiration directement auprès de ces matches d’improvisation qui ont envahi la planète à cette époque. Ce concept tient plutôt du happening survolté sur fond de musique live.

Deux équipes de danseurs-compétiteurs se présentent à nous sur un ring. Rivales, elles s’affrontent lors de thèmes aussi farfelus qu’enthousiasmants tels que « Fame, avec un handicap », « Je nage bien mais je coule souvent », « Les premiers pas de Bambi » ou encore « Les derniers pas de NOUREEV ». On l’aura compris : les notions humoristiques du premier degré planent au-dessus de la mise en scène.

Pendant ce temps-là, un maître de cérémonie qui fait office de meneur de jeu essaie tant bien que mal d’ordonner les choses dans ce charivari aussi codifié que surprenant. Spectacle interactif, le public est lui aussi invité, non pas à rejoindre le devant de la scène mais à exprimer son ressenti à la fin de chaque reprise par un vote interposé.

Ce regard amusé sur la société du spectacle et l’univers chorégraphique se découvre avec intérêt. Pour patienter jusqu’à ce rendez-vous collectif original, la Compagnie ANDROPHYNE recommande de parcourir son site multimédia sur la toile. On y découvre des bandes annonces particulièrement réjouissantes qui caractérisent cet état d’esprit dans lequel seront plongés quelques heures plus tard les spectateurs de cette représentation pour le moins inattendue…


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Articles

Bannière droite accueil