Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Lycée Saint-Joseph de la Salle
chambre des métiers et de l'artisanat
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

C’est presque une histoire de fantômes à la sauce britannique, of course, qui nous est proposée là par la programmation des Rencontres Musicales ! Ceux de John LENNON et de George HARRISON qui croisent l’ectoplasme de feu le compositeur anglais du XVIIème siècle, Henry PURCELL lors d’une improbable scénographie instrumentiste ! Qui sait si les deux BEATLES survivants, Paul McCARTNEY et Ringo STARR, ne seraient pas de passage sur la « Colline éternelle » pour couronner le tout !?

 

VEZELAY: Décidément, les « Quatre Garçons dans le vent » font toujours recette du côté de l’emblématique cité vézelienne. Déjà programmés en mai dernier lors d’un splendide week-end qui leur fut consacré par la Cité de la Voix, les « Fab Four » de Liverpool nous reviennent de façon mémorielle et nostalgique cet été en guise de sympathique hors d’œuvre pour l’ouverture des 23ème Rencontres Musicales ce jeudi. Un rendez-vous de haute volée que les mélomanes et férus de classique ne manqueront pas de suivre et d’apprécier durant les trois prochaines journées.

Au printemps dernier, trois journées de conférences, concerts et restitution d’un stage de chant avaient permis aux aficionados de la célèbre formation de la pop anglaise de se délecter en réécoutant, via des interprétations originales novatrices assurées par des musiciens issus de multiples horizons, les incontournables morceaux du groupe ayant vendu plus d’un milliard de disques dans le monde.

L’une de ses formations, les PALADINS, avait déjà pris part à cette belle aventure rétrospective de la carrière de John, Paul, George et Ringo. Ces mêmes PALADINS nous reviennent donc en ce jeudi 24 août en l’église Saint-Jacques-le-Majeur à Asquins pour ouvrir le bal de cette exquise farandole musicale, à consommer sans modération !

Mais, cerise sur le gâteau, les cinq chanteurs et musiciens (Jérôme CORREAS, clavecin, orgue et direction), Magali LEGER (soprano), Amandine BONTEMPS (soprano), Jean-François LOMBARD (ténor) et Arthur CAMBRELING (viole de gambe) ne se cantonneront pas à la relecture vocale et instrumentale originale des airs des « Quatre de Liverpool ». Ils y ajouteront un autre invité de marque, le compositeur anglais Henry PURCELL. Le créateur de la musique baroque à la sauce made in England ! Opéra, musique de chambre, cantates profanes et religieuses parsèment l’œuvre du compositeur dont la source d’inspiration fut les éléments stylistiques italiens et français en la matière.

Alors, serait-ce ce jour une rencontre improbable entre les BEATLES et PURCELL ? En tout cas, elle a le mérite de se mettre à nue pour le plus grand plaisir des mélomanes avertis. Ce public de Vézelay ouvert à toutes les expériences musicales…

 

En savoir plus :

Ouverture des 23èmes Rencontres Musicales de Vézelay

Eglise Saint-Jacques-le-Majeur à Asquins à 14h30

« BEATLES Baroque » par les PALADINS.

 

Thierry BRET

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

C’est la sixième édition pour l’un de ces festivals artistiques très attendus par la population icaunaise, et auxerroise, en particulier. Du 25 au 27 août, le centre-ville de la capitale de l’Yonne va se métamorphoser pour accueillir une vingtaine de compagnies hexagonales et européennes spécialisées dans les spectacles de rue. Un supplément d’âme culturel qui fera vibrer un public qui en redemande déjà…

 

AUXERRE: C’est désormais une tradition. Chaque dernier week-end du mois d’août correspond à la tenue de ce rendez-vous, mêlant liesse et joie parfois enfantine parmi un public, toujours impressionné par les prouesses expertes de ces saltimbanques en lettres d’or. Ces artistes de rue qui écument tout l’été les grands rendez-vous hexagonaux leur permettant d’offrir le meilleur d’eux-mêmes devant le public.

Aurillac, Chalon-sur-Saône, et maintenant Auxerre intègrent ce club un peu restreint en France où les spectacles de rue prennent corps dès l’été revenu au beau milieu du patrimoine historique d’une cité.   

Porté par la collectivité, ce festival s’ouvrira ce vendredi avec le spectacle proposé par la Compagnie du Deuxième (« Animaversaire »). Il se clôturera deux jours plus tard par le programme concocté par PAKIPAYA, une compagnie apparue en 2008 et née de la rencontre de Noémie DIAZ et Adria MASCARELLI, réalisateurs, créateurs et interprètes de talent. « Shake, Shake, Shake » - la honte dans la langue de Shakespeare – en sera leur contribution physique.

In fine, nombreux seront les acrobates, danseurs, jongleurs, comédiens, chanteurs, et autres à investir les rues de la ville pour y porter le rêve et l’émotion.

 

Thierry BRET

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

C’est un véritable satisfecit pour les producteurs fermiers icaunais ! Lors du Concours régional des fromages fermiers de Bourgogne, les fabricants de ces excellents produits, concoctés à base de lait de chèvre – en grande majorité -, de vache et de brebis ont ramené pas moins de vingt-six médailles sur les cent huit remises lors de cette édition 2023, accueillie à Charolles.

 

CHAROLLES (Saône-et-Loire) : Quatorze professionnels arborant les couleurs de l’Yonne prenaient part à ce prestigieux concours régional où les papilles des jurés était mises en exergue, dégustations à l’appui.

Il s’agissait pour ces 85 spécialistes du goût et des saveurs d’évaluer la qualité et la texture des 219 échantillons de fromages présentés lors de ce rendez-vous annuel, accueilli dans la belle ville de Charolles, haut lieu de l’entrecôte et du faux-filet.

Vingt-six de produits fromagers icaunais ont su s’y distinguer en décrochant soit le précieux sésame de la victoire, avec la médaille d’or à la clé, soit d’honorifiques récompenses en s’octroyant au passage l’argent et le bronze. De quoi satisfaire l’ensemble de la filière agricole de l’Yonne !

Au total, on notait la présence de soixante-quatre producteurs bourguignons qui étaient désireux de décrocher une médaille pour la qualité de leurs produits.

L’Yonne dont la sélection de fromages fermiers à tester s’avérait être la deuxième plus importante derrière la Saône-et-Loire avec quarante-six échantillons de fromages a parfaitement réussi son concours. Le bilan est prometteur : sept médailles en or, onze en argent et huit de bronze.

Un résultat des plus encourageants à un an de la future épreuve, ce même concours régional bourguignon qui sera organisé à Auxerre le 25 mai 2024.

 

 

Le classement des médailles d’or :

 

SCEA La Ferme d’Ultéria Vézelay chèvre catégorie 1

GAEC DESMOUTIERS BRETON lactique mi sec chèvre catégorie 3

MERCY Carole Le P’tit Chèvre de Bernouil lactique mi sec chèvre catégorie 3

MERCY Carole Le p’tit Chèvre de Bernouil lactique affiné chèvre catégorie 4

GAEC BOUTAUT lactique frais vache catégorie V3

TRIMOULINARD Pauline cabrache catégorie A1

Ferme LORNE Soumaintrain IGP.

 

Thierry BRET

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Paris-Nice, ce sont 1 088 kilomètres ferroviaires par la voie classique du PLM. C'est aussi une course cycliste renommée,  symbole du début de saison. Dans la cité des « maillotins », ce nom évoque un établissement connu de longue date : dès les années 50 dans le guide Michelin. Ses chambres comportaient alors le chauffage central, la salle de bains avec bidet à eau courante ! En 1955, il y avait aussi trois tables étoilées à Joigny : le « Modern'Hôtel » des frères GODART, « L'Escargot », mais aussi la « Rôtisserie jovinienne », sise route de Montargis…

 

JOIGNY : Notre « Paris-Nice », quant à lui, sera référencé au Michelin jusqu'au milieu des années 80. Plus tard, viendra à sa tête, un jeune couple valeureux Claire (une fille GODART) et David, son mari en cuisine. Comme Serge LAMA qui chantait aimer les ports de l'Atlantique, c'est au bord de l'eau saline qu'ils se sont désormais établis. 
En ce début août,  on penserait légitimement s'installer en terrasse, jouxtant le pratique stationnement. Las ! Ce jour-là, une sorte de « mousson icaunaise » en décida autrement ! A l'entrée, un panonceau indiquait le changement de propriétaire. En poussant la porte, on aperçut Auguste le jeune chien débonnaire de la maison, qui telle une sorte de maître d'hôtel canin, faisait discrètement le tour des tables !

 

 

L’ADN de la maison : des assiettes bien copieuses !


La salle est lumineuse. Elle est aux couleurs du moment (gris et variante) et décorée de diverses cartes des terroirs vineux de France. C'est alors que, fort élégamment, le verre de vin au verre commandé pour l'apéritif est servi à la bouteille (et non point apporté directement depuis l'office... comme trop souvent).
Divers menus sont proposés au déjeuner : l'ardoise du jour (22 euros) et le menu découverte, sans oublier celui intitulé « La Cuisine du Paris-Nice » qui fut mon choix. Le service s'active, il est efficace et sans précipitation. 
Un des invariables « ADN » de la maison, ce sont des assiettes copieuses, peut-être un peu trop parfois d'ailleurs ! En entrée, l'original crumble d'escargot est apprécié.  Je choisis l'indémodable salade César, un classique des tables du monde entier, créé voici un siècle au Mexique, par le chef Cesare GARDINI. Ce plat est bon. Son assaisonnement douceâtre s'éloigne de la recette originelle. Mais, cette entrée est plaisante et inattendue avec ses lardons fumés.

 

 

 

 

 

Un flan de légumes aussi insipide que pâteux…


En plat, le vol au vent de la mer m'a quelque peu déçu. L'assiette me semble un brin trop copieuse (lieu noir, saumon, moule...) et ce, même pour un convive au solide coup de fourchette, suivez mon regard ! Quant au feuilletage, il est tout détrempé,  car baignant dans la sauce. Il perd ainsi de sa croustillance, mais aussi  de son intérêt. C'est dommage. Car, la sauce est bonne, et un brin plus travaillé, ce plat gagnerait quelques lettres de noblesse !

Quant au flan de légumes, c'est à l'unisson que nous pouvons écrire...qu'il n'est franchement pas terrible. Il est aussi insipide que pâteux. Comme le disait antan fort légitimement,  M. PAUL, le général de GAULLE de la gastronomie française, « de temps en temps, les cuisiniers devraient goûter leur cuisine ! ». En effet, ce flan n'a pas sa place dans cet agréable restaurant, me semble-t-il...

 

 

La tarte Tatin : un régal qui mérite le détour !


En dessert, la tarte tatin est délicieuse. La pâte beurrée est délicatement croustillante. Les pommes sont compotées, comme il le faut. La boule de glace surmontant ce bon dessert semble aussi superflue qu'inutile, car la vedette gourmande de cette fin de repas, c'est bien elle, cette tarte, une pâtisserie solognote très ancienne, mise à la mode par les sœurs TATIN en leur hôtel-restaurant de Lamotte-Beuvron (Loir-et-Cher), département popularisé aussi par la chanson de l'excellent Michel DELPECH ! ). Voici un siècle, CURNONSKY, prince des gastronomes, contribua à la faire connaître lors de son tour des provinces gastronomiques !
La poursuite du parcours de cet établissement réputé depuis de longues années  fait plaisir aux Joviniens, mais aussi à tous les autres ! Sur la route de Paris, Nice (ou d'ailleurs), il fait bon s'y arrêter ! 

 



En savoir plus :

Les - : désolé,  mais ce flan de légumes, c'est non ! Il n’est pas au niveau de l'ensemble du repas.

Les + : le vin au verre est servi à la bouteille. On a apprécié le service des miettes enlevées avant le dessert !

 



Contact :

Hôtel-Restaurant Le Paris Nice

8, Rond-point de la Résistance

89300 JOIGNY

Fermé le lundi

Tel : 03.86.62.06.72.

 

Gauthier PAJONA

 

 

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

C’est l’une des plus importantes manifestations agricoles de la saison. Entre moments d’échanges, riches en contacts, et partage de convivialité. Une manière ludique, voire éducative, de renouer les liens avec la filière économique, d’en connaître les tenants et aboutissants, d’en comprendre les enjeux. Accueillie dans l’Avallonnais, la 28ème édition de la Fête de l’Agriculture, proposée par les Jeunes Agriculteurs 89, devrait battre des records de fréquentation les 12 et 13 août…

 

AVALLON: Les chiens de troupeau seront à la noce, c’est sûr, lors de cette énième déclinaison de la fameuse manifestation agricole départementale. Nos amis canidés, l’un des plus fidèles compagnons de l’homme, devront se mettre en évidence avec démonstrations à la clef. Sans doute, y aura-t-il obligation pour leurs maîtres de leur accorder une petite récompense sous forme de friandise ! Ces chiens qui ne manquent ni d’adresse ni d’agilité ne seront pas les seuls à interpeller les visiteurs.

Côté nouveautés, les JA 89, comprenez les Jeunes Agriculteurs, ont vu les choses en grand pour ces vingt-huitièmes retrouvailles estivales avec le grand public. Celui-ci aura droit à une découverte exceptionnelle, entre marchés des producteurs et exposition de matériel agricole d’aujourd’hui et d’hier : la présence de « tracteurs pulling ». Une activité qui est chapeautée par une fédération nationale officielle, apparue en 2004 et présente deux jours durant sur l’évènement icaunais concocté à Sainte-Colombe dans l’Avallonnais.

 

 

Du spectaculaire avec les démonstrations de tracteur pulling…

 

De quoi s’agit-il exactement ? La discipline originaire des Etats-Unis, – elle possède son propre championnat de France et des compétitions qui se développent un peu partout sur le Vieux continent –, consiste à tracter une remorque à masse variable le plus loin possible, soit une distance de cent mètres au maximum. Il est clair que la remorque accueille des charges lourdes, des godets, qui ralentissent le déplacement de l’engin. Tout est fait pour que ces épreuves soient le plus spectaculaire possible, et pour agrémenter le tout, la remorque atteint même une position de bêche entrant de plusieurs centimètres dans le sol ! La remorque homologuée doit pouvoir arrêter les meilleurs tracteurs avant les cent mètres. A titre indicatif, certaines catégories de tracteurs – des monstres de 4,5 tonnes – peuvent atteindre des vitesses astronomiques de…8 000 km/h !

En incluant cette démonstration à leur programme 2023, les Jeunes Agriculteurs 89 veulent créer la sensation parmi une population friande de nouveautés. Ils devraient y parvenir à coup sûr !

Une cinquantaine de professionnels issus de la filière ont confirmé leur présence durant ces deux journées festives comprenant moult animations. Venez nombreux !

 

 

En savoir plus :

Fête de l’Agriculture à Sainte-Colombe

Les 12 et 13 août

Organisée par les Jeunes Agriculteurs de l’Yonne

Programme du samedi et du dimanche :

Ouverture au public à partir de 14 heures, avec jeux pour enfants (châteaux gonflables, ferme pédagogique, balade à poney), marché de producteurs, démonstration de chien de troupeau, exposition de matériel agricole, présence des organismes professionnels agricoles, démonstration de moisson d’antan, de moissbatt-cross, de traine-cul, de tracteur pulling, de tonte de moutons. Dégustation de jambon à la broche à partir de 19h30 et soirée avec DJ.

Le dimanche : en sus, baptême d’hélicoptère.

Informations pratiques :

Entrée à 5 euros,

Gratuit pour les jeunes âgés de moins de 10 ans,

Soirée du samedi : entrée libre dans la limite de la capacité d’accueil.

Plus d’informations sur la page Facebook des Jeunes Agriculteurs 89.

 

Thierry BRET

 

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Articles

Bannière droite accueil