Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png

DIJON (Côte d’Or) : C’est le mercredi 27 juin que le Club des Ecrivains de Bourgogne aura le privilège de recevoir sous les ors du Grand Hôtel La Cloche de la capitale des Ducs la romancière et journaliste de la presse audiovisuelle, Colombe SCHNECK.

Ouverte au public, la conférence débat, présentée par notre confrère Bernard LECOMTE, lui-même écrivain (il a produit une littérature fournie et de belle facture sur la Russie et les arcanes du Vatican), et animée par le spécialiste littéraire, Yannick PETIT, permettra à l’invitée d’un soir de disserter autour des thèmes fondamentaux, étayés à travers les pages de son ultime roman, « Les guerres de mon père », édité chez Stock. Comme à l’accoutumée, la romancière se livrera ensuite à la séance de dédicaces…

 

Cosy, moderne et ouverte vers la lumière, la surface de vente et de présentation de ce professionnel de la décoration et de l’aménagement intérieur de l’Yonne aura nécessité une enveloppe budgétaire de 450 000 euros pour son édification. Une somme de 150 000 euros a permis en sus de concevoir les univers produits dévoilés au public au soir d’une inauguration, emplie de convivialité et de bonne humeur.  

AUXERRE : Construite dans la zone septentrionale de la ville, sur un axe particulièrement fréquenté, de juin 2017 à janvier 2018, la vitrine commerciale flambant neuve de ce spécialiste de l’agencement et de la décoration d’intérieur a été officiellement inaugurée en présence de nombreux invités le 31 mai dernier.

On y aura noté notamment la présence, parmi les personnalités de la sphère politique, du président du Conseil départemental, Patrick GENDRAUD, et du président de la Communauté d’agglomération de l’Auxerrois, le maire d’Auxerre, Guy FEREZ. Tous deux devant saluer le dynamisme et l’efficience des deux entrepreneurs à la tête de ce concept, Pascal VENTURA et Franck DESBORDES.

Quatre-vingts ans après la création de l’enseigne, en Haute-Savoie, PERENE jouit toujours d’une solide notoriété dans l’univers de l’aménagement de l’habitat en France. Demeurant de surcroît l’un des rares vestiges historiques de la fabrication d’ameublement qui intervient dans l’Hexagone.

D’une surface de 300 mètres carrés au total, le nouveau magasin accueille un show-room de deux cents mètres carrés de linéaire ouverts aux différentes zones de produits, commercialisés par l’enseigne : fenêtres, portails, escaliers, portes, cuisines, bains, menuiserie…

Ciblant des prospects et clients haut de gamme, version CSP +, les deux responsables de PERENE PREMIUM espèrent optimiser le chiffre d’affaires de l’entité grâce à ce support d’accueil. Celui-ci a connu une forte progression avant la période de travaux, de l’ordre de 10 %, offrant l’opportunité à l’entreprise icaunaise de flirter avec le million d’euros.

La perspective d’enrichir le portefeuille d’une clientèle supplémentaire grâce à ce bijou architectural à base de bois dans ce nouvel écrin n’est donc pas une utopie…

Un spectacle de lecture consacré à la poète Marie NOEL sera à l’affiche pour une unique représentation le samedi 09 juin au théâtre rural de La CLOSERIE à Etais la Sauvin. Le cinquantième anniversaire de sa disparition justifie amplement cette immersion dans les textes de l’auteure icaunaise grâce à la lecture passionnée et théâtralisée, offerte sur scène par la compagnie PETIT JOUR…

ETAIS LA SAUVIN : Personnage emblématique de la vie culturelle et scripturale de l’Yonne, Marie NOEL a suscité beaucoup d’intérêt de la part de compagnies théâtrales l’année dernière. Ce fut une manière pour tous ces amateurs de belles lettres de lui témoigner du respect et de lui rendre un vibrant hommage, cinquante ans après son décès.

Heureusement, et avec la complicité de PETIT JOUR, le théâtre rural de La CLOSERIE poursuit cet acte commémoratif dans le cadre de son douzième Festival des ETAISIADES.

Précédé par une projection d’extraits d’une soirée spéciale réalisée durant cinq heures au théâtre d’Auxerre le 18 novembre 2017, le spectacle de PETIT JOUR s’articulera autour de textes choisis par Jean-Guy BEGUE. Ces écrits seront lus et interprétés devant le public par Danièle PANGRAZI et Alain GRIVEL, avec la complicité du musicien harmoniciste Jean-Claude LAVERGNE.

Une immersion emplie d’émotions vers l’enfance…

Dans l’absolu, ce ne sera pas la simple narration d’un spectateur ni une autobiographie traditionnelle. Les comédiens ont opté pour tout autre chose dans cet exercice : une bouleversante plongée dans un monde intérieur qu’une sensibilité hors du commun peuple d’émotions. Ici, sa prose chante comme ses poésies, riches et abouties, souvent avec gaîté.

Marie NOEL avait presque 70 ans lorsqu’elle nous invite à la suivre grâce à ces textes vers les souvenirs de son enfance.

PETIT JOUR réussit à faire comprendre aux spectateurs ce que ressentait réellement la poète bourguignonne. Et surtout à la faire aimer…

Hommage à Marie NOEL

Samedi 09 juin à 20h30 (heure du début du spectacle)

Prix d’entrée : participation aux frais (PAF) 15 € ou 11 € si adhérent. 

Réservation par site : http://www.lacloserie-spectacles.fr/ par courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   par téléphone : 03.86.47.28.16.

Le projet « Yonne Numérique » qui doit assurer le développement du très haut débit sur le territoire le plus septentrional de la Bourgogne se poursuit. Les Départements ont été appelés à prendre en charge les zones qui ne sont pas traitées par les opérateurs privés. Conséquence, le président du Conseil départemental, Patrick GENDRAUD, a tenu à dévoiler lui-même les avancées de ce programme ambitieux lors d’une conférence de presse à Auxerre. Sur le secteur icaunais, les opérateurs privés ont en charge le périmètre de l’agglomération de l’Auxerrois (avant 2011) et la ville de Sens. Cette action se réalise en parfaite conformité avec le Plan France Très Haut Débit, appliquée en étroite osmose avec les EPCI, l’Etat, la Région et l’Europe…

AUXERRE : Ne négligeant aucun exercice de communication sur les sujets importants durant sa mandature, le président du Conseil départemental de l’Yonne, Patrick GENDRAUD, a promis de multiplier les points rencontres avec la presse dès que cela s’avérerait nécessaire. Cela a été le cas il y a quelques jours. La présentation du Schéma Numérique Terrestre de l’Yonne et le rôle attribué à chacun des partenaires, acteurs de ce chantier, aura permis d’y voir un peu clair sur le déroulement de ce vaste programme, devant être segmenté en différentes périodes.

Complémentaires, deux technologies principales seront déployées selon un mode opératoire s’écoulant selon trois étapes comprises entre 2016 et 2030. Il s’agit de la montée en débit (MeD), une technologie préparant la fibre à l’abonné en milieu rural et de la fibre optique (FTTH, Fiber to the home), ciblé sur les zones les plus denses et insuffisamment desservies en Internet fixe (ADSL).

Un projet porté par la SPL Bourgogne Franche-Comté et l’opérateur Orange…

En Bourgogne Franche-Comté, certains départements à l’instar de la Côte d’Or, de la Saône et Loire, de la Nièvre, du Jura, du Doubs et de l’Yonne se sont regroupés au sein d’une société publique locale (SPL) qui travaille en direct avec l’opérateur, Orange. Ensemble, les partenaires détermineront la nature réelle des futurs aménagements, soit à partir d’un réemploi de l’existant, soit par le biais de la création de génie civil afin de favoriser le passage de la fibre optique.

Selon les technologies déployées, le Conseil départemental construit les infrastructures en maîtrise d’ouvrage ; la mise en service étant assurée par l’opérateur historique, Orange, voire par d’autres opérateurs ultérieurement. Dans le cas de la fibre optique à l’abonné (FTTH), le Département a confié l’exploitation et la commercialisation du réseau à la Société publique locale Bourgogne Franche-Comté, dans le cadre d’une délégation de service public (DSP) validée le 09 février 2018, et le fournisseur d’accès choisi par le particulier.

Quant à la construction des infrastructures, elle incombe au groupement d’entreprises CIRCET/DRTP qui, dans le cadre d’un marché de conception-réalisation sur une durée de quatre ans, assure les études et l’édification de ce réseau.

L’objectif à atteindre au terme de la première étape d’ici 2021 pour le Département est d’installer 37 000 prises connectées à la fibre optique dont dix mille au terme de 2018 dans le secteur de Migennes et le Sénonais. Le reliquat s’échelonnant au cours des deux années suivantes. Soit 23,3 millions d’euros hors taxes. L’enveloppe financière globale du projet Yonne Numérique s’élève à 190 millions d’euros hors taxes jusqu’en 2030, avec 56 millions d’euros hors taxes consacrés à la seule première étape. Elle se répartira entre l’Etat (29 %), le Département (21 %), les EPCI (21 %), la Région (23 %) et l’Europe avec des fonds spécifiques à hauteur de 6 %.

Les travaux se rapportant à la montée en débit concernent près de 90 zones médiocrement couvertes pour un montant de l’ordre de 20 millions d’euros hors taxes. Une trentaine de chantiers sont en cours : ils se poursuivront jusqu’en 2020.

La pénurie de fibre menace au niveau mondial…

Cependant, difficile de dire à quelle date précise seront achevés ces travaux. Les partenaires de la SPL BFC doivent prendre en compte la pénurie actuelle de la fibre qui pourrait pénaliser les calendriers prévisionnels annoncés.

« L’ARCEP cherche des solutions à cette crise, explique Malika OUNES, vice-présidente du Conseil départemental de l’Yonne en charge de l’économie numérique, nous sommes plutôt confiants car les spécialistes estiment que cette pénurie de fibre devrait cesser d’ici peu… ».

Certains avancent l’idée d’adopter une norme spécifique pour cette matière comme en Allemagne où les délais sont nettement plus courts que ceux pratiqués en France.

« D’ailleurs, renchérit Patrick GENDRAUD, le département de l’Yonne n’accuse aucun retard sur la marche à suivre de ce projet. Hormis le souci d’approvisionnement de la fibre, il convient de préciser que les délais de mise en service définitive ne dépendent pas de notre seule bonne volonté puisque les étapes postérieures à la construction (commercialisation, raccordement, exploitation…) échappent totalement à notre bon vouloir… ».

Il aura fallu près de dix-huit mois pour désigner le partenaire opérateur sur une liste de huit candidatures et que les occupants des 45 000 logements sur plus de 200 000 habitations concernées dans l’Yonne devront encore s’armer d’un peu de patience avant de profiter des bienfaits de cette avancée technologique.

D’ici l’été, les services techniques du Département apporteront des précisions complémentaires à l’aide d’une cartographie détaillée. Celle-ci répertoriera les dates et échéances de raccordements potentiels des zones géographiques approvisionnées.

Nonobstant, les partenaires du SPL Bourgogne Franche-Comté s’installent également dans une autre réflexion quant à la suite nécessaire à donner à ce vaste programme de développement. Les étapes 2 et 3, qui couvrent la période 2022 à 2030 sont à élaborer en concertation avec les EPCI. Sachant, autre paramètre probable, que de nouvelles technologies risquent de se développer dans cet intervalle…

Prélude de la future manifestation culturelle de très grande envergure programmée durant la période estivale du 11 au 14 août sur ce haut lieu patrimonial, chargé d’histoire et de spiritualité, le concert de la formation icaunaise, ce samedi 02 juin à 20 heures, devrait offrir d’intenses moments d’émotion parmi un public de fidèles mais aussi de boétiens. Là, dans le cloître de la célèbre abbaye qui a commémoré ses neuf cents ans d’existence en 2014, les membres du groupe ENTRE NOUS, conviés par l’association PONTIGNY EN LUMIERE, donneront libre cours à leur immense talent pour interpréter les plus belles chansons ayant jalonné la Première Guerre mondiale. Entre joie et tristesse, désespoir et révolte, amour et humour…deux heures d’un incroyable spectacle…

PONTIGNY : Ultime ligne droite pour les membres du bureau de l’association PONTIGNY EN LUMIERE qui se préparent à vivre de riches heures artistiques ce prochain week-end ! Et plus particulièrement, ce samedi 02 juin, avec l’organisation de la soirée concert qui sera concoctée dans le cloître de l’abbatiale cistercienne. En espérant la clémence des cieux, au niveau des conditions météorologiques !

Le président de la structure associative, Claude HENRIAT et sa trésorière, Dominique GARNIER, apportaient les dernières touches pragmatiques avant le déroulement de ce récital qui ne manquera pas d’interpeller les passionnés d’histoire, la nôtre certes mais également celle de la planète, en cette année de commémoration de la fin de la Grande Guerre, le premier conflit mondial ayant bouleversé les équilibres politiques de plusieurs continents.

S’imprégner de cette époque avant le rendez-vous de l’été…

1918/2018 : la célébration du centenaire de cette période belliqueuse sera bien sûr au centre de nombreuses manifestations culturelles cette année en Bourgogne Franche-Comté. Poursuivant la programmation de ses spectacles estivaux sur un rythme biennal, les représentants de l’association PONTIGNY EN LUMIERE ont, en toute logique, choisi de s’intéresser à cet épisode cruel et significatif de l’humanité. Avec ses millions de victimes, de blessés et de personnes déplacées, ce premier conflit de l’ère moderne offrira à ses valeureux participants des conditions de vie et de survie atroces, dans la boue et dans l’enfer des tranchées, forgeant l’héroïsme de ces soldats et des populations civiles à leur paroxysme, décimant des familles entières, brisant et mutilant à jamais des milliers d’hommes, anéantissant toutes espérance…

Malgré cela, au fond de leurs tranchées, havres de paix éphémères, les combattants qui allaient peut-être rendre l’âme dès le lendemain aux premières lueurs de l’aube sous le feu nourri de l’ennemi, chantaient ! Des airs et des morceaux de cette génération sacrifiée. Des chansons aux paroles parfois inspirées par la dure réalité du scénario imposé à leur jeunesse…

Ce sont ces chansons qui ont été ainsi fredonnées sur la ligne de front qui seront de nouveau placées sous la lumière lors de ce récital que le groupe ENTRE NOUS déclinera comme un préambule aux souvenirs nostalgiques avant le prestigieux spectacle historique de la mi-août, avec une mise en scène signée de Fabrice MAIGROT.

Page 1 sur 13
Bannière droite accueil