Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Lycée Saint-Joseph de la Salle
chambre des métiers et de l'artisanat
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

La 87ème foire exposition d’Auxerre suscite déjà beaucoup d’intérêt à quelques semaines de son inauguration. Au début de l’été, les organisateurs de ce futur rendez-vous commercial ont profité d’une conférence de presse pour dessiner les contours de cette prochaine édition automnale.

 

AUXERRE : A quelques semaines du coup d’envoi de la manifestation du 13 au 18 septembre, près de 100 % des exposants et partenaires économiques ont validé leur participation. Ainsi, la barre de 160 professionnels mobilisés devrait être une fois de plus égalée à la grande joie des responsables de la filiale événementielle du groupe de presse, Centre France Evénements. Celui-ci se charge de la gestion de la manifestation depuis 2013.

Directeur-adjoint du site d’AUXERREXPO, le parc des expositions d’Auxerre infrastructure accueillant la foire, Sébastien FUENTES devait en dévoiler les principales caractéristiques.

L’an passé, le chiffre d’affaires généré par l’événement s’élevait à 2,5 millions d’euros pour l’ensemble des commerçants et artisans. Quant à la fréquentation, elle avait dépassé 30 000 visiteurs au terme des cinq journées.

Cette année, les organisateurs espèrent atteindre d’autres objectifs, mettant l’accent sur les innovations technologiques mais aussi en s’appuyant sur les incontournables animations bénéficiaires de succès. 

Le pôle Habitat et décoration regroupera plus de soixante-dix professionnels. Ils y côtoieront les spécialistes des économies d’énergie et de l’isolation. Quant à la part réservée à la gastronomie, elle demeurera importante grâce à la présence d’une trentaine d’exposants issus du terroir régional.

Signalons enfin que l’entreprise ANIMATION CREATIVE sera encore de la partie. La société de l’Icaunais Alexandre THEPAUT proposera une nouvelle version de son « air parc », attraction pour petits et grands, installée sur plus de mille mètres carrés de surface avec de nombreuses structures gonflables. De quoi faire converger les foules dès la mi-septembre…


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99
Thomas LEPERS, médaille d'or régional.

Se mesurer à soi-même mais aussi par rapport aux autres. Un challenge nécessitant de la volonté, de l’abnégation et une bonne dose de créativité surtout quand on évolue dans l’un des 250 métiers de la filière artisanale. Au final, le résultat traduit les capacités professionnelles  qui se profilent déjà derrière le vocable de l’apprentissage, la satisfaction du travail accompli dans le respect des règles de l’art et une part d’humilité pour celles et ceux qui se qualifient pour les finales nationales…

 

AUXERRE : Tendus, nerveux, les jeunes apprentis réunis sous les ors de la préfecture d’Auxerre ont beau esquissé quelques plaisanteries entre eux ; personne n’est dupe parmi l’assistance. C’est l’unique moyen de conjurer leur stress avant l’annonce des résultats définitifs.

L’instant s’avère crucial pour cette jeune génération d’apprentis. Ils ont choisi de concourir dans l’une des épreuves les plus complexes pouvant se présenter à eux : le MAF, le challenge du Meilleur apprenti de France, qui perpétue une lointaine tradition d’affronter dans leurs métiers respectifs les véritables spécialistes d’une discipline.

Référentiel assuré dans l’accompagnement et la transmission des savoirs entre un tuteur professionnel et son élève, ce concours résume à lui seul les espérances les plus folles qu’il peut occasionner pour celles et ceux qui en seront une fois le verdict prononcé les bénéficiaires. Inscrits parmi une dizaine de catégories professionnelles, les trente-sept candidats de l’Yonne ne connaîtront néanmoins pas tous le même succès à l’énoncé des résultats.

L’écoute attentive des lauréats

Si les professionnels de la filière artisanale possèdent leur propre concours depuis 33 ans avec le MOF (Meilleur ouvrier de France), il aura fallu attendre 2001 pour qu’apparaisse le concours national destiné aux jeunes pousses de la corporation, celui des apprentis. Non obligatoire lorsque l’on est un apprenant, le concours suppose déjà de l’envie de s’améliorer et de gagner en performance, des signes avant-coureurs du perfectionnisme nécessaire pour faire carrière lorsque l’on emprunte le dur chemin de l’artisanat.

Président du comité des Meilleurs ouvriers de France de Bourgogne, Marc LABARDE dirigeait la cérémonie protocolaire en présence de plusieurs élus du Conseil départemental de l’Yonne (Isabelle JOAQUINA, Robert BIDEAU…) et se devait lors de son discours inaugural de rappeler les principes vertueux d’un tel parcours initiatique. La valorisation des jeunes pousses n’a à ses yeux pas de prix à l’heure actuelle.

Qu’ils soient auréolés de distinctions de bronze, d’argent ou d’or, les 26 récipiendaires de la manifestation auront écouté, aux côtés de leurs tuteurs professionnels et leur famille, avec beaucoup d’intérêt les mots encourageants prononcés à leur encontre.

L’excellence et la valorisation des métiers de l’artisanat

Vecteur de réussite dans le schéma professionnel d’aujourd’hui, l’apprentissage a été salué par les différents intervenants comme étant un cycle éducatif indispensable à l’intégration des jeunes gens dans une conjoncture complexe au niveau de l’emploi.

L’apprentissage qui engendre le plus souvent un passage obligé vers les entreprises avec le développement de l’alternance ne conduit pas vers une voie de garage. Mais, il représente un parcours d’excellence.

Marie-Thérèse REY-GAUCHER, représentante de la région Bourgogne Franche-Comté, évoquait ensuite dans ses propos « cet impérieux besoin où l’Etat et l’Education nationale ont un rôle fondamental à jouer ensemble en faveur de l’alternance… ».

L’organisme régional finance la formation de ces nouvelles générations d’apprentis à hauteur de 87,8 millions d’euros en soutenant les 54 centres de formation par l’apprentissage (CIFA, CFA). D’ailleurs, dans le prolongement de cette opération, elle présente dans le cadre d’une exposition nationale plus de 400 œuvres d’apprentis cet été à Nevers, traduisant leur approche personnelle des 70 métiers où ils exprimeront un jour leur savoir-faire…

Thomas LEPERS, médaille d'or régional.

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Un nouveau chapitre s’est ouvert durant la période estivale pour l’unique édifice pentagonal de France, propriété du Conseil départemental de l’Yonne. Deux artistes de talent, la peintre Corinne BRETEL et le photographe Laurent GUENEAU, ont sublimé le site historique de leurs créations originales. A la plus grande satisfaction des nombreux visiteurs de ce château peu ordinaire…

CRUZY LE CHATEL : Au soir du vendredi 21 juillet, l’événement culturel de la saison estivale dans l’Yonne, l’accueil d’une double exposition d’art contemporain dans la fameuse construction pentagonale de MAULNES, avait été salué par un récital de la chanteuse Emna SAADI. Cette dernière interpréta les standards du jazz pour le plus grand ravissement des spectateurs invités à cette inauguration. Ce fut aussi l’occasion de pouvoir admirer les œuvres de deux artistes d’exception : la peintre Corinne BRETEL, originaire de Paris, et du photographe Laurent GUENEAU.

Une fascination pour le monde végétal

Formée aux Beaux-Arts de Beaune, puis de Valence, Corinne BRETEL représentait un peu l’enfant du pays. Même si elle est native de la capitale. Son enfance, elle l’a vécue au beau milieu du vignoble de Chablis. Après un parcours professionnel de belle facture dans les arcanes de la publicité et du cinéma d’animation à Paris, l’artiste opte pour la localité de Saint-Julien du Sault où elle créé son atelier. Présentant une quinzaine de toiles (moyen et grand format) mais aussi de petites gravures inspirées du végétal, Corinne BRETEL évoque avec beaucoup de sensibilité la nature et les méfaits que l’humain peut lui occasionner à répétition. Exposer à MAULNES tombait sous le sceau de l’évidence pour elle : « Il règne en ces lieux le mystère et la poésie, et une promiscuité étrange avec la nature ». Fascinée par le milieu végétal, l’artiste aime établir un rapport avec l’environnement dans lequel elle s’immerge. « Mes peintures questionnent l’esprit des lieux dans lesquels j’expose et l’imaginaire qu’il suscite… ». Le public de l’Yonne connaît son travail. Il a pu le découvrir à maintes reprises dans le cadre des ACI (Artistes contemporains Icaunais) à l’Abbaye de PONTIGNY, à l’Hôtel-Dieu de Tonnerre ou encore au Musée Saint-Germain à Auxerre.

Un artiste à la renommée internationale jusqu’en Russie et en Chine

Originaire de Tonnerre, le photographe Laurent GUENEAU a lui aussi enthousiasmé dans un tout autre registre les visiteurs lors de cette manifestation. Présentées de part et d’autre du chemin qui conduit à l’enceinte du château, ces œuvres n’ont pas manqué d’interpeller le public. Corollaires de l’artiste peintre cité précédemment, elles prolongent ce rapprochement subjectif avec la nature et la place du végétal dans le milieu urbain. Comme à Canton en Chine, où le photographe a élu domicile en résidence en 2005 suivi de trois autres séjours culturels. Les prises de vues dévoilées à MAULNES composaient les éléments d’un corpus baptisé « Question de nature ». Soit l’étude de la relation entre le bâti et le végétal, thème que Laurent GUENEAU poursuivra dans plusieurs autres villes françaises. Considérant le château de MAULNES tel un incroyable écrin facilitant ce travail, le photographe tonnerrois a su instaurer un dialogue entre ses images et le lieu historique. « Cet édifice est plus complexe qu’il n’y paraît au premier regard, devait-il préciser, il apparaît comme une masse qui renvoie aux paysages urbains, planté dans l’immensité du paysage… ». Constatant au passage le très net rapport entre le bâti et la nature. Vivant à Paris, Laurent GUENEAU a notamment exposé au Musée Pouchkine à Moscou. Mais, ses œuvres ont également été plébiscitées aux Rencontres d’Arles, à la Bibliothèque nationale de France à Paris, au Centre Atlantique de la photographie à Brest ou à la scène nationale de Vandœuvre. En 2008, le Guangdong Muséum of Art en Chine devait lui consacrer une exposition monographique. Révélant ainsi tout son talent à l’état pur…


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Deux ans après l’ouverture du show-room à Joigny, l’enseigne de François-Xavier RICHARD n’en continue pas de progresser au niveau de ses volumes de vente. Le chiffre d’affaires de la société a littéralement explosé, se situant aujourd’hui aux alentours de 520 000 euros. Augurant d’excellentes perspectives pour le distributeur de la marque TEISSA, l’un des ultimes cuisinistes français encore en exercice…

 

JOIGNY : Le bilan du premier semestre de CUISINES ET BAINS est plutôt prometteur. L’enseigne dirigée par François-Xavier RICHARD n’en finit pas de faire des heureux parmi une clientèle convaincue de la pertinence qualitative d’une gamme de produits made in France.

Depuis le lancement de son magasin, le dirigeant de l’Yonne a su ancrer sur le territoire de l’Yonne la visibilité de cette marque nationale dont le siège se situe à Rochefort en Charente-Maritime. Le développement des cuisines TEISSA lui aura valu la reconnaissance et la bienveillance du fondateur du groupe, André TEISSEIRE.

Pour la rentrée, de nouveaux modèles d’ameublement sont d’ores et déjà annoncés. Avec la présence de matières plus nobles à l’instar du bois. L’apport du show-room a modifié l’intérêt des futurs acquéreurs de ces cuisines modernes ou traditionnelles. Pourvues de subtilités techniques, elles arrivent pré-montées au magasin avant d’être livrées chez le client.

Bien implantée parmi les grandes villes du territoire icaunais, l’enseigne progresse également au niveau de ses ventes dans le Tonnerrois. Mais aussi en Puisaye. L’offre de prestations se diversifie d’année en année. Outre les cuisines, la société commerciale propose des dressings sur mesure, de l’électroménager, des espaces de rangement et enregistre au passage plus de 10 % de parts de marché supplémentaires avec ces diverses options, recherchées par la clientèle.

Quant à l’équipe professionnelle, elle s’articule autour de deux technico-commerciaux qui assurent la promotion des différents concepts et de deux poseurs. Malgré une concurrence accrue, l’entreprise se distingue par une approche originale.

Un projet américain dans les cartons ?

Récemment, un contact pris avec un promoteur immobilier américain de Phoenix (Arizona) a été sujet d’importantes réflexions pour l’entrepreneur bourguignon. En cas de concrétisation, le deal pourrait s’avérer bénéfique pour l’enseigne française car un programme de 22 000 maisons sortirait de terre aux Etats-Unis dès la saison prochaine. Avec peut-être la possibilité d’importer les cuisines et dressings à l’estampille de TEISSA jusqu’en Amérique du Nord !

La décision ne devrait pas être entérinée avant la fin de l’année. Le chef d’entreprise souhaite auparavant étudier le business plan et s’adosser sur la présence de partenaires qui l’accompagneraient dans sa démarche à l’international avant de valider de manière définitive le dossier…


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

La première édition des « Misters Class » de l’Humour, proposée en juillet dans l’Yonne, aura connu le succès. Une quinzaine de nouveaux talents se sont révélés lors d’une immersion privilégiée de trois jours dans les méandres de la créativité et de l’expression théâtrale. L’expérience a été orchestrée par le comédien SMAIN et l’association TRIOD’ARTS. Ensemble, ils ont su transmettre leurs passions artistiques…

 

DRUYES LES BELLES FONTAINES : Imaginer ses propres sketches, les écrire, les répéter inlassablement aux côtés de comédiens professionnels avant de les interpréter face à un public de profanes : tel était le challenge voulu par cette initiative novatrice portée par l’association TRIOD’ARTS.

Un défi pas si simple à concevoir. Même si on l’est doté d’une verve littéraire et d’un sens de l’imagination aiguisé. Mais alors, comment faire sur l’estrade si l’on ne maîtrise pas du tout le trac, si l’on ne sait pas improviser son jeu de scène ou que le placement de sa voix tombe à plat ?

L’enjeu de cette première « Misters Class » se voulait bonifiant pour les apprentis comédiens. Ils devaient apprendre les fondamentaux de la scénographie et du métier leur permettant d’obtenir ensuite davantage d’assurance afin qu’ils puissent exprimer leurs réelles potentialités sous les projecteurs.

Le cadre bucolique et champêtre du Domaine de l’ABIME accueillait cette session pédagogique. Où la convivialité intégrait aussi le cahier des charges avant que les apprentis artistes ne puissent investir le château de DRUYES LES BELLES FONTAINES pour une unique représentation officielle.

Le travail émotionnel au centre du stage…

Aux côtés de SMAIN, Stéphane MARSAT, coach corporel et responsable de l’association CORPS D’ARTISTES, prodiguait de ses conseils les séances de travail tant au niveau de la préparation corporelle que de l’aspiration mentale des futurs artistes d’un soir.

« Le groupe a beaucoup travaillé sur le ressenti et l’émotionnel, devait-il expliquer, ce fut harmonieux dans les échanges car tous possédaient la fibre nécessaire à l’accomplissement de leurs rêves… ».

La réussite du projet ne reposait en fait que sur un seul item pour ces humoristes néophytes : la confiance en soi avec si possible un zeste de talent en prime.      

Durant une heure et demie de spectacle, les quinze lauréats de cette académie du rire insolite auront été nimbés de l’auréole protectrice de SMAIN, qui en qualité es ange gardien aura avec son humilité coutumière transmis les codes indispensables au succès de l’opération. Nadia FENRINI, présidente de TRIOD’ARTS, satisfaite, donne déjà rendez-vous à d’autres talents dans le cadre de nouvelles aventures…

Un coach au grand cœur auprès des enfants autistes…

Travaillant aux côtés des Petits Frères des Pauvres, l’association CORPS D’ARTISTES pilotée par Stéphane MARSAT projette aussi de mettre en place une action pédagogique et humanitaire destinée aux enfants autistes vivant au Maroc. Non loin de Tanger, l’une des métropoles importantes du royaume chérifien, le spécialiste en coaching corporel envisage de créer un centre artistique permettant d’accueillir les enfants touchés par cette pathologie. Depuis 2009, date de création de la structure associative, ses représentants ne cessent de réaliser des actions en développant des ateliers autour du spectacle vivant (cirque, théâtre…) et en favorisant l’accès aux soins, aux droits et à l’éducation des enfants. L’ouverture d’un lieu d’accueil et de partage au Maghreb reposerait sur une vocation artistique à la base afin que les jeunes autistes puissent exprimer leurs sensibilités. Mais, ce serait surtout un vecteur d’intégration dans la société.

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Articles

Bannière droite accueil