La marque icaunaise, filiale de PROCARS (ALBA Voyages, ACKERMANN Voyages, PROCARS Icaunais et PROCARS Champagne), profitera de ce rendez-vous biennal avec les milieux économiques de Bourgogne Franche-Comté pour y présenter la dernière nouveauté de sa gamme dautocars, le fleuron VIP du constructeur allemand SETRA. Le véhicule sera lune des vedettes incontestables de ce salon professionnel puisquil sera placé sous le regard du public à lintérieur de lenceinte dAuxerrexpo

 

AUXERRE : Disposant d’un équipement qui facilite les réunions de travail par petits groupes, grâce à ses deux groupes de quatre sièges placés en vis-à-vis autour d’une table, le nouveau modèle des Cars MATHIEU devrait faire sensation lors des Rencontres industrielles de Bourgogne Franche-Comté, le jeudi 28 septembre à Auxerre.

Sa présence en ces lieux réservés au développement du business des acteurs de l’industrie et de la technologie régionale n’est pas aussi inopportune qu’elle pourrait paraître au premier degré…

Bien au contraire ! La société des Cars MATHIEU qui en exploite l’utilisation depuis quelques semaines dans l’Yonne projette de développer cette offre par l’acquisition d’un exemplaire supplémentaire, sachant que son confort est particulièrement apprécié par l’AJ Auxerre dans le cadre des déplacements de ses équipes sportives.  

Pouvant accueillir vingt-cinq personnes selon un espace ergonomique et confortable, le véhicule trouvera d’ici peu une nouvelle orientation à sa fonctionnalité. La stratégie de la société de transport auxerroise est simple : ouvrir l’accès de cet autocar aux entreprises, plus particulièrement à leurs conseils d’administration et à l’encadrement afin de bénéficier d’un véritable espace de travail durant un voyage professionnel.

Partant du postulat qu’un trajet ne constitue plus du temps perdu, la direction du groupe PROCARS a décidé de se focaliser davantage vers cette offre de service particulière, comparable à la promotion d’un « open space mobile » à vocation professionnelle.

Aujourd’hui, PROCARS, au travers de ses différentes filiales, représente l’unique société autocariste régionale dans la Bourgogne Franche-Comté à proposer ce type de prestation aux milieux entrepreneuriaux. Une excellente manière de commémorer les quatre-vingts dix printemps des Cars MATHIEU, fondés en 1927 !

La commission économique de la Maison des Jumelages, des Echanges internationaux et de la Francophonie d’Auxerre souhaite collecter des informations auprès des entrepreneurs de l’Yonne afin de mieux connaître leur mode opératoire vis-à-vis de l’international. Cette démarche novatrice confortera l’organe associatif, soucieux de jouer les facilitateurs dans le paysage économique…   

AUXERRE : « Seriez-vous ouverts à un échange pour faire connaître l’Auxerrois et l’Yonne économique autour de vous ? ». « Pourriez-vous vous engager dans une démarche d’échanges et de partenariat ? ». Ce sont à titre d’exemple deux des questions qui constituent le sondage proposé par la Commission économique de la Maison des Jumelages, des Echanges internationaux et de la Francophonie à l’intention des entreprises du territoire icaunais.

Ce questionnaire, initié par des représentants de la structure associative et ceux de la Jeune Chambre Economique locale, est destiné à recueillir les témoignages des chefs d’entreprises sur leurs appétences à pratiquer l’export vis-à-vis de leurs structures, ou à le développer à l’avenir.

Un groupe de travail a donc réfléchi sur l’opportunité de mener à bien cette mission, histoire d’identifier quels étaient les acteurs de l’économie locale qui souhaitaient intensifier leurs opportunités commerciales avec les pays issus de la politique de jumelages de la Ville d’Auxerre.

Celle-ci initie des relations étroites et privilégiées avec quatre nations européennes, l’Allemagne avec Worms (Rhénanie Palatinat), l’Angleterre avec Redditch proche de Birmingham, l’Italie avec Greve in Chianti (Toscane) et la Pologne avec Plock, ville située à deux cents kilomètres à l’ouest de Varsovie.       

Prendre le pouls des entreprises lors des RIDY…

« Ce questionnaire ne va pas circuler pour obtenir des données sociologiques mais il va permettre de faire connaître le travail et les missions de cette commission économique, explique Marité CATHERIN, présidente de l’association, soutenue par la Ville d’Auxerre, et surtout de recenser avec les réponses des entrepreneurs les besoins réels de celles et ceux qui sont désireux d’aller vers le marché de l’export afin d’en faciliter les démarches avec l’aide des partenaires institutionnels dédiés… ».

Constituée de questions ouvertes, cette série d’interrogations abordera aussi la connaissance des secteurs d’activités de ces entreprises ainsi que l’intérêt qu’elles peuvent accorder à la pertinence de ce document. La journée des Rencontres industrielles de Bourgogne Franche-Comté (RIDY) du 28 septembre à AUXERREXPO servira de test très utile puisque les membres de la commission économique ont décidé de récolter sur les stands des 300 entreprises exposantes les fruits de leur questionnement.

En parallèle, ce questionnaire sera aussi adressé par mail et par courrier à l’ensemble des forces vives de l’économie départementale. Après dépouillement, les résultats de cette étude seront dévoilés lors d’une conférence de presse. Un plan d’actions devant ensuite être mis en œuvre pour élaborer un document unique qui répertorierait les desiderata des entrepreneurs Icaunais en quête d’export…

Leader du solaire photovoltaïque en France, la filiale de l’opérateur EDF présentera un nouveau concept révolutionnaire lors du dix-huitième rendez-vous des Rencontres industrielles de Bourgogne Franche-Comté le 28 septembre à Auxerre. Ce générateur au look floral, pour le moins insolite et surtout très design, baptisé la SMARTFLOWER, livrera tous ses secrets en matière de production d’énergie ce jour-là au public…

 

AUXERRE : Une décennie après avoir conçu et commercialisé les premières offres solaires photovoltaïques pour les particuliers et les professionnels en France, la filiale à 100 % d’EDF Energies Nouvelles propose un générateur new-look aux aspects très futuristes. Quelques villes l’ont déjà adopté dont la seconde métropole de l’Hexagone, Lyon qui produira environ 3 400 kWh par an.

On l’aura compris ce générateur, à l’évocation étymologique « californienne » de l’époque sixties, n’a d’autre objectif que de produire de l’électricité pour la consommer ensuite.

Destiné aux particuliers soucieux de l’environnement et attachés à l’esthétisme de leur habitation, cet appareillage à la silhouette végétale intéresse aussi les acteurs de l’économie, qu’ils soient entreprises ou collectivités locales. Bref, les producteurs d’énergie verte disposent dorénavant d’un outil de travail à forte potentialité au niveau de la communication, faisant converger de manière inexorable l’ensemble des regards se situant à proximité.

Un concept à haute technicité…

Les douze pétales de cette fleur, à l’ossature un peu particulière, offrent une surface solaire de 18 mètres carrés. Quant à la production moyenne d’électricité, elle s’élève à 3 500 kWh sur une année. Mais, ce chiffre varie d’une région à l’autre selon la présence des vents et du taux d'ensoleillement. A l’aide de son système « Plug & Play », ce générateur futuriste permet au client de consommer sa propre production d’énergie électrique de manière très simple.

Grâce à cet instrument, conçu en Autriche, la filiale d’EDF Energies Nouvelles occupe une place privilégiée à l’heure actuelle sur le marché, en rupture totale avec les produits traditionnellement commercialisés dans ce domaine.

Installé en dehors des toitures contrairement aux usages, ce procédé photovoltaïque est mobile. Ses pétales, à la manière d’un tournesol, se déploient dès le lever du soleil et l’apparition des premiers rayons de lumière. Puis, l’ensemble technologique suit la course de l’astre diurne selon un double axe horizontal et vertical. L’apport de ce mouvement optimise par ailleurs le rendement de production électrique de plus de 40 % par rapport à un système équivalent fixé sur un toit. Enfin, avec la chute du soleil derrière l’horizon, l’incroyable végétal se referme de façon automatique…

Un système qui se décline sous trois variantes…

 Intégré au portefeuille commercial de la filiale solaire d’EDF depuis 2015, la SMARTFLOWER présente différentes formes : la version Pop classique, la Pop e, posée avec une borne de charge pour véhicules et vélos électriques, et la Pop +, soit un système de batterie proposant du stockage intégré.

Branchée au tableau électrique d’un bâtiment, la SMARTFLOWER peut ensuite produire de l’électricité pour le compte de son utilisateur. Un onduleur est préinstallé dans le carénage de la fleur. De ce fait, en cas de déménagement, le consommateur débranchera lui-même l’appareil et l’emportera avec lui sur son nouveau lieu de résidence.

Mairies et écoles mais aussi les hôtels, les restaurants et les centres de loisirs constituent aujourd’hui le socle prioritaire des cibles professionnelles visées par EDF ENR Solaire. Mais, l’entreprise n’en a pas oublié pour autant les 13 000 particuliers, devenus depuis ses clients…

En consacrant un dossier spécial d’une cinquantaine de pages au territoire du nord de la Bourgogne, ce média qu’affectionnent les férus du patrimoine et de l’actualité culturelle offre un sacré coup de projecteur à notre contrée qui le mérite bien de par la qualité de ses richesses touristiques…insoupçonnées.

 

AUXERRE : Il n’est pas commun de voir fleurir des couvertures dédiées au département de l’Yonne dans la presse nationale. Mais, le service de communication de l’agence « Yonne Tourisme » ne pourra que se réjouir de la belle initiative médiatique apportée par l’équipe rédactionnelle qui a œuvré sur ce nouveau numéro de « Vieilles Maisons Françaises ».

Les journalistes de ce support, positionné sur la découverte patrimoniale et culturelle, ont laissé libre cours à leurs envies iconographiques et scripturales en réalisant pas moins de cinquante pages de présentation de notre contrée.

Paru en septembre, cet opus de très belle facture propose une charmante promenade à travers le département, depuis Sens jusqu’au au château de FAULIN, sans omettre des étapes initiatiques originales comme celle offertes par Notre Dame d’Orient à Sermizelles…

Entre sites traditionnels et curiosités insolites, les reporters et photographes ont su mettre à profit leur séjour icaunais voilà plusieurs mois de cela pour traduire les charmes bucoliques de ces endroits si pittoresques.

Selon les estimations du service communication de l’agence « Yonne Tourisme », d’importantes économies ont ainsi été réalisées : il aurait fallu dépenser près de 200 000 euros en encarts publicitaires pour obtenir une visibilité équivalente !

A l’occasion de la huitième édition de cette incitation nationale à la découverte des plaisirs culinaires, trois établissements de l’Yonne, l’Hostellerie des Clos à Chablis, la Boucherie à Auxerre et le Soleil d’Or à Montigny la Resle renouvellent l’expérience vécue avec enthousiasme par leurs responsables, l’année dernière. Le succès fut au rendez-vous pour ces établissements, engendrant d’excellentes retombées économiques à l’issue de cette participation...

 

AUXERRE : Le principe de ce rendez-vous qui se prolongera jusqu’au 01er  octobre se veut simple. Pour un menu acheté, celui de la personne accompagnante est offert à l’identique ! Un précepte sympathique qui caractérise une action ludique, soutenue par les restaurateurs de la France entière : ils seront encore plus de 1 200 professionnels à y prendre part cette année.

« Votre invité est notre invité » : un leitmotiv à la base de cette animation

Mais, seulement trois établissements localisés dans le département de l’Yonne y prendront part : l’Hostellerie des Clos à Chablis, la Boucherie à Auxerre et Le Soleil d’Or à Montigny la Resle. Un comble pour un territoire, réputé au niveau des vertus de sa gastronomie et la quintessence de ses vignobles !

Nonobstant ce désintérêt de la corporation pour cette campagne incitative, les trois structures participantes devraient se reconnaître dans la devise nationale qui explique ce rendez-vous : «  Votre invité est notre invité ! ».

Ce petit gimmick ne laissera pas insensible les épicuriens ! Campagne promotionnelle en faveur de la découverte de la gastronomie et des arts de vivre à la française, l’animation revient à chaque automne avec de louables intentions : faire partager au plus grand nombre les joies et plaisirs de la maîtrise culinaire au fond de l’assiette.

La clientèle en redemande chaque année…

A titre d’exemple, chez Jean-Paul BAUJARD, du « Soleil d’Or », la stratégie voulue autour de cet événement, s’explique ainsi : « Nous souhaitions poursuivre cette initiative qui s’est avérée très probante à bien des égards lors de la précédente édition. La clientèle a eu tout le loisir de déguster une cuisine authentique où les saveurs dominent la texture de chaque plat. Ce rendez-vous est aujourd’hui très attendu des gastronomes…et de celles et ceux qui désirent s’initier à une autre forme de cuisine…».

Les recettes allieront fraîcheur et succulence autour d’une ballotine entre terre et mer, d’une nage de gambas sur lit de risotto sauce safranée aux pistils de l’Yonne et sur la tendreté d’un quasi de veau, servi avec sa tartelette fine d’artichaut « barigoule », une variété plus petite de ce produit symbole de Bretagne, de ses fruits rouges et de ses champignons…Le reste étant à découvrir sur place !

Du côté de l’Hostellerie des Clos à Chablis, le chef Antony SALLEGE a concocté pour cette nouvelle édition un menu découverte de très belle facture à base de homard au saumon fumé accompagné de sa gaufre aux herbes, un filet de merlu poché au cerfeuil tubéreux et en guise de plat de résistance un roulé de volaille à la truffe de Bourgogne. Le dessert ne manquera pas de ravir les amateurs de chocolat !

Articles

Bannière droite accueil