Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg

Virginie BASSELOT, présidente du Défi « IRON COOK 2018 » : « Ce concours culinaire confirmera les talents de demain… »

« Chef exécutif du restaurant étoilé « La Réserve » depuis six mois, Virginie BASSELOT quittera les rives du Léman et la Suisse pour présider l’évènement gastronomique régional décliné le 21 mars 2018 dans les cuisines du CIFA de l’Yonne à Auxerre… ». « Chef exécutif du restaurant étoilé « La Réserve » depuis six mois, Virginie BASSELOT quittera les rives du Léman et la Suisse pour présider l’évènement gastronomique régional décliné le 21 mars 2018 dans les cuisines du CIFA de l’Yonne à Auxerre… ». Crédit Photo : La Réserve Genève.

Meilleure ouvrière de France depuis 2015, possédant à 38 ans les qualités mentales requises pour s’imposer dans ce milieu peu paritaire que représente la haute gastronomie mondiale, Virginie BASSELOT a été choisie par les organisateurs du fameux défi culinaire « IRON COOK » pour présider le jury de…grandes toques masculines au printemps 2018 à Auxerre. Présentation d’une star de la cuisine nationale qui officie aujourd’hui dans la ville la plus cosmopolite de la planète, à savoir à Genève aux abords du lac Léman, mais du côté suisse !

 

AUXERRE : Marraine de la seconde édition d’un défi culinaire hors normes et d’envergure hexagonale (les quatre finalistes se départageront en réalisant la bagatelle d’un menu intégral, entrée, plat et dessert, destiné à sustenter les 36 jurys VIP de la manifestation !), Virginie BASSELOT n’a pu refuser la proposition faite par Marcel FONTBONNE de présider ce rendez-vous prévu au printemps 2018.

Brillante représentante de la gastronomie française à l’international, la jeune femme quittera le temps de quelques jours l’établissement étoilé de Genève, « La Réserve », où elle magnifie son savoir-faire derrière les fourneaux. Réjouie d’avoir biffé sur son agenda la date du 21 mars, symbolique renouveau marqué par le printemps, Virginie est déjà prête dans sa tête à contribuer au succès de cette opération unique sous sa forme conceptuelle.

« J’ai accepté de présider ce jury sans l’ombre d’une hésitation et de venir encourager la jeunesse qui a choisi de s’épanouir dans cette filière d’excellence. La grande cuisine à la française s’exporte aux quatre coins de la planète et je me retrouve également à travers ce défi dans mon propre parcours professionnel... ».

Succédant à Michel ROTH, l’ancienne toque du Ritz à Paris, Virginie BASSELOT appréhende son futur rôle sans l’once d’une appréhension. Bien au contraire…

Une chef de talent aux côtés d’une pléiade de stars de la gastronomie !

« A mes côtés, je profiterai de l’expérience aiguisée de Romuald FASSENET, étoilé et coach de la sélection du Japon sur le Bocuse d’Or. Il apportera son concours en qualité de directeur technique de la manifestation. Quant aux membres du jury, ils seront tous aussi prestigieux avec Fabrice PROCHASSON, président de l’Académie culinaire de France, Eric BRIFFARD, l’ex-chef du Georges V à Paris, Christian MILLET, président des Cuisiniers de France, Bernard VAUSSION, ancienne toque de l’Elysée, Pierre MIECAZE, directeur des Cuisiniers de France, Christian REGNIER, membre émérite de l’Académie culinaire de France, Daniel AUBLANC, président de l’Amicale des cuisiniers de l’Yonne ou encore Jean-Michel LORRAIN, le double étoilé de la Côte Saint-Jacques à Joigny…».

Un parterre de professionnels qui laisse rêveur la jeune femme, heureuse de pouvoir œuvrer aux côtés de 17 chefs à la renommée internationale dont 5 meilleur ouvrier de France. Comme elle !

A 38 ans, la jeune femme ne regrette nullement ses choix d’avoir quitté la France et le « Saint-James » à Paris pour se poser de l’autre côté de la frontière helvète. La cuisinière normande ne pouvait manquer une telle opportunité que de s’illustrer au bord du lac Léman dans l’un des sublimes hôtels situés à Genève. « La Réserve » dispose de cinq restaurant dont un étoilé, le « Tse Fung », dans un cadre idyllique où se marient les charmes bucoliques des rives du plus grand lac européen et les paysages environnants. Sa cuisine, elle l’a définie comme d’inspiration classique, directe et simple. Timide et réservée, la jeune femme n’en demeure pas moins déterminée. Parmi ses spécialités, elle concocte à merveille les ravioles de châtaigne et de potimarron servies dans un coulis de cresson, le cabillaud nacré à la cuisson douce entouré de petits légumes sur un disque de tapioca et betterave, le turbot frotté de moutarde et flanqué d’une duxelles de champignons…

On l’a bien compris, Virginie BASSELOT ne sera pas dépaysée aux côtés de la fine fleur des maîtres de la gastronomie française !

Un modèle économique basé sur l’autofinancement et le sponsoring…

Quant au rythme de ce défi culinaire, porté par le CIFA de l’Yonne depuis Auxerre, il se fera sur un cycle de 18 mois. Une décision unanimement partagée avec les partenaires du centre de formation, l’UMIH, Union des métiers de l’industrie hôtelière et l’Amicale des Cuisiniers de l’Yonne.

« L’âge des candidats a été porté à 23 ans, explique Marcel FONTBONNE, c’est l’idéal pour démontrer toute la maturité de ces futurs talents de demain ».

L’an passé, une trentaine de dossiers de candidature avaient été déposés. Pour, in fine, ne retenir que quatre finalistes, dont deux Icaunais, Vincent TOURNAYRE, le futur lauréat et aujourd’hui chef exécutif du « Palais Brogniart » dans le XIIème arrondissement de la capitale, et Gaëtan QUILIN, responsable du pôle traiteur du « Bourgogne » chez Eric GALLET.

Si le paleron de bœuf avait tenu la vedette lors de la précédente épreuve d’octobre 2017, il n’en sera pas de même le 21 mars 2018 puisque les recettes de ce menu spécial seront articulées autour d’un dos de sandre et écrevisses, avec ingrédients aux choix, en guise d’entrée chaude, une selle d’agneau français, proposée avec trois garnitures dont l’asperge qui est imposée, et des fruits exotiques, servis froids ou chauds pour le dessert. Les candidats disposant d’un budget global de 400 euros TTC pour acheter leurs ingrédients !

Avis aux professionnels désireux de briller lors d’un défi hors du commun : les inscriptions seront closes au 01er novembre inclus. Le CIFA de l’Yonne conserve la parfaite maîtrise de ce concept, avec ce challenge qui s’autofinance sans subventions mais avec l’aide du sponsoring (enveloppe conséquente de l’organisme qui finance les formations de la filière, le FAFIH) pour un prévisionnel de 25 000 euros.

" Le défi culinaire IRON COOK 2018 est né d'une triple initiative émanant du CIFA de l'Yonne, de l'UMIH 89 et de l'Amicale des Cuisiniers du département. De gauche à droite : Delphine ENGELVIN, du CIFA, Jean-Marie LAMOUREUX, de l'Amicale des Cuisiniers, Corinne ROGUIER, de l'UMIH et Marcel FONTBONNE, directeur du CIFA de l'Yonne".
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le dimanche, 08 octobre 2017 13:18

Laissez un commentaire

Bannière droite accueil