Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png

Les collaborateurs de la Résidence des Saules ORPEA rééquilibrent leur énergie grâce à une réflexologue plantaire…

 « Spécialiste de réflexologie plantaire, Chantal NIRLO dite la « magicienne » réalise des miracles auprès des collaborateurs de la résidence des Saules ORPEA grâce à sa dextérité pour rééquilibrer les énergies. L’établissement d'Auxerre s’est ouvert aussi aux vertus de la sophrologie, du théâtre et même aux cours linguistiques afin d’améliorer le quotidien de son personnel….Une initiative riche et plutôt rare dans le milieu professionnel qui pourrait faire des émules à l’avenir ». « Spécialiste de réflexologie plantaire, Chantal NIRLO dite la « magicienne » réalise des miracles auprès des collaborateurs de la résidence des Saules ORPEA grâce à sa dextérité pour rééquilibrer les énergies. L’établissement d'Auxerre s’est ouvert aussi aux vertus de la sophrologie, du théâtre et même aux cours linguistiques afin d’améliorer le quotidien de son personnel….Une initiative riche et plutôt rare dans le milieu professionnel qui pourrait faire des émules à l’avenir ». Crédit Photo : Thierry BRET.

La pratique de séances de réflexologie plantaire destinées à soulager et à détendre le personnel ainsi que les encadrants qui travaillent au sein de l’établissement d’Auxerre est révélateur d’une certaine ouverture d’esprit. Prodiguées par une professionnelle, Chantal NIRLO, qui exerce avec le statut d’indépendante, ces cures de bien-être pour les pieds, mis à rudes épreuves au quotidien dans l’univers des maisons de retraite pour les auxiliaires de vie et les aides-soignantes, se révèlent mirifiques afin d’apporter un peu de repos salvateur et surtout rééquilibrer les fonctions vitales de notre organisme. Par simples pressions des pouces appliquées sur les zones sensibles de la voûte plantaire où l’influx nerveux est très réactif, la séance peut s’avérer parfois douloureuse mais surtout énergisante et efficace pour redynamiser son enveloppe corporelle. Des arguments qui ont su séduire la direction de la résidence des Saules ORPEA : elle n’a pas ergoté en optant pour la déclinaison de ces séances envers ses patients et son personnel…

AUXERRE : L’initiative est plutôt rare en milieu professionnel : elle mérite donc d’être relatée. Surnommée la « magicienne » par l’ensemble du personnel de la résidence des Saules ORPEA, la réflexologue plantaire Chantal NIRLO ferait-elle des prodiges en exerçant son savoir-faire bien huilé sur la plante des pieds de sa clientèle ?  

Les avis convergent en ce sens et aucune des salariées travaillant dans l’établissement auxerrois ne manquerait pour rien au monde la fameuse séance réparatrice. Proposant trois heures d’intervention au sein de la structure, Chantal NIRLO a réussi à vaincre un signe indien : faire adouber par une direction d’établissement les bienfaits d’un tel concept en entreprise.

« J’ai assuré un jour une séance démonstrative destinée aux résidents, à leurs familles et au personnel, explique cette dernière, Françoise RICHARD, directrice de la Résidence des Saules ORPEA et Corinne SANTOS, responsable d’animation, se sont montrées enthousiastes à ce que je leur présentais. Cela a fait tilt positivement et je ne le regrette nullement… ».

Diplômée de réflexologie plantaire, technique anti-stress de plus en plus répandue dans l’environnement du bien-être à la personne, Chantal NIRLO, entrepreneuse de l’Yonne, apporte la maîtrise de ses gestes pour refouler la nervosité engrangée sur le lieu de travail.

Face à la récurrente problématique du stress mais aussi aux soucis articulaires observés par certaines collaboratrices, l’établissement sanitaire cherchait depuis longtemps une réponse adéquate à son questionnement. Sitôt déclinées au sein de la structure, les séances préventives de Chantal NIRO ont eu le succès escompté auprès des 45 personnes officiant parmi les divers services de l’entreprise.

Une séance de quinze minutes proposée toutes les trois semaines…

Sur inscription préalable, la réflexologue plantaire consulte à chaque session une dizaine de personnes dès qu’elle pose sa valise au dernier étage de la maison. La liste d’attente ne cesse de grandir à chaque rendez-vous. Quant au retour informatif des bénéficiaires de ces séances judicieuses, il est très positif.

Dans un univers propice au calme et à la parfaite quiétude, la « magicienne » n’a pas besoin de s’exprimer par la voix pour déceler la moindre douleur occasionnée par ses gestes. Une petite plainte acidulée émise par la cliente en traitement témoigne de la secousse énergétique qu’elle a ressentie suite à une palpation plus délicate à négocier qu’une autre.

Une multitude d’ateliers destinés à épanouir les collaborateurs…

Parallèlement, la responsable de la résidence des Saules ORPEA a élargi ces recherches de bien-être à d’autres prestataires. Sur un rythme similaire que celui de la réflexologie plantaire, la sophrologie a fait une incursion remarquée dans la fameuse maison où le moral et l’état physique du personnel sont primordiaux.

La sophrologue Amélie GAUTHIER intervient auprès du personnel en lui apprenant des exercices de respiration indispensables à l’évacuation du trop-plein de stress. Par petits groupes de 5 à 6 membres, la spécialiste développe un vrai programme d’exercices décontractants où le travail sur soi-même est nécessaire pour retrouver toute sa plénitude.

Depuis novembre, un atelier théâtre, mêlant astucieusement le personnel et les résidents, facilite les échanges entre les deux communautés. En travaillant la prise de parole et le placement de la voix. Mais, aussi en imaginant des histoires et en écrivant un spectacle qui sera donné au terme de la saison. Une démarche analogue, mais concernant cette fois-ci l’apprentissage de la langue anglaise, offre l’opportunité à Sarah HOLLOWAY, professeur de son état, de mettre en pratique sa maîtrise innée de la langue de SHAKESPEARE au profit des collaborateurs de la résidence.

« Les cours sont donnés pour le personnel soignant une fois par semaine, soit durant une heure et demie, confie Corinne SANTOS, l’assiduité est requise d’autant que les élèves emmènent des devoirs à la maison ! Le personnel suit ces cours pendant ses heures de repos… ».

Si le bien-être, les loisirs, les animations diverses et variées ou le sport occupent le quotidien des seniors, la résidence des Saules ORPEA qui comprend aussi une unité protégée accueillant dix-sept malades d’Alzheimer, place son personnel dans d’excellentes conditions pour qu’il puisse s’épanouir de manière optimale. Un pari tenté depuis quelques années et qui visiblement a parfaitement réussi !

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le samedi, 10 février 2018 16:49

Laissez un commentaire

Bannière droite accueil