Juguler le stress ? En vivant le plus possible l’instant présent !

« Pour ne pas subir les effets néfastes du stress, prévoyez un petit traitement à base d’huiles essentielles afin de vous sentir mieux dans votre tête et votre corps…Lavande, basilic et camomille romaine sont à privilégier ! ». « Pour ne pas subir les effets néfastes du stress, prévoyez un petit traitement à base d’huiles essentielles afin de vous sentir mieux dans votre tête et votre corps…Lavande, basilic et camomille romaine sont à privilégier ! ». Crédit photos : Maryline GANDON et PIXABAY.

Le stress est omniprésent autour de nous ces derniers temps. Certains vont accepter la situation et profiter de cette période pour faire ce qu’ils n’ont pas le temps d’effectuer d’ordinaire. Et de fait être serein. Cette acceptation est nécessaire pour éviter au corps de se crisper et d’engendrer de l’émotivité. Mais, pour beaucoup, cette incertitude sur la fin de ce confinement mais aussi sur ses conséquences reste très floue…

TRIBUNE : Aujourd’hui, on vit à court et à long terme. Le moyen terme n’étant que des suppositions qui peuvent être également source d’anxiété. Mais justement, pour éviter trop de stress, il est recommandé de vivre l’instant présent.

Cette situation inédite est donc pour beaucoup anxiogène. Elle se traduit par des angoisses, des insomnies, des brûlures d’estomac….qu’elles soient liées au confinement mais aussi à un nouveau mode de vie trop sédentaire.

Pour cela, les huiles essentielles et les plantes peuvent venir soulager les symptômes et cette nervosité.

Déjà, la grande favorite est l’huile essentielle de petit grain bigaradier. Elle agit sur toutes les angoisses et tous ses symptômes : difficulté d’endormissement, troubles du sommeil, nervosité, légère dépression, palpitations cardiaques, fatigue mentale, contracture, colère. Elle s’utilise dès l’âge de trois ans en massage et à partir de sept ans par voie orale sur un support.

Je la conseillerai pour tous en massage : une à deux gouttes sur les poignets dans un tout petit peu d’huile végétale, à respirer, et ça deux à trois fois par jour. Pour les enfants, on divise la dose par deux.

Cette respiration profonde se fait sur trois inspirations par le nez et trois expirations par la bouche qui compléteront l’efficacité de l’huile essentielle. Elle peut aussi se propager dans la maison à l’aide d’un diffuseur, qu’on associera à l’huile essentielle de marjolaine à coquilles (origanum majorana L). Cette dernière apporte la sérénité à la maison. Elle est également très intéressante pour le stress, la spasmophilie, l’irritabilité, l’oppression. Elle donne de l’impulsion et l’envie de bouger.

Autre huile essentielle à associer aux deux premières ou à utiliser seule : l’Ylang-Ylang, grande relaxante nerveuse, apaisante et équilibrante sur le système nerveux central.

On pourra l’utiliser pour les mêmes indications citées plus haut et plus particulièrement pour les blocages psychiques, les phobies, les hyper actifs et les stressés de nature.

 

Basilic et lavande pour anticiper l’anxiété…

 

En cas de douleur digestive, l’huile essentielle de basilic exotique sera utilisée pour calmer les spasmes. Elle est également idéale pour les insomnies et réveil nocturne. Attention toutefois, on ne l’utilise que ponctuellement et pas plus de quatorze jours.

Je préconiserai également l’huile essentielle de camomille romaine pour les troubles digestifs tels que les spasmes gastriques et intestinaux ou les coliques. Elle a une action sur la nervosité, l’anxiété et le sommeil.

Si vous avez des enfants angoissés, agacés, ayant du mal à se concentrer, vous pouvez utiliser l’huile essentielle de lavande fine, calmante et réconfortante. Elle leur apportera sérénité. Elle est à combiner à l’huile essentielle de zeste d’orange ou de mandarine, grande calmante nerveuse des enfants.

Pour ces derniers on respecte le dosage de quatre gouttes par jour pour les enfants de 30 mois à 7 ans, et jusqu’à quinze gouttes pour ceux jusqu’à 12 ans. A répartir en deux à trois fois par jour, et toujours diluées dans une huile végétale.

 

 

Quelques synergies à favoriser…  

Insomnies : huile essentielle basilic 1 goutte et mandarine 1 goutte, sur un support (pain, sucre, huile végétale) avant le coucher à renouveler dans la nuit si besoin.

Agitation, anxiété, nervosité : huile essentielle petit grain bigaradier 3 gouttes + lavande fine 3 gouttes dans une huile végétale à mettre dans un flacon de 5ml et appliquer sur le plexus solaire 2 à 3 fois par jour.

Choc émotionnel : huile essentielle camomille romaine 2 gouttes + basilic tropical 1 goutte + petit grain bigaradier 2 gouttes. 3 gouttes du mélange sur le plexus solaire ou les poignets 3 à 5 fois par jour dans un peu d’huile végétale.

Sont également très efficace les bourgeons de plantes à prendre par voie orale, vous pouvez essayer le tilleul, le figuier, l’aubépine, l’argousier, le saule blanc.

Comme je le rappelle souvent tout passe par l’assiette. Cela est important pour le stress mais également pour avoir une bonne immunité, particulièrement indiqué en ce moment.

Dans un second volet, j’aborderai le respect de la chronologie nutritionnelle…

 

En savoir plus :

Retrouvez les conseils de notre chroniqueuse pour bien gérer le stress en visioconférence le jeudi 23 avril à 14h sur https://www.facebook.com/events/508587673154754/

 

Maryline GANDON

 

Articles

Bannière droite accueil