Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo13q-1.jpg
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo13q-1.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Depuis qu’elle a succédé à Frédéric THIRIEZ en novembre 2016 à la présidence de la Ligue de football professionnel (LFP), Nathalie BOY DE LA TOUR n’avait encore jamais eu l’opportunité de se rendre dans l’Yonne de manière officielle. C’est chose faite depuis ce vendredi 21 septembre où la dirigeante de la discipline sportive la plus populaire dans l’Hexagone a apporté sa caution suprême à l’initiative partenariale qui unit désormais l’AJ Auxerre, ACADOMIA et DOMANYS autour d’un concept éco-citoyen et civique dans l’air du temps…

AUXERRE : Première représentante de la gent féminine à siéger au conseil d’administration de la Ligue de football professionnel (LFP), Nathalie BOY DE LA TOUR en est aujourd’hui la présidente. Une ascension pas aussi insolite qu’elle n’en a l’air pour cette diplômée d’ESCP Europe (anciennement Sup de Co Paris), titulaire d’un Mastère et ayant fait ses gammes auprès des milieux professionnels du commerce et de la communication.

Elue pour un mandat de quatre ans, au sein de cette vénérable institution qui gère le cadre opérationnel, disciplinaire et juridique des clubs de football professionnels français, cette « tête blonde » bien remplie s’est immergée dans ce milieu longtemps hermétique aux femmes en devenant l’un des deux créateurs du premier salon grand public consacré à cette discipline.

« Cela se déroulait en 2004, confie-t-elle, c’était le « GALAXY FOOT » dont j’ai assuré la direction jusqu’en 2007 avant de rejoindre la Fondation du football… ».

Une fondation pour promouvoir la vision citoyenne du football…

Proposer un concept de formation incitative en direction de la jeunesse locale telle que l’a conçu l’AJ Auxerre et ses deux partenaires, ACADOMIA et DOMANYS, ne peut que la réjouir dans les faits.

Elle-même s’y est attelée il y a quelques années en arrière. Aux côtés de Philippe SEGUIN, puis de Patrick BRAOUEZEC, Nathalie BOY DE LA TOUR impose son style et sa méthode d’entrepreneuse au service de la Fondation du football. En y insufflant de la volonté citoyenne et de l’engagement, en y développant des vertus éducatives et de l’innovation sociale. En rebaptisant d’ailleurs l’appellation de cet instrument promotionnel qui deviendra « FondaCtion ». C’était en juillet 2014.

« Ce sont des démarches très encourageantes, poursuit-elle, et qui apportent une autre vision véhiculée par le sport. Par exemple, au sein de « FondaCtion », les opérations se déclinent autour de l’initiation à la santé, l’égalité des chances, l’environnement et le développement durable ou encore le fair-play et le respect d’autrui. Des valeurs semblables à celles que le club d’Auxerre vient de mettre en place avec la signature de cette convention de partenariat… ».

Là, où le challenge devient novateur et spécifique, c’est qu’il est la résultante profonde d’un club. En l’occurrence celui de l’AJA et de son président Francis GRAILLE qui n’a jamais caché ses intentions de prioriser un certain nombre d’actions à caractère humaniste et sociétal parmi ses projets.

90 % de jeunes ne deviendront jamais des joueurs professionnels…

Ce sont plus de 4 500 jeunes, vivant parmi près de 20 000 familles locataires des biens immobiliers de DOMANYS, qui en deviennent les vrais bénéficiaires. Grâce à un accès à une plateforme pédagogique conçue et optimisée par le leader national du soutien scolaire à domicile et spécialiste de la formation, ACADOMIA (voire l’article spécifique).

« J’apprécie l’initiative prise par les dirigeants de l’AJA, insiste Nathalie BOY DE LA TOUR, ce club demeure l’un des fers de lance de l’histoire du football professionnel en France. Ses origines évoquent déjà cette forte appétence à la transmission d’un savoir-faire et d’un savoir-être. Le concept qui a été officialisé ce soir s’inscrit dans une pure lignée d’évènements et de faits qui vont dans ce sens.

Les jeunes sportifs qui se dirigent vers le haut niveau éprouvent toujours ce cruel dilemme entre leurs études à poursuivre et une éventuelle future carrière de joueur professionnel. Or, 90 % des jeunes gens qui fréquentent les centres de formation à l’heure actuelle ne deviendront jamais des professionnels du football. Il est grand temps de s’intéresser à eux et de leur préparer aussi un avenir digne de leurs ambitions… ».

Une préoccupation que la Ligue de football professionnel prend aussi à son compte.

« Les instances officielles de ce sport doivent agir en responsable et faciliter l’insertion de ces 90 % de jeunes dans la vie active en leur octroyant les meilleures bases possibles. Tant au plan intellectuel par le biais de l’enseignement qu’au niveau de la citoyenneté, du civisme et du respect… ».

Motivés depuis l’âge de 15 ans, parfois un peu plus tôt, les jeunes pensionnaires des centres de formation, à l’instar de celui de l’AJ Auxerre, bénéficient dès lors d’une attention particulière des dirigeants de la Ligue professionnelle. Préparer leur avenir professionnel sans briser leurs rêves sportifs serait la plus belle des réussites pour la présidente de la vénérable institution.

Pour y parvenir, Nathalie BOY DE LA TOUR peut dorénavant compter sur un allié de poids supplémentaire sur cette voie de l’engagement sociétal et citoyen : le président de l’AJA Francis GRAILLE qui occupe désormais l’un des 23 sièges du conseil d’administration de la LFP.

C’est une obole généreuse de 1 400 euros qui tombe dans l’escarcelle de la jeune structure associative icaunaise apparue en février 2016. Ayant pour vocation de sensibiliser les publics au handicap visuel, Ensemble pour Voir 89 convertira le chèque offert par l’assureur mutualiste à l’achat de matériel pédagogique et d’accessoires utiles à la locomotion des malvoyants.

AUXERRE : Portée sur les fonts baptismaux à l’hiver 2016, l’association caritative Ensemble pour Voir a pour credo la sensibilisation la plus éclectique à la dure problématique du handicap visuel. Si les jeunes scolaires et les étudiants constituent une cible privilégiée pour accueillir cette source de renseignements, le grand public et les professionnels du bâtiment ne sont pas oubliés pour autant dans cette politique de communication volontariste.

Etre soutenue financièrement (et de manière altruiste) par GROUPAMA Paris Val de Loire représente une opportunité quasi providentielle pour la présidente, Isabelle PLEUX. Cette dernière, accompagnée de représentants de son comité exécutif et de personnes déficientes visuelles, a pu apprécier le don qui lui a été remis par le président de la Fédération départementale des caisses de l’Yonne, Pascal MAUPOIS, lors d’une cérémonie protocolaire aux accents sympathiques et chaleureux.

Un acteur économique mais aussi prévenant sur le plan de la solidarité…

L’enveloppe financière, un total de 1 400 euros, a été collectée lors d’une manifestation de relations publiques, les « Rencontres départementales » déclinée auprès des clients et sociétaires du spécialiste de l’assurance et de la prévoyance au cours de ce printemps. GROUPAMA Paris Val de Loire procède ainsi chaque année. Et offre une somme d’argent sous la forme d’un chèque à une association solidaire et caritative.

Précisons que le groupe régional n’est pas qu’un simple acteur économique. L’environnement sociétal lui parle au gré de son quotidien. En témoigne ses aides et interventions diverses, relayées par sa propre fondation santé au plan national, en faveur de la Fondation des maladies rares ou à travers des opérations menées auprès de l’Association des petits princes.

Oscillant entre 30 et 60 euros selon les variantes, le coût des cannes de locomotion constitue un budget conséquent que ne peuvent supporter les personnes malvoyantes. Aussi, Ensemble pour Voir a décidé d’acquérir ce type de matériel indispensable à la mobilité grâce à la générosité de l’assureur mutualiste.

Les soutiens institutionnels et économiques du club professionnel auxerrois ont été conviés à s’installer aux côtés des dirigeants du club, le président Francis GRAILLE, le directeur général Baptiste MALHERBE, le directeur sportif Cédric DAURY et l’actionnaire James ZHOU, pour la traditionnelle séance de photographies officielles du début de saison. Un exercice de relations publiques proposé sous une chaleur suffocante.   

AUXERRE : La sacro-sainte séance photographique de l’équipe professionnelle de l’AJA avec ses multiples partenaires et sponsors s’est déroulée sous de très bons auspices météorologiques sur la pelouse du stade de l’Abbé Deschamps.

Malgré la chaleur accablante, et sous un soleil de plomb, les joueurs se sont prêtés à cette série de prises de vue qui immortalise l’effectif de cette nouvelle saison, porteuse d’espérance.

Sous la houlette de Romain DAUCHEL, partenaires et sponsors devaient se succéder sur le premier banc accueillant les personnalités à un rythme soutenu et sous les encouragements nourris du photographe officiel de la cérémonie.

Les personnalités politiques du territoire, le président du Conseil départemental Patrick GENDRAUD, le préfet de l’Yonne Patrice LATRON, le député Guillaume LARRIVE et le maire d’Auxerre Guy FEREZ eurent droit eux aussi à la photo souvenir tout comme les représentants de la Région Bourgogne Franche-Comté. A l’instar, aussi, du secrétaire d’Etat à l’Europe et aux Affaires étrangères Jean-Baptiste LEMOYNE.

 

Une succession de partenaires issus de l’entreprise…

Les partenaires économiques de l’AJ Auxerre furent les premiers à se présenter à cette séance où le sérieux prenait le pas sur la plaisanterie afin de ne pas casser la cadence imposée à cet exercice toujours délicat.

On notera parmi ceux-ci les prises de vues réalisées avec Stéphanie et Jérôme LOUAULT, du groupe éponyme, le partenaire historique le plus important du club ; la délégation de GROUPAMA Paris Val de Loire avec la présence du directeur général de l’assureur mutualiste, Eric GELPE, entouré du nouveau président de la Fédération départementale des caisses de l’Yonne, Pascal MAUPOIS et du directeur des établissements de l’Yonne, Jacques BLANCHOT ; du groupe JEANNIN AUTOMOBILES, conduite par Nadine BETHERY, directrice de la concession Audi et de Sophie SANCHEZ, responsable du marketing et de la communication ; de la société d’autocars PROCARS, avec la présence de son PDG, Frédéric JOUY et de la directrice des Cars MATHIEU ; du groupe BIGMAT GOURMAND représenté par Vincent EYBERT-BERARD, directeur du groupe dans l’Yonne ; de la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté avec Jean-Philippe BEZIN, responsable du pôle entreprise ; etc.

Cerise sur le gâteau : la plupart de ces partenaires eurent droit à une prolongation en accompagnant sur le cliché la nouvelle équipe féminine, née du rapprochement entre le Stade Auxerrois et l’AJ Auxerre !

Deux mois après son abandon sur le Tour d’Italie pour raisons de santé et son absence de la Grande Boucle, le leader de l’équipe cycliste GROUPAMA La Française des Jeux a refait surface de manière flamboyante en retrouvant ses jambes et la vista sur les routes du Tour d’Espagne. Une épreuve  qui s’achève en apothéose pour lui. A deux semaines des championnats du Monde en Autriche, le grimpeur français possède un supporter inconditionnel en la personne de Pascal MAUPOIS, le président de la Fédération départementale des caisses de l’Yonne…

AUXERRE : Suiveur des exploits sportifs de l’équipe cycliste professionnelle GROUPAMA La Française des Jeux, le président de la Fédération départementale des caisses de l’Yonne ne cache pas sa satisfaction. Ni sa fierté devant les résultats de ce team qui arbore les couleurs de l’assureur mutualiste.

Alors qu’il vient d’annoncer le prolongement de son contrat pour deux saisons supplémentaires, Thibaut PINOT, accablé par les soucis de santé cette saison, conserve toute sa confiance auprès du président de l’Yonne.

« Je suis très satisfait de la prestation de notre coureur et de son équipe sur les routes de la VUELTA 2018. Le gain de deux étapes obtenues à la force des mollets lors de rendez-vous avec la montagne nous a permis de retrouver le sourire et de l’allant après une période de disette durant le Tour de France… ».

Un état de forme qui rassure Pascal MAUPOIS à quelques jours de l’épreuve sur route du championnat du monde. Celle-ci se disputera sur un parcours privilégiant les grimpeurs en Autriche, non loin d’Innsbruck.

Un sujet de discussion parmi les sociétaires…

« Globalement, avec la présence et les exploits de Thibaut PINOT et d’Arnaud DEMARE, au fil de la saison, nous avons enregistré un bond considérable en termes d’image et de notoriété dans nos vitrines commerciales auprès de notre clientèle. Le fait que le nom de l’entreprise soit présent sur le devant de la scène sportive offre des sujets de discussion supplémentaires lors de rencontres avec nos sociétaires. Quant aux retombées économiques, elles suivent nécessairement. Car, on sait ce que vaut le poids de la notoriété sportive sur les enseignes qui sponsorisent des équipes ou des compétitions à l’échelle nationale et internationale… ».

Sur un parcours qui a fait une nouvelle fois la part belle aux grimpeurs, Thibaut PINOT a rempli son contrat en atteignant ses objectifs. Il termine à la sixième place sur l’un des trois tours majeurs. Il intègre même le cercle restreint des vainqueurs d’étapes sur ces trois épreuves, après s’être déjà imposé sur le Tour de France et le Giro. De bon augure avant les Mondiaux que suivra derrière son écran de téléviseur le président MAUPOIS le 30 septembre prochain.

 

 

L’Artothèque de la Ville d’Auxerre expose son travail étonnant jusqu’au samedi 20 octobre au théâtre municipal. C’est une excellente opportunité pour lancer la nouvelle saison…

AUXERRE : Pour la seconde fois, cette exposition qui accompagne la présentation de la saison 2018-2019 incite au pétillement des esprits parmi le public, en inventant de nouveaux parcours culturels de traverse.

Englobant pêle-mêle, tout en tissant des liens étroits, le théâtre, la danse, la comédie musicale, le cirque, les concerts, les spectacles de marionnettes et cette belle collection produite par l'Artothèque de la ville.

Le public pourra y découvrir des œuvres mais aussi les artistes : Gérard TITUS-CARMEL, Daniel DEZEUZE, Yona FRIEDMAN, Karel APPEL, Barbara KRUGER, Zao WOU-KI. Des femmes et des hommes au regard si singulier sur notre monde à travers leur sens créatif.

Bref, cette première immersion dans ce paysage culturel de rentrée représente une magnifique opportunité d'aller à la rencontre des arts contemporains dans leur grande diversité.

Et de contempler la complicité artistique qui unit ces deux lieux remarquables d'Auxerre que sont le Théâtre et l'Artothèque. Une exposition visible jusqu’au samedi 20 octobre.

Page 1 sur 8
Bannière droite accueil