Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png

SITCH finance une commande de garrots pour les Ukrainiens avec le geste altruiste de GROUPAMA PVL

« Le président de la Fédération des Caisses locales de l’Yonne de GROUPAMA Paris Val-de-Loire Pascal MAUPOIS (à gauche) s’est dit ravi d’avoir remis une somme de mille euros au bénéfice de l’association venant en aide aux Ukrainiens, SITCH… ». « Le président de la Fédération des Caisses locales de l’Yonne de GROUPAMA Paris Val-de-Loire Pascal MAUPOIS (à gauche) s’est dit ravi d’avoir remis une somme de mille euros au bénéfice de l’association venant en aide aux Ukrainiens, SITCH… ». Crédit Photos : Thierry BRET.

C’est presque une manne financière qui tombe du ciel en ces instants de forte mobilisation solidaire ! En tout cas, les responsables de l’association SITCH (Sénonaise Internationale Toute Cause Humanitaire), étonnés en recevant la somme, ne s’y attendaient pas ! Leur structure a été choisie par l’assureur mutualiste GROUPAMA Paris Val-de-Loire, généreux donateur d’une obole de mille euros, fruits d’une collecte participative des sociétaires lors des assemblées des dix caisses locales de la fédération de l’Yonne…

 

SENS : Le fac-similé du chèque est imposant de par sa taille. La somme qui est indiquée dessus l’est tout autant pour les deux membres de la structure associative, SITCH.

D’ailleurs, les deux récipiendaires de ce document sont encore un peu ébahis de recevoir ce précieux subside qui vont leur permettre de poursuivre leur mission d’entraide envers les réfugiés ukrainiens.

Mille euros ! Le chiffre résonne bien dans leurs têtes ! De quoi mettre du beurre dans les épinards de cette entité associative, bien connue dans le sérail icaunais, pour sa mobilisation tous azimuts depuis le mois de février dernier, en faveur du peuple d’Ukraine.

En temps normal, les interventions de cet organisme apparu en 1995 se concentrent plus spécifiquement sur l’achat et l’acheminement d’implants à vocation médicale. Des tiges en titane fort coûteuses – plus de 4 000 euros à l’unité-, conçues en Grande-Bretagne et que les chirurgiens de Kiev placent ensuite avec moult précautions près de la colonne vertébrale de leurs patients afin de les soulager de troubles musculaires du squelette.  

Oui, mais voilà, l’association a dû changer son fusil d’épaule, rendant son aide encore plus altruiste et adaptée aux besoins de la population depuis le 24 février. Date de l’invasion des forces russes chez leurs voisins…

 

 

SITCH, l’association qui passe de l’ombre à la lumière…

 

Soutenue par la plupart des clubs services de Sens (Lions, Rotary, Inner Wheel, Table Ronde…), l’association SITCH mobilise l’ensemble de ses bénévoles sur ce dossier, facilitant ainsi l’accueil de familles de réfugiés dans le nord de l’Yonne, expédiant vers l’est de l’Europe le fruit de nombreuses collectes alimentaires.

Sans omettre des choses plus terre à terre avec les travaux entrepris dans une maison à Thorigny-sur-Oreuse pour rendre plus confortable le séjour de ces personnes qui fuient la guerre et le totalitarisme.

Bref, c’est le reflet du quotidien de trente années de services rendus aux plus déshérités et aux oubliés de l’existence, le sacerdoce de cette structure peu habituée à briller dans la lumière, dixit ses deux représentants, Monique MATHEY, la vice-présidente et Dominique SNAUWAERT, le trésorier.

 

Le don symbolique d’un euro par participant aux assemblées des caisses locales…

 

Il n’en fallait pas davantage pour que le conseil d’administration de la Fédération départementale des Caisses locales de l’Yonne, à l’enseigne de l’assureur mutualiste GROUPAMA Paris Val-de-Loire, ne vienne bouleverser la donne, offrant un sérieux coup de projecteur à la structure.

Comment ? En la choisissant comme bénéficiaire de son challenge participatif né des rencontres avec ses sociétaires, inhérentes à la tenue des dix assemblées générales des caisses locales que compte le département.

Sur le principe d’un don basique d’un euro effectué par participant à ces réunions statutaires, GROUPAMA a obtenu un pactole de mille euros au terme de son tour des caisses de l’Yonne, suffisant pour satisfaire les heureux bénéficiaires de l’action, les dirigeants de SITCH.

Un choix opportun à plus d’un titre puisque le conseil d’administration de la fédération des caisses de l’Yonne avait jeté son dévolu cette année sur une intervention favorisant le soutien à l’Ukraine.

« On nous a recommandé cette structure de Sens, confirme le président Pascal MAUPOIS, un nom que notre responsable d’agence de Sens nous avait aussi glissé aux oreilles ! ».

SITCH devrait employer cette somme à l’acquisition de garrots – une commande est en cours – devant être expédiés ensuite vers Kiev.

Quant au spécialiste de l’assurance, il a fait acheminer dès le début du conflit deux hôpitaux de campagne vers l’Ukraine pour y accueillir des réfugiés fuyant le pays.

 

Thierry BRET

 

Articles

Bannière droite accueil