La surveillance se renforce avec l’Opération Tranquillité Vacances : des domiciles mieux protégés au cours de l’été

« Contre les cambriolages, il faut adopter les bons réflexes ! A commencer par la surveillance de son domicile, lors des départs en vacances. « OTV » pour Opération Tranquillité Vacances est l’une de ses solutions à laquelle souscrire sans l’ombre d’une hésitation et préconisée par la préfecture et les forces de l’ordre ! ». « Contre les cambriolages, il faut adopter les bons réflexes ! A commencer par la surveillance de son domicile, lors des départs en vacances. « OTV » pour Opération Tranquillité Vacances est l’une de ses solutions à laquelle souscrire sans l’ombre d’une hésitation et préconisée par la préfecture et les forces de l’ordre ! ». Crédit Photos : Thierry BRET.

Cela ressemble à s’y méprendre à un acronyme de chaîne de télévision. Mais, à l’instar de la fameuse formule rappelant le « Canada dry », toutes comparaisons fortuites s’arrêtent là ! « OTV » représente tout bonnement un service novateur favorisant la modernisation digitale du ministère de l’Intérieur dans le renforcement de la sécurisation des biens immobiliers, qu’ils soient appartement ou maison. Un dispositif que la Gendarmerie nationale et la Police nationale déclinent évidemment dans l’Yonne…

 

AUXERRE : Dormir sur ses deux oreilles sur son lieu de villégiature cet été sans se trop se tracasser des risques éventuels de cambriolages qui pourraient survenir à son domicile distant de plusieurs centaines de kilomètres de là ? Possible ! Voire probable, en cas d’adoption des bons réflexes ! Et, en s’inscrivant au tout nouveau dispositif diligenté par le ministère de l’Intérieur.

Nom de ralliement : « OTV » ! Un acronyme fleurant bon l’audiovisuel dans sa version cathodique et l’influenceur en goguette !

Oui mais, voilà, dans la stricte réalité, ce sigle signifie « Opération Tranquillité Vacances ». Ni plus, ni moins ! Apparu lors de la première année du mandat présidentiel de Valéry GISCARD d’ESTAING – cela ne nous rajeunit pas puisque situé en 1974 ! -, ce dispositif a pour vocation d’aider les vacanciers à être plus sereins. Autrefois limitée aux seuls mois de juillet et d’août, l’opération est désormais élargie (c’est là l’une des innovations tangibles de ce dispositif probant) toute l’année, avec une vigilance spécifique lors des périodes d’absence prolongée des particuliers, lors des congés scolaires.

 

Un lien numérique pour s’inscrire de manière gracieuse…

 

Déclinable aussi bien en zone gendarmerie (rurale)  que police (urbaine), cette aide à la sécurisation des biens immobiliers requiert en premier lieu une inscription de la part du propriétaire du logement surveillé. En se rendant au commissariat de police ou à la gendarmerie, on se fait remettre un formulaire à remplir pour finaliser la demande.        

La nouveauté 2022 vient de la possibilité de pouvoir s’inscrire en le faisant désormais en ligne via une plateforme unique et commune à tous les services (Police nationale, Gendarmerie nationale, préfecture de police) au préalable. Pour ce faire, il suffit de se rendre sur le lien suivant : https://psl.service-public.fr/mademarche/OperationTranquilliteVacances/demarche.

 

 

Une fois validé leur dossier, les bénéficiaires de ce service sont assurés d’être prévenus en cas d’anomalie – soit en personne, soit par une personne de confiance résidant à proximité du lieu d’habitation selon les typologies de cas suivants : tentatives d’effractions, effractions, cambriolages. Informés, les victimes et leurs proches restés sur place sont en mesure d’agir au plus vite pour limiter le préjudice subi avec le remplacement des serrures, l’inventaire des objets volés, les contacts avec la société d’assurance, etc.

Des patrouilles sont organisées par les forces de l’ordre de manière régulière. Elles permettent de vérifier du bien-fondé de la mission de surveillance. Grâce à l’inscription faite au préalable, policiers et gendarmes sont ainsi autorisés à pouvoir effectuer le tour du propriétaire en pénétrant sur les espaces extérieurs du lieu d’habitation à surveiller.

 

Compléter le dispositif de surveillance dans les communes…

 

A date, mais nous n’en sommes qu’aux prémices des vacances, ce sont une cinquantaine d’habitations qui constituent les points de surveillance des forces de l’ordre de notre territoire à l’aide de ce dispositif. Depuis le début de l’année, deux mille propriétés urbaines et rurales sont ainsi passées sous les radars de ce contrôle permanent aux effets forcément dissuasifs pour les cambrioleurs.

Les statistiques traduisent un tassement de ces actes de malveillance depuis le premier épisode de la COVID.

Pédagogues, la directrice de cabinet du préfet de l’Yonne, Marion AOUSTIN-ROTH, le colonel Christophe PLOURIN, commandant le Groupement de Gendarmerie départementale et Raphaël JUGE, directeur départemental de la Sécurité Publique, ont expliqué les arcanes de ce nouveau dispositif numérique lors d’une conférence de presse, tenue dans les locaux de la préfecture, lundi en milieu d’après-midi.  

Un dispositif qui complète la panoplie d’outils déjà existants comme la participation citoyenne où plus de deux cents localités icaunaises sont signataires de cette convention partenariale avec les forces de l’ordre, « Voisins vigilants » ou le diagnostic « Sûreté et sécurité ».

 

Thierry BRET

 

Articles

Bannière droite accueil