Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png

42 palettes de dons icaunais vont être convoyées dès mardi à la frontière avec l'Ukraine : les réfugiés vous disent merci !

« Ultimes préparatifs avant que le convoi de l’aide humanitaire des Auxerrois et des Icaunais ne partent à la frontière de la Pologne et de l’Ukraine pour secourir les réfugiés. Il se mettra en route le mardi 19 avril. Huit sapeurs-pompiers de l’Yonne se feront les porte-fort de l’incroyable élan de générosité orchestré sur l’Auxerrois par différents collectifs et de nombreuses structures opérationnelles… ». « Ultimes préparatifs avant que le convoi de l’aide humanitaire des Auxerrois et des Icaunais ne partent à la frontière de la Pologne et de l’Ukraine pour secourir les réfugiés. Il se mettra en route le mardi 19 avril. Huit sapeurs-pompiers de l’Yonne se feront les porte-fort de l’incroyable élan de générosité orchestré sur l’Auxerrois par différents collectifs et de nombreuses structures opérationnelles… ». Crédits Photos : Thierry BRET et D.R.

L’effervescence des généreux acteurs/donateurs avant les ultimes préparatifs. Ils sont annonciateurs d’un départ imminent. Celui d’un long trajet effectué à l’est du continent européen dès mardi. Un périple qui n’a rien de touristique, vraiment. Pas le temps de flâner du côté des « Remparts de Varsovie », chers à Jacques BREL ou de découvrir le riche patrimoine médiéval de la belle Cracovie, la perle de Pologne. Non, au terme de ces 1 780 kilomètres de parcours et de ces presque 17 heures d’autoroute, le convoi humanitaire encadré par les sapeurs-pompiers de l’Yonne arrivera enfin à destination. Non loin de la frontière ukrainienne, pour y livrer matériel médical, produits d’hygiène et collecte alimentaire…

 

AUXERRE : Quarante-deux palettes au total ont été embarquées dans des poids lourds prêts à partir ! Le fruit d’une collecte mobilisatrice, concoctée sur plusieurs week-ends et jours de semaine, à laquelle ont pris part une multitude de structures associatives, économiques, institutionnelles de notre territoire.

Des collectifs, aussi, portés depuis l’état embryonnaire jusqu’aux fonts baptismaux de l’opérationnel en un laps de temps record. A l’instar du bien-nommé, « Couleurs pour l’Ukraine »  et de son alter égo, le collectif « Saint-Georges Solidarité ».

Une campagne de sensibilisation réussie, qui aura démontré que les Français (les Icaunais, les Auxerrois) de toutes obédiences, de toutes confessions, de tout âge, de toutes origines, se sont révélés d’une rare générosité envers leur prochain. De l’altruisme à fleur de peau ruisselant jusqu’au fond d’un caddy afin d’y déposer les précieux dons alimentaires et sanitaires, essentiels pour celles et ceux qui n’ont plus rien. Juste leurs yeux pour pleurer ! Et encore, si des larmes y apparaissent après tant d’atrocités subies.

 

 

Un si long périple aux vertus humanistes et altruistes…

 

Du lait pour les nourrissons, des denrées non périssables, des produits d’hygiène, des cahiers et des crayons de couleur, de l’alimentation pour animaux domestiques, ces braves compagnons d’infortune qui n’auront pas été oubliés sous les bombardements intensifs des forces occupantes. En sus, deux cents tenues de sapeurs-pompiers comprenant casques, vêtements, gants, etc. Bref, la « totale » de la panoplie de secouriste, ô combien  nécessaire pour organiser l’aide humanitaire sur place.

Deux poids lourds de 19 tonnes, agrémentés d’une camionnette utilitaire et d’un véhicule automobile prendront la route, ce 19 avril dès potron-minet, pour rejoindre la frontière ukrainienne. Via la traversée de l’Allemagne, puis de la Pologne, si coopérative et humaniste dans l’accueil de ces milliers de réfugiés.

Huit chauffeurs, des volontaires de l’Union départementale des Sapeurs-Pompiers de l’Yonne, sous la responsabilité du colonel Gilles ROGUIER, se relaieront au volant de ces moyens de locomotion.

Certes, ce si long trajet ne s’effectuera pas d’une seule traite. Il y aura une première nuit salvatrice de repos dans une caserne en Allemagne. Puis, une seconde chez leurs homologues soldats du feu polonais. Avant de s’en retourner vers la France, une fois les marchandises remises à des secouristes venus d’Ukraine. Le sens de la fraternité internationale à l’état brut et sans fioritures, bien au-delà de la compréhension linguistique.

 

 

Les petits ruisseaux de la générosité forment les grandes rivières de la solidarité…

 

« Nous voudrions d’abord remercier ces petits enfants, de toute confession et d’ailleurs qui sont venus avec leur cœur nous apporter cette petite boîte de crayons pour un gamin ukrainien qu’ils ne rencontreront certainement jamais. Il y avait de la fierté dans leur regard, notre émotion cachée derrière nos masques, confie l’une des bénévoles, et puis, il y eut aussi ce jeune homme polonais, rentré sans caddy dans le magasin qui nous accueillait et nous demanda ensuite de venir avec notre chariot afin de remplir une bonne partie de celui-ci en une seule fois de plats cuisinés. Que dire aussi de ces femmes très âgées qui ont connu l’horreur de la déportation et de la guerre : elles ont tenu à nous remercier chaleureusement de notre action… ».

C’est grâce à ces différentes personnes, des bénévoles altruistes qui ont su répondre à l’élan du cœur, âgés de 9 à 91 ans, que cette collecte extraordinaire a pu s’organiser sur plusieurs sites commerciaux auxerrois.

« Nous avons commencé par le Centre E. LECLERC qui nous a tout de suite ouvert son magasin et sa cafétéria pour le stockage des marchandises. Sa direction a même passé des accords avec des marques afin de récupérer des produits de manière gracieuse. C’est leur service traiteur qui va fournir les repas permettant de nourrir les huit pompiers volontaires durant ce long voyage… ».

Quelques jours plus tard, l’opération se réitéra chez MONOPRIX, rue du Temple.

« Les petits ruisseaux formant les grandes rivières jusqu’à atteindre le Dniepr (ndlr : plus grand fleuve de l’Ukraine), nous avons commencé à augmenter le nombre de nos palettes en y associant d’autres très belles initiatives locales, précise une interlocutrice, avec des collectes qui furent organisées en interne par le groupe scolaire Saint-Joseph-la-Salle, aux établissements JEANNIN Automobiles, des dons assurés par le magasin BOTANIC destinés aux animaux ou le centre hospitalier d’Avallon qui avait commandé du matériel médical spécifique pour les besoins actuels en Ukraine. D’autres structures se sont ralliées à nous : le transporteur PICQ & CHARBONNIER et la Banque Alimentaire qui ont aidé au ramassage de nos différentes collectes au fil de l’eau, le collectif des sapeurs-pompiers, le collectif « Saint-Georges Solidarité », les officines de pharmacies, les centres hospitaliers du département... ».

Au total, l’équivalent de plus de vingt mille euros de marchandises sera ainsi collecté.

 

 

Une pierre ajoutée à l’édifice de la construction humaine : la tolérance…

 

Sur le plan humain, l’expérience est riche de rencontres. Voire de partage. Notamment avec le collectif « Solidarité Saint-Georges » qui a été très actif pour ramener depuis la Pologne des civils ukrainiens, hébergés dans des familles. Aujourd’hui, les enfants sont scolarisés. Certaines personnes ont même débuté un emploi. Cette course contre la montre aura vu la contribution de ProCars, spécialiste du transport collectif ayant mis à disposition via sa filiale icaunaise ACKERMANN Voyages un véhicule d’une capacité de sept places.

Incroyable chaîne de solidarité ! Entièrement improvisée, elle s’est bâtie au jour le jour en additionnant les bonnes volontés issues de nouveaux réseaux, de nouveaux contacts avec, chevillé au corps cet idéal unique : agir au service des plus démunis en remplissant notre devoir de citoyens volontaires et engagés.

« En fait, explique l’un des bénévoles, toutes ces personnes de 9 à 91 ans possèdent ce point commun ; cette rage au cœur sans faille ayant permis de se surpasser en entrant en « résistance » et en apportant sa pierre à l’édifice dans ce conflit d’un autre temps…. ».

Trop de nos contemporains évitent parfois les problèmes en pratiquant la politique de l’autruche médiatique, se disant simplement « je ne regarde plus la télévision parce que l’actualité est trop dure ». Donc, cela ne les concerne pas !

Mais, dans le pays de libertés qui est le nôtre, et à la veille du second tour de la présidentielle, prendre son destin en main en agissant de quelque manière qu’elle soit pour une cause est un moyen d’exister et de se rendre utile. Nos droits et devoirs envers la société ! Plutôt que d’attendre, passif, que quelqu’un le fasse à notre place ou à notre insu…

 

 

En savoir plus :

La liste des partenaires de cette opération exceptionnelle qui a été menée durant ces semaines sur l’Yonne est la suivante :

Les amicales de sapeurs-pompiers de l’Yonne, les sections de JSP (Jeunes Sapeurs-Pompiers) de l’Yonne, le SDIS 89 (Service départemental d’Incendie et de Secours de l’Yonne), le Conseil départemental de l’Yonne, l’ensemble des communautés de communes du territoire et plusieurs communes de l’Yonne, l’Association des Maires de France de l’Yonne (AMF 89), le collectif « Couleurs pour l’Ukraine », l’association MILA, la SCI Anne Sophie, le garage DAF Appoigny, la société Le Petit Forestier, le Centre E.LECLERC, le transporteur PICQ & CHARBONNIER, la société ALABEURTHE, MONOPRIX, BOTANIC, ProCars et sa filiale ACKERMANN Voyages, la Caisse d’Epargne de Bourgogne Franche-Comté, la SANEF, la société PANO, ACTIVA Publicité, AZ Pub, C-My Pub, la société SILVAREM, les groupes scolaires Collège Jacques Prévert de Migennes, le CFA agricole de La Brosse à Venoy, le groupe scolaire Saint-Joseph-la-Salle, la Jeune Chambre Economique d’Auxerre, la Maison des Jumelages, de la Francophonie et des Echanges internationaux de l’Auxerrois, le Lions Club Auxerre Phoenix, le Lions Club Auxerre Rives de l'Yonne, le Kiwanis Club d’Auxerre, Inner Wheel, la Banque Alimentaire de l’Yonne, le Cercle philosophique La Parole et le Geste, Lune d’Afrique, le collectif « Saint-Georges Solidarité », le centre hospitalier d’Avallon, FESTINS de Bourgogne, YONNE CONDITIONNEMENT, les établissements DUJON, l’association TRANSAFRICA 89, Radio France Bleu, L’Yonne républicaine, Presse Evasion, ainsi que de nombreux particuliers y compris des réfugiés ukrainiens.

 

Thierry BRET

 

 

Articles

Bannière droite accueil