SSITEK fait feu de tout bois autour du large déploiement de sa stratégie de communication

« Respectueuse d’une démarche citoyenne qui l’amène à collaborer avec les ESAT, SSITEK s’est fixée différentes perspectives à atteindre en cette année 2018. Poursuivre l’existant mais aussi commercialiser du matériel chez ses partenaires tout en récupérant le plus de contrats de maintenance et de formation intègre les autres priorités. Tout en gardant le cap et l’esprit de l’entreprise libérée selon David CHOMAT, président de la SAS… ». « Respectueuse d’une démarche citoyenne qui l’amène à collaborer avec les ESAT, SSITEK s’est fixée différentes perspectives à atteindre en cette année 2018. Poursuivre l’existant mais aussi commercialiser du matériel chez ses partenaires tout en récupérant le plus de contrats de maintenance et de formation intègre les autres priorités. Tout en gardant le cap et l’esprit de l’entreprise libérée selon David CHOMAT, président de la SAS… ». Crédit Photos : Thierry BRET.

Apparue dans le paysage entrepreneurial de l’Yonne en 2013, la SAS au chiffre d’affaires en continuelle croissance (1,6 million d’euros à l’actif de la holding DAVEM à ce jour après consolidation à la suite du rachat de CPFI en 2015) intègre trois des métiers fondamentaux de la sécurité incendie : l’installation, la maintenance et la formation. Son implantation sur les bords de l’Yonne à Auxerre, grâce à un investissement de 400 000 euros consentis dans l’achat d’un bâtiment répondant à l’ergonomie de ses besoins, aura permis à cette structure pilotée par David CHOMAT, président et Emmanuel SASSI, directeur général, de connaître un essor à la hauteur de leurs ambitions en phase avec l’optimisation de leur visibilité. Celle-ci vient d’ailleurs de se renforcer de manière très significative à l’aide de nouvelles plaquettes institutionnelles et surtout d’un court métrage développant en moins de deux minutes le savoir-faire de ce spécialiste des systèmes de sécurité incendie…

AUXERRE : De l’image, rien que de l’image et du son mais avec le bénéfice subtil d’une mise en scène appropriée aux messages forts qui servent de support primordial à l’entreprise. Exégète en la matière, l’emblématique entrepreneur d’Auxerre, Yannick DAVOUSE se fend, une fois de plus, de brillance intellectuelle et de préconisations modernistes et concrètes en phase avec les intérêts de son partenaire professionnel d’un jour, dans la concrétisation de ces deux nouveaux outils confectionnés par ses soins ces jours-ci.

Edité à plus de cinq mille exemplaires, le document institutionnel qui présente en quatre volets distinctifs les activités techniques des deux structures, SSITEK et CPFI, englobées dans la holding DAVEM, transcris dès sa lecture initiale les valeurs intrinsèques de cette SAS, cornaquée au plan de la communication par le leader d’IDXPROD.

Une plaquette corporate conçue dans un état d’esprit d’entreprise libérée…

Simple mais efficace, l’opuscule informatif a pour vocation de circuler au grand jour et d’inonder toutes les cibles potentielles préfigurant le développement des futurs marchés de cette PME. De prime abord, les secteurs professionnels.

Balayant large dans sa frange de prospective, SSITEK œuvre aujourd’hui en assurant l’accompagnement de nombreuses structures qui visent à améliorer et à sécuriser au maximum leurs bâtiments. EHPAD, industries, centres hospitaliers, hôtels restaurants, établissements accueillant du public…peu de domaines échappent encore à leur savoir-faire, cultivé longuement pour ses deux dirigeants lors d’une existence antérieure vécue chez l’un des très gros faiseurs national en ce domaine, à savoir DEFF.

En cela, la création de ces plaquettes s’avérait indispensable au déploiement des relations publiques que les deux partenaires de cette vie d’avant souhaitaient optimiser cette année. D’autant que ce travail de composition graphique et rédactionnelle aura été conduit sous le sceau de la pensée participative. Ainsi, David CHOMAT et Emmanuel SASSI n’ont pas hésité un seul instant à aller tâter le pouls de leur quinzaine de collaborateurs qui leur ont apportés un regard critique de spécialistes techniques et de béotiens de la communication pour créer ensemble ce document visant l’externe et qui leur correspondait. Une originalité au plan déontologique qui s’effectuera sous la houlette de Yannick DAVOUSE, harmonisant l’ensemble tel un chef d’orchestre qui aurait manié avec dextérité sa baguette…

Un court-métrage visible sur les réseaux sociaux…

Il en fut de même pour la conception du court-métrage. Une vidéo d’à peine une minute et trente secondes qui est dévoilée en guise de prologue à chaque séance pédagogique proposée par CPFI, le versant initiatique à la sécurité incendie de cette hydre à deux têtes.

Diffusé depuis quelques semaines sur les réseaux sociaux (LINKEDIN), le film, toujours concocté par les équipes d’IDXPROD, a déjà engendré plus de 1 600 vues sur la toile. A chaque rendez-vous, une copie incorporée dans une clé USB est remise au nouvel interlocuteur. Selon les principes vertueux d’une communication gigogne et sans limite !

Conséquence, face à cette politique novatrice et clairvoyante, l’évolution du chiffre d’affaires de la société est prometteuse, ayant enregistré + 20 % de hausse au terme de ce premier trimestre !

Intervenant sur le champ d’un vaste périmètre interrégional, SSITEK se définit comme un groupe solide et sain. S’appuyant sur d’anciens professionnels de la formation (gendarmerie, sapeurs-pompiers…) ce qui lui confère une crédibilité sans faille dans le sérail, la structure a su déporter l’intérêt de son public vers la formation depuis le rachat de CPFI. Le siège est ainsi pourvu des équipements nécessaires utilisés par les personnes ad hoc.

Alors que le quatorzième collaborateur a intégré l’ossature de cette PME sans complexe le 03 avril, SSITEK poursuit sa politique de recrutement afin de répondre à l’exigence de ses marchés, notamment les vingt-sept contrats de maintenance validés avec des maisons de retraite départementales. Si la structure propose des cursus de nouveaux techniciens, experts en désenfumage et en maniement d’extincteurs, elle ne tergiverse pas quand il s’agit de s’adosser sur les connaissances aguerries d’anciens préventionnistes. Un cercle vertueux qui a fait ses preuves depuis longtemps…

SSITEK vient d’entamer une démarche spécifique au niveau de la qualification R4 (extincteur) et R7 (détection d’incendie) en injectant près de 20 000 euros sur ce projet. Une fois obtenues, ces labellisations permettront à l’entreprise auxerroise de gagner en maturité dans sa conquête de nouvelles parts de marché, vis-à-vis des cibles industrielles. D’ici la fin 2019, les deux dirigeants envisagent de franchir le cap des deux millions d’euros de chiffre d’affaires…

Articles

Bannière droite accueil