Deux vagues de plis postaux bientôt en partance : la CPAM distribue des masques aux assurés sociaux fragilisés

 « Faisant montre d’altruisme et d’attention particulière portée aux assurés sociaux en situation de fragilité, la CPAM de l’Yonne procédera à deux vagues d’envoi de masques chirurgicaux lavables (4 000) ces prochaines semaines… ». « Faisant montre d’altruisme et d’attention particulière portée aux assurés sociaux en situation de fragilité, la CPAM de l’Yonne procédera à deux vagues d’envoi de masques chirurgicaux lavables (4 000) ces prochaines semaines… ». Crédit Photo : CPAM Yonne Service Communication.

Organe stratégique au sein de la Caisse Primaire de l’Assurance Maladie de l’Yonne, la commission Action Sanitaire et Sociale (ASS) n’a pas tergiversé quant à sa prise de décision. Elle a autorisé la direction de la CPAM à procéder à l’envoi direct d’une dotation de masques chirurgicaux lavables aux assurés sociaux. Celles et ceux se trouvant en situation de fragilité. Une première vague d’envoi est prévue en octobre. La seconde suivra dès le mois de décembre…

AUXERRE: La réactivité s’inscrit tel un mot d’ordre absolu au sein de la commission Action Sanitaire et Sociale (ASS) de la CPAM de l’Yonne. Complétant une opération similaire diligentée par la Caisse Nationale de l’Assurance Maladie (CNAM) envers les structures communales (CCAS), l’organe présidé par Marie-Jeanne LECLERC a pris soin de valider, en étroite osmose avec la direction de l’institution, l’envoi de masques chirurgicaux lavables.

Sont concernés par cette démarche altruiste 660 bénéficiaires. Ces derniers sont des assurés sociaux qui profitent de la Complémentaire Santé Solidaire (l’ex-CMU-C) effet de seuil (+ 50 %).

 

 

Sous pli postal, la CPAM de l’Yonne adressera deux séries d’envoi. La première devrait être acheminée ce mois-ci. La deuxième surviendra d’ici la fin de l’année. Selon le contexte sanitaire et sa phase évolutive, il n’est pas exclu que d’autres courriers contenant ces précieuses protections en tissu soient expédiés.

En outre, la commission ASS a demandé à la direction de la Caisse Primaire de l’Assurance Maladie de se rapprocher des structures associatives du sérail. Celles, notamment qui interviennent dans le domaine de la précarité sociale. L’objectif est de connaître leurs besoins en masques pour équiper les publics les plus fragiles. Une douzaine d’associations avec lesquelles la CPAM a créé des partenariats ont répondu favorablement à l’initiative.

 

Articles

Bannière droite accueil