La technologie en appui des liens humains : BGE Nièvre Yonne anticipe déjà la reprise économique des TPE

« Mot d’ordre mobilisateur pour les équipes de BGE Nièvre Yonne : être sur le pont ! Une feuille de route impulsée par Eric FREYSSINGE et Arnauld MERIC. Et relayée par le biais du télétravail grâce aux équipes de ce réseau d’aide à la création d’entreprises… ». « Mot d’ordre mobilisateur pour les équipes de BGE Nièvre Yonne : être sur le pont ! Une feuille de route impulsée par Eric FREYSSINGE et Arnauld MERIC. Et relayée par le biais du télétravail grâce aux équipes de ce réseau d’aide à la création d’entreprises… ». Crédit photos : Thierry BRET.

Privilégier le lien humain pendant cette délicate et longue période de confinement est l’une des priorités actuelles du réseau associatif d’aide à la création d’entreprises. Couplé à l’apport technologique, le travail relationnel se poursuit au quotidien pour les équipes de la cellule Nièvre-Yonne. En l’espace de quelques jours, c’est plus d’une centaine d’entrepreneurs qui ont été ainsi écoutés, soutenus et conseillés…

AUXERRE : Maintenir le contact, coûte que coûte avec les entrepreneurs. C’est le leitmotiv prioritaire qui anime les équipes de la structure associative d’aide à la création d’entreprises. On le sait : depuis le 16 mars, les travailleurs indépendants sont dans la souffrance au vu du contexte drastique imposé par les mesures de confinement.

Les perspectives économiques et sociales ne sont pas folichonnes. Surtout pour les TPE qui peuvent être très vite exsangues, faute de marché, et de trésorerie.

Aussi, face à ces difficultés persistantes, BGE a pris soin d’être en appui de ces chefs d’entreprises en situation de galère.

Au quotidien, les conseillers de la structure multiplient les initiatives par le biais de visio-conférences ou d’appels téléphoniques pour répondre aux inquiétudes et guider du mieux possible leurs interlocuteurs vers des dispositifs possibles selon les situations.

En un laps de temps très court, c’est déjà une centaine de contacts qui ont été établis. En parallèle, plusieurs initiatives louables sont apparues. Celle de Nathalie GRIMAUD, codirigeante de la société « Mamans Digitales » qui prodigue ses conseils pour allier la gestion des enfants pendant les moments de télétravail.

Celle de Laïla OUZET, de la structure « ALOAH » qui a étendu son activité à la livraison. Citons, également, « NAT&Eco » qui assure la conception de masques de protection.

 

 

La préparation de la reprise en toile de fond…

 

Le réseau vieux de quarante ans ne s’en tient pas qu’à cela. Il prépare avec célérité et anticipation la reprise des activités économiques qui arrivera tôt ou tard, une fois la crise sanitaire derrière nous.

Mettre à profit cette période de déliquescence pour envisager la suite fait figure de mot d’ordre mobilisateur parmi les équipes d’Eric FRESSYNGE, directeur de la structure, et Arnauld MERIC, son président.

Ainsi, répondre aux enjeux de la future communication à décliner par les TPE vers leur clientèle correspond d’ores et déjà à des armes à fourbir très rapidement. Une initiative heureuse qui se complète par la remise à niveau des tableaux de pilotage, la réactualisation des fichiers clients, le repositionnement de l’offre, voire le changement de modèle économique.

Autant d’éléments tangibles qui ne peuvent laisser de marbre celles et ceux des entrepreneurs, suivis par l’entité, qui rêvent de repartir à la conquête des affaires ! Dès que possible…

 

Articles

Bannière droite accueil