Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg

L’économie circulaire incite à la réflexion chez les entrepreneurs du Tonnerrois…

« Les représentants de l’AET vont se pencher très sérieusement sur la plus-value apportée par l’économie circulaire sur leur périmètre… ». « Les représentants de l’AET vont se pencher très sérieusement sur la plus-value apportée par l’économie circulaire sur leur périmètre… ».

En présence de la nouvelle conseillère à la Direction de l’appui aux entreprises de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Yonne, Pauline JANNY, les représentants de l’AET (Association des entrepreneurs du Tonnerrois) se sont penchés sur les pratiques de l’économie circulaire lors d’une conférence passionnante. Introduit par le président de la structure, Eric MONNOYER, ce sujet d’actualité devait interpeller l’assistance, désireuse d’explications concrètes sur l’une des tendances actuelles des nouvelles économies.

 

TONNERRE : Partant de quelques exemples concrets qui ne manquaient pas d’interroger le public sur la complexité de certains circuits d’approvisionnement (le parcours d’une tomate pouvant effectuer plus de 20 000 kilomètres avant d’arriver sur un étal de supermarché), le président de l’AET Eric MONNOYER s’est voulu fin pédagogue en résumant la pratique de l’économie circulaire par ces simples mots : « cela correspond à moins de dépenses pour plus de revenus ce qui est un gage de pérennité pour l’entreprise…. ».

Eric MONNOYER a illustré ses propos en évoquant la problématique de la gestion des flux entrants et des flux sortants. Les anticiper, c’est posséder une approche visionnaire de son travail afin d’en tirer différents avantages. C’est le cas, notamment de MG CONCEPTS, un spécialiste de la formation en management et en communication. L’entité décline diverses phases de son appréciation autour de l’intelligence relationnelle dans l’entreprise, grâce à une dynamique basée sur la raison d’être de cette dernière.

Deux autres exemples sont venus étayer ces propos avec l’étude de cas des entreprises ROY et MG GRANULES. Pour la première, le tri des déchets aura permis de mieux appréhender la maîtrise des flux sortants. Cette politique de recyclage aura eu des conséquences heureuses pour l’entreprise ROY. Dès 2013, elle se décide à trier ses déchets en laissant de côté les copeaux de bois et les résidus métalliques ainsi que les cartons et les papiers. Les dirigeants de la PME de Tonnerre cherchent alors à valoriser ces produits auprès de sociétés partenaires dont c’est le métier. Objectif : les déchets valorisables deviennent supérieurs en balance financière nette sur les déchets non recyclables…

Quant à MG GRANULES, un producteur de granulés de bois, il travaille avec différentes entreprises de menuiserie. Se rendant en Scandinavie pour obtenir des informations fiables autours de sacs pouvant contenir leurs précieux combustibles, les dirigeants souhaitent diminuer les charges autour de ces produits. 1 550 tonnes de sacs sont à ce titre utilisées chaque hiver.

Visitant régulièrement leurs clients, ils s’aperçoivent qu’il existe une problématique liée à l’encombrement provoqué par la présence de ces sacs. MG GRANULES a une idée de génie : réemployer les sacs utilisables en mettant en place des relais de récupération grâce au recrutement d’un collaborateur supplémentaire. Les sacs non utilisables prennent une toute autre direction en termes de recyclage : ils servent à alimenter la chaudière de l’entreprise et offrent une seconde existence à leurs utilisateurs sous la forme d’énergie. 

L’économie circulaire peut aussi concerner les besoins en alimentation de produits comme les huiles servant à entretenir les matériels. La récupération de celles-ci auprès d’autres entreprises déjà consommatrices apporte de la mutualisation dans le mode fonctionnel des entreprises solidaires les unes aux autres. L’objectif étant que toutes tirent des bénéfices de ces expériences de partage et de raccourcissement des circuits.

En guise de conclusion, le président de l’AET a promis un véritable travail de réflexion autour de cette thématique afin qu’elle soit profitable aux 45 adhérents de la structure en 2017…

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le dimanche, 27 août 2017 19:38

Laissez un commentaire

Bannière droite accueil