L’Etat et la Région BFC encouragent le développement des projets de défiSON…

 « C’est fait ! Après cinq longues années d’investigations pour tenter de convaincre les partenaires institutionnels de notre territoire, le programme économique de défiSON et ses multiples projets associés, dont celui de créer un pôle de référence nationale autour de la filière de l’acoustique et du son, reçoivent les encouragements officiels de l’Etat et de la Région Bourgogne Franche-Comté. Un excellent prélude avant d’obtenir d’autres soutiens pour Serge GARCIA, à l’origine du concept ? ». « C’est fait ! Après cinq longues années d’investigations pour tenter de convaincre les partenaires institutionnels de notre territoire, le programme économique de défiSON et ses multiples projets associés, dont celui de créer un pôle de référence nationale autour de la filière de l’acoustique et du son, reçoivent les encouragements officiels de l’Etat et de la Région Bourgogne Franche-Comté. Un excellent prélude avant d’obtenir d’autres soutiens pour Serge GARCIA, à l’origine du concept ? ». Crédit Photo : Thierry BRET.

Deux des principaux organismes institutionnels de notre territoire, l’Etat et le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, viennent de confirmer ces jours-ci leurs soutiens aux projets de développement économique initiés par la structure défiSON. Instigatrice d’un programme d’envergure nationale ayant pour objectif de valoriser la filière des métiers de l’acoustique et du son, l’entité icaunaise envisage de créer un pôle de référence. Cet outil, adoubé par les laboratoires spécialisés de la filière technologique, serait unique en France…  

AUXERRE : Cette fois, c’est sûr ! La patience aura eu finalement raison d’une longue période d’atermoiement et de doute pour la structure icaunaise, porteuse d’un vaste projet favorisant l’émergence d’une nouvelle filière économique sur notre territoire.

Ce début d’année 2019 correspond à une période où l’optimisme n’est pas vain pour la structure organisationnelle de défiSON et de sa tête pensante, Serge GARCIA.

L’ouverture des portes de plusieurs organismes institutionnels de poids (l’Etat et la Région BFC) apporte une réelle bouffée d’oxygène à ce concept novateur, porté par des exégètes de la question, qui mérite amplement l’écoute et la découverte.

Concrètement, les services de l’Etat (SGAR, DIRECCTE, D2TR, Banque des Territoires, BPI…) inciteraient fortement à l’essor de ce programme, concocté par le bureau exécutif de défiSON. Les aides pouvant subvenir sous la forme de conseils et de financements.

La préfecture de la Région a également montré son réel intérêt à l’évolution positive de ce dossier. L’organisme a aussi informé la préfecture de l’Yonne de l’existence des nombreux projets liés à défiSON.

Du côté de la Région, le référent de la structure icaunaise sera désormais le Service Innovation et Filières. Une cellule stratégique importante dans l’organigramme de l’institution régionale qui accueillera son nouveau responsable au 01er avril. Quant au Service internationalisation et thématiques, il interviendra en appui au niveau de ses interventions.

Reste maintenant à convaincre les organismes institutionnels des territoires de l’Yonne d’adhérer pleinement à la philosophie et aux principes de développement vertueux d’un projet économique inédit aux ramifications nationales…

Articles

Bannière droite accueil