Auxerre à l’heure des échanges avec le reste du monde : des atouts bien réels que nul ne doit plus ignorer !

 « La capitale de l’Yonne est connue à l’international par d’autres biais que le football et sa proximité du vignoble de Chablis. Culture, industrie, pédagogie, commerce ou artisanat favorisent les échanges et opportunités avec le reste du monde…Ce sera le thème de la conférence débat du 30 novembre… ». « La capitale de l’Yonne est connue à l’international par d’autres biais que le football et sa proximité du vignoble de Chablis. Culture, industrie, pédagogie, commerce ou artisanat favorisent les échanges et opportunités avec le reste du monde…Ce sera le thème de la conférence débat du 30 novembre… ». Crédit Photos : Thierry BRET et D.R.

Le rayonnement de l’Auxerrois et de sa ville phare à l’international représente bien plus qu’une simple réalité. Quoi qu’on en dise, quoi qu’on en pense ! Le football et la viticulture, s’ils s’exportent très bien, au-delà nos frontières hexagonales, ne sont pas les seuls vecteurs d’attractivité et de communication qui ancrent chaque jour un peu plus la cité de Paul Bert vers l’universalisme. Culture, industrie, éducation, solidarité, tourisme…autant d’items qui seront abordés lors de la table ronde déclinée par la Maison des Jumelages, de la Francophonie et des Echanges internationaux le 30 novembre prochain.

 

AUXERRE : Voilà une projection intéressante. Un peu inhabituelle quand on évoque le nom de la capitale de l’Yonne. Quelle est en réalité la place qu’occupent Auxerre, et par un effet gigogne légitime celui de l’Auxerrois, sur la scène internationale ? Une question qui mérite d’être posée à l’heure de la mondialisation à outrance et de la prégnance des réseaux sociaux, source de grands espaces évasifs. Même si les frontières sont quelque peu mises à mal depuis une vingtaine de mois, date des prémices de la crise sanitaire.

Nonobstant, si elle attire son lot de touristes en provenance parfois des quatre coins de la planète (il n’est pas rare de voir arpenter dans la contrée des habitants originaires des antipodes), Auxerre n’est peut-être pas la ville qui fait la plus parler de l’Hexagone hors de nos murs. Sans doute !

Mais, de là à imaginer qu’elle ne pèse rien à l’échelle du globe ce serait mal connaître celles et ceux de ces structures associatives, de ces entreprises, de ces artistes, de ces chantres de la pédagogie et de la formation qui ne tentent pas, tant bien que mal, d’y parvenir !

 

Se nourrir des expériences de structures associations et institutionnelles…

 

Aussi, fort de ce postulat, la Maison des jumelages, de la francophonie et des échanges internationaux a souhaité se pencher sur cette réflexion pertinente. En toute logique au vue de ce que représente réellement la structure de par ses diverses activités. Rappelons, au passage, pour celles et ceux qui seraient encore dans l’ignorance que ladite maison de la francophonie auxerroise est la cellule représentative de ce qui se passe en région Bourgogne Franche-Comté. Il suffit pour s’en apercevoir d’apprécier le savoureux cocktail concocté lors de la nouvelle édition de sa fameuse « caravane » qui sillonne bon nombre de départements de notre territoire.

Toujours est-il que le 30 novembre en début de soirée toute la lumière sera faite sur ce positionnement iconoclaste de la ville à l’échelle internationale. Accueillie dans l’amphithéâtre de la Fédération départementale du Bâtiment, la manifestation s’articulera en trois volets d’autant de tables rondes.

Le premier regard concernera le monde associatif où des entités aussi emblématiques que le Lions Club, Lune d’Afrique (on pense déjà au futur festival « Choco Vins ») ou l’AJ Auxerre viendront corréler de leurs interventions celle du comité de jumelages de Monéteau, organisme très actif dans les relations européennes.

 

 

Parler de l’international passe nécessairement par la lorgnette de la jeunesse. Qu’il s’agisse de l’IUT proposant ses filières pédagogiques pouvant conduire à la découverte d’une destination étrangère au lycée des métiers Vauban instigateur d’une relation privilégiée avec l’Espagne dans le cadre du programme Erasmus  sans omettre les Compagnons du Devoir, système éducatif qui incite à parcourir le monde pour en accumuler les expériences humaines, les témoignages seront riches et intenses.

A ce titre, Bourgogne Franche-Comté International sera également de ce rendez-vous : à la clé la connaissance des dispositifs permettant de travailler ou de s’investir dans des actions de solidarité ailleurs que dans l’Hexagone.

 

 

Les atouts économiques qui exportent le savoir-faire de l’Yonne…

 

Reste naturellement l’aspect de pure économie. Via l’industrie et le commerce, explicités par la CCI de l’Yonne. Via la filière viticole avec la jeune start-up VINO UP et son duo agréable de jeunes dirigeantes qui prodiguent conseils et expertises.

Via le tourisme avec l’agence de développement Yonne Tourisme qui travaille sur son nouveau schéma départemental pour 2022.

Via la Jeune Chambre Economique dont on ne présente plus les attraits pour ces jeunes incubateurs de leaders citoyens qui s’y manifestent. Via enfin le port de Gron et sa structure représentative, LOGI YONNE qui a su essaimer au Vietnam pour créer une filiale défendant les intérêts de la logistique tricolore.

Les ponts entre la France et l’Afrique, plutôt dynamiques dans l’Auxerrois, seront abordés par une consultante locale, esthète de la question, Ambre DELCROIX.

On parle aussi du groupe Saint-Joseph La Salle avec son fameux concours d’éloquence ouvert aux jeunes gens qui veulent s’exporter dans le monde. On évoque aussi la présence de SAUREA et son célèbre moteur solaire autonome, promus par le tandem de dirigeants Gilles et Isabelle GALLET-COTY…

Bref, tout ce qui a un attrait direct avec le monde et ses grandes latitudes se donne rendez-vous lors de cette soirée exceptionnelle où le Département, par le biais d’Isabelle FROMENT-MEURICE, vice-présidente en charge de la promotion touristique et culturelle et l’Agglomération avec l’un de ses porte-voix, son premier vice-président Christophe BONNEFOND, apporteront leurs visions.

Celle d’une ville d’Auxerre en recrudescence d’universalisme avec toutes les conséquences que cela induit…

 

 

En savoir plus :

L’Auxerrois à l’international

Tables rondes organisées par la Maison des Jumelages, de la Francophonie et des Echanges internationaux.

Mardi 30 novembre à 18 heures

Siège de la FFB 32 Rue de l’Ocrerie à Auxerre

Entrée gratuite

Renseignements :

Tel : 03.86.51.75.97.

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site : https://jumelages-francophonie.com

   

Thierry BRET

 

Articles

Bannière droite accueil