Dans le cadre de notre développement, nous recherchons des correspondants rémunérés, contacter Thierry Bret 06.20.31.05.53

La SAS BOUDIN abonnée aux visites des représentants de l’Etat : après Olivier DUSSOPT, à qui le tour désormais ?

« La SAS de Maillot a reçu presque coup sur coup la visite du préfet de l’Yonne et celle du ministre en charge des Comptes publics. Olivier DUSSOPT a pu apprécier le dynamisme des deux entrepreneurs que sont Dominique VIE et son fils, Antoine, qui dès 2023 auront agrandi leur unité de production pour conquérir de nouveaux marchés… ». « La SAS de Maillot a reçu presque coup sur coup la visite du préfet de l’Yonne et celle du ministre en charge des Comptes publics. Olivier DUSSOPT a pu apprécier le dynamisme des deux entrepreneurs que sont Dominique VIE et son fils, Antoine, qui dès 2023 auront agrandi leur unité de production pour conquérir de nouveaux marchés… ». Crédit Photos Thierry BRET.

L’unité de production de ce spécialiste de la modification, la mise au point, la réparation et la maintenance de moules d’injection plastique et de moules de thermoformage figure en bonne place dans les agendas des personnalités de l’Etat. Surtout, après l’immersion récente d’un membre du gouvernement, quelques semaines après celle du préfet. Olivier DUSSOPT s’est dit ravi de sa découverte de l’une des PME bénéficiaire du plan de relance automobile…  

MAILLOT : Et si le pensionnaire de l’Elysée effectuait un jour ou l’autre un déplacement surprise au sein de l’unité de production de la PME industrielle sénonaise ?!

A cette question, la réponse engendre un large sourire sur le visage de Dominique VIE, le dirigeant de cette structure qui vient d’obtenir dans le cadre du plan de relance automobile une aide très appréciable d’1,23 million d’euros.

A défaut d’Emmanuel MACRON, c’est bel et bien le ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, en charge des Comptes Publics Olivier DUSSOPT qui pénètre dans les ateliers de la SAS pour une immersion instructive de plus d’une heure.

Le représentant de l’Etat n’y est pas seul. Outre le préfet Henri PREVOST qui connaît bien les lieux depuis sa précédente découverte, l’accompagnent dans cette plongée inéluctable vers les arcanes de l’industrie la députée de la troisième circonscription Michèle CROUZET, la sénatrice Marie EVRARD ou encore des élus de l’Agglomération.

 

E

 

 

Ecoutant avec intérêt les propos explicatifs de ses deux guides, Dominique VIE et son fils Antoine, Olivier DUSSOPT est venu constater de visu que la PME ne sombrait pas dans le marasme imputable à la crise sanitaire du moment aux relents nauséabonds pour l’économie.

Les projets de développement de la SAS sont nombreux avec la construction de nouveaux locaux et surtout une volonté chevillée au corps d’accroître la modernisation de la structure.

 

 

 

 

 

Des projets stimulants pour l’avenir…

 

Retenu parmi les 110 projets nationaux qui profiteront du plan de relance automobile, au même titre que FRUEHAUF à Auxerre, BOUDIN recevra la coquette somme d’1,23 million d’euros pour préparer les différentes étapes de son agrandissement.

Dans le domaine de l’outillage, l’entité se dotera à l’avenir de matériel de vingt-cinq tonnes qui lui permettra de gagner en performance au niveau des moules et de répondre ainsi à de nouveaux marchés.

Naturellement, le manque de place actuel sera compensé par un espace de travail plus en phase avec ses nouveaux besoins. Soit 2 200 mètres carrés d’atelier et 400 mètres carrés de bureaux : le Graal à l’état pur pour tout chef d’entreprise qui se respecte !

 

 

Autant d’éléments informatifs que Dominique et Antoine VIE ont pu transmettre au ministre de manière orale lors de sa déambulation parmi les postes névralgiques de l’entreprise.

La PME emploie à ce jour vingt-cinq collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires de près de deux millions d’euros. Toutefois, il lui faudra s’armer de patience  jusqu’en 2023 pour que sa nouvelle unité soit opérationnelle. Cependant, elle sera source d’emplois supplémentaires avec l’embauche une demi-douzaine de salariés. L’avenir s’envisage donc avec un grand « A » chez BOUDIN SAS : une conclusion heureuse qui aura conforté Olivier DUSSOPT dans son choix de visite…

 

Thierry BRET

 

 

 

Articles

Bannière droite accueil