Les filières de l’industrie recrutent : le Pôle Formation 58 89 s’emploie à tout faire pour y pourvoir…

« Le secteur de l’industrie demeure un gros pourvoyeur d’emplois. Mais, les chefs d’entreprises recherchent presque exclusivement une main d’œuvre qualifiée. C’est là qu’intervient le Pôle Formation 58 89 via sa kyrielle de cursus pour les accompagner dans cette quête minutieuse… ». « Le secteur de l’industrie demeure un gros pourvoyeur d’emplois. Mais, les chefs d’entreprises recherchent presque exclusivement une main d’œuvre qualifiée. C’est là qu’intervient le Pôle Formation 58 89 via sa kyrielle de cursus pour les accompagner dans cette quête minutieuse… ». Crédit photo : Thierry BRET.

Que ce soit dans la Nièvre ou sur le département de l’Yonne, les besoins en termes d’emplois des sociétés industrielles du tissu économique n’ont jamais été aussi pressants. Mais, comme le précise André BEX, président du Pôle Formation, les entrepreneurs recherchent en priorité des collaborateurs qualifiés…

AUXERRE : L’industrie reste une filière professionnelle sur laquelle on peut encore miser gros côté perspectives de carrière. Celui qui le dit n’est autre que l’ancien président départemental de l’UIMM, André BEX.

A la tête aujourd’hui du Pôle Formation Nièvre Yonne, l’ex-dirigeant de la société FIMM est très bien placé pour connaître les circonvolutions chaotiques de ce secteur en matière d’emplois.

Les sociétés industrielles peinent à embaucher de nouveaux collaborateurs, faute de qualification. Or, la filière dispose de solides atouts à revendre pour s’installer dans la durée par rapport à la création de nouveaux postes.

C’est pourquoi, le Pôle Formation 58 89 développe une offre en alternance avec deux nouvelles écoles (WIS, école web et digital business et EPSI, école d'ingénierie informatique) pour endiguer ce fléau qui touche les industriels en manque de compétences dont ils ont grand besoin.

 

 

Dernièrement, le 25 janvier, l’entité a accueilli lors d’une opération « portes ouvertes » sur ses sites d’Auxerre et de Nevers, familles et jeunes gens interpellés par l’une des cinquante formations diplômantes (CAP, baccalauréat, BTS, licences, MBA ingénieurs, managers…) proposées.

Sachant que ces cursus conduisent grâce à l’alternance vers les métiers de la conception, la chaudronnerie, la maintenance, l’informatique, le génie mécanique ou encore les ressources humaines...

André BEX le rappelle : il faut passer par ce long chemin, celui de la pédagogie et l’incitation communicative, pour que les parents et leur progéniture convergent progressivement vers une filière professionnelle qui peut solutionner bien des problématiques liées au chômage…

 

 

 

Articles

Bannière droite accueil