Les véhicules électriques et hybrides progressent en France : une hausse spectaculaire de 206 % !

« La part de marché des véhicules électriques et hybrides sur le marché français s’est accrue de 9 % au terme du mois de septembre. Preuve que le phénomène se répand partout dans l’Hexagone… ». « La part de marché des véhicules électriques et hybrides sur le marché français s’est accrue de 9 % au terme du mois de septembre. Preuve que le phénomène se répand partout dans l’Hexagone… ». Crédit Photo : EDF Service Communication.

L’achat d’automobiles s’inscrivant dans la droite ligne de la transition énergétique et de la mobilité électrique progresse de très belle manière dans notre pays. Depuis le 01er janvier 2020, ce sont plus de 116 000 véhicules qui ont ainsi été immatriculés. Soit un solde positif de 80 000 de mieux par rapport à l’année dernière à la même période…

DIJON (Côte d’Or) : S’il y a bien un domaine où la crise ne vient pas ternir le tableau des réalisations commerciales, c’est bien celui des véhicules électriques et hybrides !

Qu’on se le dise, mais ces purs produits de la mobilité newlook et durable ont le vent en poupe. Comme le confirment les récentes statistiques dévoilées par le baromètre de l’AVERE France, l’association nationale pour le développement de la mobilité électrique.

Depuis le début de l’année, il s’est écoulé 116 588 unités sur le marché français. Soit une progression exponentielle intéressante puisque frisant avec les 80 000 véhicules de mieux que la saison dernière à pareille époque. En septembre, les véhicules électriques et hybrides affichent une hausse de…206 % !

 

 

De quoi satisfaire la déléguée générale de l’AVERE France, Cécile GOUBET, intervenante lors de la récente Journée de la Mobilité électrique à Dijon, le « E Day ».

« Avec plus de 18 500 immatriculations en septembre, les véhicules électriques et hybrides donnent le ton et montrent à celles et ceux qui en doutaient encore qu’ils n’ont plus la vocation de jouer les seconds rôles…. ».

Rien que sur le mois dernier, c’est une part de marché de 9 % qui a été octroyée par ce segment de plus en plus dynamique du secteur automobile.

Une hausse impressionnante que les seules aides à l’achat ne peuvent expliquer….

 

Articles

Bannière droite accueil