Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Lycée Saint-Joseph de la Salle
chambre des métiers et de l'artisanat
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat

Le Grand Sénonais s’engage dans la lutte contre l’habitat indigne : une question de dignité pour Wassim KAMEL…

« La réflexion couvait depuis 2018 sur le Sénonais. L’Agglo s’est donc engagée à la signature officielle de ce protocole de lutte contre l’habitat indigne afin d’apporter des solutions rapides et concrètes pour juguler le fléau. Rendre la dignité aux locataires est une priorité pour le sous-préfet Wassim KAMEL, fier de cette initiative…. « La réflexion couvait depuis 2018 sur le Sénonais. L’Agglo s’est donc engagée à la signature officielle de ce protocole de lutte contre l’habitat indigne afin d’apporter des solutions rapides et concrètes pour juguler le fléau. Rendre la dignité aux locataires est une priorité pour le sous-préfet Wassim KAMEL, fier de cette initiative…. Crédit Photos : Thierry BRET.

« Rendre la dignité à nos concitoyens locataires n’est ni un slogan ni un mot creux… ». Incontestablement, il possède le sens de la formule, le nouveau sous-préfet de Sens, Wassim KAMEL. Représentant l’Etat, lors de la signature du protocole de lutte contre l’habitat indigne du Grand Sénonais, le haut fonctionnaire de l’Yonne septentrionale a brossé un tableau bien réel d’une situation très dure qui concerne 7 % de la population de notre territoire…

 

SENS : Le chiffre mérite d’être cité. Il prend d’autant plus d’ampleur quand il sort de la bouche du sous-préfet de Sens, comme si son caractère officiel résonnait plus longtemps dans la magnifique salle de la Poterne, édifice qui accueille la cérémonie du jour. On a presque du mal à le croire mais il s’incruste au fond de nos tympans : 7 % de la population icaunaise vit aujourd’hui dans ce que l’on nomme trivialement des habitats insalubres.

Soit, un total de vingt mille logements ! Des chiffres que ne se privent pas de jeter en pâture et publiquement le nouveau référent départemental pour l’habitat indigne. Une nomination que le préfet de l’Yonne Pascal JAN a entérinée il y a peu avec son représentant.

Afin de mieux cerner la réalité de l’agglomération sénonaise, les services de l’Etat ont décidé de lancer une étude statistique s’appuyant sur les 27 communes que compte le Grand Sénonais pour y voir beaucoup plus clair sur ce dossier. Une enquête qui devrait livrer ses premiers résultats d’ici quelques semaines, selon Wassim KAMEL.

 

Soigner la cause du mal à sa source : l’habitat indigne

 

D’ailleurs, ce retour de la dignité aux concitoyens locataires en France est précisément l’un des axes de réflexion du nouveau ministre du Logement, Patrice VERGRIETE, qui a pris ses fonctions à la sortie de l’été. Son récent déplacement à Deauville lors du 119ème Congrès national du Conseil supérieur du Notariat lui aura permis de tâter le pouls du secteur. Il fera de même début décembre lors du Congrès national de la FNAIM à Paris pour être plus près des professionnels.

« La lutte contre l’habitat indigne est en fait une grande cause nationale, insiste M.KAMEL, au-delà des outils qui sont proposés, à l’instar de ce comité local de lutte contre l’habitat indigne – une véritable instance référentielle – cela permettra d’être mobilisable de manière très rapide et de trouver des solutions... ».

 

 

Sans en déflorer davantage avec des exemples à l’appui, le sous-préfet précisa que le gouvernement devrait décliner dès le début de 2024 de nouvelles propositions audacieuses afin de lutter contre ce fléau de l’insalubrité dans l’habitat.

Terreau de toutes les injustices, l’habitat indigne, il ne faut pas l’oublier, est à l’origine de nombreuses problématiques sociétales, conduisant à la violence, l’incivilité, l’irrespect. Des mots forts que Wassim KAMEL se devait de prononcer.

« Il nous faut soigner la cause même du mal, souligne le sous-préfet face à un auditoire d’élus communautaires à l’écoute.

 

 

Pas un écrit de plus mais un engagement fort !

 

Puis, il citera plusieurs dispositifs déjà mis en place pour juguler le phénomène comme le permis de louer (il est déjà en œuvre à Joigny) ou le permis de diviser.

« Aujourd’hui, ajoutera-t-il, ce n’est pas juste une signature au bas d’un papier. Ni un écrit de plus ! C’est un engagement commun (avec l’Agence Régionale de Santé, l’ADIL, le Département, l’Agglomération et l’Etat), un acte fort pour rendre sa dignité à ces locataires qui vivent dans des habitats indignes… ».

De la fierté, oui, Wassim KAMEL en a aussi exprimé à l’issue de cette convention de partenariat qui se préparait sur le Sénonais depuis 2018…

 

Thierry BRET

 

 

Articles

Bannière droite accueil