Le confort des résidents s’améliore aux Jardins de la Croisière : une salle de repos pour souffler un peu !

« Aménagé pour accueillir les jeunes en réinsertion professionnelle de l’association, l’espace de repos offre des moments de détente salvateurs pour celles et ceux qui transitent par les Jardins de la Croisière…Le réaménagement de l’espace sanitaire est programmé dans les semaines à venir… ». « Aménagé pour accueillir les jeunes en réinsertion professionnelle de l’association, l’espace de repos offre des moments de détente salvateurs pour celles et ceux qui transitent par les Jardins de la Croisière…Le réaménagement de l’espace sanitaire est programmé dans les semaines à venir… ». Crédit Photos : Floriane BOIVIN.

L’association « Les Jardins de la Croisière » a inauguré ce vendredi 25 septembre une toute nouvelle pièce de détente dédiée aux jeunes en réinsertion professionnelle. Un bel exemple de projet solidaire qui a été réalisé dans le cadre du Plan de Développement de l’association. Un dossier mené en collaboration avec de nombreux partenaires dont les professionnels du bâtiment et de la formation...

SENS : Créée en 1995 par la Chambre d’Agriculture de l’Yonne et la FDSEA89 (Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants de l’Yonne), l’association « Les Jardins de la Croisière », représentée par son directeur Erik POLROT, accueille régulièrement de nombreux jeunes en difficultés socioprofessionnelles au sein de son « atelier chantier d’insertion ». Soit un équivalent de 60 à 70 personnes chaque année.

La culture de légumes bio sur trois hectares de terres maraîchères et vendus aux Halles de Sens, l’apprentissage de l’entretien des espaces verts, les « Chantiers verts » développés en 2009, sont autant d’activités nécessaires à la réinsertion de ces salariés en quête d’un avenir.

Aujourd’hui, elle emploie 32 salariés polyvalents et huit permanents. Chaque employé bénéficiant d’un suivi individualisé, tant social que professionnel.

« C’est au travers de ce genre d’actions que l’on peut ramener une personne vers le monde du travail, vers une sociabilisation et finalement à être un citoyen actif au sein de notre société » rappelle Anne-Noëlle HEITZ, directrice du SPIP (Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation) de l’Yonne. « Tout le travail réalisé avec « Les Jardins de la Croisière » est très important à nos yeux… ».

 

Réaménagement des locaux pour le bien-être de son personnel

 

Cette année, l’association s’est fixée pour objectif de créer un espace de vie commun. Il a été inauguré vendredi dernier ainsi que le réaménagement d’un espace sanitaire, en cours de réalisation.

La structure avait besoin d’un nouveau lieu susceptible « de créer et de renforcer le lien entre les différents acteurs de l’association », « un espace de rencontre, de partage et de convivialité ».

Deux anciens vestiaires ont été réunis en une salle de pause de 25 mètres carrés. Cet espace comporte une grande table qui servira également pour les réunions de l’association. Il est aussi constitué d’une cuisine aménagée réalisée avec des matériaux de récupération et équipée de divers autres matériels comme un four à micro-ondes, auparavant entreposé sur des étagères instables.

Les travaux d’aménagement, d’un montant de 9 817 euros, sont subventionnés par la Fondation de la Fédération Française du Bâtiment, la Fédération Française du Bâtiment des Yvelines et la Fédération Française du Bâtiment de l’Yonne, ainsi que par la cagnotte lancée sur Leetchi par les élèves de l’Ecole Supérieure des Jeunes Dirigeants du Bâtiment, pilote du projet. Ils ont été réalisés par des entreprises locales (3J BAT, BOURREAU SAS et GABRIELLI SARL).

 

 

Un organisme aux petits soins avec Les Jardins de la Croisière

 

L’Ecole Supérieure des Jeunes Dirigeants du Bâtiment (ESJDB) a été créée en 1994 à l’initiative de la FFB (Fédération Française du Bâtiment) pour les professionnels du secteur du bâtiment dans un contexte de crise.

Il y avait une nécessité de renforcer la compétence des chefs d’entreprise en place et à venir pour augmenter la performance des sociétés, notamment en termes de marges.

« La cause de cette association nous a particulièrement touché » explique Claire COJEAN, coordinatrice du projet au sein de la promotion IDF53 de l’école, et qui prendra la suite de son père, Pierre COJEAN, président de la Fédération Française du Bâtiment des Yvelines.

L’équipe a choisi « les Jardins de la Croisière » parmi huit autres projets pour la nature de ses activités à la fois portées sur le bio et l’aide aux jeunes en insertion professionnelle. Un type de projets qui manque cruellement dans le BTP selon elle.

Le travail des étudiants avait démarré en juin 2019 par la création des plans et la mise en contact avec les entrepreneurs, dont Claire COJEAN était la principale interlocutrice.

D’ailleurs, à l’origine, le projet s’étendait à d’autres ouvrages et s’élevait à 25 000 euros. Mais, il a été réduit à la réalisation de cet espace de repos en raison d’un manque de subventions.

La Fondation MACIF, qui s’était manifestée trop tard, participera finalement au second projet des Jardins de la Croisière, le réaménagement de l’espace sanitaire.

 

Floriane BOIVIN

 

Articles

Bannière droite accueil