Coup de pouce au monde agricole : la Région débloque une enveloppe d’1,5 million d’euros

« Devenir la première région de France tant pour la production de ses vins que pour ses expériences oenotouristiques est l’une des priorités de la Région Bourgogne Franche-Comté. Celle-ci va allouer dans le cadre du Plan d’accélération pour 2021 une enveloppe d’1,5 million d’euros à l’agriculture…De quoi satisfaire le bureau de la Chambre agricole de l’Yonne… ». « Devenir la première région de France tant pour la production de ses vins que pour ses expériences oenotouristiques est l’une des priorités de la Région Bourgogne Franche-Comté. Celle-ci va allouer dans le cadre du Plan d’accélération pour 2021 une enveloppe d’1,5 million d’euros à l’agriculture…De quoi satisfaire le bureau de la Chambre agricole de l’Yonne… ». Crédit Photos : Thierry BRET (Archives).

Dans le cadre du Plan d’accélération pour l’année 2021, la Bourgogne Franche-Comté a décidé d’allouer une enveloppe d’1,5 million d’euros pour soutenir les projets portés par les agriculteurs. Priorité est ainsi faite au développement des circuits courts et aux produits locaux. La viticulture n’y perd pas au change…

DIJON (Côte d’Or) : Il s’agit peut-être de l’une des rares conséquences positives qui soit imputable à la présence du coronavirus sur notre sol. La crise de la COVID-19 aura permis en effet de revoir la manière dont nous gérons nos habitudes alimentaires au quotidien. Notamment lors du premier confinement.

Partout, sur le territoire régional, les consommateurs ont porté une attention toute particulière aux produits locaux et aux circuits courts. Une évolution des comportements qui se répercutera sur le travail des producteurs.   

Consciente de ces changements significatifs, la Région a décidé dans le cadre de son Plan d’accélération pour l’année 2021 d’être à l’écoute des professionnels de l’agriculture et de les accompagner à la réalisation de leurs nouveaux projets. Ceux qui offrent une certaine pérennité aux filières agricoles en créant des besoins et des marchés novateurs.

Cette manne financière qui s’élève à 1,5 million d’euros est la bienvenue dans ce contexte de crise particulièrement tendu.

 

 

La viticulture intègre les priorités grâce à l’oenotourisme…

 

Le volet de la viticulture n’est pas oublié pour autant par l’exécutif régional. Grâce à l’élaboration du schéma oenotourisme, c’est-à-dire un programme bâti entre 2021 et 2030 où la Bourgogne Franche-Comté souhaite jouer les premiers rôles en devenant la région leader de l’Hexagone.

Entamée depuis 2019, la réflexion prévoit un certain nombre d’actions (dix-neuf) déclinées autour de trois grandes priorités : la notoriété à l’échelon international et national, l’essor progressif de l’oenotourisme et l’anticipation des changements de gouvernance et d’influence pour mieux en affirmer sa prédominance dans le paysage régional.

 

 

Articles

Bannière droite accueil