IDENTITE CEREALES souhaite étendre sa bibliothèque analytique de produits céréaliers à l’Hexagone

« Précurseur et novateur, Fabien MAURICE a initié un programme spécifique d’analyses des produits céréaliers afin de les identifier pour mieux répondre aux exigences des tractations entre producteurs et transformateurs. Opérationnel dans un vaste périmètre autour de l’Yonne, ce dispositif devrait s’élargir à l’ensemble de l’Hexagone très rapidement… ». « Précurseur et novateur, Fabien MAURICE a initié un programme spécifique d’analyses des produits céréaliers afin de les identifier pour mieux répondre aux exigences des tractations entre producteurs et transformateurs. Opérationnel dans un vaste périmètre autour de l’Yonne, ce dispositif devrait s’élargir à l’ensemble de l’Hexagone très rapidement… ». Crédit photos : Identité Céréales.

Se constituer une base de données analytique de référence pour mieux répondre aux exigences des transformateurs de céréales et à leurs producteurs est le chantier dans lequel s’est engagé avec enthousiasme l’entrepreneur Fabien MAURICE depuis la reprise de cette SAS en 2018. Alors que se peaufine la future récolte céréalière, cet ingénieux professionnel utilise le modernisme à bon escient (laboratoire, site multimédia…) pour créer une dynamique novatrice dans la filière pouvant s’extérioriser à l’Hexagone…

CHABLIS : Quelques jours avant le début de la période de confinement, une réunion d’information sur la commercialisation des grandes cultures bio, réalisée directement depuis la ferme se déroulait dans les locaux de la structure professionnelle pilotée par Fabien MAURICE. 

Une opportunité pour présenter à l’ensemble de la filière céréalière mais aussi à ses transformateurs les potentialités offertes par IDENTITE CEREALES qui est une structure novatrice à bien des égards.

La société date de 1995. Mais, son rachat survenu en 2018 par son nouveau dirigeant va lui donner un sérieux coup de booster au niveau de son activité. Le lancement de l’application multimédia, « Le Grenier d’Identité » la saison dernière, constitue déjà une réponse limpide apportée à l’ensemble de la filière.

L’outil n’est autre qu’un inventaire en ligne de l’état des stocks en ferme des producteurs de céréales. Des stocks issus de la totalité des variétés de blés analysés à la moisson, conservés et identifiés dans les fermes.

On l’aura compris, ce sont autant de précieuses informations qui sont ainsi répertoriées et distillées vers les transformateurs de ces produits, en particulier les meuniers. 

A partir de l’automne, cette base de données sera utilisable en accès libre pour la profession. Si la reconnaissance de l’outil commence à bien circuler en Bourgogne Franche-Comté, ses consultations devraient s’étendre à d’autres territoires d’ici peu. Tant les analyses réalisées sur les céréales sont pertinentes et utiles à la corporation.

 

 

Un programme 2.0 de vente sur mesure entre producteurs et transformateurs…

 

Parmi celles qui sont réalisées dans le cadre du programme « MIXOLAB », à partir d’un matériel d’analyses de dernière génération et dont le financement a été soutenu par la Région, citons les cultures suivantes qui servent de réflexion aux travaux engagés : le blé (étude de l’humidité, des protéines, des impuretés…), l’orge (calibrage, humidité, protéines, impuretés…), le colza (impuretés, taux d’huile, humidité), l’avoine (humidité et impuretés), le triticale (idem), les pois (humidité, impuretés, couleur, bruches…) ou encore d’autres graines où des procédés d’analyse par spectrométrie sont employés.

L’ensemble des lots analysés intègre alors la fameuse bibliothèque de référence dans laquelle l’exploitation est identifiée selon les certifications qu’elle a obtenues.

Cette reconnaissance de la qualité des produits stockés en ferme favorise ensuite la commercialisation des céréales qui est abordée en direct entre les acquéreurs (meuniers, exploitants portuaires, exportateurs) et les producteurs céréaliers.

Des opérations réalisées avec l’aide et l’accompagnement de la SAS de Chablis qui facilite cette interface dans la stratégie de vente et du contrôle.

Pour la panification, les meuniers peuvent ainsi sélectionner la variété la plus aboutie à leurs besoins selon un cahier des charges strict qui engloberait aussi le gain de temps. L’identification des lots de céréales étant immédiate, la consultation du site « Le Grenier d’Identité » offre la réponse appropriée à leurs exigences.

Mieux, grâce à ce catalogue éclectique numérisé, il est possible pour la meunerie de travailler à partir de variétés de blé aux caractéristiques très particulières, voire anciennes, et d’en avoir le suivi régulier dans l’approvisionnement.

On le voit, les perspectives de développement sont immenses pour IDENTITE CEREALES qui souhaite que la mutualisation de son outil informatif s’élargisse également aux courtiers.

L’année dernière, 350 lots de blés constituaient le référentiel de base. Il devrait en être d’autant cette saison. Demain, il y en aura davantage car la vocation de ce support digital est bien de se positionner à l’échelle de l’Hexagone.

Une opportunité heureuse pour l’organisme stockeur (agrément obtenu le 01er janvier 2017) qu’est devenue l’entreprise IDENTITE CEREALES.

Pesant aujourd’hui 4,5 millions d’euros de chiffre d’affaires, la SAS agréée bio en 2017 a bénéficié des précieux subsides de la Région et de BPI France dans le financement de son programme « MIXOLAB », un concept unique qui aura permis de placer cette entité aux trois collaborateurs sur une très belle orbite.

 

 

 

Articles

Bannière droite accueil