La filière viticole consultée sur l’après 11 mai : la réouverture des caveaux devra attendre…

« La filière viticole est à la peine en cette période de confinement. Mais, la question de la réouverture des caveaux de dégustation se pose à l’amorce de la date du 11 mai. Interrogés par la préfecture de l’Yonne et la Chambre d’agriculture, les représentants professionnels ont adopté plusieurs préconisations… ». « La filière viticole est à la peine en cette période de confinement. Mais, la question de la réouverture des caveaux de dégustation se pose à l’amorce de la date du 11 mai. Interrogés par la préfecture de l’Yonne et la Chambre d’agriculture, les représentants professionnels ont adopté plusieurs préconisations… ». Crédit photo : BIVB.

Sur suggestion de la préfecture de l’Yonne, la Chambre d’agriculture s’est réunie il y a quelques jours pour faire le point sur les mesures à prendre afin de faciliter le retour à la normalisation dans le secteur de la viticulture. Avec au centre des interrogations qui persistent : la réouverture des caveaux individuels ou collectifs…

AUXERRE : Initiée par la chambre consulaire départementale, cette séance de travail aura permis d’entendre les représentants des différentes composantes de la viticulture icaunaise. A savoir les caves coopératives, les vignerons indépendants ainsi que les syndicats d’appellations.

Certes, les mesures vers un retour à l’existence normale ne sont pas encore connues dans leur globalité, mais une question taraude désormais les esprits des professionnels de la viticulture : qu’en sera-t-il exactement de la réouverture des caveaux individuels ou collectifs après la date butoir du 11 mai ?

Avant la période de confinement, nombre d’entre eux conjuguaient dégustation sur site et vente à emporter. D’où une manne financière à ne pas négliger pour les professionnels.

Depuis la mi-mars, la filière viticole souffre fortement du fait où les ventes de vins (notamment celles réalisées à partir de bouteilles) ont considérablement diminuées. Tant à l’export que sur le territoire national.

Compte tenu du respect des mesures de protection, de la distanciation sociale et des gestes barrières, les professionnels ne semblent pas enclins à réintroduire la pratique de la dégustation de crus au sein des caveaux. Un avis qui prend en considération les responsabilités de chacun vis-à-vis des consommateurs acheteurs mais aussi des salariés des établissements.

 

S’adosser sur les décisions des pouvoirs publics pour les débits de boissons…

 

Il ressort de cette réunion de travail plusieurs préconisations. Elles sont de deux ordres.

La première s’adosse aux décisions prises par les pouvoirs publics en matière de réouverture nationale des activités de débit de boissons et de restauration. Les principes mis en vigueur assortis d’adaptations spécifiques seraient alors repris pour conditionner la réactivation de la pratique de la dégustation dans les caveaux.

La seconde concerne la vente de vins en bouteilles qui ne pourra se faire uniquement en respectant les mesures usuelles de lutte contre le coronavirus applicables dans les commerces de détail.

Sur ce dernier point, les représentants de la filière viticole invitent tous les établissements icaunais identifiés à respecter scrupuleusement ces préconisations.

 

 

 

 

Articles

Bannière droite accueil