J-P SAULNIER-ARRIGHI refuse le principe d’un différé de la fibre optique au nom de l’attractivité des territoires

« Il ne cache pas son inquiétude et le fait savoir au président du Département : Jean-Philippe SAULNIER-ARRIGHI ne cautionne pas le principe d’un différé d’un an de l’installation de la fibre optique sur notre territoire. Un avenant allant en ce sens pourrait être adopté par le Conseil départemental vendredi… ». « Il ne cache pas son inquiétude et le fait savoir au président du Département : Jean-Philippe SAULNIER-ARRIGHI ne cautionne pas le principe d’un différé d’un an de l’installation de la fibre optique sur notre territoire. Un avenant allant en ce sens pourrait être adopté par le Conseil départemental vendredi… ». Crédit Photo : Thierry BRET.

Parmi les rapports examinés par les conseillers départementaux ce vendredi 11 décembre lors de leurs retrouvailles en présentiel figurent un dossier très sensible pour l’attractivité de notre territoire. Celui de l’installation de la fibre optique. Un avenant à la convention de délégation de service public entre le Département et ALTITUDES Infrastructures pourrait être adopté. Différant d’une année de plus, s’il était accepté, la pose des prises pour trois secteurs de l’Yonne…

AUXERRE : Il est très inquiet le président de la Communauté de communes de Puisaye-Forterre Jean-Philippe SAULNIER-ARRIGHI. La lecture de l’ordre du jour qui articulera la prochaine assemblée plénière du Conseil départemental lui a laissé un profond goût d’amertume au palais.

Notamment, l’alinéa se rapportant au traitement d’un dossier spécifique qui sera soumis à approbation des élus lors de la session de ce vendredi 11 décembre.

Cela concerne un avenant à la convention de délégation de service public (DSP) établi entre le Département de l’Yonne et la société ALTITUDE Infrastructures.

Avec en toile de fond, l’arrêt des modalités de réalisation des prises de fibre à l’abonné sur trois zones géographiques de notre territoire, appelées à être traitées en 2021. Dont la sienne.

Rappelons que le leader national, spécialiste du déploiement, de l’exploitation et de la commercialisation de réseaux fibre optique, assure la mise en œuvre de cet aménagement numérique depuis plusieurs mois avec l’aval du Département dans l’Yonne.

Ce différé d’un an supplémentaire, s’il était validé par l’assemblée départementale, ne satisfait pas du tout le président de la CCPF. Il l’a fait savoir en adressant un courrier à Patrick GENDRAUD, président de l’exécutif icaunais.

 

 

Jean-Philippe SAULNIER-ARRIGHI y exprime ses doutes et surtout son refus de cautionner une telle décision. Au nom de l’attractivité économique.

« En cette période compliquée mais propice au développement des territoires ruraux, écrit-il, l’installation de la fibre optique est primordiale. Un tel équipement est indispensable pour le développement économique de notre département et son attractivité sans lequel les investisseurs, privés ou professionnels, ne s’installeront pas… ».

Espérant qu’un vote « malheureux » ne vienne pas compromettre l’essor des territoires ruraux, le Conseiller régional et maire de Moulins-sur-Ouanne conclut qu’il « serait inadmissible et intolérable d’envisager un tel retard préjudiciable aux acteurs économiques de ces territoires… ».

Lors d’une réunion se déroulant avant-hier avec l’opérateur SFR, l’élu de Puisaye-Forterre s’est vu confirmer que les six communes de la Nièvre rattachées à son organe communautaire seraient équipées de la fibre optique au plus tard au premier semestre 2023. Ce qui ferait de notre voisin un département intégralement couvert au terme de cette année-là…

 

Thierry BRET

 

Articles

Bannière droite accueil