Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png

2018, année « 100 % action » pour Guillaume LARRIVE (Les Républicains) qui énonce sa ligne politique…

« Le député de la première circonscription de l’Yonne Guillaume LARRIVE (LR) entend profiter de l’année 2018, creuse de toute échéance électorale, pour réorganiser le parti dont il possède le leadership sur le territoire et lancer de nouveaux concepts tels que le dossier « Yonne Avenir ». Celui-ci vise à améliorer la problématique récurrente du transport. Un sujet à mener de manière collective avec ses amis du centre. Tandis que planent déjà à l’horizon 2020 les futurs enjeux électoraux… ». « Le député de la première circonscription de l’Yonne Guillaume LARRIVE (LR) entend profiter de l’année 2018, creuse de toute échéance électorale, pour réorganiser le parti dont il possède le leadership sur le territoire et lancer de nouveaux concepts tels que le dossier « Yonne Avenir ». Celui-ci vise à améliorer la problématique récurrente du transport. Un sujet à mener de manière collective avec ses amis du centre. Tandis que planent déjà à l’horizon 2020 les futurs enjeux électoraux… ».

Réaffirmant sa liberté de ton et son indépendance d’esprit dans l’échiquier actuel de la politique française, le député des Républicains de la première circonscription de l’Yonne s’est montré fédérateur en invitant les deux parlementaires de l’UDI, la sénatrice Dominique VERIEN et son homologue André VILLIERS à le rejoindre lors de la cérémonie des vœux. Ne cachant plus ses intentions de s’aligner au départ des prochaines municipales en 2020 à Auxerre, l’homme fort de la droite bourguignonne plaide en faveur de la mobilisation d’un large rassemblement au service de la créativité et de l’enthousiasme, vecteurs de l’attractivité économique d’un territoire. Cette force de frappe élargie aurait à réfléchir d’ici l’été sur un nouveau dossier, « Yonne Avenir », mettant en exergue les priorités à développer vis-à-vis du transport…

AUXERRE : On connaissait l’appétence intellectuelle de Guillaume LARRIVE pour la thématique des transports collectifs et ses nécessaires améliorations sur le territoire de l’Yonne. Une fois de plus, l’élu des Républicains n’a pas failli à ses idées et a inscrit ce sujet parmi les axes essentiels de la stratégie qu’il souhaite coordonner en cette année 2018, vide de toute échéance élective, et de facto propice à la réflexion collective.

L’inexplicable absence du TGV dans l’Yonne…

« Pourquoi le département de l’Yonne ne bénéficie-t-il pas de la présence d’une gare TGV alors que les lignes reliant Paris à Lyon existent ? ». Une interrogation que posera tout haut le député gaulliste à une assistance silencieuse et dans l’écoute.

« Si on ne tente rien, on n’obtient rien ! » clamera ensuite volontaire le député des Républicains, toujours sur la même rhétorique. « Je propose de lancer ce dossier « Yonne Avenir » qui nous permettra peut-être de résoudre enfin cette réelle difficulté qui nuit au développement de la mobilité des populations et à l’essor économique de notre territoire…».

Soucieux de sensibiliser l’ensemble des acteurs institutionnels ayant un lien direct avec les transports (Réseaux ferrés de France, SNCF, Conseil régional Bourgogne Franche-Comté mais aussi celui de l’Ile de France ainsi que les sociétés d’autoroute), Guillaume LARRIVE n’hésitera pas à s’adresser à l’Europe pour essayer de démêler les fils ténus de cet imbroglio qui perdure depuis plusieurs années dans le landerneau.

« Il nous faut assumer nos responsabilités en tentant de faire évoluer le dossier qui s’est enlisé et montrer ainsi les véritables ambitions de l’Yonne… ».

Toutefois, le transport ne constitue pas l’unique cheval de bataille du chef de file des Républicains Icaunais.

« On pourrait ajouter le volet sanitaire avec l’avenir du centre hospitalier d’Auxerre qui ne doit pas devenir une annexe périphérique du CHU de Dijon. Que dire du volet éducatif et celui de la formation ? Il est clair que l’on ne peut pas tout régionaliser aujourd’hui dans notre société ! ».

Identifier les forces économiques du territoire…

Prolongeant son intervention sur scène, l’orateur politique affirma tout de go, « qu’il n’était ni le prisonnier d’un clan ou d’un système ni le porte-parole d’un camp ». Se montrant à l’aise dans son rôle de rassembleur de la droite et du centre, le député de la première circonscription envisage néanmoins de restructurer la formation politique dont il est le leader emblématique. Tout en maintenant le cap de l’union de la majorité départementale.  

Il invita dès la clôture de son discours la nouvelle sénatrice Dominique VERIEN et l’ancien président du Département, aujourd’hui député, André VILLIERS, à gravir les quelques marches pour l’accompagner sur la scène.  

Insistant sur son amour de la France (« mon premier parti en vérité… »), Guillaume LARRIVE devait poursuivre en énumérant les atouts de notre territoire. Ceux, identifiés au plan industriel, agricole et viticole. Avant d’y ajouter d’autres exemples.

« Je salue l’excellent travail du Conseil départemental qui intervient avec beaucoup de sérieux dans ces domaines spécialisés définis par la loi. Même si les mesures législatives ont restreint le budget. Je soutien les initiatives du Syndicat départemental d’énergies de l’Yonne (SDEY) en faveur de la construction des pylônes de téléphonie mobile. Dix-neuf structures ont été érigées en 2017 : douze sont d’ores et déjà prévues en 2018. Ce programme efficient nous permettra de ne plus connaître de zones blanches en matière de téléphonie. Soyons imaginatif et sortons enfin du statu quo pour que l’Yonne devienne un territoire attractif… ».

Se définissant tel un acteur mais pas un spectateur de ce qui se passe localement, Guillaume LARRIVE ne pouvait pas se projeter dans un avenir proche sans faire référence aux futures échéances, sous-entendues celles de 2020 et les municipales : « toutes les options sont ouvertes en rassemblant les compétences et en accueillant de nouveaux talents. Cela se fera au service du collectif… ».

Ne pas prendre de manière systématique une posture négative…

Concluant par ses vœux exprimés à la France, le député auxerrois s’inquiéta de l’assombrissement de la situation. « Le terrorisme s’est mondialisé, la résurgence des impérialisme à l’Est s’est renforcée tandis que les Etats-Unis prennent des positions de plus en plus erratiques. L’Europe, elle, demeure immobile et inerte. Conséquence de la sortie de la Grande-Bretagne et du léger recul de l’Allemagne dans le leadership européen. Précisant qu’il avait une analyse très contrastée de la politique gouvernementale, Guillaume LARRIVE se refuse cependant de « prendre la posture renfrognée de ceux qui s’opposent à tout en permanence… ».

Puis, de terminer : « Il est important de savoir se donner du temps en attendant d’autres échéances et préparer de nouvelles propositions pour assurer le succès de la France… ».

Articles

Bannière droite accueil