Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg

Les travailleurs handicapés, grands oubliés des présidentielles…

« L’ADAPT a porté une expérience passionnante au profit des travailleurs handicapés en 2015 lors d’un séjour expérimental aux Pays-Bas… ».   « L’ADAPT a porté une expérience passionnante au profit des travailleurs handicapés en 2015 lors d’un séjour expérimental aux Pays-Bas… ».

Trois mois après l’élection présidentielle, quid de la situation professionnelle des travailleurs ayant à souffrir d’un statut de personne handicapée dans notre pays ? Peu des prétendants à la suprématie élyséenne s’étaient véritablement attarder sur ce thème, trop souvent omis des discours politiques officiels. Faudra-t-il encore patienter jusqu’à la prochaine Semaine de l’emploi qui leur sera consacré à l’automne pour apporter enfin un éclairage légitime sur cette frange de la population française ?

 

PARIS : Même si cette population ne représente qu’une infime proportion de salariés, cadres et dirigeants d’entreprise, la catégorie des travailleurs handicapés n’en demeure pas moins une force vive importante dans le milieu professionnel de l’Hexagone. Pourtant, peu de candidats à l’échéance électorale présidentielle s’y sont vraiment référés dans leurs arguties déployées à grands coups de rendez-vous médiatiques en vue de convaincre l’opinion. A peine quelques lignes à découvrir dans les professions de foi de certains quand ces éléments essentiels de la société ne sont omis purement ou simplement de tout programme officiel.

Prévue en novembre, du 13 au 19, la Semaine européenne de l'emploi des personnes handicapées (un événement annuel à forte consonance médiatique néanmoins) modifiera-t-elle un peu la donne auprès des décideurs économiques et institutionnels ? On peut le souhaiter. 

Le rôle prépondérant de l’ADAPT

L’un des réseaux favorables à la défense de cette noble cause, L’ADAPT, profite en règle générale de cet événement qu’elle organise pour y sensibiliser ses partenaires issus de l’environnement politique et économique. La meilleure manière de pouvoir le faire est justement d’intégrer parmi les outils existants des soutiens issus de ces corporatismes.

Ainsi est né le réseau des Réussites. Depuis sa création survenue il y a une vingtaine d’années, cet outil de relations humaines fonctionnant sous le prisme du parrainage et du partage d’informations essaie de remédier à cela et à apporter de véritables solutions pérennes dans l’intérêt de chacun.

Des acteurs du développement économique mais aussi des élus n’hésitent pas à s’investir plus en amont au sein de ce réseau où les parrains/marraines n’ont pour autres obligations que de cornaquer leur filleul dans ce vaste méandre nébuleux que représente la recherche d’un emploi. Le plus souvent avec succès au terme des neuf mois que dure cette étroite collaboration entre les deux parties.

Mais, l’une des inquiétudes actuelles des porteurs de ce concept méritoire est de constater le manque d’intérêt des demandeurs d’emploi invalides à ce dispositif. Voire leur raréfaction au moment des périodes sélectives afin de créer un nouveau panel de prétendants à ce challenge humain. Il ne manque pas de personnes invalides désireuses de s’intégrer dès que possible dans le cercle professionnel.

Encourager les initiatives positives

Dans l’absolu, il est vrai que certaines filières à l’instar du BTP ne dépassent jamais les 6 % de quota des travailleurs handicapés dans leurs entreprises. Elles préfèrent s’honorer d’une taxe obligatoire à reverser dans les caisses de l’AGEFIPH ou d’autres organismes.

Des initiatives de la sorte devront se développer plus largement pour que le monde politique et celui des entrepreneurs prennent enfin conscience de la plus-value apportée par le travailleur victime d’un handicap sur le marché de l’emploi.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le dimanche, 27 août 2017 12:41

Laissez un commentaire

Bannière droite accueil