Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg

Les professionnels, cible nouvelle à exploiter pour TENDRE GRENIER…

«  Une ambiance cosy et cocooning dont de nombreuses entreprises pourraient s’inspirer dans leur hall d’accueil : c’est le souhait de Mélanie BOEUF… ». « Une ambiance cosy et cocooning dont de nombreuses entreprises pourraient s’inspirer dans leur hall d’accueil : c’est le souhait de Mélanie BOEUF… ».

La structure artisanale de La FERTE LOUPIERE en passe de déménager vers JOIGNY entend bien travailler de plus en plus les filières du tourisme et de l’hébergement pour affirmer sa présence sur le marché de l’Yonne. Prospective et travail relationnel s’inscrivent parmi les priorités de la jeune dirigeante, Mélanie BŒUF…

 

LA FERTE LOUPIERE : Ancienne costumière ayant imposé son talent dans les milieux du théâtre, du cabaret et du cinéma, Mélanie BŒUF a choisi en septembre 2016 de prendre sa destinée en main. De Paris, elle n’a pas hésité à rejoindre la commune de La Ferté Loupière en terre de l’Yonne pour y vivre de nouvelles aventures professionnelles, liées au développement de sa structure professionnelle.

D’intermittente du spectacle, la jeune femme opte sciemment pour une orientation moins complexe à ses yeux : l’artisanat. Elle pose petit à petit les jalons de son entreprise. La créativité la passionne. L’envie de construire un projet professionnel autour de la décoration la taraude depuis longtemps. Surtout la customisation de petits meubles, d’armoires anciennes, mais aussi de vêtements. En parallèle, elle s’adonne aux plaisirs de la peinture.

« Même si le marché enregistre un fort degré de saturation, explique-t-elle, la customisation et le vintage demeurent encore dans l’air du temps. La tendance actuelle offre son lot de diversité. Mais, pouvoir exister suppose de l’éclectisme, une vision globale de l’art décoratif et une bonne dose d’imaginaire… ».

De cela, la jeune femme en a à revendre ! Dans son atelier, se succèdent déjà depuis plusieurs semaines des femmes qui désirent se plonger dans les arcanes techniques de cette spécialité. Les cours collectifs autour de la customisation séduisent un public plutôt hétéroclite. Pédagogue, Mélanie prodigue ses conseils utiles à ce public de particuliers en soif de connaissances.

« Je travaille les patines et les coloris que je conçois selon mes sources d’inspiration du moment, précise-t-elle, je propose des choses novatrices dans la manière de travailler l’habillage moderniste de ces meubles d’autrefois. Incontestablement, c’est un plus qui permet à l’entreprise de se développer sur un tout autre registre… ».

Ces cours collectifs rencontrent le succès depuis que l’entrepreneure les a déclinés. Option loisirs créatifs, Mélanie BŒUF prouve avec ce critère un indéniable savoir-faire surtout quand elle réunit de petits groupes d’élèves autour d’une thématique. De plus, l’existence d’un lien social entre ces femmes de tout âge et de diverses conditions sociales l’incite à poursuivre dans cette voie. A l’automne, TENDRE GRENIER (l’appellation est très représentative d’un état d’esprit cocooning) devrait emménager dans de nouveaux locaux à JOIGNY.

Commerçante, la ville lui permettra d’accéder à de nouveaux marchés. Celui de la clientèle de professionnels. Car l’objectif à atteindre pour la créatrice se situe bien dans ce schéma.

« Après un cycle d’apprentissage vécu au sein de la BGE Nièvre Yonne, j’ai compris qu’il était nécessaire d’optimiser ses ressources et de se diversifier. Les ateliers collectifs constituent une première étape ; le segment des professionnels apportera la consécration… ».

La micro entreprise devrait multiplier les initiatives relationnelles d’ici l’automne. L’hôtellerie, la restauration, les gîtes, les centres de loisirs forment cet indéfectible vivier où l’entreprise pourrait nourrir de nouvelles ambitions à terme. Mais, le monde du tourisme ne suffit pas ! Les professionnels de l’ameublement, de l’automobile (les concessionnaires) recevront la visite de la jeune femme. Fin juin, TENDRE GRENIER devait apporter sa plus-value à la décoration de la soirée inaugurale du nouveau club d’entrepreneurs de la BGE à Auxerre. Un état de fait visible par beaucoup qui place la jeune micro entreprise sur une orbite idéale…

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le lundi, 28 août 2017 09:23

Laissez un commentaire

Bannière droite accueil