La réouverture des déchetteries aux artisans du BTP pourrait-elle être avancée au 04 mai sur l’Auxerrois ?

« Le secrétaire général de la FFB de l’Yonne, Christian DUCHET (à droite), a pris soin d’adresser un courrier au président de l’Agglomération de l’Auxerrois Guy FEREZ pour lui demander la réouverture des déchetteries aux professionnels du BTP le 04 mai prochain. Soit une semaine avant que les particuliers puissent y accéder… ». « Le secrétaire général de la FFB de l’Yonne, Christian DUCHET (à droite), a pris soin d’adresser un courrier au président de l’Agglomération de l’Auxerrois Guy FEREZ pour lui demander la réouverture des déchetteries aux professionnels du BTP le 04 mai prochain. Soit une semaine avant que les particuliers puissent y accéder… ». Crédit photo : Thierry BRET.

Les déchetteries installées sur le territoire de la Communauté d’Agglomération de l’Auxerrois seront de nouveau accessibles au public dès la fin du confinement. C’est-à-dire dès le lundi 11 mai. Cette réouverture doit garantir le respect des mesures barrières. Mais qu’en est-il de leur accès aux professionnels du secteur du BTP ? La FFB de l’Yonne souhaite le retour à la normale une semaine avant. Afin d’éviter les problèmes d’engorgement…

AUXERRE: Les professionnels du bâtiment et travaux publics désirent la réouverture des déchetteries sur le bassin de l’Auxerrois dès le 04 mai prochain. On le sait depuis quelques jours : le président de la Communauté d’agglomération, le maire d’Auxerre Guy FEREZ, a pris la décision de rendre public à l’ensemble de la population ces sites de collecte de détritus à partir du 11 mai.

Une date qui ne possède pas les faveurs de la corporation du BTP. Celle-ci aimerait disposer de ces lieux de décharge une semaine auparavant et ce de manière exclusive afin d’éviter tout risque d’engorgement avec la population.

Dans un courrier qu’il a adressé à l’élu de l’Yonne, le secrétaire général de la Fédération départementale du bâtiment, Christian DUCHET, s’en explique.

Pour lui, « une ouverture non différenciée le 11 mai provoquerait immanquablement une double sanction suite au mélange né du rush des particuliers et des professionnels… ».

Selon ce dernier, l’affluence des particuliers qui ont accumulé leurs déchets depuis près de neuf semaines sera telle qu’elle devrait engendrer de longues heures d’attente, voire des jours, ce qui ne permettrait pas aux artisans sur la ligne de front de la reprise économique de pouvoir déposer convenablement les leurs. Bref : c’est une question de logique et de bon sens que le représentant du syndicat professionnel a fait valoir dans sa missive.

Ne remettant pas en cause la date initiale du 11 mai, le secrétaire général de la FFB espère toutefois que les élus prendront en compte cette dissociation entre professionnels et particuliers.

« Cette réouverture pourrait présenter diverses configurations, écrit Christian DUCHET, l’identification et ouverture que de certaines déchetteries pour les professionnels, et la mise en place d’horaires restreints… ».

 

 

Ne pas ajouter de freins supplémentaires aux artisans…

 

Depuis plusieurs semaines, les déchets accumulés par les entreprises du secteur (la plupart n’ont jamais cessé leur activité depuis le 16 mars) ont grossi. La demande de cette ouverture différenciée, un peu plus tôt dans le calendrier, éviterait que les stocks ne continuent à s’étaler çà et là malgré le manque de place sur les chantiers. En outre, les professionnels du BTP réaffirment leur engagement en faveur du respect écologique. Le nombre de croissant de décharges sauvages représente il est vrai une problématique que les collectivités doivent gérer au mieux.

La balle est désormais dans le camp du président de l’organe communautaire. Il ne tardera pas à faire connaître sa réponse…

 

Articles

Bannière droite accueil