La Chambre des Métiers interpelle les candidats : « L’avenir de nos communes passera par l’artisanat… »

« Les présidents de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de la Bourgogne Franche-Comté et de l’Yonne signent une lettre ouverte aux candidats des élections municipales. Jean-François LEMAITRE (au centre sur ce document d’archive) appelle tous les candidats à ces échéances à consulter le Livre Blanc disponible sur www.artisanat-bfc.fr ». « Les présidents de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de la Bourgogne Franche-Comté et de l’Yonne signent une lettre ouverte aux candidats des élections municipales. Jean-François LEMAITRE (au centre sur ce document d’archive) appelle tous les candidats à ces échéances à consulter le Livre Blanc disponible sur www.artisanat-bfc.fr ». Crédit photo : Thierry BRET (archives).

A l’heure où la campagne pour les élections municipales bat son plein, il nous semble important de rappeler le rôle de l’économie de proximité, et plus particulièrement de l’artisanat, dans la vie économique et sociale de nos territoires. Quelles soient urbaines ou rurales, nos communes ne sauraient se passer de leurs artisans…

TRIBUNE : L’artisanat est l’un des rares acteurs économiques à être présent sur chaque ville et chaque village de notre région. Quand nos concitoyens regrettent, à juste titre, la délocalisation des services publics et la déshumanisation des relations, les artisans demeurent dans de nombreux cas les derniers liens de proximité pour la population locale.

Il est vital que les candidats, et plus tard ceux qui seront aux responsabilités, se donnent les moyens de favoriser le développement de l’artisanat sur leur commune.

Qu’elle soit installée en zone rurale ou dans un quartier urbain, une entreprise artisanale trace autour d’elle un cercle vertueux. Elle propose des services et des produits à la population locale. Elle permet à des jeunes d’apprendre un métier grâce à l’apprentissage. Elle offre des perspectives d’emplois non délocalisables. Elle tisse du lien entre les habitants pour qui le commerce local demeure parfois l’unique lieu de rencontre sur la commune.

Encore faut-il que les communes soient en capacité de conserver leur tissu artisanal local et qu’elles mettent en œuvre des politiques pour favoriser l’implantation de nouvelles entreprises. Ces initiatives sont complexes et nécessitent à la fois une connaissance pointue de l’environnement économique local et une expertise dans l’accompagnement des entreprises.

 

 

Les promesses doivent être suivies d’actions…

 

Pour les aider dans la définition de leur politique économique, les Chambres de Métiers et de l’Artisanat mettent à la disposition des candidats et des futures équipes municipales un Livre Blanc qui recense des actions couronnées de succès à travers toute la France.

Ce recueil démontre que les partenariats entre les communes, plus largement avec les EPCI et le Conseil Régional, et les chambres consulaires conduisent à des résultats concrets et bénéfiques pour les territoires.

Les initiatives sont multiples : favoriser la transition écologique des entreprises, diagnostiquer les besoins d’un territoire, aider à l’installation de nouvelles activités, permettre la transmission des entreprises, redynamiser un centre-ville, inciter les habitants à consommer local, accompagner les entreprises locales dans l’accès à la commande publique… une soixantaine d’exemples sont présentés. De quoi nourrir de nombreux projets pour nos communes.

Nous en sommes convaincus, l’artisanat ne sera pas oublié dans les promesses des candidats. Mais, plus important encore, il faut que ces promesses soient suivies d’actions une fois que les équipes seront en place.

Les 56 000 entreprises artisanales de Bourgogne Franche-Comté, leurs 4 400 apprentis, leurs 87 000 salariés sont une chance pour notre région. A vous, à nous de leur donner les moyens d’exprimer la pleine mesure de leur talent !

 

Emmanuel POYEN et Jean-François LEMAITRE

 

Articles

Bannière droite accueil