Le réalisateur Claude ROUTHIAU consacre un film à Gérard-André : portrait abouti d’un chanteur engagé…

« Entre le capteur d’images et d'émotions Claude ROUTHIAU et l’indomptable chanteur à texte Gérard-André, le courant a été fort et réciproque. Ce documentaire relate quelques séquences de l’artiste dans son quotidien à La Closerie. Pris également sur le vif autour d’un récital donné sur une scène auxerroise… ». « Entre le capteur d’images et d'émotions Claude ROUTHIAU et l’indomptable chanteur à texte Gérard-André, le courant a été fort et réciproque. Ce documentaire relate quelques séquences de l’artiste dans son quotidien à La Closerie. Pris également sur le vif autour d’un récital donné sur une scène auxerroise… ». Crédit photo : Claude ROUTHIAU Presse.

Le moyen-métrage se nomme « Sur les pas de Gérard-André à la Closerie ». D’une durée de quarante-deux minutes, ce document signé d’un professionnel de l’audio-visuel présente avec sensibilité et humanisme l’autre facette de cet artiste iconoclaste de notre territoire. Celui qui enchante depuis des lustres grâce à sa programmation éclectique proposée dans son théâtre champêtre les férus des arts vivants et de la chanson à texte. Un film à apprécier ce mardi soir à 19 heures du côté du passage Soufflot…

AUXERRE : La silhouette débonnaire du compositeur-interprète crève l’écran. Outre les séquences captées sur scène, le lieu de prédilection qu’il affectionne, on y voit de nombreux témoignages d’amis et de fidèles de toujours. Dont celui de Patrick GENDRAUD, le président du Conseil départemental de l’Yonne.

Tourné entre Auxerre (la Maison d’écrivain de Marie NOEL) et Etais-la-Sauvin, bourgade fleurant bon les traditions rurales en Puisaye-Forterre où l’artiste a su remettre les prestations artistiques de talent au goût du jour, le document se visionne avec grand intérêt.

Auteur d’une quarantaine de films (« Guédelon vingt ans déjà », « La légende de l’Escale » où il narre les débuts de Johnny HALLYDAY…), Claude ROUTHIAU aime profondément ce territoire. Il le fait savoir en promenant sa caméra.

Collaborateur plus de trois décennies pour TF1 (« 1 Rue Sésame » pour les nostalgiques de l’enfance), le vidéaste-réalisateur est un touche-à-tout talentueux : communication, transmission, production, programmateur de télévision…

Il travaille avec les plus grands, de Jacques PRADEL (« Perdu de Vue ») à Jean-Marc MORANDINI. Sans oublier les duettistes du PAF : Laurent FONTAINE et Pascal BATAILLE. Sa collaboration avec TF1 se termine pourtant avec Sébastien CAUET au début des années 2000.

Passionné de chansons et de musique, Claude ROUTHIAU s’adonne à une autre de ses innombrables passions : celle du portrait documentaire. Il en consacre un à son ami, l’artiste Gérard-André, adorateur de BREL et de FERRE, digne héritier de BRASSENS et de FERRAT. Ou de Jean-Roger CAUSSIMON.

L’occasion était trop belle de projeter ce travail de très belle facture en séance publique et de le commenter. Avec à la clé, une belle rencontre autour de gens passionnés et heureux de ce qu’ils sont…

« Sur les pas de Gérard-André à La Closerie »  ce mardi 11 février à 19 heures à Auxerre Passage Soufflot, salle Surugue. Sur réservation au 03.86.47.28.16.

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Articles

Bannière droite accueil