Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg

Coupe de France : vaincre le signe indien, credo idéal de Francis GILLOT (AJ Auxerre) avant d’affronter Andrézieux

« Francis GILLOT, le coach de l’AJ Auxerre, se donnera tous les moyens pour ramener la Coupe de France dans l’Yonne. Pour cela, il faudra impérativement vaincre la formation d’ANDREZIEUX, et peu importe la manière… ». « Francis GILLOT, le coach de l’AJ Auxerre, se donnera tous les moyens pour ramener la Coupe de France dans l’Yonne. Pour cela, il faudra impérativement vaincre la formation d’ANDREZIEUX, et peu importe la manière… ».

Souhaitant le meilleur tirage de poules à Didier DESCHAMPS dans l’optique d’une Coupe du Monde réussie pour l’équipe de France de football en Russie, le coach de l’AJ Auxerre demeure plus circonspect sur le potentiel offensif de sa formation qui enregistrera encore la perte de trois de ses éléments offensifs sur blessure avant cette rencontre capitale. Malmenée en championnat depuis le début de la saison, l’AJ Auxerre retrouvera-t-elle enfin la plénitude et le chemin des filets lors de ce déplacement délicat ce samedi lors du nouveau tour de Coupe de France face à Andrézieux Bouthéon qui brigue un accessit en national ? En cas de revers, la situation pourrait très vite devenir périlleuse pour les Bourguignons…

AUXERRE : Face à une très accrocheuse équipe du Forez qui caracole à la pointe de son championnat de National 2, quel visage présenteront les hommes de Francis GILLOT lors des 64ème de finale de cette vénérable institution sportive que représente la Coupe de France ?

Ballotée en Ligue 2 depuis le démarrage de la compétition, l’AJ Auxerre n’aborde pas forcément cette rencontre qui sent le piège à plein nez dans les conditions optimales. L’équipe de la périphérie de Saint-Etienne n’est guère impressionnable et a déjà connu dans un passé peu éloigné quelques belles réussites dans cette épreuve. Dangereuse, aguerrie, disposant d’un réservoir de joueurs de bon niveau issus de centres de formations ou de quelques anciennes pointures expérimentées, l’ASF Andrézieux Bouthéon rêve de jouer un vilain tour aux joueurs de Francis GILLOT, en proie aux doutes.

Et même si le maître mot de l’entraîneur se résume à la méfiance extrême, sa plus grande crainte serait d’être sortie sans gloriole et par le petit bout de la lorgnette après deux tours de compétition.

« Il n’y a pas de mystère, a déclaré Francis GILLOT à l’occasion de la traditionnelle conférence de presse d’avant match, nous devons aborder cette rencontre de coupe comme n’importe quelle match de championnat : à 100 % de notre mental pour le gagner ! ».

Gare à la sanction de ce match couperet !

Observant une certaine atonie de ses attaquants dans les trente derniers mètres les séparant du but, le coach de l’AJ Auxerre espère un sursaut d’orgueil de ses protégés. Même s’il déplore l’absence de deux à trois éléments essentiels au niveau offensif. Aborde-t-il cette partie comme un nouveau départ ? Pas vraiment.

« Toutes les semaines et à chaque rencontre, c’est un nouveau départ pour le groupe. J’espère simplement que cette fois-ci nous n’éprouverons pas de difficulté pour inscrire des buts… ».

Mais, l’enjeu de ce match couperet est indéniable. D’autant que plusieurs paramètres peuvent aussi influencer le cours du jeu, entre la qualité parfois défectible du terrain, l’ambiance délétère qui peut s’installer à l’extérieur avec un public chauffé à blanc et le lot d’invectives pouvant perturber les décisions du corps arbitral.

« Ces clubs amateurs se rapprochent du niveau des professionnels, ajouta Francis GILLOT, ANDREZIEUX intègre le pool de ces équipes susceptibles de bousculer la hiérarchie : nous aurons un match difficile à jouer… ».

Quant à la carence offensive actuelle, le coach de l’AJA espère l’enrayer en testant de nouveaux joueurs, ceux qui se montrent les plus véloces à l’entraînement. « Je souhaite que certains d’entre eux viennent titiller les titulaires afin de les rendre encore plus compétitifs. Si cette relève montre des choses positives, alors elle pourra intégrer l’équipe type sans l’once d’un problème… ».

On le sait Francis GILLOT est un compétiteur dans l’âme. La Coupe de France, il l’affectionne particulièrement, lui qui l’a déjà remporté avec Bordeaux. Une chose est sûre et quelle que soit les circonstances : il se donnera tous les moyens pour aller le plus loin possible dans l’épreuve, avec le fol espoir de pouvoir la brandir face au public de l’Abbé Deschamps…

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Bannière droite accueil