Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
110 Bourgogne
Région Bourgogne France-Comté
Criquet Magazine
Lycée Saint-Joseph de la Salle
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
chambre des métiers et de l'artisanat
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
Criquet magazine
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat
logo-110-bourgogne-ok.png

La semaine 20 par monts et par mots… : aurores boréales dans le ciel et « petits hommes bleus » route de Vaux !

« Des « petits hommes bleus » ont été aperçus route de Vaux au soir du 17 mai alors que la voûte céleste se constellait d’étoiles et d’aurores boréales ! Quand le ciel et la terre sont à l’unisson du côté d’Auxerre… ».  « Des « petits hommes bleus » ont été aperçus route de Vaux au soir du 17 mai alors que la voûte céleste se constellait d’étoiles et d’aurores boréales ! Quand le ciel et la terre sont à l’unisson du côté d’Auxerre… ». Crédit Photos : Dominique BERNERD.

Il n’y a pas que dans le ciel que sont apparues les aurores boréales, imputables à de fortes tempêtes sur le Soleil. Si des observateurs bien avisés ont pu apprécier le spectacle céleste de belle qualité même dans l’Yonne, il semblerait que du côté de la route de Vaux, il y avait aussi de drôles de « petits hommes bleus ! ». Pas sérieux s’abstenir en somme ! 

 

Lundi

Il fut plus de quarante ans durant le symbole de la lutte contre la corruption et l’évasion fiscale, défenseur de l’indépendance de la justice face au pouvoir en place qu’elle qu’en soit la couleur politique. Renaud Van RUYMBEKE qui vient de s’éteindre à 71 ans, aura eu à instruire tout au long de sa carrière, les affaires politico-financières les plus sensibles, de Bertrand BOULIN aux frégates de Taïwan, en passant par l’affaire Elf et les dessous de la « Françafrique », le dossier KERVIEL ou les soupçons de rétro-commissions dans la vente de sous-marins au Pakistan pour alimenter la campagne électorale d’Edouard BALLADUR. Aux dernières nouvelles, celui-ci se porte bien, les époux BALKANY et Jérôme CAHUZAC, inculpés en leur temps pour fraude financière également… Comme il est souvent dit au comptoir du Café du commerce : « Y’a plus de justice en France » !

 

Mardi   

Lors de sa venue à Auxerre dans le cadre d’une conférence organisée par le Cercle Condorcet auxerrois sur le thème de l’Europe, le politologue Pascal PERRINEAU a évoqué entre autres, « l’europhilie » plus ou moins convaincue, d’anciens présidents de la République, à commencer par Jacques CHIRAC qui, selon l’enseignant à Sciences-Po, ne brillait pas par son attachement européen : « On ne fait pas défendre une étape décisive de la construction européenne comme l’était le Traité constitutionnel européen, par un homme qui n’y croyait pas ! Jacques CHIRAC n’était pas européen. Souvenons-nous qu’en 1979, aux premières élections européennes, il est à la tête d’une liste, la DIFE, pour la « Défense des Intérêts de la France » en Europe, qui est une liste souverainiste, dure, qui combat celle de Simone VEIL… L’appel de Cochin, ce n’est vraiment pas un appel européen ! C’est un homme qui sur cette question n’était absolument pas fixé… ». Avec un tel costume, nul doute que l’ancien maire de Paris, s’il avait été encore de ce monde, aurait été rhabillé pour l’hiver ! Prêt à affronter les rudes hivers corréziens !

 

 

 

Mercredi

Obligés de participer aux JO de Paris 2024 sous bannière neutre pour cause de soutien indéfectible de leur pays au voisin russe dans sa guerre contre l’Ukraine, les athlètes biélorusses ont reçu l’injonction de leur « bisounours » de président, le sinistre Alexandre LOUKACHENKO, d’en profiter pour aller « casser la gueule » à leurs adversaires (sic !). On ne pouvait sans doute pas espérer mieux d’un dirigeant qui depuis 1994 a éradiqué toute forme d’opposition dans son pays classé depuis longtemps dans les profondeurs abyssales du « palmarès » d’Amnesty International en matière de droits de l’homme. Comme disait Pierre de COUBERTIN, « l’essentiel est de participer », il n’avait pas précisé que c’était pour une « baston » générale ! 

 

 

Jeudi

La colère et la nausée après la découverte de dessins de mains rouges en ce lieu de mémoire au cœur de Paris qu’est le Mémorial de la Shoah. Sur ce mur des Justes ainsi tagué, le nom des 3 900 personnes reconnues comme « Justes parmi les nations », pour avoir sauvé des vies juives pendant la Seconde Guerre mondiale. Une dégradation survenue le jour même de l’anniversaire de la rafle dite des « billets verts » où 3 700 juifs furent arrêtés à Paris et pour la plupart déportés. Des « mains rouges » utilisées également par les étudiants de Sciences-Po pour dénoncer l’offensive menée par Israël dans la bande de Gaza. Mais gare aux conclusions hâtives ! Rappelons-nous des étoiles de David peintes au pochoir sur certains murs parisiens en octobre dernier, où l’enquête a conclu à l’implication d’un commanditaire moldave pro-russe et à l’ingérence d’une puissance étrangère « visant à déstabiliser la France »… On se demande bien quel pays peut ainsi être mis en cause !

 

Vendredi

Dans la nuit du 10 au 11 mai dernier, les plus noctambules ont pu admirer dans le ciel icaunais des aurores boréales, phénomène céleste peu banal sous nos latitudes. Un spectacle féérique de draperies lumineuses évanescentes courant après les étoiles que les plus chanceux ont même pu revoir le lendemain. Un évènement que les scientifiques expliquent par une intense activité solaire et une « tempête » de particules venant « chatouiller » notre atmosphère. Le phénomène est semble-t-il réapparu le 17 mai dernier dans le ciel auxerrois, sur les coups de 18 h, du côté de la route de Vaux, pour le plus grand bonheur du public présent !

 

 

Samedi

On savait que le préfet de l’Yonne vouait une passion au ballon rond, on ne lui connaissait pas le talent de pronostiqueur ! Le premier vice-président du Conseil départemental, Grégory DORTE, en a fait les frais, pour avoir parié avec Pascal JAN sur la victoire de l’AJA avec trois buts d’écart, là où le représentant de l’Etat misait sur deux buts. Un score confirmé par l’AJA la veille au soir, qui vaudra au perdant une invitation au restaurant pour le gagnant, comme il s’est plu à raconter avec le sourire, lors de la réception donnée en l’honneur de l’AJA ce samedi matin dans les jardins de la préfecture. L’occasion pour le bras droit de Patrick GENDRAUD, de se comparer sans succès au capitaine et défenseur central de l’équipe auxerroise, JUBAL et vérifier lequel des deux était le plus grand. Sans doute le seul point commun avec le joueur brésilien, pour le maire de Pont-sur-Yonne qui, en dépit d’un passé sportif de haut niveau en tennis, confessait jouer au foot dans sa jeunesse, « avec des pieds carrés » !

 

 

Dimanche

Ce vendredi soir, route de Vaux, ces deux supporters de l’AJA étaient déjà très très « chauds », plus d’une heure avant le coup d’envoi… On peut imaginer combien peut-être grande leur « fatigue » au soir d’un week-end sportif euphorique, chargé d’émotions intenses les plus diverses. Salut à eux !

 

Dominique BERNERD

 

Articles

Bannière droite accueil