Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Lycée Saint-Joseph de la Salle
chambre des métiers et de l'artisanat
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat

Anniversaire à Saint-Jo : le campus, « temple du savoir » de l’institution catholique auxerroise, fête ses trente ans

« Bâti à l’initiative du chef d’établissement de l’époque, Gabriel ANDREI, le Campus a ouvert ses portes en janvier 2012, entièrement dédié aux classes BTS. Quatre figures historiques de l’Amicale des Anciens de « Saint-Jo » étaient présentes à cette cérémonie : sa présidente Françoise MICHAUT, Catherine BELLAT, Alain NOEL et Céline MARTI… ». « Bâti à l’initiative du chef d’établissement de l’époque, Gabriel ANDREI, le Campus a ouvert ses portes en janvier 2012, entièrement dédié aux classes BTS. Quatre figures historiques de l’Amicale des Anciens de « Saint-Jo » étaient présentes à cette cérémonie : sa présidente Françoise MICHAUT, Catherine BELLAT, Alain NOEL et Céline MARTI… ». Crédit Photos : Dominique BERNERD.

C’est à la rentrée 1992 que s’ouvrit au lycée Saint-Joseph, la première formation post-bac sous forme d’un BTS Commerce international. Trois décennies plus tard, ils étaient nombreux à avoir répondu à l’invitation de l’Amicale des Anciens de l’établissement, présidée par Françoise MICHAUT, figure tutélaire de l’endroit qui exerça en qualité de professeur d’anglais. Cet anniversaire aura été l’occasion pour beaucoup d’un retour empreint d’émotion en un lieu chargé de souvenirs heureux.  

 

AUXERRE: Le temps semble ne pas avoir d’emprise sur la mémoire de Françoise MICHAUT, au discours riche de souvenirs : « en 1992, ils étaient 32 élèves à s’inscrire à cette première formation BTS Commerce international, pour seulement quatre garçons, avec au final, 68,47 % de sorties positives, ce qui n’était pas mal du tout pour une première promotion… ».

Un BTS qui ouvrait la voie de l’enseignement supérieur à Saint-Joseph, à l’initiative du chef d’établissement de l’époque, le frère TOBIE, dont l’inspiration visionnaire est saluée aujourd’hui encore par la présidente de l’Amicale des Anciens de Saint-Joseph - La Salle - Sainte-Thérèse d’Auxerre : « il avait à l’époque remué pour cela ciel et terre et il fut, on peut bien le dire, un bâtisseur pour « Saint-Jo », développant le temps de son séjour ici, nombre de partenariats… ».

Création d’un laboratoire de langue en 1995, attache avec une université néerlandaise, partenariat avec différentes écoles supérieures de commerce, initiateur d’un labo multimédia ouvert en 1997, il fut un précurseur en la matière et son souvenir était bien présent parmi les anciens de « Saint-Jo », ayant répondu à l’invitation.

 

 

Vers le développement de liens intergénérationnels

 

« Mais si ! Ce bâtiment-là existait déjà, de notre temps, c’était l’internat… ».  Pas toujours facile plus de trente ans après pour certains, de reconnaître la configuration de l’établissement, d’autant qu’il ne cesse de s’agrandir. Pour preuve ces nouvelles salles de formation BTS en cours de travaux, dont l’ouverture est prévue à la rentrée 2024.

Métiers du notariat, management dans la sécurité, option « Vins et cultures de France » en Commerce international… : au fil des années, les filières se sont multipliées, assurant à l’établissement lassalien une renommée bien au-delà des frontières départementales. Vice-présidente de l’amicale, Nathalie fut de la première promo BTS et aspirait depuis longtemps à renouer avec ses anciens camarades : « cette fête des trente ans était l’occasion rêvée pour cela. Mais au niveau de l’amicale, l’on souhaite aller plus loin encore, créer des liens intergénérationnels entre tous, créer un groupe « WhatsApp » pour correspondre entre nous, etc… ».

Confessant avec une pointe de nostalgie, les « blagounettes » de l’époque, « quand on ramenait des boules de neige pour les faire fondre dans les cases sous les tables ou quand toute la classe se retournait devant le prof, un œillet blanc collé sur le front… ». Ce qui pouvait alors paraître pour le comble de l’insolence, semble bien innocent aujourd’hui : « même si cela crispait certains profs, tout était bon enfant et ne portait pas à conséquence. Cela n’allait jamais très loin car l’on savait les barrières à ne pas franchir… ».

 

 

Le « temple du savoir » face au « temple de l’argent »

 

Marie-Jo pour sa part, « a fait 68 » ! Entendez par là que, venant de l’école Sainte-Marie, elle fit partie des premières élèves à intégrer le nouvel établissement qui venait de voir le jour, boulevard de la Marne à Auxerre.

Une rentrée en seconde sous le signe de la mixité, faisant figure de véritable révolution dans l’enseignement catholique, d’alors. Autre découverte, celle des grands espaces et du grand air : « en ville, c’était renfermé, ici, c’était le « Far West », on était seuls au milieu des pâturages, un no man's land, où à part l’hôpital, il n’y avait rien… ».

Si elle ne garde pas une très bonne image du réfectoire, ni des températures des premiers bâtiments préfabriqués, « froid l’hiver, chaud l’été », Carole, sa cadette, garde un souvenir ému de son passage à « Saint-Jo », depuis la classe de 6e en 1974 : « nous étions peu nombreux à l’époque, quelques centaines et j’avais vraiment l’impression de trouver là une seconde famille… ».

Se rappelant ce que disait le préposé à l’accueil, « le frère Charles », du cube à l’architecture d’avant-garde que venait de faire construire le Crédit Agricole, juste en face de l’établissement, aujourd’hui propriété du Conseil départemental : « avec son accent rocailleux du Sud-Ouest, il l’appelait le temple de l’argent ».

Comme un écho à un autre temple, celui du « savoir » qu’a su bâtir au fil des années l’institution catholique auxerroise.     

 

Dominique BERNERD

 

Articles

Bannière droite accueil