Groupe Saint-Joseph : une rentrée par petites étapes très progressives sous le sceau de la prudence…

« Le groupe scolaire Saint-Joseph-la-Salle rouvrira ses portes avec beaucoup de contrôles et de prudence aux élèves des classes maternelles et du primaire le jeudi 14 mai. Les salles de classes ont été aménagées pour la circonstance en respectant le principe de la distanciation physique comme le montre le directeur du groupe Marc BESANCENEZ… ». « Le groupe scolaire Saint-Joseph-la-Salle rouvrira ses portes avec beaucoup de contrôles et de prudence aux élèves des classes maternelles et du primaire le jeudi 14 mai. Les salles de classes ont été aménagées pour la circonstance en respectant le principe de la distanciation physique comme le montre le directeur du groupe Marc BESANCENEZ… ». Crédit photo : Thierry BRET.

Former, informer et communiquer. Trois mots qui correspondent au leitmotiv actuel du directeur du groupe scolaire Saint-Joseph-la-Salle, Marc BESANCENEZ. Ce dernier se prépare à la reprise des cours. Certes, le jeudi 14 mai, mais en quantité très restreinte d’élèves puisque seuls 150 d’entre eux qui fréquentent habituellement l’école Sainte-Thérèse (maternelle et primaire) sur un total de 380 apprenants reprendront le chemin qui mène au savoir…

AUXERRE : Le retour à l’école après le 11 mai, c’est une question de confiance, visiblement. Celle que les parents d’élèves accordent au système éducatif qui gère l’enseignement pédagogique de leurs enfants. Celle aussi que ces mêmes parents, en proie aux doutes face au contexte sanitaire actuel, pensent nécessaire au bien-être de leur progéniture.

Le 14 mai prochain, l’école Sainte-Thérèse, qui accueille les têtes blondes fréquentant les classes de maternelle et du primaire, rouvrira ses portes. Une décision longuement mûrie par le directeur du groupe scolaire d’enseignement lassalien Saint-Joseph à Auxerre, Marc BESANCENEZ.

Sur la base du volontariat, et dans le respect stricto sensu des mesures de protection pour juguler la propagation du coronavirus, les familles renverront leurs enfants en classe. Toutes les classes, peut-on préciser. C’est-à-dire toutes celles qui accueillent les petits en maternelle, toutes sections confondues. Et ensuite de l’élémentaire au cours moyen deuxième année. Soit une estimation d’environ 150 scolaires dans le meilleur des cas. Les services de restauration seront fin prêts pour les accueillir le midi.

En osmose avec les partenaires sociaux et les milieux sanitaires inhérents à l’établissement, le directeur du groupe a décidé d’appliquer un protocole d’accueil vertueux favorable à la reprise de l’enseignement.

Plan de circulation précis afin que les élèves ne se croisent pas lors de leurs déambulations, présence de signalétique sur le sol, espace mis en œuvre dans les salles de cours afin de respecter la distanciation physique, mais aussi renforts de personnel de contrôle aux quatre entrées de l’établissement : rien n’a été laissé au hasard.

En revanche, les masques ne seront pas fournis aux élèves de maternelle et du primaire. Même si leur port peut être envisagé selon les desiderata des familles. De leur côté, les enseignants qui se disent très satisfaits de reprendre des cours en présentiel porteront les précieux auxiliaires protecteurs.

D’ailleurs, les enseignants de matière technologique n’ont-ils pas eu la bonne idée de se mobiliser à la conception de petites visières qui enserrent le visage, à l’aide de leurs imprimantes 3D !

Ces mêmes visières ont été distribuées aux commerçants de la ville, aux représentants du diocèse, voire à l’épicerie solidaire.

Quant aux sanitaires, ils seront nettoyés avec grande régularité, soit toutes les deux heures. Un WC sur deux sera par ailleurs condamné.  

 

Quid des autres élèves dans le calendrier ?

 

Si  toutes les conditions sont réunies, c’est-à-dire si et seulement si le département de l’Yonne bascule en zone verte (on en saura davantage au soir du 07 mai), les collégiens, ceux des classes de 6ème et de 5ème uniquement, reviendraient le 18 mai. Le reste des élèves (4ème, 3ème, lycéens et BTS) pourrait s’installer de nouveau à leur pupitre à partir du 02 juin.

Autant le dire tout de suite, les choses ne sont pas aussi simples en définitive pour les forces en présence dans l’établissement. Mais, tout sera prêt pour assurer une reprise des cours la plus sereine possible.

 

 

Articles

Bannière droite accueil