Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png

Les premières commandes d’agneaux français issus de la sélection très qualitative de la boucherie de l’Yonne viennent d’être acheminées vers la ville état du sud-est asiatique. Avec cette nouvelle corde internationale à son arc, la société de Jean DENAUX devient l’unique entreprise artisanale de ce corps de métier en France à avoir obtenu les agréments nécessaires qui lui permettent d’exporter vers ce pays…

 

SENS : Déjà bien représentés parmi les meilleures vitrines gastronomiques de l’Asie du Sud-Est (Thaïlande, Japon ou Vietnam), les produits carnés des établissements DENAUX trouvent avec ce nouveau débouché vers Singapour un point d’ancrage supplémentaire qui optimise le savoir-faire de ce fleuron de l’artisanat à la française.

Fondée en 1986, la PME de Sens procure aujourd’hui un intense bonheur pour les chefs tricolores de par le monde qui souhaitent servir une viande quasi unique à leurs convives.

Les méthodes d’affinage usitées par Jean DENAUX, cet arrière-petit-fils de boucher, ont anobli les vertus gustatives de ce produit dont les consommateurs demeurent encore très friands malgré les campagnes de sensibilisation propagées çà et là en défaveur de la viande.

Source d’approvisionnement préférée des restaurateurs français exerçant leur art culinaire en Asie, la boucherie familiale de l’Yonne s’est très vite positionnée à l’international. Le continent asiatique est devenu en l’espace de quelques années une terre de prédilection grâce à des accès privilégiés vers l’archipel japonais ou Hong-Kong, une métropole cosmopolite porte d’entrée obligatoire vers l’ex-Empire du milieu chinois.

Le volume d’exportation vers l’Asie ne cesse de progresser d’année en année pour la maison DENAUX. L’ajout de Singapour dans cette liste non exhaustive de pays si éloignés est en cela révélatrice d’une stratégie efficace, basée principalement sur les atouts essentiels de cette viande, travaillée autour de la tendreté et du goût. Ville état à la puissance économique mondiale, Singapour représente la vitrine commerciale idoine où un entrepreneur Français doit y laisser sa griffe et ses cartes de visite.

Au printemps, les établissements DENAUX avaient obtenu deux nouveaux points de chute dans cette course très réfléchie à l’export : l’île de Saint-Martin et l’île Maurice dans l’océan Indien. Un exotisme qui ne détonne pas, par rapport aux autres cibles visées par l’entreprise. Car, le potentiel de développement économique de ces paradis insulaires y est une réalité constante pour de nombreux entrepreneurs de l’Hexagone. Dont Jean DENAUX et sa fille Anaïs, en charge de l’export et de la commercialisation…

S’accorder le temps nécessaire à la réflexion et à la découverte de la physionomie du département : c’est en substance le premier chantier que le haut fonctionnaire de l’Etat a mis en exergue depuis son arrivée à Auxerre le 21 août. Une fois opérationnel, cet ancien militaire et professionnel du corps préfectoral ira à la rencontre des acteurs clés de l’économie, agriculteurs et industriels, mais aussi d’une population qu’il qualifie d’accueillante...

 

AUXERRE : De l’Yonne, il possède encore dans sa mémoire quelques lointains souvenirs de travaux agricoles vécus à l’âge d’être étudiant. Patrice LATRON l’avoue avec humilité et un sourire aux lèvres : sa connaissance de ce territoire est encore assez restreinte mais le nouveau préfet qui a succédé à la mi-août à Jean-Christophe MORAUD entend réparer cette lacune de manière très rapide.

D’ailleurs, il ne faut pas s’y tromper. Et cette petite note d’humour introductive sur ces anodins aspects géographiques, exprimés lors de sa première rencontre avec les médias, n’enlève en rien ni les qualités intrinsèques du nouveau représentant de l’Etat ni son dynamisme.

Le haut fonctionnaire, affecté au préalable à la direction du cabinet du préfet de police de Paris, connaît déjà sur le bout des doigts les grands dossiers laissés par son prédécesseur et ses équipes.

Aide de camp de deux anciens Premiers ministres…

Pragmatique, et avant de s’immiscer plus en avant dans ceux-ci et de rendre des arbitrages que beaucoup attendent, l’ex-commandant de la compagnie de parachutistes de Pamiers (Ariège) dans les années 1990 souhaite se faire sa propre opinion. Quinze années vécues dans ce corps d’élite de l’armée forgent de la pugnacité et surtout une méthodologie, faite de rigueur et de sérieux.

La preuve, Patrice LATRON ne devait-il pas être nommé en sa qualité d’officier supérieur aide de camp du Premier ministre entre 1994 et 1997, au service tout d’abord d’Edouard BALLADUR, puis de son successeur, Alain JUPPE.

Nommé préfet, après avoir gravi tous les échelons de la préfectorale, aux antipodes de la métropole en décembre 2011 (Saint-Pierre et Miquelon et ses températures hivernales n’ont plus de secrets pour lui), il est chargé de mission auprès du secrétaire général du ministère de l’Intérieur entre septembre et décembre 2014. Avant de rejoindre la préfecture de police de Paris en qualité de préfet.

« Avec mon épouse, nous sommes satisfaits de retrouver la nature et…la province en arrivant à Auxerre, confie-t-il entre deux questions.

Inquiet par le phénomène de radicalisation observé dans la partie septentrionale de son nouveau département (« c’est le phénomène de la Grande couronne semble-t-il »), le préfet sera scrupuleux sur les aspects sécuritaires et la vigilance à y apporter. Sans pour autant tomber dans la peur. Fort de l’expérience accumulée à l’issue de la mission que lui avait confiée le 30 mars 2015 Bernard CAZENEUVE, ministre de l’Intérieur à la préfecture de police de Paris, Patrice LATRON sera attentif aux moindres détails, même si l’Yonne n’est pas encore la banlieue francilienne.

Pas d’inflexion à attendre sur la sécurité routière

Mais, le dossier de l’accidentologie et les mauvais chiffres enregistrés sur les routes de l’Yonne depuis le début d’année ne devraient pas infléchir les mesures prises par son prédécesseur. « Il n’y aura pas de modifications à attendre de ma part sur certains dossiers… ». On peut penser d’ores et déjà à la fameuse limitation de vitesse à 80 km/h sur une majeure partie du tronçon de la nationale 151, reliant Auxerre à Clamecy.

Pédagogue, le haut fonctionnaire de l’Etat devait rappeler le corpus de sa mission : « le rôle du préfet est de faire appliquer la loi et d’accompagner le développement économique du territoire où il intervient ».

Saluant la gentillesse et le sens de l’accueil des Icaunais, Patrice LATRON accordera sa première visite au milieu agricole d’ici quelques jours afin de prendre le pouls d’une filière en souffrance.

« Il me faut aussi comprendre les causes des sinistres qui ont détruit bon nombre de récoltes au printemps ».

Si le dossier de la fermeture du collège Bienvenu Martin supposera des contacts directs avec l’ensemble des parties (Ville d’Auxerre, le rectorat et l’inspection d’académie) avant le rendu d’une décision, en revanche, le nouveau préfet de l’Yonne ira dès que possible à la rencontre des forces vives de l’économie, qu’elles soient industrielles, artisanales et commerçantes. Le tourisme représente aussi un vecteur non négligeable de ce territoire qu’il sera opportun d’encourager.

Quant à l’épineux dossier migratoire, le préfet devait conclure en rappelant « que les fonctionnaires de l’Yonne n’étaient là que pour appliquer les textes de loi et traitaient les personnes déplacées de la manière la plus humaine qu’il soit… ».

 

Vendredi 18 août aux alentours de 11 heures, les salons de la préfecture de l’Yonne à Auxerre recevaient pour son ultime apparition officielle Jean-Christophe MORAUD, préfet en poste depuis plus de deux années. Ce dernier devait faire ses adieux devant des invités issus des milieux politiques, institutionnels et militaires du département. Sa directrice de cabinet, Emmanuelle FRESNAY, était également saluée pour les mêmes circonstances, nommée dans une direction du ministère de l’Intérieur à Paris…

 

AUXERRE : Erudit et passionné d’histoire, matière dont il était professeur à ses débuts, Jean-Christophe MORAUD, préfet de l’Yonne en fonction depuis le 01 décembre 2014, devrait trouver avec sa nomination dans la Cité des Papes en Avignon un lieu propice pour y assouvir sa soif de connaissances et de découvertes culturelles. Mais, surtout pour y poursuivre une brillante carrière de commis de l’Etat.

Le 18 août dernier, l’Yonne institutionnelle, politique, économique et militaire rendait un ultime hommage à l’homme qui a su marquer de son empreinte ce poste de représentant de l’Etat sur le territoire nord-bourguignon.

C’est la secrétaire générale de la préfecture, Françoise FUGIER, qui devait le mieux cerner le profil de l’ancien préfet, « homme de dialogue et d’écoute, qui a su impulser une réelle dynamique à la gestion des nombreux dossiers en regardant vers l’avenir ».

Crise agricole, sinistres et inondations, sécurité routière, problématique migratoire, immersion auprès des forces vives de l’économie, réformes des structures intercommunales, éducation et formation, assouplissement de la commande publique…autant de dossiers importants qui ont permis à Jean-Christophe MORAUD de s’exprimer et surtout d’agir dans l’intérêt général du territoire départemental dont il avait la charge.

Préfet de l’Orne auparavant, Jean-Christophe MORAUD a reçu son affectation pour le Vaucluse à l’issu du conseil des ministres du 29 juillet. Il se substituera à Bernard GONZALEZ, nommé quant à lui dans le Maine et Loire.

Le nouveau préfet de l’Yonne, Patrice LATRON, a pris ses nouvelles fonctions le lundi 21 août.

 

Structure associative existante depuis décembre 2016, Yonne Numérique a pour ambitions de fédérer sous son vocable les entreprises et professionnels du digital évoluant sur le nord de la Bourgogne Franche-Comté. En créant de fait un véritable réseau d’échange et de proximité entre ses membres. Une idée qui n’a rien d’ubuesque au plan de la stratégie et qui pourrait à terme s’avérer très payante pour ses auteurs…

 

AUXERRE : Forte de sa douzaine de membres, l’association YONNE NUMERIQUE se prépare, c’est sûr, à des lendemains qui chantent. Le dynamisme et la volonté du quatuor qui en tient les rênes le prouvent. Six mois après les premiers balbutiements, YONNE NUMERIQUE présente déjà une configuration fonctionnelle des plus sympathiques. Et surtout ambitieuse. Un clin d’œil à ses fondateurs, Yannick DAVOUSE (président et dirigeant de l’entreprise IDXPROD), Christophe REMY (PROXILOG), Hervé LAYER (Layer Bureautique et Informatique) et Jérôme LOUIS (VIRTUA NETWORKS).

Une première intervention synonyme de contrat…

Ces derniers ont offert lors d’une cérémonie explicative aux milieux économiques et institutionnels de l’Yonne un aperçu de leur savoir-faire au début de l’été. Ainsi, le témoignage de Benoît MICHEL, responsable marketing et export du spécialiste de l’agencement de grandes surfaces, HMY, a démontré le bien-fondé de ce jeune organisme.

Grâce à l’intervention de ce réseau détonnant, le groupe Icaunais a pu lever un nouveau contrat aux antipodes. Son futur partenaire, basé en Nouvelle-Calédonie, a pu se faire une idée précise des possibilités offertes par l’agenceur sur une étude de cas grâce à l’apport de technologies virtuelles. Cela aura suffi in fine pour drainer un contrat supplémentaire dans la besace !

D’autres acteurs de l’économie nord-bourguignonne, à l’instar de Joaquim TAVARES, dirigeant de PAPPY HAPPY, plateforme comparative du logement pour seniors en France ou Eric BELLUET, de la société CONNECTION EB, ont aussi abondé dans ce sens. Pour eux, « l’association représente déjà un moyen incontournable de promouvoir les professionnels du secteur numérique qui exercent dans l’Yonne ».

Accompagner les entreprises dans leurs attentes…

Indépendante, la structure travaille en étroite osmose avec Bourgogne Franche-Comté Numérique, entité supra régionale dont Christophe REMY est le vice-président. Outre le désir de se faire connaître et d’identifier les besoins réels du territoire, le staff de l’association YONNE NUMERIQUE se pose en véritable partenaire des entreprises qui éprouveraient le besoin d’intégrer les usages du numérique pour leur développement.  

Le relais de ces initiatives se mettra de façon progressive dès l’automne. Les quatre responsables du réseau qui tablent sur une cinquantaine d’adhérents dès la première année, multiplieront les rencontres standards à base d’ateliers, de conférences, de speed-dating, mais aussi d’échanges conviviaux comme ce fut le cas fin juin à Auxerre. L’organe se positionne enfin dans le rôle d’un réceptacle en faveur de l’attractivité territoriale dont se nourriront la plupart des entreprises locales…

Le 10 juillet dernier, depuis la mairie de Venoy, la nouvelle édition du Yonne Tour Sport prenait son envol pour la douzième année consécutive. L’expérience s’adressait comme à l’accoutumée au jeune public âgé de 6 à 16 ans dans de nombreuses communes du territoire nord-bourguignon avec un unique objectif : faire participer de manière gracieuse le maximum d’enfants et d’adolescents à des journées d’activités sportives…

 

VENOY : A l’identique des saisons précédentes, le Conseil départemental de l’Yonne a offert cette année encore la possibilité aux enfants et adolescents du territoire icaunais de découvrir la pratique du sport par le biais d’une campagne de sensibilisation grandeur nature. Du 10 juillet au 11 août, la caravane de l’opération Yonne Tour Sport s’est déplacée dans un peu moins d’une trentaine de localités avec ce désir de convaincre petits et plus grands de s’adonner à la joie de disciplines sportives, parfois méconnues.

Pour l’organisateur de l’événement, cette formule découverte itinérante correspondait à une double volonté : animer le territoire rural durant la longue période estivale et surtout proposer aux enfants, notamment ceux qui n’ont pas la chance de partir en vacances, une alternative constructive en participant à des ateliers de pratiques sportives originales encadrées par des professionnels. 

 

Vingt-cinq dates destinées à accueillir plus de 15 000 enfants…

Ce sont plus de 15 000 enfants dont 80 % étaient des individuels qui ont pu prendre part à ces sessions très conviviales. Ici, sur le Yonne Tour Sport, pas d’esprit de compétition. Juste un aperçu pédagogique d’épreuves pouvant apporter dans l’instant un moment de détente. Voire, pourquoi pas, une incitation à prolonger les cours dès la rentrée en rejoignant une association officielle. On peut penser aux joies du tir à l’arc, de certains arts martiaux comme le judo ou le karaté, la plongée (l’un des ateliers les plus suivis durant ce périple original).

Pour Philippe LALA, directeur des Sports et de la Jeunesse dans l’Yonne, « cette manifestation favorise le lien social et rend les activités sportives plus accessibles même dans les endroits les plus reculés du territoire ».

Rendez-vous devenu incontournable pour de nombreuses familles, le Yonne Tour Sport reçoit aussi le soutien de nombreux partenaires économiques et institutionnels. Aux côtés des attractions sportives, les plus diverses et insolites, certains organismes n’hésitent pas à se démarquer sur leurs stands en accueillant à chaque étape les visiteurs. C’est le cas des sapeurs-pompiers, de la gendarmerie, de la Croix-Rouge, mais aussi de structures moins officielles telles que GROUPAMA, des ambulances CHOIRAL ou du concessionnaire, JEANNIN Automobiles, qui met toujours à disposition des organisateurs des véhicules dernier cri sur l’événement. Quant aux communes d’accueil, elles apprécient aussi cette animation offerte par le Département et sont de véritables partenaires de l’opération, en facilitant l’accueil de la caravane tout en prenant en charge l’équipe d’éducateurs lors des repas.

Une douzième édition ponctuée de nouveautés…

Cet été, les suiveurs du Yonne Tour Sport ont pu apprécier les innovations. En particulier, celles conçues autour de la connaissance générale et de la culture avec la réception de la Bibliothèque départementale sur une dizaine de dates. Au-delà des nombreux ouvrages proposés, pour petits et grands (romans, BD, guides de voyages, albums illustrés...), des liseuses ont été mises à disposition tandis que les ressources numériques du portail COLYBRIS 89 étaient présentées en parallèle avec la presse et la musique indépendante.

Le camion-podium du Conseil départemental devait accueillir bon nombre d’animations et de jeux durant ces semaines festives, sous la houlette du maître de cérémonie, Philippe MAUDUIT, de la société MGM Evènements, et de ses équipes d’animateurs. La plupart des questions posées durant les jeux sous la forme de quizz portaient sur les compétences du Conseil départemental et son fonctionnement. De quoi joindre l’utile à l’agréable en matière d’informations !

Et de permettre au sport et à la culture de se mêler progressivement pour faire du Yonne Tour Sport un véritable lieu de plaisir et de rencontres. Rappelons que le Conseil départemental porte d’autres manifestations de la même mouture telles que Yonne Sport Seniors, Yonne Sport Adapté, Yonne Nature Sport ou le Raid des Collégiens. Le nouveau Raid des Cycles 3 s’inscrit dans la même veine avec ce besoin de raffermir les liens sociaux et la convivialité entre participants.

Articles

Bannière droite accueil